un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Salon d'Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Salon d'Olivia   Dim 21 Mar - 22:26

Le coin salon :

Spoiler:
 

La cuisine américaine :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 13 Aoû - 21:54

*Après avoir garé sa moto au bord de l'immeuble, elle relève la tête, regardant d'un air blasé le bâtiment. Les vacances étaient sur le point de se terminer... Il ne restait plus que les souvenirs et son joli bronzage qui la gardaient encore dans un état d'esprit propre à la détente. Elle prend ses affaires, pas cinquante valises non non, un simple sac où elle n'avait pris que le nécessaire. Du Olivia tout craché quoi... Partir comme ça, du jour au lendemain, sur un simple coup de tête, sans savoir où on allait atterir, ça c'était la vraie vie. Mais voilà, elle était de retour, bien décidée à se reprendre en main et même... à aller en cours . Sans oublier Caleb qui était une raison qui faisait qu'elle était là... Elle sourit à cette pensée, grimpant alors les escaliers jusqu'à son appart', elle ouvre alors la porte, allumant la lumière afin de regarder la pièce, toujours aussi blasée. Elle pose son sac en plein milieu de la pièce, se disant qu'elle rangera plus tard. Etouffant un baillement, elle se dirige tout d'abord vers la cusine afin de mettre la cafetière en route. Elle regarde ensuite le courrier, gentillement déposé sur le comptoir de sa cuisine américaine, oeuvre bienfaisante de son voisin. Comme quoi ça servait de un peu de faire du charme ! Elle regarde alors sans grand interêt ce qu'il y avait, de la paperasse essentiellement, se relevant uniquement lorsque l'odeur de café lui réveilla l'odorat. Elle retourne donc la cuisine, se préparant un café. Elle file alors, jusqu'au salon, tasse en main qu'elle dépose sur la table basse du salon. Elle s'affale sur le canapé, prenant la télécommande pour allumer la télé afin de mettre une chaîne musicale. Qui sait, ça finirait bien par la faire bouger, non ? Elle étouffe un nouveau baillement, apparemment non, ça ne marchait pas... Elle reprend sa tasse en main, se rendant compte qu'elle avait oublié le sucre. Elle soupire, se relevant afin de se diriger jusqu'à la cuisine quand... soudain, elle sent une chaleur au creux de sa main gauche qu'elle avait refermé. Mais le plus bizarre, c'était qu'elle sentait quelque chose dans sa main. Elle l'ouvre alors, doucement, restant bête en voyant... un sucre dans sa main ! NON ! Elle lève alors les yeux au plafond, comme si elle cherchait une éventuelle solution, comme si il était tombé du ciel... Bizarre quand même ! Elle se rasseoit sur le canapé, pensive. Comment ce sucre était arrivé là ???? Un tour de passe-passe ? Non... C'était probablement la fatigue qui lui jouait des tours... oui c'est ça ! Elle avait sûrement pris son sucre sans s'en rendre compte ! Elle fronce les sourcils, haussant alors les épaules, préférant laisser de côté son café afin d'aller se coucher. Elle attrape alors une couverture, virant ses chaussures afin de s'allonger sur le canapé, laissant le sommeil l'emporter peu à peu...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 26 Aoû - 21:48

Aprés cette journée épuisante pour ses nerfs, Caleb était à bout.Et ce qu'il avait de plus profond ressurgissait, il se sentait seul, et faible, il n'arrivait plus à donner le change et à mettre de coté ce qui le tracassait.
Et ce qui le préoccupait le plus à cet instant, c'était Olivia.

Durant ces derniéres semaines, il avait fait face à divers dangers à Hollow, aux cotés de ses fréros, mais elle n'avait pas quitté une seconde ses pensées.Il avait peur qu'elle l'oublie, peur qu'elle ne veuille plus de cet hippie debraillé, roots, qu'il était devenu avec les decennies.Ce mec inconstant.Elle faisait ressurgir l'humain qu'il avait été et qu'il pensait disparu à jamais.

Et ce soir, il n'avait plus envie de garder le masque.Il voulait la toucher, lui parler, se livrer, s'ouvrir, et qu'importe ce qu'il adviendrait.
Il portait un jean et un t-shirt propre^^, il sentait bon, mais il ne s'était pas rasé depuis trois jours et semblait hagard, boulversé, il était un peu decoiffé, mais tant pis.Il n'avait pas resisté assez à son besoin de la voir pour achever ses preparatifs.

Il effectua les quelques centaines de métres qui le separait de son appart et frappa à sa porte, le coeur tambourinanat dans sa poitrine.Il s'était nourri plus que necessaire avant de partir, car il avait peur que l'odeur delicieuse de violettes d'Olivia ne lui fasse tourner la tête.

A vif, il avait presque peur de s etrouver face à ses yeux bleus percants, qui semblaient le mettre à jour
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 26 Aoû - 22:13

*Olivia venait à peine de rentrer chez elle. En effet, elle était partie quelques jours, sur sa moto, un simple sac à dos, partant ainsi à la découverte du monde. Elle avait toujours été un peu sauvage, limite nomade oui mais lors de son dernier voyage, ce n'était pas l'instinct de liberté qui avait pris le dessus. Non, c'était la peur... peur de le perdre... Au lieu de se miner le moral avec ses pensées plutôt déprimantes, elle avait préféré larguer les voiles. Et là, elle était de retour, bien déterminée à voir Caleb, afin de savoir où ils en étaient. Car il fallait l'avouer, son dernier sms l'avait rendu légèrement... parano... Une première pour elle... Il avait besoin de lui dire ce qu'il avait sur le coeur ??? Mais qu'est-ce qu'il avait donc sur le coeur qui le troublait autant ? Elle aurait sa réponse d'ici peu... Accoudée au comptoir de la cuisine, elle réfléchissait à tout cela, sa tasse de café devant elle afin de la réveiller un bon coup. Elle s'asseoit alors sur un des tabourets quand soudain elle entend frapper à la porte. Après avoir fait un bond phénomènale, ce qui eut pour don de la faire sortir une bonne fois pour toutes de ses pensées, elle lorgne la porte d'un mauvais oeil. Qui ça pouvait être encore ? Le voisin légèrement boulet, probablement... Elle soupire et se relève, se dirigeant d'un pas peu enchanté jusqu'à la porte. Qu'il ne vienne pas la saoûler, sinon c'est sûr, elle allait le rembarrer... Elle pose sa main sur sa poignée, l'entrebaillant*

Qu'est-ce qu'il y a encore....

*elle regarde alors la silhouette devant elle, qui n'était pas celle de son voisin. Elle relève ensuite la tête, un énorme sourire s'affichant sur son visage en voyant celui qu'elle ne s'attendait pas à voir, mais celui qu'elle voulait tant voir... Elle ouvre alors la porte avec enthousiasme, se jettant ensuite dans ses bras, un cri de joie s'échappant de ses lèvres *

Caleeeeeeeeb !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 26 Aoû - 22:28

Il attendait, il sentait sa présence et se sentait fébrile, les mains dans les poches.Il sentait qu'elle était là, son instinct.Il esperait qu'elle allait ouvrir, qu'elle n'était pas seule...Il était tellement à bout de nerfs, avec un petit sentiment desesperé, qu'il ignorerait sa reaction si c'était le cas.
Ce n'était ni un jaloux, ni un violent, mais là, il serait atteré par le sentiment d'avoir raté la chance de sa vie, mortifié de la perdre.

Lorsque la porte s'ouvrit, il écarquilla légérement les yeux, une lueur pleine d'espoir, mais épuisée dans le regard.Il tendis légérement les mains vers elle

-Liv...

Il n'eu pas le temps de terminer qu'elle se jeta à son coup, il ouvrit juste assez les bras pour l'acceuillir, et aprés un instant ou il resta figé, il enroula ses bras autour d'elle, enfouissant son visage dans son cou, carressant ses cheveux, en la serrant contre lui

-Ca va pas, ca va pas là...Si ca va...Tu es là...

Il fermait les yeux, savourant la douceur de sa peau, son contact rassenerant, se demandant comment il avait pu tenir si longtemps sans elle, elle lui était necessaire.Elle seule l'avait ravivé, et il decida de se livrer completement...Mais d'abord, il devait la savourer...
Il respira profondement, et se detacha juste assez pour l'embrasser avec fougue

Il plongea ensuite se yeux dans les siens, une main plongée dans ses chaveux, l'autre dans le bas de son dos
Il resta à la contempler, ému, avant de carresser doucement ses joues

-Tu m'as manqué...Il fallait que je te voie ce soir...Desolée de debouler comme ca...Non je suis pas desolé du tout.Si tu n'avais pas ouvert parce que je suis resté trop longtemps absent, j'aurais trouvé n'importe quoi, mais je en serais pas parti sans te voir
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 26 Aoû - 23:02

*Restant tout contre lui, elle reste un peu bête en le voyant se figer... Hum mouais, elle n'aurait pas dû lui sauter au cou... Et pourtant, après de longues secondes, il daigne quand même resserrer leur étreinte, même si, sur le coup, elle n'était pas vraiment rassurée surtout qu'en plus, il ne cesse de répéter des "ça va pas, là"... mais que lui arrive-'t'il ? Se reculant alors légèrement, elle le regarde de ses grands yeux bleus, tentant de ne pas laisser transparaître le trouble qui l'habitait. Et là, elle reçoit un baiser fougueux, qu'elle rend sans aucune hésitation, son coeur ratant même un battement là... ça y est, elle le retrouvait et voilà que toutes ses ardeurs d'adolescentes revenaient à la charge. Elle repose de nouveau son regard sur lui, penchant la tête, les yeux plissés, un air observateur s'affichant sur son visage. Il avait l'air vraiment ému, et tellement exténué... ça l'inquiètait tout ça ! Elle ferme les yeux, frissonnant à sa caresse sur la joue, esquissant un petit sourire à ses paroles. Et pourtant, en entendant la fin de sa phrase, sa peur ne peut s'empêcher de réapparaître. Il voulait à tout prix la voir pour lui dire quelque chose d'important, qu'il avait sur le coeur... Mouais... il n'allait pas la larguer quand même... Et pourtant cette idée n'arrêtait pas d'hanter son esprit. Elle hoche doucement la tête*

Tu as bien fait de venir, Caleb... Et sache que je t'aurais ouvert la porte, n'en doute pas... J'avais aussi envie de te voir. Tu commençais à m'inquièter avec tes textos... Enfin bref...

*elle recule d'un pas, se poussant, l'invitant d'un signe de tête à entrer dans le salon, refermant la porte derrière lui*

Vas-y installe-toi... Ne regarde pas trop le bazar, je viens juste de rentrer donc bon... Euh... tu veux boire quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 26 Aoû - 23:21

Il resta blottit contre elle, se raccrochant à elle, car en fait, il n'osait pas croire à sa presence, qu'il la tenait vraiment là, dans ses bras...Son baiser se fit plus insistant, il se retenait juste un peu, pour ne pas lui faire de mal, même si il savait que son comportement ressemblait à celui d'un sauvage...
Il ne s'imagina pas un instant que peut être, il était en train de l'effrayer, mais le fait qu'elle lui rende son baiser lui donna une énergie qui le remonta...
La retrouver lui donnait le sentiment d ene jamais l'avoir quitté, et pourtant le manque qu'il ressentais faisait peser en lui sa longue absence.

Il émit un petit grognement lorsqu'elle s'écarta de lui, et entrouvrit un oeil...Bon, ils n'allaient pas rester sur le pas de la porte, elle le faisait entrer...Cette pensée le rassura, mais il attrapa sa main et la serra, afin de maintenir le contact avec elle

-Mes textos? il fronca les sourcils, qu'avaient-ils d'alarmant? Il ne saisissait pas, il avanca dans son salon, et sourit à la vue de la déco qui lui ressemblait tellement
Lorsqu'elle le prevint du desordre, il eu envie de rire, et la regarda tendrement

-Si tu savais ce qui se passe en ce moment à l'appart, Ian est en train de tout defoncer avec sa copine, on dirait une decharge...

