un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 il était une fois deux âmes soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
IJ Hawkins

avatar

MESSAGES : 2849
LOCALISATION : DTC tu sais il y fait vraiment super noir
TU FAIS QUOI ? : Tellement de chose que c'est trop long a dire

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Télépathie et hypnose
MOI:: La perfection incarner bien évidemment

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Dim 19 Juin - 22:42

Je voie que ma petite mère est toute tristounette pour moi, mais elle devrais pas hein. Je la serre tout contre moi quand elle me prend dans ses bras et qu'elle me fait plein de bisous

- Heyyy c'est rien maman, t'en fait pas, je m'en remet tu sais

Je la regarde en souriant et je me baisse pour qu'elle me fasse un bisous sur le front car elle m'agrippe la nuque. Puis je la regarde en souriant toujours plus

- Toi aussi tu m'as manquer maman, et oui ne t'en fait pas je viens avec toi, j'ai envie d'un gros câlin de ma moumoune moi

Je la garde serrer tout contre moi car je suis bien la avec ma petite maman chérie d'amour. Puis elle va partir loin de moi pendant un super long moment alors voilà quoi je veux profité d'elle hein

- Moi aussi je t'appellerais si tu m'oublie, et j'espère bien que tu va me harceler de carte postal maman chérie

Je regarde ma petite maman chérie en souriant, ca va me faire long quand même tout ce temps sans la voir en faite. Ca va me faire tout bizarre de pas la voir pendant tout ce temps mais des que j'aurais un peux de vacances et bien j'irais la voir et passer un peux de temps avec ma maman. Je la regarde en souriant et je lui prend la main

- On est parti alors

Puis la j'entraine ma maman chérie avec moi pour rentré chez elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox I. Hawkins

avatar

MESSAGES : 3386
LOCALISATION : Avec Poto a faire 1 conneries ou 2
TU FAIS QUOI ? : Je suis avocat et car je suis le fils de mon père je tiens un bowling.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose. Rapidité. Force xD
MOI:: Bavard, con, alcolo, fou de son pick up etc

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Mar 21 Juin - 10:37









Il as rit alors qu'elle a comprit qu'il avait faim, il rit plus fort encore en gardant un oeil sur la route, alors que la voix mélodieuse de sa femme s'élève dans les airs, une nouvelle vie commence, une vie merveilleuse, il n'arrive pas a réaliser l'immensité de sa joie ! L'avoir pour femme et un rêve, il est au comble du bonheur là alors que la voiture file a vive allure sur la petite route de terre battu, soulevant une tonne de poussière derriere eux, le panneaux sur la plaque d'immatriculation claque encore et encore, comme pour faire chanter les mots inscrit dessus " jeunes fou marier " rien ne pourrait le rendre plus heureux que se moment, la vitesse du petit bolide qui a e beaux reste malgré son age, sa femme a coter cheveux volant au vent ! son sourire et toutes ces couches de tulle qui compose son jupon, lui faudra t-il un mode d'emploi pour la lui retiré ? sa devrait être un sacré moment ! Il lui coule un regard en biais, la trouvant si belle dans sa belle robe, et se sourire aux lèvres ! son bonheur et son éternité son là, avec elle, il accélère, il lu tarde quel découvre ce qu'il lui a réservé, nerveux aussi, est-ce qu'il a fait le bon choix ? il y tellement d'endroit paradisiaque, reculer ... des endroits magique pour un tel voyage, alors oui alors qu'il rentre sur le parking ou le jet les attends il a un petit doute, qu'il chasse, sa sera parfait car ils s'aiment et que ses tout ce qui compte ! Il secoue la tête en souriant alors que Moéra se jette au cou de Blondie, faut dire qu'elle mérite, elle a encore assuré, s'il a besoin ces elle es son agence qu'il appel. il prend ensuite la main de sa femme après un petit clin d'oeil a Blondie qui s’arrondit lègerement bébé en vue ? surement il ne la pas vue allumer une seul clope lors de leurs rendez-vous pour mettre tout en place. Installer dans le jet , porte bouclé moteur en route, il lève les yeux vers Moéra, sa femme, sa fait courir un long frisson le long de son échine, un sourire, le visage lègerement pencher a la scruter alors qu'elle se rapproche de lui. Il y a dans l’étincelle de son regard quelque chose de persque dangereux, de sulfureux, une ivresse auxquelles il se laisserai bien aller volontiers et sans modération aucune !!! Le tissu de sa robe se froisser contre lui alors que ses lèvres se pose sur sa peau, oh misère, comment la repousser sans qu'elle le prennes mal ? et cet avion là, il n'aurait pas un super booster sonic, une vitesse éclairs de al mort ! sa l'arrangerait pas mal. Ses mains lentement remonte de sa taille pour atteindre son visage et l'empoigner et la fixait avec intensité. l'envie de l'embrasser de lui faire l'amour dois se lire dans ses yeux dans la crispation de son corps.

Amour, J'ai envie de toi tu n'a pas idée, j'ai envie de faire l'amour a ma Femme !! a celle que j'aime , mais il va falloir encore être un peu patience, j'ai préparé quelque chose et je veut que tu le savoure pleinement, on y est persque. tu sais ce que nous allons faire, tu va te blottir contre moi, après un super baiser, et on va boire une coupe de champagne pour fêtes notre union !


