un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Flash Back de Moéra et Cage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Ven 22 Oct - 23:38




Un vie éternisée, un moment passé, un évènement à se rappeler,
pour ne pas s'oublier. x-)

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Sam 23 Oct - 0:59

Moéra était une jeune fille comme toutes les jeunes filles de son âge, a part que son père était propriétaire d'un casino et qu'elle avait passé son enfance entre les tables de black jack et les machines a sous.
D'ailleur a l'age de 10 ans, elle était déja imbattable au poker!
Elle suivait des cours dans une école privée non loin du casino.
C'est la, quelle rencontra un garçon pour lequel elle eut un coup de foudre instantaner, un beau brun au yeux d'un bleu profond, une odeur dont elle devaint dépendante des les première secondes de leurs rencontre.

Depuis ce moment, ils devainrent inséparable, on ne pouvait pas voir Moéra sans voir Cyan.
quelques années plus tards, après de nombreuses bêtises, sorties, disputes...
Ils étaient toujours ensemble.
Le jours de leur 3 ème anniversaire de rencontre, Moéra entra dans sa suite sous le regard amusé de son père, qu'est ce qu'il avait lui aujourd'hui?

Elle entra dans sa chambre, sur son lit était étallée une superbe robe de soirée ainsi qu'une petit envelope.
Moéra s'assit sur son lit, prit le temps de lire le message, c'était Cyan, il lui réservait une petite surprise, elle devait enfiler la robe et le rejoindre dans leurs ancienne école.
Donc, hop hop, elle s'habille et cours rejoindre son bien aimé.
Arrivée a l'école une allée de bougie lui ouvrait la voie et illuminait son chemin qui la menna dans leurs classe, celle ou ils s'étaient entre vu pour la première fois!

Il l'attendait, tellement beau, une rose a la main éclairer par la seule lueur des bougies.
Des bouquets de fleurs dans tout les coin et une table avec deux chaises au milieux de la pièce.
Il tendit les bras vers elle, pour qu'elle s'approche, elle qui était restée bouche bée sur le bas de la porte.
Quand elle arriva à la hauteur de Cyan, celui ci lui sourit puis doucement se baissa pour poser un genoux a terre et prendre la main de Moéra dans la sienne

Mon Amour,

Depuis le jour de notre rencontre, j’ai l’impression de vivre un rêve éveillé.
Tout semble nouveau, différent, la vie a une nouvelle saveur pour moi, j’irai même plus loin, ma vie a enfin un sens.
Dans tes yeux, j’ai découvert l’Amour,
moi le solitaire, j’ai appris à aimer.
Aucun mot de me vient à l’esprit pour te remercier de m’avoir montré le monde avec des yeux différents.
Je n’ai plus qu'un rêve, c'est de passer le reste de ma vie â tes côtés, ne plus être loin de toi une seule journée et fonder cette famille dont nous rêvons.
Parce que nous n'avions pas encore osé en parler, par pudeur, ou par prudence, maintenant je te le demande : épouse-moi et passons le reste de notre vie ensemble.

Je t'aime pour la vie.


Moéra resta sans voix quelques seconde, des larmes de joie vainrent troubler sa vision mais arriva a articuler d'une voix tremblante

Oui, ho que oui je le veux mon amour.
c'est toi et moi, a la vie à la mort


Cyan lui passa une magnifique bague autour du doigts et se releva pour l'embrasser.
ils passerent une superbe soirée.
Les semaines et les mois passèrent tellement vite, avec tout les préparatifs du mariage
.
Un soir, quand elle rentra chez elle, toutes ses amies l'attendait dans le salon, ça sentait l'enterrement de vie de jeune fille tout ça et ça allait être la folie!!
Moéra se laissa entrainer par ses amies déguisée en danseuse étoile dans un des bars les plus branché de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Sam 23 Oct - 1:31

Un jeune homme habitant Hollow, âgée de 19 années et déjà alcoolique. Les premières années de la vie de Cage avaient été douloureuses, elles l'étaient encore et il ne savait par quel magie, il essayait de trouver du plaisir dans certaines choses qui ne connaissaient pas de limite. L'alcool était devenue sa meilleures amie durant ces soirées de solitude ou durant ces fameux soirs où les coups qui s'étaient abattus sur lui, lui faisait encore rage. Il aimait oublier; il aimait passer au delà de ces obstacles même si ceux là étaient répétitifs mais parce que pendant de longues heures, il se sentait vivre, de manière nocive certes, mais il y connaissait une certaines adrénaline.