Il tira legerement sa main et la rattira contre lui, il prit son visage entre ses mains, la couvant d'un regard d'une grande tendresse

-Je sais pas toi...Mais moi je ne veux plus m'éloigner de toi comme ça...Je sais, t'as ta liberté, et j'aime ça chez toi...Mais voila, j'aurais jamais cru dire ça un jour aprés ma...mort, mais je suis ce genre de mec.J'étais.Enfin, je le suis à nouveau avec toi.Celui qui à besoin de sa copine.Je suis peut être un peu...Ringard ou casanier, je sais.Mais voila, j'ai besoin de te voir, de te parler...souvent.J'ai risqué ma vie, comme on doit le faire avec Cage et Ian souvent, mais j'ai pris conscience de ca, je le savais deja.Parce que je t'aime et que j'ai besoin de toi...J'ai pas soif, non, merci.(XD) Merci pour ton cadeau, et tant pis si je deviens collant.Jette moi, et envoies moi bouler maintenant si ca te chante, mais je crois que tu ferais une erreur parce que je suis peut être devenu un paumé, mais je sais t'aimer comme tu es, te respecter et je veux aussi te proteger.J'avais peur, je faisais ces cauchemards avec ces requins...Dis moi que tu nages vite ma Liv...

il avala sa salive, se sentant leger d'un coup, mais un peu bête, et il embrassa le coin de ses lévres
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 27 Aoû - 0:03

*Elle secoue la tête lorsqu'il lui demande pour ses textos, mouais, elle devait encore se faire des films. Valait mieux laisser tomber, sinon, elle allait finir par dévoiler toutes ses craintes et il la prendrait pour une folle... Elle ne peut s'empêcher de rire lorsqu'il évoque Ian et sa copine, n'osant même pas imaginer quel sens il donnait à "défoncer l'appart'". Après tout, Caleb était du genre à se coller au plafond pour jouer la chauve-souris géante, donc bon, faut s'attendre au pire avec les trois phénomènes qui vivaient dans cet appartement. Au moment où elle resserre sa main tout contre la sienne, elle se fait attirer jusqu'à lui, le regardant de nouveau intensément, troublée par la tendresse qu'il affichait. Et là, bah elle l'entend lâcher un speech, légèrement sans queue ni tête. Elle reste alors bouche bée, n'osant même pas l'interrompre, toute destabilisée. Euh attends, là, il vient bien de lui dire qu'il l'aimait ?Whouahhhhh... N'ayant même pas le temps de se remettre de ses émotions, il enchaîne sur le cadeau et bizarrement, sur les requins et sa façon de nager ! Elle plisse des yeux, se demandant même quel sang il était parti boire juste avant de venir ici, en tout cas, il devait être périmé XD. Toutefois, elle ne peut s'empêcher de sourire à tout ce qu'il vient de dire, toute touchée*

Et moi qui croyais que tu voulais me larguer.. ! Quelle abrutie ! En tout cas, ça me touche ce que tu viens de me dire, Caleb. Tu sais quoi ? Jusqu'à présent, j'avais toujours privilégié ma liberté à mes relations amoureuses.... Mais avec toi, tout change... Ne dis pas que tu es un mec ringard ou casanier, car si tu penses vraiment cela, dans ce cas, je me mets au même niveau que toi, je veux être ringarde et casanière aussi... J'ai envie de te voir plus souvent, de partager autre chose qu'une relation longue distance, d'être au courant quand tu es prêt à partir risquer ta vie avec Ian et Cage, pour que je vous remette vite les idées en place, hein ! Car voilà, je ne veux pas te perdre, je suis revenue ici pour toi car c'est plus que de l'affection ce que je ressens, je t'aime... Et ma liberté, mon envie d'évasion, ça ne me fait pas peur de la mettre de côté pour toi, parce que je sais que ça vaut le coup... Et c'est dommage que tu ne veux rien boire, car j'ai ramené une sangria que j'ai acheté à un mexicain, naturalisé espagnol, du Nevada qui est à tomber par terre, la sangria hein, pas le mexicain... (je raconte nawak XD). Et pour le cadeau, je suis contente qu'il t'ait plu, j'ai un peu galéré à ouvrir ta porte, j'ai failli me faire chopper par le concierge, mais ça en valait la peine !

*elle sourit*

Vu le discours que je viens de faire, tu vois bien que je n'ai pas l'intention de t'envoyer bouler, bien au contraire... ça ne m'est même pas venu à l'esprit. Et pourquoi tu me parles de requin ? Marineland t'a traumatisé, c'est ça (XD) ! Et euh... pourquoi tu veux que je te dise si je nage vite ? Bon ok, je ne suis pas Laure Manaudou, mais je me débrouille !

*elle réfléchit à tout ce qu'elle vient de lâcher, se rendant compte qu'elle venait de faire la même chose que Caleb, un discours sans queue ni tête... ohlala c'est contagieux tout ça... Mais bon, le principal, c'est que ce qu'ils avaient sur le coeur étaient lachés, maintenant ils n'avaient plus qu'à avancer ensemble...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 27 Aoû - 0:54

Il attendait sa reponse, sa reaction, la scrutant de ses yeux voilés par l'inquietude.Il allait sans doute se faire jeter, car au fond, une fille telle qu'elle, n'avait que faire d'un mec comme lui...Mais il avait cette lueur d'espoir, de ce qu'ils avient vécu, de ce qu'ils vivaient...Il avait cru Olivia radicalement differente de lui.Mais finalement ils étaient bien plus similaires qu'il paraissait...Il gardait les mains sur son visage, la devorant des yeux, pret à affronter ce que cette fille au temperament de feu allait lui envoyer.
Néanmoins, malgré son air frondeur, sa grosse moto, son caractére, il sentait une vulnérabilité en elle, et voulait en percer les mystéres.

Il ne lui demanderait jamais de renoncer à sa grande liberté, il ne voulait pas l'éteindre, la mettre en cage.Non, il voulait l'accompagner dans son existence, la combler, lui donner ce dont elle avait besoin...Il était pret à admettre cela.Et cela provoqua en lui une montée d'adrenaline, semblable à celle que procurait un saut dans le vide.Pas pour s'écraser au sol, comme quand son parachute était mal plié XD, non, pour s'envoler.

Il sursauta en entendant sa voix, s'apretant à encaisser.Mais au fur à mesure qu'elle parlait, il resistait à l'envie de l'embrasser encore et encore, un sourire ravi aux lévres.C'était plus qu'il ne l'esperait, et il ne s'autorisait pas à y croire vraiment, pas encore.

-Garde ta liberté...restes toi, laisse moi juste être à tes cotés, et reposes toi sur moi.Laisse moi être là.En échange parles moi, fais moi confiance.Et fais chez moi comme si c'était chez toi.Il s'y passe des choses assez étranges des fois, mais si tu fais partie de ma vie, tu y seras, et je te promets de tout faire pour que tu ne sois pas mal à l'aise.Mes potes t'aiment beaucoup parce qu'ils voient que je redeviens moi grace à toi.Tu m'aimes? C'est...Waouh... c'est merveilleux, et jamais tu ne regretteras (^^)

il l'embrassa fougueusement, et là, par contre, il lui avait peut être fait mal aux lévres, alors il les carressa doucement, l'air desolé

-Un mexicain hein? Bon, va pour la sangria. il se disait que le mexicain n'avait pas du être decu du voyage avec une fille comme Olivia, même si elle avait juste acheté une bouteille, du moins l'esperait-il Ah oui, d'ailleurs, chapeau, aucune trace d'effraction, et ca, vraiment...Je sais pas ou t'as appris ça.Faudra qu'on en parle.Oui parce que je suis peut être pret à respecter ta liberté, mais jamais tu m'empecheras de m'inquieter et ca me plairait pas que tu traines avec des gens louches...Tu sais, je sais pas depuis combien de temps tu vis sur la terre ferme mais...
il ris

-Moi? te prendre pour une folle? et bien alors si tu es folle, la folie c'est la meilleure chose qui puisse arriver à quelqu'un...Je t'aime...

il étais un peu gené.Comment elle savait qu'il avait adoré Marineland? Avant de la connaitre bien sur.Elle trouverait ça irrespecteux.Un affreux doute le perturba soudain...Il devait en avoir le coeur net.Non parce que citer Laure Manaudou,pour une humaine, ok, mais même la Laure, là, elle devait bien faire marrer les sirènes.

-Bon...euh...T'es bien une sirène c'est ça? Je veux dire, c'est ton secret? Desolé de te balancer ça comme ça mais ca fait longtemps que je le sais, avec tous ces indices...Mais que ce soit clair, on est tous les deux des...euh..."créatures"?

il avait un petit air entendu, mais ne la lachait toujours pas
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 27 Aoû - 15:37

*Elle penche la tête sur le côté, les yeux tout brillants, le coeur tout battant. Toutes ses émotions n'étaient pas habituelles chez elle. Grâce à Caleb, elle avait découvert une toute nouvelle facette d'elle : elle pouvait être fleur bleue, sentimentale... Après tout, c'était bien la première fois qu'elle disait en toute lettres "je t'aime" à un garçon... Depuis toujours, elle pensait s'être forgée une carapace indestructible, fermée à tous les sentiments comme l'amour ou même l'affection, et pourtant, pourtant cet homme qu'elle avait devant elle était en train de la briser en mille morceaux. Autefois, elle aurait eu peur de tout cela, mais avec lui, tout devenait clair et elle ne voulait qu'une seule chose : être sincère avec lui... Voilà pourquoi lui lâcher tous ses sentiments s'étaient déroulés de façon naturelle... Alors quand il continue de parler, elle ne peut s'empêcher avec de grands yeux de cocker amouraché Suspect. Elle esquisse un petit sourire en coin, souriant de plus belle*

Je te fais déjà confiance Caleb... depuis le début en fait... Je ne sais pas, c'est inexplicable, j'ai ressenti ça depuis la première fois... Tu inspires confiance, vraiment ! Mais ça me ravit de t'entendre dire tout ça, surtout que c'est réciproque. Je veux que tu me fasses confiance, que tu saches que je suis là pour toi à n'importe quel moment... et ce, jusqu'à ce que tu te rendes compte que je suis une vraie chieuse et que tu t'enfuies en courant en t'arrachant les cheveux ! ça te fait peur, hein ?!

*elle rit légèrement, bien sûr elle rigolait un peu sur ce coup-là, elle n'était pas chieuse, loin de là, son côté mec probablement. C'est à ce moment-là qu'il la prend par surprise, pour l'embrasser avec tant de fougue qu'elle manque même de trébucher. Et lorsqu'il lui caresse les lèvres, avec un air désolé sur le visage, elle ne peut s'empêcher de rire, Caleb était un clown à lui seul, mais un clown touchant, sensible... unique quoi... Alors qu'elle se perd dans ses pensées, elle hoche la tête, revenant subitement à elle-même à l'évocation de la sangria*

Tu m'en diras des nouvelles ! Bon, je n'ai pas trop compris ce que m'a dit Santos, mais bon, vu les "Ay Carambaaaaaaaaaaaaaa" qu'il n'arrêtait pas de me hurler à l'oreille, j'en déduis qu'elle doit être balèze ! Je ne parle pas espagnol, de toute façon !

*elle se dirige alors jusqu'à la cuisine, cherchant justement où elle avait mise la fameuse bouteille. Elle pose ses mains sur ses hanches, en pleine réfléxion, se revoyant la poser pourtant sur le comptoir de la cuisine. Et là, pour la énième fois en quelques jours, elle ressent de nouveau une drôle de chaleur dans les mains et pouf... voilà que la bouteille lui apparaît dans les mains. Oh mais c'est pas possible ! Elle est vraiment en train de devenir dingue ! (je t'explique, Olivia va avoir un don, elle va pouvoir faire apparaître ce qu'elle veut où elle veut, c'est pour ça qu'elleva faire partie des Alphas donc bon, il y a plein de petits signes qui apparaissent petit à petit ^^) Elle se tourne vite fait, espèrant que Caleb n'ait rien vu de tout ça ! Elle tente de ne pas se laisser destabilisée par tout ça, après tout, elle avait mieux à penser là. Elle avait tellement attendu de revoir Caleb qu'elle n'allait tout de même pas prêter attention à son cerveau qui déconnait légèrement. Elle prend ensuite les verres, revenant vers lui pour s'installer sur le canapé, tapotant la place à côté d'elle pour qu'il la rejoigne. Elle éclate alors de rire lorsqu'il la félicite pour son entrée sans aucune effraction. Elle hausse alors plusieurs fois des sourcils, se donnant un petit côté mystérieux*

Ah ça... Mystère et boule de gomme, on va dire que j'ai de l'expérience dans ce domaine-là... Les serrures et moi, c'est toute une histoire d'amour... Je t'en parlerais un jour, si tu es sage ! *elle le regarde alors avec tendresse en l'entendant dire qu'il pouvait s'inquièter si elle traînait avec des gens louches. Hum, vu son passé, il risquerait d'en faire une crise cardiaque... Elle ouvre alors de grands yeux, faisant mine d'être étonnée*

Moi ? Traîner avec des gens louches ? Oh non, jamais... Tu me connais !