Il la dévore des yeux, comme un puma devant une biche égaré qu'il convoite, un regard tendre, intense, provocateur, un regard a la Ian, accompagner de son sourire le plus brulant, le bruissement de sa robe encore , alors qu'il l'attire vers lui pour l'embrasser comme pas permis, déversant tout cet joie d'etre là avec elle en partance vers le voyage de noce, il n'y a rien de plus merveilleux, il l'embrasse follement, goutant sa bouche, la mordillant, caressant sa langue, se nourrissant d'elle, longuement, le souffle court, l'envie au sommet il la relâche très doucement, il se décale pour qu'elle prenne place sur la banquette a coter de lui, il prend le champagne dans son saut et rempli deux flutes de cristal gravé a leurs nom il tend celle de sa femme et comme la tradition le voeux il croise les bras pour pour gouter au nectar, sans la quitter des yeux, elle es si belle, si merveilleuse, il craint a tout moment de se reveillé et de voir qu'il a revait qu'une femme comme elle ne peut pas s'intéressait a lui, alors il vit a fond, il l'aime comme si dans la seconde il devait la perdre.

Il sent le jet dévier, il jette un coup d'oeil dans le hublot en face d'eux, il voit le ciel et la mer, le soleil .. au final le vol n’aura pas duré si longtemps, le temps de finir la bouteille de champ de s'écorcher délicieusement les lèvres a force de l’embrasser, d'avoir engloutis plein de délicieux canapé au caviar, au foie gras, au courgette Oo .il prend sa main dans la sienne et maintenant il croise les doigts, est-ce qu'elle sera contente de son choix, verdict dans deux seconde a la descente du jet qui viens de se poser

Après toi mon amour !!












Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________
If this is love, I want it. Poto & potette.
LE POTO D'AMOUR, LE CANON IL LA DESIRE NORMAL QUOI, & LE MEILLEUR LE PLUS BEAUby lizzou.


la raleuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Mer 22 Juin - 10:01



Moéra est dingue de cette nouvelle ivresse qui prend possession de son corps, là dans cette voiture qui fille contre le vent, laissant flotter ses bras dans les courant d’air qui les porte sans aucune peine, elle à l’impression de voler, voler en plein bonheur, voler aidée par les papillons qui déploient leurs ailes au creux de son ventre chaque fois qu’elle vois les yeux de son mari se poser sur elle, a chacun de ses sourires dirigé vers elle, a chaque minuscule geste qu’il fait, se sont des milliers de papillons qui s’envole et vienne chatouiller son ventre.
Elle avait l’impression étrange d’être enfin libre, et pourtant attachée a un personne a vie… enfin du moins jusqu'au moment ou il e aura assez de la voir.
Elle avait la certitude que ensemble ils pouvaient tout accomplir et ça c’était la meilleure des sensations, n’avoir peur de rien parce qu’on est ensemble, pouvoir tout faire sans avoir ne fusse que l’envie de reculer parce qu’on sait qu’il y a quelqu’un derrière sois pour prendre soin de sois, épauler l’autre était une chose magnifique.
Arrivé a l’aéroport Moéra serra fort fort Blondie grâce à elle tout se passait toujours comme sur du papier a musique, c’était une bonne fée en quelque sorte.
Puis il fallu monter dans l’avons, Moéra était pressée de voir ou il allait les emmener… elle avait envie d’un endroit paradisiaque et chaud, un petit cocon de chaleur et d’amour aurais été la plus belle des destinations.
Une fois le moteurs lancé, elle se colla plus fort à son mari, l’aguicha sans vergogne, laissant ses lèvres parcourir librement les traits du visage de Ian avec un seul objectif a présent… valider le mariage… ben oui c’est ce qu’on dit après le mariage vient la nuit de noce… ce qui cèle le pacte que les futurs époux prononce devant monsieur le curé !
Mais Ian était assez fort au petit jeu de non mon amour pas encore, chose que Moéra pouvait comprendre, ils n’allaient pas faire la bagatelle dans un petit jet privé alors qu’ils pourraient le faire dans un endroit que Ian avait choisi et juger assez romantique pour enfin s’offrir a elle.
Moéra se sentit un peu honteuse d’avoir voulu profiter de son homme, limite obsédée la fille quoi.
Elle se posa dans son siège tout en écoutant son homme se justifier sur le fait qu’il avait envie d’elle … mais pas tout de suite, elle sourit et se blotti contre son torse robuste et chaud.

OK mon doudou, je ne vais pas te violer tout de suite, mais il faudra que cette avion lance l’hyper espace et se grouille les fesses pour arriver a destination parce que si on vide la bouteille de champagne… je ne te promets rien… mais je vais essayer d’être sage promis.

Elle fit un signe de croix sur son cœur pour le signe de la promesse scout. Attrapant un flute de champagne remplie de se si joli liquide jaune et de ses petites perles, fit tinter son verre contre celui de son mari.

A nous mon amour.

Ils croisent leurs bras pour boire le liquide légèrement doré.
Le vole ne dure pas trop longtemps que déjà l’avion amorce ça descente vers une mer bleu turquoise et un petit chapelet d’îles.


Moéra ne peux s’empêcher d’admirer le décor, digne d’une carte postale tout en attrapant la main de son homme et la serrer fort entre ses doigts.

Comme c’est beau !!
Regarde mon amour… tu as bien choisi l’endroit nous n’auront pas besoin de trop nous habiller, maillot et point barre !


Avec de petites secousse qui vont tout de même frémir Moéra, rappelons qu’elle n’apprécie que modérément l’avion, ils se posent sans problèmes sur la petite piste.
Moéra est impatiente de descendre, de sentir le soleil chauffer sur sa peau et surtout de sortir son petit corps de cette robe dont le corset l’étouffe quelque peu.
Elle se lève et sans lâcher la main de son mari se dirige vers la porte de l’avion qui s’était ouverte sur un beau soleil.
Moéra sorti la première, le soleil caressait sa peau, un petit vent se faisait sentir, juste assez pour ne pas mourir de chaud et on entendit le bruit des vagues dans leurs éternel va et viens relaxant.
Elle se tourna vers son un large sourire se dessinant sur son petit minois.

C’est superbe, tout ce qu’il nous fallait en tout cas moi c’et ce que je voulais…. Toi et moi tranquille au soleil… la mer et rien d’autre….
Je ne sais pas si je te l’ai déjà dis, mais……. Je vous aime Monsieur Hawkins !!