Il avait des meilleurs amis, Caleb et Ian, mais solitaire dans l'âme, pour ne pas que ceux qui le connaissent le mieux perce cette carapace qui depuis sa plus tendre enfance l'avait consolidé, il aimait partir loin, très loin d'où il habitait pour ne pas avoir d'attache, de compte à rendre à qui que se soit et surtout, pour vivre. Il avait trouvé en Las Vegas, un endroit parfait pour se laisser aller à la débauche sans être jugé. Il avait dans l'esprit de reprendre sa vie en main, en tant que mécanicien, lui qui avait tout appris de ses propres mains ... Et fêter cela, il le devait. les lumières de la ville l'éblouirent. Il était omnibulé par cette faramineuse ville du jeu qui lui a tout de suite donné une envie de jouer au poker. Dans sa chambre miteuse, il mettait de côté l'argent qu'il amassait, et en claquait une bonne partie dans les bars lorsque des tournois n'étaient pas prévu.

Un soir, justement ... Il se rendit dans un de ses cafés habituels, là où il connaissait déjà grand nombre de personnes, et il se faisait payer des verres sans limite. Il lui en fallait beaucoup pour être ivre, son corps résistait assez bien mais cette soirée là, là toute dernière de sa vie, il avait abusé de manière assez indélicate de tout ce qui pouvait lui passer sous le nez et devint saoul comme jamais. De grandes brutes entrèrent dans le bar, chantant une victoire d'une équipe de Baseball, bousculant des personnes sur leur passage ainsi que des tables et des tabourets. cage était déjà arrogant, il n'avait pas peur de grand chose et se permit, complètement bourré, de leur dire ce qu'il pensait. ça partait d'un bon fond, mais en même temps ... ses mots ne suivirent pas trop ...

_ Héééé ... vous là. Oui __ toi-toi et toi! ça va pas dans vos têtes ? tu t'es cru où Mec ? sur un ring ? prend tes affaires et barre toi ... on n'a pas besoin de vous ici ...

Il ne savait pas trop à qui il parlait, les hommes réunis ou alors à cette grande et énorme base brune qui le regardait, d'un regard assassin prêt à l'incendier sur le champ. Cage fit un fuck magistral à celui là et paya ses consommation, sentant que si il restait, il allait partir en catastrophe et qu'il devait revenir demain soir. Privé un alcoolique de son café préféré, c'est comme retirer l'air respiratoire d'une mémé dans une maison de retraite --' ... Il se leva, prit sa veste sur son bras, impossible de la remettre sans s'y attarder pendant 30 minutes et sortit en faisant un signe général à la foule.

Une petite ruelle se trouvait à quelques mètres de l'endroit, il aimait aller pisser à cet endroit à chaque fois qu'il sortait de là, c'était une habitude malsaine qu'il avait prise et qu'il n'arrivait pas à ôter ... Ce soir là, il aurait du retourner dans son appartement miteux car ce qui l'attendait allait changer sa vie. Il se laissa aller contre un mur, avec sa main posée sur le mur de brique, abimé par le temps et sentit des présences derrière lui. Il ne dit rien, ne fit rien __ il se concentrait trop à ne pas se faire sur ses pieds. La braguette fermée, retournée vers ses personnes, il se rendit compte que c'était ses fameuses brutes ... mais leur yeux brillaient d'une lueur totalement horrible, satanique de par leur lueur ... rouge. ôO. Cage les regardait en levant ses mains à mis le corps et dit d'une voix très peu sur de lui ...