*elle lui adresse alors un petit clin d'oeil taquin, un air faussement innocent sur le visage. Rien qu'avec sa réaction, il pouvait se douter qu'elle ne traînait qu'avec des gens louches, hors normes. Après tout, même Caleb était hors normes XD. Elle sert alors les verres de sangria, levant son verre pour faire un bon "à ta santé", légèrement étonnée par ses derniers mots. Elle boit alors une gorgée de sangria, s'étouffant à moitié en entendant sa question. Et là, premier réflexe qu'elle a, elle lui pose la main sur son front pour vérifier s'il n'avait pas de la fièvre. Bah oui la fièvre ça fait dire n'importe quoi ! Même pas ! Il était bien sérieux !!! Elle arque alors un sourcil, s'éclaircissant la voix, purée mais c'est que Santos avait raison, ça arrache ce truc ! Elle le regarde alors avec suspicion, se demandant bien où il avait pu trouver ce secret*

Une sirène ?????! Mais d'où t'es venu cette idée, Caleb ? Encore, tu m'aurais sortie extra-terrestres, je l'aurais compris, mais sirène... Désolée de te briser ta conclusion sur moi, Sherlock, mais je suis loin d'en être une... Caleb, en te trompant sur mon secret, tu viens de m'offrir non pas 5000 euros sur ma cagnotte mais un bon éclat de rire [faut que j'arrête de regarder Secret Story MDR] *elle réfléchit un instant, tout devenant subitement plus clair* Hannnnn mais... mais... alors... tu... tu n'es donc pas fan du Roi Triton ????? Oh le choc... Avec tout les petites allusions que tu me faisais, j'avais compris ça, moi !

*elle laisse alors échapper un grand rire joyeux*

Je comprends mieux maintenant... La peur des requins, les boites de sardines lancées sur le voisin ! Eh bien ! On peut dire qu'il y a meilleurs détectives que nous ! Une sirène... n'empêche, c'est mignon une sirène ! Mi-femme, mi-thon What a Face ! C'est chou d'avoir penser ça de moi ! En plus, quand j'étais petite, je rêvais d'être une sirène... eh ouais...


Dernière édition par Olivia Johnson le Dim 29 Aoû - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 27 Aoû - 19:06

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Ven 27 Aoû - 20:41

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Dim 29 Aoû - 0:12

Spoiler:
 

Tout en la regardant, il comprenait que cette fille, cette femme, rectifia t'il en louchant sur son decolletté^^, avait un pouvoir sur lui dont elle n'avait surement pas conscience.Elle l'avait forcé, avait obligé cette partie de lui, l'humain qu'il avait été, à ressurgir.Cet humain avec son besoin d'amour, de stabilité, cet humain avec ses failles et ses fragilités.Il avait refoulé cette partie aprés sa transformation.Sa facon à lui de faire le deuil de sa vie et de se proteger, mais aussi de profiter des meilleurs cotés de l'immortalité: insouciance, et explorations infinies.
Et avec elle, l'amour était à nouveau entré dans sa vie, il aimait cette fille, plus profondement qu'il n'avait jamais aimé une femme.
Elle pouvait l'anéantir, car en s'ouvrant à elle, il était à nu, terriblement vulnérable, et si elle disparaissait de sa vie, il se refermerait à jamais.
Il baissa les paupiéres un instant, ps'imprimant de cette certitude, et rouvrit les yeux afin de sonder son regard.Il tressaillit.
Il serait toujours surpris de l'intensité de celui d'Olivia.
Il ne voudrait jamais autre chose que la rendre heureuse, il ne voulait plus jamais lire autre chose que le calme et la bonheur dans ces yeux là.

Le desespoir qui habitait les yeux de Caleb ces derniers temps, l'angoisse qu'il y avait à son arrivée chez elle se dissipait peu à peu.Il avait confiance en elle, et il lui confiait son coeur.Il serait patient avec elle.Il sourit gentiment

-Tu sais, tu peux être la pire casse-c**illes de la terre, je m'en fiche.Je ne m'enfuirais pas.J'ai affronté une armée de vampires deguelasses, les coléres de Ian et la mauvaise humeur de Cage.Crois moi, plus rien ne me fait peur.Bon c'est vrai que tu roules vachement vite en moto et que j'ai quand même bien flippé l'autre fois.Mais non...Desolée de te decevoir mon coeur, mais tu ne me fais absolument pas peur.

Il la pointa du doigts, et deposa ensuite un leger baiser dans son cou, avant de se reculer.Non parce que c'est clair qu'elle avait un sacré caractére

-Me fais pas regretter mes mots hein? XDJe te fais confiance aussi.Profondement.

Santos? C'est quoi ce nom? Caleb n'était pas jaloux, non non non, il était juste regardant concernant ses frequentations masculines What a Face Il la suivit des yeux jusqu'a la cuisine, de son pas ferme mais gracieux.Il savait qu'Olivia était une sacrée gonzesse.Ca aurait pu être un bon pote si...Si il n'était pas tout chamboulé quand elle était dans le coin.Elle avait les mains sur ses hanches, regardant autour d'elle, comme si la bouteille allait apparaitre comme par magie...le regard de Clab deriva dangeureusement sur sa chute de reins, balayée par sa longue chevelure.Son regard se fit un peu vitreux, enamouré, et il sourit betement.Ben oui, c'était quand même un mec...^^

Il secoua la tête, et hop, Olivia avait la bouteille dans les mains.Ben? Ben quoi? Il avait pas matté tout ce tempos quand même, et puis elle avait pas bougé...Bof, il était un peu taré donc bon, peut être qu'il avait eu une absence.Il la suivit des yeux et acquiesca en souriant, l'air un peu évaporé quand même, lorsqu'elle tapota le canapé.Il s'assied à coté d'elle

-C'est marrant quand même pour un vampire sanguinaire de picoler de la sangria.

il la scruta d'un air suspicieux lorsqu'elle affirma n'avoir aucune frequentation louche.A part lui bien sur.

-Mouais...Tu sais que ces grands yeux là que tu me fais, je pourrais m'y laisser prendre facilement, mais j'ai de l'experience.Tu es trés douée, mais je sais que je suis pas la seule personne louche que tu connaisses.fais attention à toi, c'est tout ce que je te demande.

il était vraiment inquiet pour elle, il boufferait le premier couillon qui s'aventurerait à lui faire du mal
Waouh, la sanfria arrachait quoi! C'était pas de la sangria des familles, avec les petites oranges coupées en forme d'étoiles et tout.Il avait bu des vodkas en russie qui decalquaient moins la tronche!
Il scruta son verre et regarda Olivia, bon elle tenait bien l'alcool, mais il sourit d'un air satisfait.Elle était en securité avec lui, si elle était bourrée il lui tiendrais la bassine pour degobiller mais il laisserait ses maisn dans ses poches, quoiqu'il en coute!
Il sursauta, son coeur loupa un battement.QUOI?

-Attends, quoi?T'es pas une sirene? il resta un moment interdit, les yeux dans le vague Non mais t'es sure?XD Mais dans le couloir des secrets y'avait la peluche de polochon! (t'inquietes je regarde aussi MDR) Ben le roi Triton, c'est surement un bon gars, même si son look fais un peu Dramma Queen de club de travelos, mais non...pas specialement fan...Mais t'es tellement canon, t'as une jolie voix, tu veux jamais aller te baigner et tu aimes bien la mer...Ouais je croyais ça;..T'aurais fait une super sirene.La plus belle de toutes! Non non, pas mi-femme mi-thon

il rigola, ahlalala quand les potes sauraient ça...Ian devait deja se bidonner comme un teubé! XD Oh ca va Ianou, je t'entends beugler d'ici! Et dire qu'il avait peté la tronche à un pecheur cet été...
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Dim 29 Aoû - 18:49

*Elle hausse les épaules lorsqu'il lui dit qu'elle pouvait être la pire chieuse de la Terre, c'était bien la première fois qu'on lui disait ça ! Elle éclate quand même de rire quand il parle d'armées de vampires, de colères de Ian et de mauvaise humeur de Cage. C'est sûr qu'avec ça, il était rôdé... un peu plus, un peu moins, ça ne changerait rien. Enfin, lorsqu'il avait évoqué l'armée de vampires, un voile d'inquiètude s'était affiché dans ses yeux, n'osant même pas imaginer la scène, ça l'effrayait bien trop. Elle savait que Caleb n'était pas du genre à se laisser faire, mais bon quand même, ça l'inquiètait. Elle sourit légèrement quand il parle de sa moto*

Ah voilà, tu te contredis... Tu as flippé quand tu m'as accompagné sur la moto ! Ah ! Donc j'ai bien raison, je te fais peur et ne me dis pas le contraire !

*elle hausse plusieurs fois des sourcils pour approuver ses paroles, juste pour montrer qu'elle avait raison, par pure fierté bien sûr. Toutefois, elle est flattée en apprenant qu'il avait confiance en elle. ça la rassurait, après tout, la confiance est primordiale dans un couple. Et pour que ça marche entre eux, elle était prête à tout lui donner, à lui offrir toute sa douceur, toute la stabilité qu'il recherche. Pour lui, elle pouvait devenir celle qu'il voulait : une amie, une épaule sur qui se reposer lors des moments durs, une oreille toujours prête à écouter ce qu'il voulait dire, une petite amie aimante, voilà tout. Car des hommes comme Caleb, on ne les rencontre pas à tous les coins de rues. Elle se rendait compte de la chance qu'elle avait et n'était pas prête à la laisser passer. Elle savait qu'ils allaient vivre de bons moments tous les deux. Lorsqu'il enchaîne sur son jeu de mots avec la sangria, elle rit de nouveau*

Joli jeu de mot ! Un vampire buvant de la sangria ! C'est fort quand même, d'autant plus que la sangria et le sang n'ont pas les mêmes vertus pour toi. Autant la première peut rendre malade à forte dose, autant la deuxième te requinque...

*elle affiche un petit sourire, d'un point de vue extérieur, cette conversation pouvait paraître bizarre. Mais pour elle, c'était devenu normal, elle s'était habituée au fait que Caleb était un vampire, un vrai de vrai, pas comme l'autre de Secret Story, là Alexandre. Lui, il n'avait rien compris aux vampires. Les vampires, c'était des buveurs de sang, voilà tout. D'ailleurs, elle s'était habituée à un tel point qu'elle ne trouvait même pas ça dégoutant. En gros, il était un peu comme... un MOUSTIQUE ! Mais avec des différences quand même : plus grand, plus fort et moins c*n, car bon, un moustique c'est pas vraiment futé. Oui, un moustique c'est convenable comme comparaison, en y pensant, c'est banal un moustique, ça pique et ça suce le sang... D'ailleurs, elle trouvait ça légèrement discriminatoire envers les vampires, pourquoi accepter ces sales bêtes et faire une crise en apprenant que les vampires n'étaient pas qu'une légende What a Face. Laissant alors de côté son exposé sur les moustiques et les vampires, elle sourit d'un air taquin lorsqu'il lui avoue qu'il ne se laisserait pas prendre par son regard. Roooooh ! Pourtant elle en est persuadée, expérience ou non, un joli regard, une petite mine craquante, un sourire resplendissant et il gobe tout ce qu'elle veut. C'était un mec après tout... Elle hoche cependant la tête à ses paroles, voulant le rassurer*

Ne t'en fais pas, je suis prudente... Il m'arrive d'avoir la tête sur les épaules des fois... Et toi, tu n'es pas louche, non non, hors normes oui, un phénomène oui, mais pas louche... Tu es unique, tout simplement.

*elle lui dépose un baiser sur les lèvres, le laissant par la suite goûter la sangria. Et rien qu'en observant son regard, elle capte qu'il la trouvait forte aussi. Bah ouais, c'était de la sangria mexicaine, aussi balèze que les sauces fournies dans les kits pour enchilladas ou fajitas ! Han si ça se trouve, Santos en avait mis dedans XD. La prochaine fois qu'elle le voit, sûr et certain qu'elle lui demande la recette. Elle boit de nouveau une gorgée, haussant les épaules à sa réaction sur le fait qu'elle n'était pas une sirène. Elle laisse échapper un nouveau rire, secouant la tête*

Eh bien, la peluche de Polochon dans le couloir des secrets n'est pas pour moi... A coup sûr, il y a un pêcheur dans le coin... *elle plisse des yeux, réfléchissant. Edouardo... ouais... elle le voyait bien pêcheur lui ! XD Sortant de ses pensées, elle secoue la tête, désapprouvant ses paroles, sourire amusé sur les lèvres*

T-t-t-t-t-t... On ne critique PAS le look du Roi Triton, c'est toute une institution, non mais oh, c'est culte quoi ! Et puis, pour les indices que tu avais eu, bah que dire pour te montrer que c'est faux ? Euh, le physique ? C'est juste mes racines italiennes, le charme latin tu connais ?! ^^. Ensuite, bah je ne voulais pas me baigner parce que l'eau était trop froide voilà tout. Sur ce coup, Bastien reste plus fort pour les indices hein ! XD Non pour être sérieuse, ça me flatte ce que tu dis. Mais non, je n'aurais pas faite une bonne sirène. Tu ne m'as jamais entendu chanter ! Au lieu d'attirer les hommes dans mes filets, je les aurais fait fuir... j'aurais été une sirène refoulée par la société sous-marine, et comme Ursula s'est déjà faite démontée par Ariel et son prince, je n'aurais pas pu devenir humaine. Et alors, je n'aurais eu plus qu'une seule solution : me vendre à un restaurant de sushis... Triste fin quand même... Je préfère rester une petite humaine, bizarre certes, mais humaine...