Une jeune femme viens leurs passer des colliers de fleurs, Moéra suivi la jeune et jolie vahiné du regard, c’est qu’il ne fallait pas non plus qu’elle s’approche de trop près de SON mari… elle était tout de même à moitié nue sous sa jupe de paille et ses noix de cocos en guise de soutiens gorge.

[/URL]
Je te suis mon amour… qu’est ce que tu nous a réservé ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox I. Hawkins

avatar

MESSAGES : 3386
LOCALISATION : Avec Poto a faire 1 conneries ou 2
TU FAIS QUOI ? : Je suis avocat et car je suis le fils de mon père je tiens un bowling.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose. Rapidité. Force xD
MOI:: Bavard, con, alcolo, fou de son pick up etc

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Lun 27 Juin - 10:25









Ce fut vraiment un combat contre ses envies, mais il a remportait la vitoire pour le moment, car il sais que tout deux une fois qu'il auront refermait la porte de la suite qu'il a réservé pour eux, pus rien ne pourra les arrêtais dans leurs envie d'amour. Les minutes s'égrener, au rythme encore lent , ces souvent le cas quand il nous tardent , mais il faut aussi savourait ses instant d'attentes qui font duré le plaisir, qui créer d'autre souvenirs de se moment, tout et parfait et il ne va pas de raisons pour que cela ne continue pas comme cela. Il embrasse l'épaule de sa femme alors qu'elle s'émerveille du décor que l'on peut admirait du hublot du jet, il y a de quoi en rester sans voix, mais pour lui le véritablement émerveillement cet elle, son regard brillant, son sourire face a ce spectacle il es ému, et plus amoureux que jamais. Il sert tout comme elle sa main en souriant, levant sa main pour caresser sa joue doucement, amoureusement.

Maillot de bain ?!! non amour au départ je te veut nue, entièrement nue, tu garde juste ton alliance nous verrons plus tard pour le port d'un maillot de bain .


Ces vraie en plus, il veut s’enfermait avec elle pendants des jours la retenue a étais pire qu'une' torture xD Il a coller tout contre lui a ses frémissement, il trouve qu'elle sais ait de mien en mien au fait de voler, il avoue trouve cela choux ses petit soubresauts, l'affolement de son cœur et tout ce qu'elle fait pour se dire " tout va bien " puis sa marche ses le plus important le temps de sortir du jet et la il la laisse passée devant lui la suivant de pret mais pas trop il évite de marchais sur sa jolie robe, est-ce qu'il aura le droit de lui arracher du corps ensuite ? sa frétille dans sa cervelle il se donne un petit coups et passe un bras sur la taille de sa Chou d'amour. il arque une sourcils au collier de fleurs, oualla mais sa va pas sa, pas pour lui un truc comme sa il le donnera a Moéra hein ! Il sourit a sa femme repoussant quelques mèche de cheveux qui s'envole sous le vent tiède qui les entoure comme une aura bénéfique. Il lui sourit tendrement posant un baiser dans le creux de son cou remontant vers sa couche tant pis pour les vahiné, ils son en lune de miel alors ils on le droit de se bécoter a tout bout de champs, du bout des lèvres, mais avec le coeur et le regard il lui susure

Je vous aime Madame Hawkins !

quel doux nom que celui là et pas car ses le sien, enfin si, mais ses l'importance ! elle porte son nom, ils sont lier par l'amour divin ! il sert sa taille et l'entraine doucement en lui coulant un regard , il lui réserve il l'espère de belle surprise, est-ce que tout et en place ? oui sur Blondie na pas de défauts elle a du tout faire bien même mieux que ce qu'il lui avait demandé. Il passe main dans la main l'entrée de l'hotel luxueux qu'il a choisi, tout es fait pour que le client se sente comme au paradis, il a réserve tout une aile pour eux deux la super classe ! avec deux serviteur pour leurs petit caprice, il allée se détacher d'elle pour ouvrir la porte quand justement un jeune homme au teint halé et grand sourire lui ouvre la porte sur leurs petit nid pendant quelques jours, semaines, années siècles avoir ... xD Il jete un coup d'oeil a sa chou et pose un baiser sur sa joue

Tu es si belle mon coeur. on es pas a la maison mais je vais tout de même le faire !!

Il passe un bras sous ses genoux et la soulève dans ses bras hey hey la classe il lui vole un baiser qu'il ne faillit pas rompre tant il désirait l'embrassais a en perdre haleine, il passa la porte et regarda les escaliers qui mener a leurs suite merci blondie pensa t-il pour lui même au pieds des marches il reposa sa douce, longeant ses bras pour prendre sa main et la mener vers leurs suite;


Arrivé en haut des marches il l'(attire tout contre lui la porte de leurs suite qui donne accès sur la piscine et plus lin la plage et là a deux pas, il la dévore des yeux.

JE t'aime Moéra, tu a fait de moi l'homme le plus chanceux, et le plus comblé du monde , j'ai des tas de défauts et pourtant tu m'aime, tu es là toutes souriante, je suis si heureux, je sais même pas quoi dire tellement ses énorme !!! bon ses pas un placard d'amour, sa sera pour notre chez nous viens chou, j'ai envie de faire l'amour a ma femme, de te crier physiquement se oui éternel.

Il l'attire encore plus l’embrassant très longuement, goutant a ses lèvres , pour l'embrasser avec tout l'amour qu'il ressent pour elle, qui explose à cet instant, tout explose, son cœur, son âme, son corps. ses un tourbillon intense de passion, il la relâche difficilement poussant d'un main la porte de leurs petit nid d'amour. Il a dans le regard, quelque chose de sauvage, une envie de lui arracher ses vetements, de la serrer contre lui, de se noyer en elle, de perdre ses repaire dans son parfum, dans son regard .. de vivre ... La chambre et simple dans son décor, quelques pétale de rose sur le sol encore, un plateau de champagne, quelques fraise dans un bol en cristal, de la musique douce, des bougies, tout pour que l'ambiance sois merveilleuse.