*elle s'enfonce dans le canapé, le regardant toujours avec cet air amusé, il était parti chercher loin quand même ! Ah Caleb !!!! Elle attrape sa main, jouant avec ses doigts, reposant son regard sur la bouteille de sangria. N'empêche, c'était bizarre ce qu'il lui était arrivé, le fait qu'elle apparaisse comme ça, dans ses mains. Surtout que ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait, non, il y avait tout d'abord eu le morceau de sucre apparaissant dans sa main, puis son poisson rouge qui avait disparu subitement de son bocal, pour réapparaître dans une bouteille d'eau... Venait-elle d'acquérir une capacité qui faisait d'elle une personne différente... un monstre ? Et si Caleb ne l'acceptait plus vis-à-vis de ça ? Elle secoue la tête, posant son regard sur son vampire, en voulant avoir le coeur net*

Hum... dis-moi... Que penses-tu des personnes pourvues d'un... quelconque... euh... don ? Tu sais genre les visions, etc. etc... Tu y crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Dim 29 Aoû - 19:32

Il aimait bien la taquiner un peu, il trouvait adorable le petit air trés assuré, un peu defiant qu'elle arborait alors.Sans compter les grands yeux charmeurs qu'elle faisait , comme Candy, ou ce genre de trucs.Les grands yeux qui devorent le visage, avec des étoiles et les clignements d'yeux étudiés...Il passa le bras autour de ses épaules, le verre toujours à la main, en la devorant des yeux, une expression tendre et amusée au visage.Il esquissait un petit sourire taquin.
Le contraste entre son visage à son arrivée, rongé par l'angoisse et le desespoir, et son air rieur et detendu,...amoureux de maintenant était saisissant.
Elle avait balayé en une seconde ses craintes, et les semaines d'angoisse passées sans elle.

-Je suis flippé sur ta moto parce que tu va vachement vite, t'as une conduite euh...sportive, et ca surprend, surtout que tu pourrais te faire mal.Ouais, en fait c'est pour toi que j'ai peur.Tu n'es qu'une fragile petite humaine...

il placa son autre main devant son visage en se retenant de rire , instinctivement, pour parer un coup eventuelXD
il siffla un autre verre, waouh, sa gorge lui brula.Bon, il lui faudrait surement la bouteille entiére pour commencer à être un peu "gai".C'est que c'était le roi des jeux d'alcool!D'ailleurs, le soir d eleur rencontre, il avait battu Cage, ce qui n'était pas rien.C'est d'ailleurs pour ca qu'il avait du faire la danse de Stifler en plein bar.Il se demandait si Olivia s'en rappelait.
Mais il rougit un peu.Ce soir là, il avait dragué Olivia comme un bourrin.C'est tout juste si il ne lui avait pas mis la main au panier.Non tout compte fait, si elle pouvait avoir oublié un peu, ca serait pas plus mal.Il pourrait la persuader qu'il avait été un gentleman même?

-Non mais même pour un vampire, elle arrache ta sangria.Il a mis quoi dedans ton San...Samos? Syhtos? Synthol? Domestos-c'est le truc pour deboucher les WC-? XD Bof, peu importe.Oh, j'ai deja croisé Alexandre.Il pleurait sa race parce qu'on lui faisait une prise de sang au labo ou on va se fournir avec les potos.Mais il est cool.

Cela surpris Caleb, de pouvoir parler aussi librement de son état.Il l'acceptait donc.Ce qui l'avait rendu malade des années durant,aujourd'hui il pouvait en rire avec sa copine.Sa copine.C'était tellement...normal.Comme de petites éclaircies, quelque chose se passait en lui.Le Caleb humain qu'il croyait disparu renaissait.

Un moustique vint piquer le bras d'Olivia et il l'écrasa sans pitié.Non mais quoi.C'était vraiment de la m*rde ces bestioles.Ca servait à rien.Comme les mouches.Les trucs les plus cretins de la création.Crées uniquement pour rendre tarés les humains pendant les barbecues.Et puis zut, rien ni personne ne pouvait boire le sang d'Olivia.Son sang qui devait être delicieux, avec un gout de violette sucrée.Il se resservit un verre, s'interdisant même de penser à cela.Même si jamais il ne lui ferait le moindre mal, il le savait.
Il eut un sourire béat lorsqu'elle deposa un baiser sur ses lévres.Il carressa doucement son épaule.

-Je sais que tu ne te mettrais pas expres en danger...Sache juste que même si je sais que tu te debrouilles trés bien toute seule, à partir de maintenant, quiquonque t'ennuie, de pres ou de loin, aura automatiquement affaire à moi.Ne protestes pas, c'est lourd, mais c'est comme ça, j'y peux rien.

il fronca les sourcils, ce Bastien là, il était vraiment fort.C'était à qui la peluche alors? Bof, on verra bien.Il l'écouta attentivement, toujours en dessinant de petits dessins sur l'épaule d'Olivia, sur sa peau soyeuse et dorée.Machinalement il faisait des coeurs, écrivait "je t'aime", il était absorbé par les mots d'Olivia, et ne faisait pas vraiment attention.
Il ne se rendit pas compte qu'apres les coeurs et les je t'aime, il se lancait dans une partie de morpion acharnée contre lui même, tracant les lignes, les croix et les ronds du bout des doigts.ca devait la chatouiller.La partie de son cerveau qui controlait ses mouvements était en pilote automatique
Seuls comptaient le visage et la voix d'Olivia, qui le bercait.Il savourait son bonheur

-Ah non, ca me plairait pas.Toi en exclue? une sirene ne sachant pas chanter? Condamnée à finir au chinois? Tout compte fait, oui, reste humaine.

il la ressera contre lui, posa la tête d'Olivia sur son épaule à lui.Quand elle commenca à jouer avec ses doigts, la torpeur le gagna.Il pourrait s'endomir tellement il était bien
Il repris son serieux en l'entendant;Elle était preoccupée, quelque chose l'ennuyait, et peut être même lui faisait un peu peur.
Il reflechit un instant, voulant lui apporter une reponse satisfaisante

-Et bien...Je n'en ai jamais vraiment rencontré.Mais je suis vampire, moi et mes potes, et on est télépathes entre nous.Alors tu vois, je serais extremement mal placé pour te dire que ces choses là n'existent pas.Je trouverais ca cool, les mediums, la télékhinesie, les visions...J'adore la serie Medium tiens.Non sans rire.Je serais curieux d'en rencontrer.Pourquoi, tu en connais?

il resta silencieux, la laissant se livrer à lui

Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Dim 29 Aoû - 21:52

*En évocant la, citons Caleb, "petite humaine fragile", elle redresse la tête, le foudroyant du regard... pour de faux bien sûr, laissant vite place à un sourire, et à une expression amusée en le voyant mettre une main sur son visage. Haha il avait peur d'elle XD, elle en était plus que sûre*

Hey ma conduite n'est pas sportive, légèrement agitée, je l'avoue. Et puis, je ne suis PAS une petite humaine fragile... Humaine oui... Petite oui... Mais fragile, enlève ce mot de ta tête. Je suis solide, je peux être Hulk en version féminine, avec moins de muscles, et... sans cette horrible couleur verte. Non, en fait pas Hulk, Catwoman ça correspond mieux. Forte et agile, telle une féline...

*elle se blottit tout contre lui, lâchant un nouveau rire en le voyant écorcher le prénom de son pauvre ami mexicain*

Nan nan nan SAN-TOS ! Pense à Mentos, sauf que tu mets un S au début. *elle reste ensuite bouche bée* Eh nan, juuuuuure ! Alexandre pleurant pour une prise... de sang ?! Ohlala ça casse le mythe, et après, ça se dit vampire, mon oeil...

*elle hausse d'une épaule, restant tout contre lui, jusqu'à ce qu'un fichu moustique vient se poser sur son bras. Mais elle n'a même le temps d'avoir le réflexe de l'écraser que Caleb l'avait déjà fait. Han il avait quand même écrasé son... camarade de régime XD ! Paix à son âme. Elle lui adresse un magnifique sourire, encore plus touchée quand il lui rappelle que, désormais, elle savait qu'elle pouvait compter sur lui en cas d'ennuis. Elle ne trouvait pas ça lourd, bien au contraire, elle trouvait ça attentionnée de sa part. Elle le remercie du regard, toujours ce petit sourire qui ne quittait plus ses lèvres. Ce sourire, elle l'avait grâce à lui. En sentant ses doigts frôler sa peau, y effectuer comme des tas de petits dessins, elle ressent un frisson parcourir la totalité de son être, se laissant faire malgré qu'elle soit plutôt chatouilleuse. Elle pose alors la tête sur son épaule, continuant de jouer avec sa main, satisfaite de sa réponse. Déjà, il n'était pas contre les médiums, les personnes pourvues de dons, c'était toujours ça de pris. Elle se redresse alors légèrement, se mordillant la lèvre, secouant la tête négativement à sa question*

Non je n'en connais pas... Mais disons que c'était un moyen d'enchaîner sur... sur quelque chose que je voulais te dire... Tu vois, depuis quelques jours, il se passe des phénomènes étranges autour de moi. Dès que je suis trop fatiguée, dès que mes émotions sont mises à fleur de peau... hum... comment dire, des choses apparaissent et disparaissent autour de moi. Et je crois que je suis la source de cela... je crois que j'ai acquérit... un...un don...

*elle continue de jouer avec ses doigts, sa nervosité prenant une véritable ampleur*

Je ne sais pas jusqu'où je peux aller, mais je pense que j'ai la capacité de faire apparaître ou disparaître ce que je souhaite... Et j'ai peur car je ne le maîtrise pas... Imagine que je fasse disparaître quelque chose ou quelqu'un et que je l'envoie au Pôle Nord ?! Tu en penses quoi ?

*elle relâche alors sa main, jouant avec une mèche de cheveux, n'osant pas affronter son regard. Et là, face à toutes ses émotions, elle ressent de nouveau une chaleur en elle, signe que son don était en train de prendre le dessus sur elle. Ohlalala qu'allait-elle faire apparaître... ou disparaître ??? N'obtenant pas de réponses de Caleb, elle tourne alors la tête pour le regarder, sauf que là, le choc, elle trouve une place... vide à côté d'elle. Elle ouvre de grands yeux, elle venait de faire disparaître Caleb !!!!!!!! XD Elle se relève brusquement, nan nan nan nan, pas lui !!!!!! Encore son poisson rouge, ça passait, mais pas LUI ! Elle regarde derrière elle, vers la cuisine, sous le canapé, derrière la télé et tout autres endroits improbables lol*

CALEB ?????!!!!!!!!!!

*elle commence à stresser, à faire les cents pas dans le salon, des larmes commençant même à lui monter aux yeux. Et maintenant, elle devait faire quoi ???? Faire des gestes comme les sorcières dans la série Charmed ? Elle agite ses mains, sans grand succès ! Toujours pas de Caleb en vue ! Sa peur montant en flèche, elle se laisse envahir par ses émotions. Et là, nouvelle chaleur entre ses mains et pouf... Caleb réapparaît sur le canapé. En premier réflexe, elle se jette dans ses bras, passant ses bras autour de sa nuque, tentant de calmer les battements fous de son coeur avant qu'elle ne fasse une crise cardiaque. Ce don était tout simplement un fardeau ! Voilà qu'elle venait de faire disparaître son copain. ça n'avait duré qu'une dizaine de secondes mais ça avait été les dix secondes les plus longues de sa vie ! Elle se recule alors, soupirant de soulagement avant de lâcher, en grimaçant, un...*

Je suis désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Dim 29 Aoû - 22:36

Il hocha la tête, bien sur qu'elle n'était pas fragile...C'était une dure à cuire.N'empeche, quand on devenait vampire, on comprenait a quel point les humains sont faibles physiquement.Et concernat Olivia, cela l'embetait beaucoup, justement parce qu'lle était casse-cou et n'en avait pas conscience.
Il la fixa et un immense sourire se dessina sur son visage, il la fixa comme cela un petit moment, le regard un peu creux.En fait il l'imaginait en petit short avec une cape, comme Wonderwoman, ou avec des petites oreilles, comme Catwoman.Et puis ca lui plaisait bien XD

-D'accord, Santos...Je retiens.Et ouais, je jure hein pour Alexandre.Ils ont du lui donner des sucres, ceux pour les gosses.