Spoiler:
 
Spoiler:
 

_________________
If this is love, I want it. Poto & potette.
LE POTO D'AMOUR, LE CANON IL LA DESIRE NORMAL QUOI, & LE MEILLEUR LE PLUS BEAUby lizzou.


la raleuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Jeu 14 Juil - 11:54



[left] Moéra toujours le regard tourné vers le hublot du jet soupira d’aise, le paysage qui défilait sous ses yeux était superbe, magnifique, une vision de rêve en quelque sorte…
un chapelet de petites îles dans le bleu azur de la mer, que demander de mieux pour un nid d’amour…

Son regard se tourna ensuite vers son mari… elle sourit d’ailleurs en pensant à ce mot, mari… un tout petit mot, un mot si anodin mais qui voulait dire tellement de chose pour elle, un tel ressentit, de si grands sentiments réduit en un seul petit mot…

Son Mari…

Elle fit tourné les anneaux qu’il lui avait passé au doigt il i-y a de cela quelques heures avec un air rêveur, avant de jeter à nouveau un œil au paysage, c’est a ce moment qu’elle eut une petite étincelle de lucidité, ils étaient partis en voyage de noces ok, mais ils n’avaient aucun bagages…
pas pratique si ils décidaient de se montrer au publique durant leurs séjour, et serte elle aimait la robe qu’elle portait, mais il faudrait pas lui demander de la porter durant tout leur séjour…. Limite elle l’aurait déjà bien enlevée tout de suite, mais elle ne voulait pas retirer ce plaisir a Ian qui sera heureux surement de déboutonner les 60 petits boutons de son corset –‘
Elle sourit à la remarque de son homme, bien évidemment, il veut vivre tout nu comme un vers, mais avec ce soleil, est ce bien recommandé ???
Elle s’imagine déjà, elle et son homme tout rouge comme des écrevisses a se tartiner l’un l’autre de crème après soleil, ou remède de grand-mère de tranche de tomates fraiche, lui disant… tu vois je t’avait dis que c’était pas prudent de ce promener comme ça tout nu au soleil !!

Et bien je sais pas si le personnel de l’hôtel sera heureux de nous voir débarquer au restaurant nu comme des vers de terre,

Elle esquissa un petit sourire coquin.

A moins que tu n’ai prévu de passer 2 semaines dans notre lit, petit coquin…

Elle lui fit une petite pichenette sur le bout du nez puis un petit bisou tout doux avant de faire redescendre ses lèvres sur celles si douce de l’homme de sa vie.
Elle se demande si un jour elle sera rassasier de leurs gout… et en doute grandement

C’est à ce moment que l’avion se pose sur le sol pour un atérissage en douceur, Moéra se prépare à se lever, mais marche sur sa robe et perd l’équilibre se retrouvant sur les genoux de son mari.

Oups pardon monsieur Hawkins veuillez m’excuser, j’ai beau être ce que je suis… je suis une grande maladroite.

Elle fit glisser sa main sur la joue rasée de près de Ian, se penchant pour venir frôler à nouveau ses lèvres douces.
Dommage qu’elle n’avait pas prévu de stick pour les lèvres, parce qu’ils allaient en avoir besoin, elle avait l’impression que sa bouche était irrémédiablement attirée par celle de IAn.

La porte de l’avion s’ouvrit et le soleil fit son apparition dans la cabine. Moéra fit une petite tape amicale sur la joue de Ian avant de ce lever et se diriger le cœur battant vers la lumière sentant derrière elle la présence rassurante de son homme, cette présence qu’elle aimerait sentir jusqu'à la fin des temps.

Enfin elle sorti de l’avion, fit attention de ne pas encore se prendre les pieds dans sa robe en descendant les escaliers du jet et fut accueillie par une très jolie vahiné, lui glissant un collier de fleurs sur les épaule, la chaleur se fit sentir comme une enclume sur les épaules de Moéra, qui si elle s’écoutait prendrait son homme par la main et s’enfermerait sans plus attendre dans sa chambre et arracherait sa robe ainsi que le si beau costume de Ian qui avait jouer durant toute l’après cérémonie avec sa cravate, Moéra n’avait pas relevé parce qu’elle le trouvait si mignon a jouer ainsi avec comme une enfant et a attendre son approbation pour l’enlever qu’elle ne lui avait rien dit.

Elle resta souriante et heureuse néanmoins, car toute les peurs, tout le stress qu’elle avait ressentit avant le mariage venait de s’envoler d’un coup…. Elle était mariée et sur une île paradisiaque en compagnie de son homme, son mari, son toy boy d’amour.
Moéra ne peu retenir en petit rire quand elle vit la tête de Iana l’approche de la vahiné qui voulait lui mettre le collier de fleurs….

Aller mon amour tu vas être tout mignon comme ça.

Elle fit une petite grimace a la jolie fille bronzée et par très vétue, avant de lever les yeux au ciel, comme pour lui dire …. Haaa les mecs… vous savez hein…
LA vahiné compris tout de suite et fit un clin d’œil a Moéra qui frissonna de plaisir quand son homme vient lui poser une rafale de baisé dans le cou ces lèvres firent l’ascension de sa nuque et vinrent se poser sur les lèvres en un feu d’artifice de petit bisous sucré.

Moéra fit claquer sa langue dans sa bouche pour faire un petit bruit du style… tut tut….
Et fit non non de la tête.