Cette mode des vampires le gonflait au plus haut point.C'était un des rares trucs qui le mettait de mauvais poil.Ils avaient pas compris apparement, tous ces petits play-boys, que pour être vampire, fallait mourir.Son regard s'assombrit un instant, mais il se ralluma bien vite devant le rire d'Olivia.

Son interetfut piqué et il se redressa legerement, la tenant toujours trés serrée contre lui.Il venait de penser à une surprise pour elle, faudrait qu'il en parle aux Potos.(héhé)Enfin elle se confiait et il s'en sentait super flatté.Elle était si mignonne avec son petit air intimidé.
Il fronca les sourcils, des trucs qui disparraissaient? Un cambrioleur? Il respira l'air, tentant de percevoir une odeur inhabituelle mais ne percut rien...Un don? Il était sceptique.Il n'avait jamais entendu parler d'un truc pareil

-Mais genre, disparaissent disparaissent? Genre pfiiiiuuuut a plus?

Il la sentait tendue, il pouvait presque palper cette tension, ce stress qui emanait d'elle, elle en vibrait presque, c'était super bizarre, il voulait mettre la main sur son front, verifier qu'elle n'était pas malade, elle semblait vraiment paniquer.Il allait lui demander de se calmer, lui faire un petit massage si elle voulait, afin d'en parler plus calmement, qu'il comprenne.Il ne faisait aucun doute pour lui, qu'elle avait un truc special.

Soudain, l'air sembla se figer.C'était étrange, tout se figea autour de lui, et d'un coup, il n'était plus là.Il était toujours dans la piéce, mais c'était different comme dans une autre dimension, il était figé, tout seul, et tout à coup, tout se remit en mouvement.Mais il n'était pas à la même place sur le canapé sans avoir bougé
Euh...C'était quoi ca? il regarda son verre de sangria, le renifla.Olivia avait l'air super paniquée là...Il ne comprenait rien en fait

-Mais desolée pour quoi? Attend, c'est toi qui m'a bougé? avec ton...don?

Il était trés ouvert à l'étrange, et accepta cela sans difficulté.En fait il trouvait ça trop drole.Et genial.Ils pourraient monter un numero, elle ferait la magicienne sexy, et lui l'assistant.Oui c'était pas un macho.Même que pour rire, il accepterais de porter un body en lamé.En fait non, pas devant Olivia.XD
Oh, et les blagues qu'ils feraient à Cage et Ian avec ça!
Mais à l'heure actuelle, Olivia était decontenancée, et il devait l'aider

-Ne sois pas perdue.C'est sur que ca t'effraie au debut, ce genre de choses.Mais dis toi bien que tu es exceptionnelle et que tu as des capacités hors du commun.C'est un don genial je trouve.Tu imagines? Il faut juste que tu apprennes à le maitriser.On peut s'entrainer si tu veux...

Il remarqua soudain qu'elle avait les yeux tout brillants, et se tenait à distance.Il se leva, et la prit dans ses bras, reconfortant, un gentil sourire aux lévres et parla d'une voix douce

-Hé...Ca va? C'est pas grave tu sais, hein...Je suis là...Ca t'es deja arrivé avant, avec quoi d'autre? Je suis là, hein, je reviendrais toujours et je t'aiderais.D'accord?

Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Lun 30 Aoû - 14:56

*Alors qu'il avait réapparu dans son champ de vision, il semblait légèrement troublé par le fait qu'il n'était pas à la même place sur le canapé. Elle se mordille la lèvre, s'attendant à ce qu'il la prenne pour un... monstre ouais, ouais un monstre. Et lorsqu'il lui demande si c'était bien elle qui l'avait fait bouger, elle ne répond que par un simple hochement de tête, ne voulant même pas approuver par les paroles, tendue à l'idée qu'il puisse réagir mal. Et pourtant, au vu de ses expressions, il semble très bien accepter ce don, voire plus, vu l'étincelle qui pétille dans ses prunelles, on pouvait presque discerner le fait qu'il avait quelques idées derrière la tête. Elle sourit en coin, heureuse qu'il le prenne comme ça. Car bon, oui c'était peut-être un vampire, oui c'était déjà étrange en soi, mais il aurait pu très bien ne pas accepter le fait qu'elle le fasse disparaître... Elle se perd dans ses pensées un instant, n'empêche en y pensant ce don pouvait être utile, très utile même. ça l'avantageait grandement. Bah oui, si on la saoûlait un peu trop, elle pourrait toujours faire disparaître la personne, ne serait-ce que pour avoir une minute de paix. Même Caleb, ne serait-ce que lors des nombreuses disputes de couples qu'ils finiront bien par avoir un jour What a Face. Une drôle de lueur s'affiche alors dans ses yeux, lui donnant une expression satisfaite avant de secouer vivement la tête. Non non non ! Il ne fallait pas qu'elle laisse son don prendre de l'ampleur, elle relève alors la tête vers Caleb, haussant vaguement de l'épaule à ses paroles*

Un don génial ? Mouais... A chacun son point de vue... Car pour moi, faire disparaître mon copain, je ne trouve pas ça génial ! Je ne sais pas ce que tu as ressenti de ton côté, mais en ce qui me concerne, lorsque je me suis retournée vers toi et que pffiouuuuu... plus de Caleb, bah ça m'a rendu... folle ! Un don comme ça est impossible à maîtriser. Il est beaucoup trop puissant. Il agit au gré de mes émotions, je crois. Et ça, le contrôle des émotions, je ne pense pas pouvoir y arriver.

*Bah oui, vu son impulsivité, ça risquerait de faire des dégâts. Ne serait-ce que dans la vie quotidienne, par exemple, lorsqu'on lui coupe la priorité sur la route, désormais, elle ne se limiterait plus aux insultes, non, non, elle pourrait les faire disparaître ! Chouette des abrutis en moins sur la route What a Face. Elle grimace légèrement, mais lorsqu'il s'approche pour la prendre dans ses bras, elle se blottit tout contre lui, poussant un soupir de soulagement. Et si jamais elle n'avait pas réussi à le faire réapparaître, hein ?! ça aurait été l'horreur absolue. Elle hoche de nouveau la tête lorsqu'il lui demande si ça allait, ne pouvant s'empêcher de sourire à la suite des ses paroles. Caleb avait le don pour réconforter, pour vous redonner le sourire. Elle se détache alors de lui, attrapant sa main dans la sienne pour l'entraîner jusqu'au canapé. Elle repose alors son regard sur lui, haussant les épaules d'un air nonchalent*

Oui ça m'étais déjà arrivé avant... ça a commençé avec un morceau de sucre qui m'est apparu dans la main. Puis il y a eu mon poisson rouge, Sushi XD, qui a disparu de son bocal pour réapparaître dans une bouteille en verre. D'ailleurs, il est toujours dedans le pauvre, je n'ai pas pu le faire sortir. Ensuite... euh... bah il y a eu la bouteille de sangria et... toi... Heureusement, tu as eu plus de chance que Sushi sur ce coup-là, tu aurais pu réapparaître je-ne-sais-où, dans le conduit de la cheminée du concierge par exemple...

*elle écarquille les yeux, cette simple pensée la mettant dans tout ses états. Elle inspire un bon coup, tentant de se calmer afin d'éviter de ne causer d'autres dégâts, il y en avait eu assez aujourd'hui. Au moment où il lui annonce qu'il serait toujours là pour l'aider, elle lui lance un regard rempli de tendresse, sa main caressant sa joue, se fichant de sa barbe de trois jours qui piquait un peu*

Merci Caleb, tu es un ange... Mais tu n'es pas obligé tu sais, on ne sait pas ce qu'il pourrait se passer. C'est un peu à tes risques et périls. Je te dis, à force tu vas finir par avoir peur de moi...

*elle laisse échapper un petit rire, même si une sensation de bien-être l'envahissait totalement. A chaque instant, il lui prouvait qu'elle pouvait lui faire confiance. D'ailleurs, il fallait qu'elle s'arrête de s'appitoyer sur son sort. Caleb était prêt à apporter son aide, pour lui, elle ferait tout pour réussir à maîtriser son don. ça pourrait être même marrant par la suite, en mêlant ses capacités vampiriques à son don, ils pourraient faire des ravages... Oui, ça, ça serait comique...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Lun 30 Aoû - 20:47

C'est un peu comme si elle avait honte de son don...Cela pouvait sembler incompréhensible à quelqu'un qui n'était pas directement concerné.Un don, qui plus est aussi cool lui semblait une telle chance...Néanmoins en voyant son joli visage chiffonné par l'inquietude, son regard voilé par l'embarras, il se rappella.
Il se rappella l'effet que cela lui avait fait lorsqu'il était devenu ce qu'il était et qu'il s'était considéré comme un monstre, un monstre maudit.Il avait accepté son état uniquement parce qu'ainsi, il avait accompagné Ian et Cage dans la mort.
Son sourire s'effaca un instant, et, le regard grave, il lui souffla des paroles apaisantes à l'oreille.

-Olivia, tu es si pleine de vie...Ce don est juste un autre petit plus qui fait que tu es quelqu'un d'encore plus exceptionnel.Une capacité hors du commun.Encore mieux que de savoir jongler, ou marcher sur les mains.Ton don sert à quelque chose.Je trouve ca génial.Je garderais ton secret et serais à tes cotés...Tu t'en veux quand même pas d em'avoir fait disparaitre hein? Je sais que tu l'as pas fait expres

il releva son menton vers lui, d'un doigt carressant.Un éclair de doute passa dans son regard, elle l'avait peut être trouvé si chiant qu'elle l'avait envoyé dans le cosmos XD

-Tu l'as pas fait expres hein? What a Face

Devant l'air interloqué d'Olivia, il éclata de rire et la serra dans ses gbras, la bercant, son petit bébé, rhooo ce qu'elle était chou...Oui Caleb avait des bouffées de tendresse qu'il n'avait plus peur de refouler devant elle
Quand soudain, une lueur étrange passa dans les yeux de Liv.Oh oh XD
Elle était peut être en train de comprendre l'interet du truc, elle, si sauvage et solitaire, elle pourrait ainsi degager les casses-c**illes en un clin d'oeil.Peut être même lui, quand il serait chiant.Elle eut un petit sourire imperceptible et Calb la pointa du doigts, le sourire en coin

-Je crois que t'as saisi le truc, hein? On est sur la même longueur d'ondes.Tu sais que tu pourrais nous apporter une aide incroyable à moi et aux Potos? Sans parler des blagues qu'on pourrait faire.Par contre, je les connais, quand tu seras prete à en parler et si un jour tu les mets au courant, je suis sure qu'ils essairont de t'acheter.Cage pour ses parties de poker, Ian pour je ne sais quoi.Peut être échapper à toutes le sfilles avec qui il sort.Jures que si ils essaient, tu m'en parles XD Enfin on en est pas là...La il faut que tu analyses bien dans quelles circonstances cela se produit.Et ensuite tu n'auras qu'a eviter ou provoquer ces situations selon ce que tu veux.

Il massa doucement ses épaules.Il allait l'aider.Il l'aiderait a se detendre, à mediter, ou la stimulerais.Il savait comme il était dur de se controler.Il était incapable de controler ses émotions.Mais il pouvait aider Olivia.Si il l'avait rencontré au debut de sa transformation, Dieu merci, elle n'était alors même pas née, il n'aurait pas su resister à l'attrait qu'elle avait sur lui.Il se serait laissé aller, et il aurait gouté au sang chaud et sucré qu'il devinait sous sa peau tendre.Il fronca les sourcils.Quelle idée horrible.Elle l'entraina sur le canpé et il se laissa faire, docilement.^^
Il la blottit contre elle et l'écouta avec grande attention.

-Pauvre Sushi.Non mais le pauvre.Il faudrait le sauver.T'imagines comme il doit se sentir? Donnes moi cette bouteille, je ferais ce que je peux pour le sauver.J'imagines que tu y est trés attachée...Mais dis moi, qu'est-ce qui te passe par la tête quand ca arrive? Pour les reaparitions par exemple? Tu pensais à une bouteille, tu sais come ces bouteilles avec les btaeaux dedans.J'ai jamais compris.Bref.

Tandis qu'elle carressait sa joue, il songea qu'il n'était pas rasé, et qu'il allait lui irriter la peau.Comme quoi, le style baroudeur, quand on a une meuf, ben faut trouver un juste milieu.

-Et ben...On fait une sacrée équipe hein? Une équipe de choc.


il rigola en lui carressant les cheveux

-Occupons nous de sushi ok? Drole de nom pour un poisson! C'est pour l'habituer?

Cela lui rappellait le cochon avec qui il avait sympathisé dans une ferme au Texas.Il était promis à une mort certaine, il allait finir en jambon.A l'origine il s'appellait Riton le cochon.Mais par charité, Caleb l'avait appellé Bacon.Ainsi le choc serait moins dur à encaisser à la fin.


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Lun 30 Aoû - 22:43

[ohlala comme j'adore ton post ! Bacon le cochon !!!!! J'étais pliée XD]

*Au fur et à mesure qu'il lui parle, sa voix si douce l'apaisant totalement, un terrible sentiment de stupidité l'envahit. Elle était là, à rejeter son don, à se dire qu'il allait la changer du tout au tout, qu'elle ne serait plus cette petite humaine "normale" qu'elle avait toujours été, alors qu'en réalité, elle avait une chance incomparable. Faire face à cette nouvelle capacité la rapprochait de Caleb, tout simplement parce qu'elle se confrontait à ce qu'il avait déjà vécu... En fait, il devenait son modèle, il avait dû un jour faire face à sa condition de vampire, et aujourd'hui il la maîtrisait si bien qu'il avait l'air d'être un humain comme les autres. Oui il fallait qu'elle prenne exemple sur lui, rien que cette pensée finit par la booster un bon coup*

Tu as raison... En m'y mettant sérieusement, je devrais pouvoir réussir et faire quelque chose d'intéressant avec ce don ! Merci à toi...
Et euh non, je ne t'ai pas fait disparaître volontairement ! Déjà que je m'en veux, si en plus, tu me poses cette question, ça ne va pas arranger le coup...

*elle se fait alors relever la tête, arquant un sourcil en captant une lueur de doute dans son regard. Elle sourit en coin, affichant un petit air amusé lorsqu'il repose la question*

Rassure-toi, si vraiment j'avais fait exprès pour te faire disparaître, je ne t'aurais pas ramené tout de suite, je t'aurais fait languir un peu What a Face

*alors elle commence à penser à tout ce qu'elle pourrait faire, en réalité le monde s'ouvrait encore plus à elle et cela, ça l'enchantait plus que tout. Et lorsque Caleb la pointe du doigt en lui annonçant qu'elle avait tout saisi, elle ne peut s'empêcher de faire oui de la tête, sourire aux lèvres.*

Dès que je le maîtrise, tu pourras compter sur moi... Et surtout en cas de problèmes hein ! Et concernant les blagues, j'imagine déjà, ça va être folklorique ! Par contre, me faire acheter, qu'ils essayent... ils y arriveront pas ! La sentence pourrait être terrible... Je pourrais toujours trafiquer les cartes de Cage lors de ses parties et faire apparaître encore plus de filles aux trousses de Ian ! What a Face Mais promis, je t'en parlerais ! Mais bon, comme tu dis, on a d'abord du boulot sur la planche...

*elle sourit de nouveau, l'inquiètude disparaissait peu à peu de ses prunelles grâce à lui. Et lorsqu'il parle de Sushi, elle cherche des yeux où elle avait mise la bouteille. Décidement, elle perdait la boule ces derniers temps. Elle l'aperçoit alors sur le meuble à côté de la télé, poussant un soupir de soulagement, se relevant pour aller la récupérer. Elle revient ensuite vers Caleb, bouteille en main, le pauvre Sushi tournant en rond comme un cheval dans les carroussels. Elle pose son doigt dessus, le suivant dans ses nombreux tours, approchant son visage pour guetter son poisson*

Caleb va te sortir de là, ne t'en fais pas... *elle repose alors son regard sur son vampire, haussant les épaules à sa question* A quoi je pensais lors des réapparitions ? Bah je n'ai pas vraiment fait attention, il me semble que je pensais simplement à l'objet. Pour Sushi par exemple, au tout début je n'avais pas fait attention qu'il avait disparu du bocal. En fait, j'étais un peu en rogne contre lui, il a poussé au suicide mon autre poisson, Boîteasardines XD, le pauvre, il s'est jeté hors du bocal à cause de Sushi. D'ailleurs, faut faire attention, c'est vache un poisson quand même... Enfin bref, bah j'avais la bouteille dans les mains et j'ai simplement pensé que s'il continuait à traumatiser ses petits camarades de bocal, il terminerait dans une bouteille. Et le voilà ici... Mais bon, n'appelle pas la SPA, je l'adore mon poisson hein ! C'était juste une menace qui n'avait pas lieu d'être, comme quand on menace ses enfants de les oublier sur les aires d'autoroute quand ils ne sont pas sages

*elle sourit en coin, le regardant avec douceur, les prunelles débordant de tendresse, laissant alors échapper un rire quand il dit qu'ils faisaient une bonne équipe. Là, elle ne pouvait qu'approuver.*

Oh oui, une très bonne équipe de fous... la meilleure même. Après tout, ne dit-on pas "Qui se ressemble, s'assemble"...

*elle lui fait un petit clin d'oeil, lui tendant alors la bouteille lorsqu'il propose de s'en occuper. Elle réfléchit un instant à sa question, bah quoi, Sushi c'était un prénom original, non ? *

Hum... non quand même pas ! Le pauvre, je n'ai pas envie qu'il termine en sushi quand même. ça serait une fin peu glorieuse pour un poisson nommé comme tel. Un sushi pour sushi... Enfin tous les autres poissons que j'ai eu avaient aussi des noms bizarres, Boitesasardines, Thonmayonnaise, Filet... et ils ont tous mal terminés ! ça doit leur porter la poisse en fait ! Mais bon, des fois, il y a des noms qui te viennent comme ça à l'esprit et qui semblent totalement approprié. Comme ton chien Balourd, je ne l'aurais pas vu s'appeler Tornade, Fougueux ou un truc comme ça, tu vois XD. Balourd, ça lui va comme un gant, tout comme Sushi va bien à Sushi lol

*Elle préfère alors se taire, se rendant compte qu'elle parlait beaucoup, beaucoup trop... pour ne rien dire en fait ! Nom d'un chien, en vieillissant, voilà qu'elle devient comme sa tante Georgette... et ça fait peur ! MDR. Elle regarde alors Caleb, puis la bouteille, puis Caleb à nouveau, un air suspicieux sur le visage, se demandant bien comment il allait faire sortir son pauvre Sushi, surtout que le goulot de la bouteille était plutôt étroit. Tant qu'à faire, autant compliquer la situation jusqu'à la fin ! XD*

Franchement... si tu arrives à le sortir de cette bouteille, je fais ce que tu veux pendant une heure... Pas plus, parce que bon, la fierté prendrait un coup quand même LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Mar 31 Aoû - 0:51

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Mar 31 Aoû - 23:48

Elle semblait voir les choses sous un nouveau jour, et Caleb devinait que depuis que ces choses se produisaient pour elle, elle n'en avait parlé à personne.On serait perdu à moins que ca.Cette fille en avait, et il était admiratif.
Elle hocha le tête.Ouais elle avait capté à quel point l'entrainement d'Olivia pourrait être cool.
Et puis zut, lui aussi avait le droit de deconner un peu avec sa copine.Aprés tout, Cage était toujours dans des histoires pas possibles avec Zozo, et la derniére en date de Ian faisait mumuse avec des boules de feu, ou un truc du style.Il pourrait leur rendre la monnaie de leur piéce XD

Au dela de ça, rien ne pouvait le rendre plus heureux que d'aider Olivia, de lui faire profiter de son experience.Ainsi ils passeraient plus de temps ensemble.Et surtout...elle se livrait à lui, lui faisait confiance.Elle se reposait un tout petit peu sur lui, et il devait avouer que cela flattait son orgeuil de mec.Il eut un petit sourire de mâle satisfait.

-Tu es demoniaque, on dirait pas hein avec ta petite tête d'ange.Je suis fier de toi.il reprit son serieux Non c'est vrai.Je suis fier de toi.

il l'embrassa avec legereté.Il ne voulait pas la brusquer, elle s'ouvrait tout doucement à lui, alors il irait à son rythme.Même si pour lui tout était clair.Il ne voyait plus qu'elle, et depuis longtemps.

Elle lui apporta la bouteille ou Sushi tournait en rond, sans se lasser.Waouh, il allait tellement vite que ca lui donnait presque la g*rbe.(la classe hein)Il pouvait presque entendre le générique du manége enchanté, et le chantonna alors que, comme Olivia, il scrutait le petit poisson."Tou lou toutou Toutoutoutoutoutou Tintintintintintintintintintintintin tin"
Sacré Sushi.
Bon, ca allait être perilleux.Il attrapa le bocal d'origine du poisson, et se dirigea vers l'evier, bouteille à la main.Il deposa le bocal au bord, et prit son courage à deux mains.
Il porta sa bouche pres du goulot de la bouteille et parla dedans:

-Ecoutes Sushi, tu va devoir être courageux.Il faut que tu saches que c'était un accident.Maman n'a pas fait exprés.Et puis sois content, t'aurais pu atterir dans la bouteille de sangria et là mon pote, je peux te dire qu'apres, on t'aurait appellé Saké, et pas Sushi.Bon, sois fort, je vais compter jusqu'a trois.Je compte sur ta coopération.Un Deux...Trois!

il peta la bouteille dans l'évier, qui se brisa, et se servit de ses reflexes de vampires pour l'intercepter et le plonger immédiatement dans le bocal.Du travail de proffessionnel.Il rammassa rapidement les morceaux de verres et les mit à la poubelle.La premiére fois depuis des siécles qu'il tenait un balai.mais c'était pour la bonne cause.Ok il se maitrisait, mais si Olivia se coupait ca serait plus dur.Fallait pas abuser non plus.

-Ah ouais, il a poussé Boitasardines au suicide? Mais c'est quand même un sacré petit vicieux! Oh t'en fait pas, j'ai deja menacé Balourd de l'attacher à l'attache caravane de la voiture et de rouler pour l'obliger à courir un peu.Je l'ai jamais vu courir de ma vie.Des fois c'est pesant.

Il reflechit.evidemment, des émotions fortes provoquaient ces pics d'énergies qui controlaient le don d'Olivia.Angoisse, colére...Deja, se detendre lui permettrait que son don ne se manifeste pas sans prevenir.Apprendre à la calmer.Et l'inverse pour s'en servir.Simple à dire mais pas à faire.Il se grattait la tête en rejoignant Olivia.
Il se glissa derriére elle, l'enlaca, et se rassit sur le canapé avec elle sur les genoux.Il aimait bien quand elle disait "Nous"

Interressant sa théorie sur les nomsXd.Lui il avait eu un poisson, il l'avait appellé Findus.

-Ben en fait...Lorsque j'ai adopté Balourd, il vivait dans une communauté un genre de Kibboutz, et son nom était dans un vieux dialecte qui signifie Tourbillon Foudroyant.Comme quoi.Peut être que c'est pour ca qu'ils me l'ont donné.N'empeche.Pendant deux ans il a cru qu'il s'appellait "Allez Debout" Car c'est ce qu'il entendait le plus.

Il aimait bien quand elle se mettait à dire n'importe quoi, car il trouvait ca vraiment interressant.Chaque chose que disait Olivia, il l'analysait avec un grand interet.

-Bon je crois que là, tu dois faire ce que je veux pendant une heure.

Il avait un immense sourire plein d'espoir.Mais il se contenta de la serrer contre lui, pour lui, c'était deja énorme.Il avait plein de choses à lui demander.Tiens, il aimerait bien jouer à action ou verité, qu'elle fasse apparaitre des crépes au nuttella, que des trucs sages, et patients.Il s'en étonna.Lui qui était le roi des gages et avait fait faire les pire trucs aux Potos...Il était vraiment mordu

-Tu serais d'accord de me parler de ton passé...Je veux dire, d'ou tu viens, ta famille...Enfin t'es pas obligée...

il avait toujours eu l'impression qu'elle fuyait quelque chose, mais peut être se trompait il

Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Mer 1 Sep - 21:07

*Elle le regarde d'un petit air amusé en entendant ses paroles. Démoniaque ? Elle ? Nooooooon.... bien sûr que non... C'était un vrai ange, ça, tout le monde le savait ! D'ailleurs, elle avait oublié son auréole et ses ailes dans l'armoire XD. Elle sourit en coin, extrêmement émue par ce qu'il dit par la suite, et en plus avec sérieux. Il était fier d'elle ? Whouahhhhh...*

C'est bien la première fois qu'on me dit ça... ça me touche, Caleb.