C’est moi qui vous aime encore plus monsieur Hawkins… et il va falloir vous faire à cette idée…. Jamais au grand jamais vous ne pourrez égaler la force de cet amour !!!
J’espère que tu te rend compte que je suis collée à tes basques jusqu'à la fin de ta vie ou de la mienne ou encore de celle de cette planète !!!
Je me demande si tu mesure l’ampleur du truc… tu ne sais pas dans quoi tu es tombé….. Je vais t’aimer comme Denis Roussos le dis dans sa chanson ou même Michel sardou !!!




]


Ils avancent tout les deux, main dans la main vers l’entrée de l’hôtel, et c’est que son petit mari avait mis les petits plats dans les grands…. L’hôtel était d’une finesse, et d’un raffinement à en couper le souffle, les décors si simple mais si beau, le tout entouré d’un océan d’une couleur indescriptible qui avait le don de faire penser aux yeux si magnifiques et profonds de son mari.
Quand ils arrivèrent devant une grande double porte, celle-ci s’ouvrit et un escalier couvert de pétales de roses se déroulait sous les yeux admiratif de Moéra qui jeta un regard a son homme, limite les larmes au yeux devant tant de préparation et tant de beautés ….
C’est à cet instant qu’il lui dit qu’il allait faire quelque chose Moéra leva un sourcil et a la suite de ses mot, il attrapa Moéra et passa le seuil de la porte avec elle dans ses bras, comme le veux la tradition.
Il vola à sa belle un baisé et la reposa sur la terre ferme la prenant par la main pour l’emmener voir la suite.

Moéra le suivi, elle voulait vraiment savoir a quoi allait ressembler leur nid d’amour, mais l’affaire la plus pressente était l’envie qu’elle métrisait depuis le début …. Depuis le décolage de l’avion….
Moéra jeta un œil au lit et a la suite, c’est vrai que tout était si parfait, mais elle se stoppa sur place en plein milieu de la pièce.

Arrache moi cette robe !!!!!!!

C’est la qu’il revint vers elle, lui crier son amour, son corps tout près du siens, ses lèvres si près des sienne que lorsqu’il parlait c’est limite si elles ne frôlaient celle de Moéra, ok ok on dira qu’il n’y a pas que ça dans la vie, il n’y a pas que le sexe, mais la s’en était trop….
Après leurs pacte de ne pas faire l’amour avant leurs mariage, Moéra était en totale ébullition et puis le mariage doit être consommé pour être validé !!

Arrête, tu n’a pas tant de défaut que ça… par contre je suis une grande maladroite et te voila toujours avec moi…. Moi qui ne voulait pas d’histoire sérieuse, je me retrouve mariée a un homme séquestrateur de femme dans les placard et de surcroit coureur de jupon… mais tu sais quoi… j’adore ça… je t’adore et malgré ce que les gens m’ont dit de toi, j’ai toujours su que tu avais un cœur en or, que tu étais peut-être pas parfait… parce que personne n’est parfait mais tu es parfait pour moi et ça c’est le principale.
Alors maintenant mon amour, tu va te dépêcher de faire ton devoir de mari…..


Moéra tira sur sa robe laissant le tissu se craquer et glisser doucement le long de ses courbes pour finir a ses pieds. Dévoilant ainsi le charmant petit ensemble qu’elle avait acheté rien que pour le plaisir des yeux de son homme.

Spoiler:
 

Elle s’avança à nouveau vers Ian et posa ses lèvres chaudes contre les siennes, agrippant la nuque de Ian sous ses doigts crispé par la passion qui la dévorait de l’intérieur, une passion brulant qui jamais ne s’éteindra aux côtés de l’homme qu’elle aimait.
Le corps de Moéra se colla a celui de Ian, il était en feu, un incendie de désir ardent avait prit possession de corps de la jeune femme qui agrippa la chemise de Ian et lui arracha tout les boutons, pour pourvoir sentir sa peau douce contre celle brûlante de Moéra.


Et tant pis si c’était la seule chemise qu’il avait, si vraiment il n’avait pas de bagages et ben ils resteraient tout nu tout les deux ou alors il fabriquerait des vêtements avec les palmiers se ne serait pas la première fois.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox I. Hawkins

avatar

MESSAGES : 3386
LOCALISATION : Avec Poto a faire 1 conneries ou 2
TU FAIS QUOI ? : Je suis avocat et car je suis le fils de mon père je tiens un bowling.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose. Rapidité. Force xD
MOI:: Bavard, con, alcolo, fou de son pick up etc

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Dim 31 Juil - 9:55


Juste toi & moi

»






  • Tant que cela, oualalal j'ai peur tu va être coller a ma vie pour toujours, ouuuuu
    mon dieu que je suis veinard ! Je pense même que nous le sommes tout deux, peut de gens on la chance de rencontré l’être qui lui est destiner. Nous sommes enchainer l'un a l'autre amour !