*elle le laisse prendre la bouteille, le suivant alors qu'il chantonne une mélodie connue. Hum qu'est-ce que c'est déjà ? "Le petit monde", de Disney ? Non... "Pokémon"... Non plus... EUREKA ! Elle pointe alors le doigt vers lui, un sourire de vainqueur sur le visage*

Le manège enchanté !!!! Ah, je savais que regarder "N'oubliez pas les paroles" avec Nagui finirait bien par me servir un jour !

*elle rit, le suivant alors jusqu'à l'évier, l'écoutant alors parler à Sushi avec tant d'assurance dans la voix, tant de conviction que, si elle aurait été Sushi, elle vouerait une confiance incomparable en lui pour ce moment si difficile. Elle s'appuie alors contre le rebord du plan de travail, bras croisés contre la poitrine, grimaçant en le voyant pêter la bouteille, fermant même les yeux. Et quand elle daigne enfin entrouvrir un oeil, elle voit le petit Sushi tournoyant dans son bocal, heureux comme le chien qui gambade dans le pré, dans la petite maison dans la prairie. Comment s'appelait-il déjà ? Bandit... non, ça c'est le deuxième... Bref, là, n'était pas la question ! Elle jette alors un regard admiratif à Caleb, bluffée par sa prestation. Elle, à coup sûr, elle aurait non seulement fait de Sushi un haché de poisson, mais en plus de ça, elle aurait terminé avec une main tailladée. Elle reprend alors le bocal, le reposant sur le meuble, toute contente de voir son poisson de nouveau en liberté. Elle revient ensuite vers Caleb, lui déposant un doux baiser sur les lèvres, chuchotant à son oreille un "merci". Elle sourit lorsqu'il l'enlace, s'installant bien tranquillement sur ses genoux, passant un de ses bras autour de son cou, sa main posée sur sa nuque afin de glisser ses doigts dans ses cheveux. Elle éclate alors de rire en l'entendant parler de Balourd*

Tu ne l'as jamais vu courir ? Nom d'un chien ! (XD) C'est un vrai phénomène celui-là ! Jamais ? Vraiment jamais ? Ce n'est pas croyable ! Ma chienne, c'est tout l'opposé, elle passe son temps à courir. Pour l'instant, elle est chez mon frère, mais il faudrait que je la ramène ici. Qui sait, elle pourrait booster Balourd, ça serait un peu sa Véronique ou Davina What a Face...

*elle sourit, l'écoutant alors enchaîner sur le passé de Balourd, arquant un sourcil lorsqu'il évoque le fait qu'autrefois, il s'appelait "Tourbillon Foudroyant". Mouais, bah, ils s'étaient bien plantés sur son prénom... Pauvre chien... A la rigueur le "Allez Debout" lui convenait mieux. Et puis "Allez Debout", c'était quand même un nom intéressant XD ! << "Allez Debout" couche-toi ! >>, oui ça aurait pu être comique ! Elle sourit en coin lorsqu'il lui rappelle le fait qu'elle faisait tout ce qu'il voudrait pendant une heure. Ah ça, il ne l'avait pas oublié ! Elle se demandait bien ce qu'il allait lui demander, s'attendant aux pires choses. Et quand il lâche sa première requête, elle reste bête. Pourquoi voulait-il donc connaître son passé ? Son visage s'assombrit alors, haussant vaguement une épaule lorsqu'il lui dit qu'elle n'est pas obligée*

Bah, comme je l'ai promis, pendant une heure, je fais tout ce que tu veux... Et puis bon, j'aurais bien fini par te raconter mon passé...

*elle inspire un bon coup, l'étincelle dans ses yeux s'étant éteinte afin de faire place à de l'inquiètude, de la colère, et même du dégoût. Elle reste muette un instant, ne le regardant même pas, réfléchissant simplement à ce qu'elle doit raconter et ce qu'elle doit zapper. Elle secoue la tête, autant tout lui dire, c'était la meilleure solution. Elle relève alors la tête, plongeant son regard dans le sien, s'éclaircissant la voix avant de débuter son long récit*

Eh bien, par où commencer ? Je suis née à San Francisco, il y a de cela dix-neuf ans. J'ai toujours été entourée de mes parents et de mes deux grands frères. J'étais la petite dernière, chouchoutée par tous, la petite protégée quoi... C'est pour cela que j'ai eu une enfance des plus heureuses. Rien ne présageait ce que j'allais devenir. J'avais de bonnes notes à l'école, des projets pleins la tête, des amis sur qui je pouvais compter, des amoureux qui m'offraient leurs billes dans la cour de récré (XD). J'étais une petite fille modèle, mes parents et mes frères étaient fiers de moi. Enfin bref, j'étais heureuse... Mais...

*elle baisse la tête, elle ne savait pas si elle devait enchaîner et pourtant, elle ressentait le besoin que Caleb sache qui elle était réellement, ou plutôt ce qu'elle avait été. Si vraiment ça marchait entre eux, ce qu'elle voulait bien entendu, elle se devait d'être honnête envers lui. Elle prend alors sa main, entrelaçant ses doigts aux siens avant de continuer son récit*

Mais... Je savais que cette vie n'était pas pour moi... Déjà, à l'âge de dix ans, je rêvais d'évasion, de liberté. Mais il a fallu attendre 5 ans pour que tout bouscule dans ma vie. Je venais d'avoir 15 ans, j'allais rentrer au lycée. Et là, je l'ai rencontré... lui... Jimmy... Le mec de dix-neuf ans, cool, je-m'en-foutiste, rebel, celui que tout le monde admirait et en même temps, celui que tout le monde craignait. Le jour où il m'a abordé, je me suis dit que les ennuis allaient commencer pour moi. Et ce n'était pas manqué... Tu vois, dans les films, chaque caïd a une petite copine légèrement potiche, qui le suit comme son ombre ?! Eh bien, je suis devenue la petite copine potiche de Jimmy... Je suis tombée raide dingue de lui. Mais tu vois, bizarrement, je sais aujourd'hui que ce n'était pas de l'amour, de la passion oui, mais de l'amour non. Je ne l'ai jamais regardé comme je te regarde *elle sourit légèrement* Oui bon, il m'a donc intégré dans sa bande d'amis, dans son clan comme il le disait, entourée principalement de mecs, tous des motards. C'est de là que m'est venue le goût pour les motos, d'ailleurs... Bref, je reprends, Jimmy et ses potes, ce n'était pas LA bande qu'il fallait intégrer. Et pourtant là-bas, j'y ai trouvé ma place, j'ai trouvé tout ce que je voulais : l'action, l'aventure, la liberté. La petite lycéenne que j'étais avait enfin trouvé une "famille". A partir de là, j'ai commençé à sécher les cours, à faire le mur le soir pour aller traîner dans les vieux squats avec Jimmy et tous les autres. Chaque soir, j'écoutais avec admiration ce qu'ils avaient fait de leur journée, des petits braquages par ici, par là, des petits vols sans grandes conséquences. Des cambriolages aussi, c'est là que j'ai appris à ouvrir les portes sans effraction. Pour moi, ce n'était rien de bien méchant... Enfin, c'était mon point de vue à cette époque, j'étais comme aveuglée, on va dire. Pendant un an, ils s'en sont tenus à ça. Je continuais à être derrière Jimmy, à l'encourager, tout en faisant face à mes parents qui me menaçaient de m'envoyer dans un foyer si je continuais à agir de cette manière. Et encore, au début, ils voulaient m'envoyer chez les bonnes soeurs (XD). Mais je m'en fichais. Je continuais de prendre les cours à la carte, d'accumuler les heures de colle, d'écouter les projets de Jimmy, espèrant même y être intégrée une bonne fois pour toutes. Puis un jour, ils ont décidés de passer à l'étape supérieure, ils ont décidés de voir plus grand : braquer une grande bijouterie de San Francisco. Tout était prévue comme dans les grands films d'action : le scénario, deux d'entre nous devaient détourner l'attention, inspirer la confiance afin que les autres puissent faire leur raid. On avait déterminé les armes, les intervenants, et même notre fuite aux Antilles. Tout ça quoi. A une différence près, cette fois, j'allais jouer la complice... Je suis donc entrée dans cette bijouterie, avec Jimmy, on devait prétendre le fait qu'on venait acheter une bague de fiançailles. Et ensuite, tout est passé si vite, les autres ont débarqué, ont maîtrisé le bijoutier et le gars de la sécurité, sans qu'il n'y ait de blessés, ce que j'avais fait promettre à Jimmy. Tout se portait à merveille, tout concordait selon nos plans... Sauf que ce jour-là, on ne pensait pas qu'une taupe s'était infiltrée dans notre bande depuis un bon moment déjà. Tom, un des gars de l'équipe avait dévoilé tout nos projets à la police. Et en cinq minutes, on était encerclés... Les flics nous ont vite attrapés. La suite, tu la devines...

*son visage s'assombrit au fur et à mesure qu'elle continuait son récit, ses yeux se faisant brillants, les souvenirs toujours aussi douloureux. Elle avait l'impression que c'était hier. Elle se revoyait ce jour-là, aggripée à Jimmy, les sirènes hurlantes, les balles, les menottes etc. etc... Elle secoue la tête afin de continuer, d'une voix neutre*

Je suis restée deux jours, en garde à vue, les deux jours les plus longs de ma vie. J'ai vu des choses, qu'à 17 ans, on ne devrait pas voir. Et ça, ça marque... Ce sont mes parents qui m'ont sorti de là. Quelques mois après, c'était le procès... Jimmy a pris sept ans de prison, dont cinq ferme, les autres en ont pris deux. J'étais "heureuse" de savoir qu'ils avaient écoppés de ces peines-là, ils auraient pu avoir beaucoup plus, si la police avait fait le lien entre eux et d'autres faits, bien plus graves. Quant à moi, comme j'étais mineure et comme Jimmy a plaidé ma cause, le juge a compris que je n'étais pas là pour faire du mal. Je n'ai eu qu'un an avec sursis, pour complicité... par contre, il m'a clairement "conseillé" de quitter la ville pour partir, soit dans un foyer de redressement, soit chez ma tante à l'autre bout du pays. Mes parents ont opté pour la deuxième solution. Je suis donc partie à New York, loin de tout le monde, loin de la mauvaise influence de Jimmy, j'ai pu me ressaisir. J'ai obtenu mon bac et j'ai quitté le foyer de ma tante pour voler de mes propres ailes. Et me voilà ici...

*elle relève la tête vers lui, le regardant avec les yeux embués, un voile de tristesse s'étant affiché sur son visage*

Depuis ce jour-là, mes parents ne me font plus confiance, mon frère ne m'adresse même plus la parole. Il n'y a que le deuxième qui a gardé contact avec moi. C'est pour cela que je suis devenue la fille sans attaches, libre, un peu mec sur les bords... Voilà pourquoi je ne parle jamais de mon passé, parce que j'ai honte... Et surtout, j'en ai peur, parce que je sais qu'il finira bien par ressurgir. Jimmy sort de prison dans deux ans, et je sais déjà qu'il compte me retrouver... Il n'a pas compris le fait que j'ai changé de vie et que, désormais, il n'en fait plus partie... On verra bien quand le moment sera venu. Maintenant, tu sais tout... Tu es le premier à qui j'en parle, et j'espère n'avoir pas trop changé les impressions que tu as de moi.

*elle se mordille la lèvre, son regard si intense le scrutant, la détresse se lisant dans les yeux. Maintenant, Caleb allait la voir d'une toute autre façon... une délinquante à coup sûr... Déjà, là, elle regrettait de s'être emballée, de lui avoir tout raconté. Peut-être aurait-elle dû se taire... Tout ce qui est sûr, c'est qu'à cet instant précis, elle était à découvert, mise à nue, faible. A cet instant précis, elle devenait la femme fragile qu'elle avait tant refoulée en elle...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 2 Sep - 17:41

Olivia avait pris une seconde un petit air angélique qui, bien qu'extremement craquant, ca le faisait fondre en fait, ne le convainquait pas totalement.Oui, elle aurait pu lui faire faire ce qu'elle voulait avec cette petite tête là, mais avec l'impression de se faire couillonner en beauté XD Son auréole et ses ailes, elle avait du les oublier quelque part dans un pub mal faméWhat a Face
Bien sur qu'il était fier d'elle, elle était une femme admirable, trés forte, dont il se sentait proche.Il aimait les petites failles qu'elle dissimulait, et la trouvait touchante.
Il rit lorsqu'elle se moqua gentiment de sa voix de casserole.

-Attend, je chante pas si mal que ça hein, je suis desolé.J'ai peut être pas une voix de sirène, mais mon chien ne se met pas non plus à hurler à la mort quand je chante .

Il se sentait fier, et viril, d'avoir ainsi sauvé une demoiselle en detresse, en portant secours à sa bien aimée, comme un vrai pompier.et en voyant la joie sur son visage, il était heureux.Avec elle renaissait comme de petits éclairs de lumiére, l'humain qu'il pensait ne plus être.Alors qu'elle carressait ses cheveux de ses doigts, il frissonna.etait-il possible que finalement, le bohneur lui sourie à nouveau?
Et quelque chose se produisait également en elle, elle petillait, elle avait confiance en lui, et il s'en sentait digne.Il pouffa de rire en imaginant Balourd en collants rose, soufflant et bavant derriére la chienne d'Olivia.Pour sur il tenterait de l'impressionner, car Balourd n'en était pas moins un male, avec sa fierté^^

-Non, il n'a jamais couru de sa vie.Un jour, j'ai eu un feu dans une maison que j'occupais, et il a marché un peu vite, mais non.J'ai du le scotcher sur un skate-board (et oui, Caleb avait deja cet age dans les années 90 XD) et je l'ai balancé dehors, heureusement j'étais au rez-de chaussée et la rue était en descente.

Il la serra un peu plus fort contre lui, savourant son bonheur retrouvé, inesperé.Il avait trouvé en cette fille, contre toute attente, une lueur d'espoir.Et malgré qu'elle n'en avait pas l'air, elle semblait s'amuser de son coté felé, et en rire avec lui.Il se sentait paisible.Il ne voualit pas la brusquer, mais il ressentait le besoin de connaitre son passé, ce qui l'avait ammenné là.
Pour mieux la comprendre.

-Ne te force pas, j'ai envie de le connaitre et tu peux avoir confiance en moi, mais si tu préféres, je peux te faire faire le poirier, ou on coupe le son de Secret Story et tu fais toutes les voix, ou encore tu me donne le droit de pelo...il rougit un peu euh Bref.Je peux te trouver un gage cool.Et puis en fait, si j'ai envie, je peux t'hypnothiser, en utilisant mes machins de vampires, et te faire faire ce que je veux. il eu un petit air demoniaque, mais il plaisantait.jamais il ne faisait de pareilles choses.

Il était inquiet, elle s'était tue, et il ressentait un flot d'emotions plutot negatives en elle, cela lui deplaisait.elle fuyait son regard, et cela lui confirma que la passé d'Olivia était peut être plus dur encore qu'il ne l'avait imaginé, et il en souffrit.Il s'en voulu aussi d elui faire ressurgir cela, mais il devait savoir, et en contrepartie, il soignerait ses maux.Enfin elle releva les yeux, et Caleb l'encouragea, d'une carresse.Elle ne devait pas avoir peur.

Elle s'éclaircit la voix, et il fit son regard tendre, et il écouta avec toute son attention, tout ses sens éveillés, ce qu'elle lui revelait.Il l'interrompit un instant

-19 ans...Tu es si jeune.Chouchoutée, ca ne m'etonne pas, tu devais être la plus adorable des petites filles.

Il n'état pas surpris.Olivia avait tout pour elle, une bonne étoile et tous les atouts possibles pour reussir dans la vie, dans une vie paisible, parfaite, lisse et toute tracée.Mais il savait.Il lisait dans ses yeux un regard different sur la vie, un besoin de liberté et de verité.
Il ressentit une petite pointe de jalousie lorsqu'elle évoqua ce Jimmy.Evidemment que ce genre de mecs n'était pas pour elle.Il en avait suffisament frequentés.Il l'avait même été à un moment de sa vie, ce genre de rebelle debraillé qui refuse tout et prend ce que bon lui semble.Ce genre de mecs ne peuvent rien apporter d'autre que tristesse, amertume et ennuis en tout genre.Il était un peu surpris, que cette fille, si lucide, si vraie, ait été aveuglée par des gens si vains, sans buts, alors qu'elle n'était qu'espoir.Il en fut peiné, mais admiratif, car là encore, elle avait été jusqu'au bout de ce qu'elle pensait vrai.Elle était jeune et avait cru y voir un idéal.

Il écouta son recit, attentif, n'en perdant pas une miette, et il en aimait encore plus Olivia.
Il trouvait terriblement injuste que sa famille n'ai pas pardonné à leur petite fille, une erreur si lourdement payée.
Mais il n'avait pas le droit de juger.Il carressa doucement ses cheveux, comprenant qu'il n'y avait rien qui puisse dire pour l'instant.Il embrassa ses paupiéres, afin d'en effacer les larmes.
Une lueur de colére passa dans ses yeux.Ce Jimmy s'en prendrait à coup sur à elle.Il n'était sans doute pas mauvais au fond, mais il était perdu, definitivement, ne connaissait que ce monde de violences, et n'avait rien à apporter à Olivia.Quelle vie pouvait il lui offrir? Une vie ou elle serait malheureuse, insecurisée, seule, et ou il ferait le vide autour d'elle.
Il voulait reparer cela, il voulait l'aider, il voulait lui rendre confiance.Il pouvait lui donner de l'aventure, et de la liberté, mais une belle, ou les conscéquences seraient bonnes.
Il attira son visage contre son torse, et a berca doucement.

-Je suis desolé...Je suis là maintenant...Et ce Jimmy ne t'approchera pas, si il ne comprend pas, je me chargerais de lui faire entendre raison.Crois moi.Tu est en securité à partir de maintenant. Et tu sais...Un jour ta famille te pardonnera, ils parviendront à depasser ça.Je ferais tout ce que je pourrais pour te rendre heureuse.

Il était flatté qu'elle lui ai tout dit, mais Waouh, genre une braqueuse, c'est que ca en jette quoi! Bon il s'en voulut de penser cela.En même temps, il avait bloqué son esprit, afin de ne pas être derangé par les folies de Ianou qui était completement dechainé en ce moment.Il faudrait qu'ils se rencontrent tous, Olivia sentirait alors que là aussi, elle aviat une famille

Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   Jeu 2 Sep - 23:34

*Lorsqu'il évoque le fait que son chien n'hurlait pas à la mort quand il chantait, elle était prête à rétorquer un "normal ! Balourd n'est pas là..." mais trouve que, finalement, ce n'était pas approprié. Elle sourit en coin*

Ok, tu n'as peut-être pas la voix d'Enrique Iglesias ou de Justin Timberlake, mais tu as une jolie voix, je trouve...

*elle lui adresse un petit sourire pour bien lui montrer qu'elle ne se foutait pas de lui, hein ! Elle écoute ensuite sa petite anecdote sur Balourd et la maison en feu, lâchant un grand rire joyeux, s'imaginant à merveille la scène. Balourd sur son skate, couché, l'oeil à peine entrouvert, dévalant à une vitesse folle la pente. Rien que pour voir ça, elle aurait donné tout ce qu'elle pouvait. Elle repense alors à la scène lorsqu'il enchaîne sur les gages qu'il pourrait lui donner. Elle arque un sourcil, le trouvant totalement fêlé, mais c'est ça qu'elle aimait chez lui. Et puis, secrètement, elle avait toujours rêvé de faire La Voix dans Secret Story : "Ici la Voix, Bastien, pourquoi as-tu déclenché l'alarme des secrets ? - J'ai déclenché l'alarme des secrets car je pense avoir découvert le secret d'Amélie ! - Et quel secret penses-tu avoir découvert ? - Je pense qu'Amélie est blonde... XD". Ou alors, elle pourrait toujours doubler les dialogues à l'eau de rose de Stephanie et Maxime. Caleb jouerait le rôle de Stephanie bien sûr What a Face. Mais bon, ça sera pour plus tard. D'abord son passé, puis Secret Story. Cependant, lorsqu'il lui dit, avec un air démoniaque, qu'elle trouvait trop chou ^^, qu'il pourrait user de ses dons vampiriques sur elle, elle le regarde d'un air de défi*

Fais gaffe !! Tu fais ça et tu disparais... pfffffiouuuuuu comme par magie !

*elle hausse plusieurs fois des sourcils pour approuver ses paroles, même si il savait très bien qu'elle ne le ferait pas. Quoique si, elle l'avait déjà fait donc bon... En tout cas la menace sonnait bien XD !Alors qu'elle commence son récit, elle avait capté toute l'attention de Caleb et fut touchée de sa réaction. Il était vraiment là pour écouter tout ce qu'elle avait à dire et cela la mit en confiance pour raconter la totalité de son récit. Une fois cela fait, Caleb avait capté toute sa détresse. Elle se fait attirer contre lui, fermant les yeux, une impression de sécurité l'envahissant totalement. Jusqu'à présent, elle avait toujours vécu dans des situations dangereuses, où elle était seule. A présent tout changeait... Il était là... En apparaissant dans sa vie, tout comme Jimmy, il avait apporté un véritable changement, bouleversant ses habitudes. A une différence près : autant Jimmy l'avait mené plus bas que terre, que Caleb, lui, la relevait, lui montrait une toute nouvelle facette de la vie : une vie remplie d'amour... Avec lui, ce n'était pas le malheur qui était à portée de main, mais bel et bien le bonheur. Ecoutant alors ses paroles, un nouveau sentiment de sûreté parvient jusqu'à elle, heureuse de voir qu'il n'avait pas changé d'avis sur elle. Lui aussi avait dû en voir des belles... Elle relève alors la tête vers lui, approuvant d'un signe de tête*

J'espère qu'ils finiront par me pardonner, c'est pour cela que je suis là, dans cette université, pour leur montrer que je ne suis pas "une sale gamine" quoi... Je veux leur montrer qu'ils peuvent avoir de nouveau confiance en moi. C'est un de mes objectifs. Et pour Jimmy, eh bien c'est gentil, ça me rassure de savoir qu'il y aura quelqu'un près de moi. Mais je sais que je vais devoir l'affronter un jour ou l'autre, ne serait-ce que pour mettre les choses au clair, et pour qu'enfin, je tire un trait sur cette période de ma vie.

*la Olivia fière et indépendante était de retour... elle savait que c'était à elle de l'affronter pour lâcher tout ce qu'elle avait sur le coeur. Par la suite, si vraiment il ne comprenait pas, là oui, elle laisserait Caleb lui mettre la raclée de sa vie. Bah oui, fallait quand même laisser sa fierté de côté XD. Elle retrouve alors un petit sourire sur ses lèvres, réconfortée par sa présence. Elle était persuadée qu'il la rendrait heureuse, d'ailleurs elle l'était déjà, et elle espèrait pouvoir lui retourner cette parole. C'était sa perle rare voilà tout... Elle affiche même un petit air amusé à cette idée*

Tu es un ange, Caleb. Je n'en reviens pas quand même. Tu es toujours là à écouter, à réconforter, à protéger, à faire rire... Mais dis-moi, tu viens de quelle planète ? What a Face

*à coup sûr, c'était un extra-terrestre ! Un homme comme lui, c'est tout simplement impossible à trouver une deuxième fois. Certes, l'avis d'Olivia n'était pas objectif, mais il y avait quand même une part de vérité dans tout ça !*

En tout cas, merci de m'avoir écouté, bizarrement, ça fait du bien de ne plus avoir ça sur le coeur. Et euhhh... Bon, je sais que cette heure t'ait réservé, mais je te demande une petite faveur, tu n'es pas obligé bien sûr. Mais ça me plairait de savoir ton passé, comment tu étais lorsque tu étais humain, comment tu es devenu vampire, ce que tu as fait par la suite, tout ça quoi... Tu m'en as parlé un peu lorsque tu m'as avoué être un vampire, mais je n'en sais pas plus que ça. Et en savoir plus sur toi, c'est tout ce que je demande... s'il te plaîiiiiiiiiit....

*bien sûr, elle avait demandé ça d'une petite voix, avec une petite moue craquante. Bah oui, même s'il ne se fiait pas à son petit air d'ange, elle savait que ça pouvait marcher. Alors autant le couillonner en beauté XD*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salon d'Olivia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salon d'Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le salon du chocolat à Paris
» 11e Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l'Imaginaire organi
» 2ieme salon normand de la figurine
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.
» Olivia Kerner (Poufsouffle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-