    Il en a sourit jusqu’aux oreilles avant de l'emporter..
    La porte close de leurs petit nid paradisiaque , tout deux se tenant l'un prêt de l’autre, les yeux fou d'amour, et aussi d'une envie qu'il est hors de question de contenir le désir ardent de s'unir physiquement, pour scellé l'acte qu'il se sont dit, un oui, une promesse éternel bien plus puissante que tout, il est au comble de la joie rien ne pourra lui arracher se moment de bonheur absolut, il a la plus fascinantes, la plus divine, la plus casse couille des femmes, elle es unique, elle es faite pour lui, ils étaient prédestiné il n'en doute pas un seul instant. Sa vie , son existence ne pouvait être pleinement heureux sans sa présence, ses mimiques adorable ses colère farouche, sa féminité qu'il a bien du mal a supportait sans succomber dans un gouffre de passion infernalement délicieuse. Elle es sa femme officiellement, mais dans les battements de son cœur elle l'est depuis plus longtemps encore, ce jour et merveilleux, il c'en souviendra toujours avec une perfection limpide. Tout, du moment ou il c'est habillé ou il es arrivé sur les lieux, le moment ou la panique la gagner alors que la voiture et arrivé, la bouffé de joie, d'émerveillement en la voyant somptueuse dans sa robe, son regard rivet sur le sien, ses pas trop lent pour venir vers lui, sa main dans la sien, , ses vœux qui l'on émus, son oui, leurs baisers, leurs joie qui se lisaient dans leurs regard, leurs danse de nouveaux marier, le départ, l'arrivée ici, cet instant ou il la regard intensément, il la bouffe des yeux. Il sourit a ses paroles. Et une bouffer brulante a traverser son corps alors qu'elle arracher de ses fine sa robe il lui retire en lui lançant un regard intense, c'est a lui de le faire, ses un devoir conjugal d'opter la robe de marier a son épouse il pose un baiser sur son épaule dans un grand crac alors que le tissu cède, il tremble, ses mains descende pour faire tomber le lourd tissu qui couvre encore le corps de Sa chou. Il pris sa taille et là soulève pour la faire sortir de sa robe la reposant doucement ses talons créant un petit bruit sur le sol, il sert sa taille et quitte es yeux pour descendre un regard enflammer sur son corps serré dans un ensemble scandaleux !! Son cœur cogne dans sa prison d'os, sa lui en ferait presque mal, sa respiration na plus de contenance , il sortir alors qu'elle arrache la chemise a un prix faramineux, il tire sur ses manche et faire sauter les bouton de manchette en or qui retenait le tissu sur ses poignet il en a ris aussi, comme quoi même ici faut qu'ils leurs arrivent un moment comique, ses tout leurs histoire qui est comme cela. Serré tout contre elle il prend le temps, il va le prendre, il veut se souvenir tout son éternité de ce moment, ne pas se précipité même s'il en meurt d'envie. Ses mains caresse sa peau a demi nue contre la sienne, il se penche a ses lèvres pour parcourir celle ci d'un baiser a lui couper le souffle et a rendre marteau son cœur, il la sert plus , il aime sentir sa peau tout contre la sienne ses une sensations puissante qui l'ensorcèle, l'envie et une émission du cerveau qui nous dit ce que nous avons besoin, mais ici c'est au delà du besoin physique de l'homme et de la femme, c'est l'envie de mêlé leurs âmes. Il a pris en coupe son visage pour la fixait un long moment, son regard sombre et brillant dans le sien, un regard qui dit plus que les mots. Ses mains reparte de sa taille longeant ses courbe douce et élégante, il créer une chair de poule sous es doigts, il tire une seconde sur la dentelle de son dessous affriolant, du bout de sa langue il dessine ses lèvres pulpeuse. Il la fait reculer vers le grand lit qu'il espère moelleux mais pas trop, il passe un bras sous ses genoux pour la soulever en l'embrassant avec férocité, pour la posait délicatement il a viré ses chaussures et a monter sur le lit au dessus d'elle posant ses lèvres sur sa peau, sur son ventre en remontant doucement vers sa poitrine enferme dans la dentelle il attrape le tissu et tire un peu et de ses crocs il les as déchiré il lui fait un regard innocent, au point ou ils en sont il ne sont plus a sa prêt, puis il na pas parlait de vivre nue ?! Autant commencé maintenant car il vont rester un moment dans cet chambre ! Il est bien heureux d’avoir tout déchirait elle es si belle dans la nudité, sa peau de velours, ou il se nourrit allégrement , sa femme, celle qu'il aime plus que tout au monde , plus que tout vraiment ses leurs nuit de noce, leurs voyage d'amour il veut en profitais pleinement, là dan la pénombre avec en fond le bruit des vagues il a besoin de l'aimer, tout deux on besoin de se moment qui ce créer avec force, tendresse amour et passion, les corps s'entrechoque, dans un même mouvement, les mains se crispent, les bouche se heurte, s’embrassent fougueusement. Tout un mode charnel qui se donne avec ardeur pendant de longue heureux ou les corps se fatigue, mais ne renoncent pas, ou les voix se mêlent de sons roque exprimant la passion et le plaisir qui les secouent comme jamais, ses un cris d'amour qui résonne dans la pièces, qui imprégner les draps, les mur l'air ses fort et puissants il n'en ressortirons que épuiser et heureux, un moment d'amour intense dans sa plus belle expression. Une nuit entière et une partie de la journée on étais consacré a un amour physique a des mamours langoureux a des rires aussi, ils n’avaient pas envie de bouger, ils étaient bien là. Mais la faim et aussi l'envie de découvrir les lieux les ont poussaient dehors armé comme tout touriste qui se respecte avec lunette de soleil, chapeau pour ian ( obligeais ) et appareil photos. Ah ils étaient beaux a arpentaient les lieux a posaient devant une statut, un rocher, un arbuste pleins de fleurs, devant un bouiboui , a prendre les habitations, les plats qu’il on mangeais une drôle de cailloux, le animaux, ah sa il peuvent remercier la carte mémoires extra performante car ils on tout mitraillé, des photos très pro a celle qui les fera mourir de rire, sourire, s'attendrir ! Il y en as pour tout les gouts. Il ne sont privé de rien il on explorer l'ile de fond en comble, Il en a de merveilleux souvenir, tenant la taille de sa femme en matchant le long d'une plage l'eau léchant leurs chevilles rendant leurs claquettes lourde d'eau. Mangeant une glace immense , en se battant avec leurs cuillères pour avoir le plus de chantilly ou de chocolat que l'autre. Jouaient au paparazzi l'un avec l'autre fou rire garantie !! ils on du passaient pour des fous a se planquer et a tenter de se prendre en photos, de partir en courant avec un rire immense, les photos pas sur qu'elle son super belle, mais sa sera un super souvenir ! Diner aux chandelles sur le sable, juste tout les deux et le serveur que moéra a fini se servir comme dessert sa aussi a fut drôle le pauvre jeune les a prix pour des fous, au vue des regard de Moera sur lui et Ian qui la réprimander comme une enfants, une nuit encore torride faut bien profitait de ce voyage de noce il vont tuaient le lit !! Il on fait de la plongée, il se sont doré al pilule au soleil comme les lézards, Ian a enterré vivante Moéra pendant qu'elle dormais ce fut très drôle de voir sa bouille quand elle a ouvert les yeux et surtout il a du courir très vite car une moéra un peu en colère sa fait peur, il a mangeais du sable du coup !! très drôle encore un souvenir ! Pour sure des souvenirs il n'en manqueront pas. Ils ont de quoi remplir un album photos entier , mais les souvenir son encore plus nombreux que cela!des tonnes de petits détailles, Le jeunes garçons qui nous a suivit toutes une après midi pour nous rendre le moindre des services pour récupéré quelques piécettes on la retrouvais le lendemain avec un jeu vidéo en mains, ah les gosses ! Sa nous as fait bien rire. Quand il a fallut partir sa n'a pas étais facile, faut avouer qu'ils étaient bien là, lever tard déjeunant aux lit, regardaient le couché du soleil en l’enlaçant tendrement, les bain de minuit.. le balades, les gens, l'ambiance et cet impression de plénitude, ils étaient vraiment bien, mais ils ce disent que sa ne peut que continuer...

_________________
If this is love, I want it. Poto & potette.
LE POTO D'AMOUR, LE CANON IL LA DESIRE NORMAL QUOI, & LE MEILLEUR LE PLUS BEAUby lizzou.


la raleuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   Lun 1 Aoû - 13:25




Leurs nuit d’amour fut époustouflante, éblouissante…. Et très physique, d’ailleurs Moéra se demanda si il n’était pas temps qu’elle se remette au sport, parce qu’une nuit et une journée a faire des folies de son corps, ce fut vraiment éreintant mais elle se donna a fond, ne voulant pas lâché l’affaire et surtout ne sachant pas vraiment comme se défaire de son homme, elle voulait rester blottie au creux de son épaule y rester tout une éternité a sentir son odeur et être bercée par le son si doux de la voix de son mari
Leur nuit de noce restera gravée dans l’esprit de Moéra a jamais, cette complicité qu’ils avaient était incroyable, ils pouvaient partir en fou rire rien qu’en se regardant même pas besoin de parler, ils se comprenaient si bien.
Leurs peau se reconnaissaient et frémissaient au moindre contact, leurs cœurs qui, Moéra en était persuadé, devaient battre à l’unisson.
Des moments, entre deux expression physique de leurs amour ou Moéra était couchée la tête sur le torse de son homme et Ian lui caressant le dos et l’échine du bout des doigts…

Puis il fallu sortir ce cette tiédeur entêtante, sortir de ce lit qui avait subit les conséquences de leurs amour débordant… la couette était sur le sol et les cousins si nombreux et si bien placé a la base tous éparpillé dans la pièce, il y avait même eu de la casse avec un vol de coussin qui avait fini sur une figurine décorative qui n’avait pas résister a un tel assaut.
Ils passèrent bien 20 minutes a chercher tout les cousins et finirent leurs recherche sons le lit ou se perdit un petit bisou d’amoureux.


Puis une bonne douche et un short enfiler ils partirent a l’aventure, expédition et visite de l’île et de ses alentour.
Les lieux étaient paradisiaque, tout semblait si merveilleux, comme si Moéra était dans un rêve a longueur de journée et le bouton des appareils photo chauffaient … ils firent des photos de tout ce qui pouvait être photographié et plus encore, ils étaient beau tout les deux à arpenter la nature luxuriante en tongs et short, la main dans la main… limite ridicule, mais le ridicule ne tue pas et eux ça leur plaisait beaucoup alors au diable les soucis de styles.

Ce fut aussi un plaisir d’avoir des nouvelles d’Edo, du moins le premier texto que reçu car le suivant était pour lui annoncer que Olivia avait été abattue et était décéder, ce qui lui fit tout de même un choc, parce qu’elle savait que c’était une amie très proche de son fréro et surtout sa femme… enfin si on peu dire ça.
Edo lui apprit qu’il partait faire le tour du monde, chose qui ne pouvait pas lui faire de tort surtout dans les moments si difficiles qu’il vivait, elle aurait voulu être présente pour lui, mais en même temps elle se devait de vivre a font son voyage d’amour avec son mari, ce qu’elle se décida a faire et de profiter de tout les instants passé avec lui, suite a la mort d’Olivia, Moéra se dit qu’il fallait profiter de chaque instant passé avec son homme et prit l’habitude de ne pas s’endormir avant de lui avoir dit qu’elle l’aimait, c’était comme une sorte de rituel, si demain le soleil ne se levait pas au moins elle lui aurait dis la nature de ses sentiments.


Le moment préférer de Moéra, c’était le couché de soleil sur l’océan et puis la nuit tombée couché tout les deux côtes à côtes à regarder le ciel et les innombrable étoile brillant fièrement dans le ciel, cherchant une étoile filante et proférant des vœux a tout va.
Mais le dernier soir, Moéra se concentra plus que d’accoutumé, elle fit un vœux qui lui tint a cœur plus que tout le reste, celui la elle ne le répéta pas au son mari de peur qu’il ne se réalise pas, et quand il lui demanda ce qu’elle avait tout a coup, elle passa à autre chose, espérant profiter de leur dernière nuit au bout du monde avant de revenir au chosés sérieuse, a la réalité.

Une fois de retour au campus, tout s’accéléra, Moéra et Ian firent la visite de quelque maisons mais ce fut un bugalow en bord de mer qui fit l’unanimité, la mer si près de sa maison lui rappelait leurs voyage encore si frais dans sa mémoire.
Puis il fallut se mettre a la peinture, ils auraient pu faire appel a une entreprise spécialisée mais Moéra tenait absolument a peintre elle-même leurs cocoon, bien évidemment elle mis Ian a contribution et ils passèrent plusieurs journées a peindre toute les pièces de la bâtisse, Ian n’échappa pas a une bataille de peinture en bon et due forme pour finir pleins de couleur tout les deux, des vrai peinture de Van Gog vivante, c’est a ce moment que Ian s’approcha de Moéra, les yeux remplit de cette lueur qu’elle connaissait trop bien, c’était de la passion qu’elle voyait mais aussi de l’envie et en rien de temps son corps s’enflamma lui aussi, il se colla a elle et elle se colla au mur, de leur étreinte il resta de jolies marques abstraites sur le mur de leurs chambre et ils ne les enlevèrent pas… c’était en quelque sorte la preuve en image que leurs amour débordant…
Puis le déménagement et les innombrables heures de shopping pour trouver Ze canapé ou Ze salle a mangé, mais toujours a deux, Moéra ne voulait rien faire sans avoir eu l’avis de son homme, cette maison devait refléter leurs gouts a tout les deux, ils devaient se sentir bien tout les deux et ce fut une chose a la quelle elle tenait vraiment…
Elle mit, et sans l’accord de Ian une énorme carte du monde affichée dans sa cuisine, sur laquelle elle épinglait avec précision toute les carte de lui envoyait Edo a chacune de ses escales, ça plaisait a Moéra de retracer son parcours comme ça.


Bien sur, comme elle l’avait dis dans le passé, le poto n’était pas très loin de son fréro… Cage vivait juste à côté, elle en fut très heureuse d’autant que sa liaison avec Zoey avait volé en éclat et qu’il fallait garder un œil sur ce grand enfant qu’il était.
Elle passait au moins 2 fois par semaines, pour liquider tout l’alcool dans les éviers et aspirer les restants de toutes les substances illicites qu’il laissait trainer un peu partout.
Essayant de le sortir de son coma d’alcoolique, elle lui avait déjà envoyé des seaux d’eau fraiche au visage pour qu’il réagisse, des baffes en pleine figure et des litres de café… la phase d’après rupture fut assez difficile pour lui, Moéra se souvient de ces visites en prison avec pour apporter des oranges a Cage qui avait un air patibulaire et une salle tête mais vraiment, puis a son retour chez lui elle l’avait pris sous son aile.
Il y avait aussi des magouilles entre eux, comme les jour ou elles devait se faire passer pour infirmière et pousser un Cage bâvant dans une chaise roulant, pour qu’il puisse avoir des nouvelle de sa fille tout les jours.

Moéra vivait une existence tout a fait heureuse, au côté de son mari qu’elle aimait plus que tout et dans sa grande maison bien décorée, avec un voisin complètement instable… cela dit, il lui manquait tout de même quelque chose et son cœur se serait a chaque fois qu’elle y pensait, ce vœux qu’elle avait fait, couchée sur la plage durant leur voyage de noce ne c’était toujours pas réaliser… Moéra voulait un enfant, c’était comme vitale pour elle, elle espérait tellement offrir ce gage d’amour a son mari, elle rêvait d’avoir un petit Ian qui viendrait mettre le bordel dans sa vie bien rangée, des couche culottes qui trainerais partout et des rire d’enfant qui viendrait donner une âme a cette maison.
Moéra parla de toutes ses envies a Cage, il l’écoutait et ne jugeait pas et c’est tout ce dont elle avait besoin.
Au début elle trouvait la moindre occasion pour faire l’amour avec Ian pour après se retrouver les jambe en l’air contre le mur durant 1h, elle fini par expliquer a Son mari qu’elle n’essayait pas de battre le record du monde des jambe en l’air après l’amour mais qu’elle voulait un bébé et tentait de faire descendre le fluide de Ian vers son utérus.
Au début il n’était pas contre du tout, d’ailleurs faire l’amour a tout va c’est plutôt plaisant, mais se qui était une envie pour elle devint assez vite une obsession, elle passais des heures a lire des bouquins et faire des recherche sur le net, laissant Ian se couche seul ou faire ce qu’il avait a faire, elle essaya un tas de médicaments, ça ne fonctionnait pas… un jour Cage lui parla du fait de boire énormément de sang humain pouvait rendre les Vampire plus humain… ce qui ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde, Moéra sortit tout les soir laissant son homme ne lui disant pas ou elle allait et une bonne partie de la nuit elle cherchait des proie humaine pour les vider de son sang et rentrait d’abord chez Cage, (ouai pas besoin de clés…) pour prendre une douche avant de rentrer et violer quasiment Ian afin de profiter de sa semence…
Elle aimait toujours son mari, même si rien de pouvait le laisser croire, seulement Moéra c’était mis l’idée en tête de lui donner un enfant et elle était prête à sacrifier beaucoup de chose pour y arrirer.
Elle avait même déjà préparer une chambre d’enfant, seule cette fois, sans l’aide de Ian qui devait commençait a ce demander si tout ça était raisonnable, certe il avait toujours été au côté de Moéra pour la soutenir mais doucement elle senti son homme de moins en moins motiver dans son projet mais elle ne s’en fit pas, elle était obnubiler par son envie restant des journées assise dans une chaise a bascule dans la chambre de son futur bébé a lire des histoire pour enfants.


Puis il lui vint une idée, et si elle se fessait aider par la médecine, il y avait de très bon hôpitaux dans le coin et puis un petit traitement aux hormones et une bonne dose de sang ne pouvait pas faire de mal.
Il fallait qu’elle arrive à convaincre son mari de faire un petit échantillon dans un petit pot et le tour était joué.
C’était une petite lueur d’espoir qui s’alluma au bout du tunnel.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il était une fois deux âmes soeur   

Revenir en haut Aller en bas
 

il était une fois deux âmes soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois... Deux blonds ! (Enfin trois)
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-