_ Ouai les gars ... c'est bon, c'était pour rigoler ___ xD

Mais le premier type, un peu plus avancé des autres ... le chef en concluait Cage, pencha la tête tel un prédateur qui observait sa proie apeurée. Cage recula de quelque pas, mais la ruelle fort étroite, il se prit le mur dans le dos ... Et les trois personnes avancèrent et en une fraction de seconde, c'est la lumière de la nuit, de la lune qui éclairait une infime partie de l'endroit qui s'éteignit pour Cage. Il sentait des coups s'abattre sur lui, des douleurs s'intensifiés et une sensation de vide en lui. Il perdit de sa chaleur, de sa rigidité et il tourna de l'oeil ... pour se retrouver inconscient dans cette rue. Il était resté un minimum conscient mais il ne voulait pas réouvrir les yeux ... le changement, il le sentait, il l'entendait et il avait peur.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Sam 23 Oct - 2:34

Avant d'atteindre le club ou apparement ses amies et elle devait aller boire et faire la fête une dernière fois en tend que célibataire, les amies de Moéra avaient prévu un véritable parcours du combattant.
Elle devait demander à des hommes de signer un t-shirt qu'elle portait et d'y indiquer leurs numéros de téléphone, crier haut et fort en pleine rue qu'elle allait se marier demain.
Aller demander au commissariat du coin un permis de mariage.
bruler sa petite culotte en plein milieux d'une place bondée de gens qui la regardait danser en rond autour de sa culotte qui flambait, la danse de l'amour des canards....
Tout ça bien sur en vidant bouteilles les unes après les autres....

Arrivant devant le club, elles étaient toute bien remontées....
Une super musique, des serveurs tout mimi, un super endroit, tout était parfais.!!
très vite les filles poussairent Moéra sur un des podium et l'encourageairent à danser et à boire encore et encore.

Va y ma belles, c'est ta dernière nuit en tant que célibataire.....
éclate toi un max!!


Moéra déchainée et surtout alcoolisée dansait comme une vrai gogogirls sur le podium,
envoyant valser ses chaussures de l'autre côter de la salle.

Ouai, c'est la fête!!!
yyyyyyaaaaahhhhhuuuuuu
a donf!


Quand soudain, les lumières s'éteignent, un projecteur s'alluma de l'autre côté de la pièce sur un homme habiller en costume cravate.
Non, elle ne pouvait pas le croire, elles n'avaient pas fais ça!
un STREAP TEASER!!!

Elle se mit les mains devant le visage comme si elle ne voulait pas le voir se mettre a poil!
mais laissa quand même un écart entre ses doigts pour voir juste un peu! hein.
Le mec, lui prit les mains et l'assis sur une chaise avant de faire son numéro, Moéra était toute gênée, rouge comme une pivoine mais mit quand même une petite claque timide sur les fesses du grands monsieur tout nu, enfin en string!!

Une fois le spectacle terminer, Moéra voulu reprendre un petit peu ses esprits et se dirigeat zigzagant vers le bar pour s'assoire sur un tabouret au bar et commander un café serrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Sam 23 Oct - 3:16

Au fur et à mesure des mois qui se succédèrent, Cage avait apprit à vivre avec sa nature, du moins il essayait d'en apprendre les moindres recoins mais parfois de manière qui se voulait très spectaculaire. Il s'était prit des murs ( en criant "tous à poudlard" --' ) , s'était lancé en dessous d'un train et en était ressortit indemne, mais il ne découvrit que sa rapidité et son don hypnotique sur les gens. Cela lui avait valut une certaine confiance en lui, car "faible" comme il était, il avait prit une assurance assez forte. Son arrogance avait redoublée, son sarcasme s'était amplifié à ses dires car il se sentait invincible et c'est ce qu'il était devenu.

La seule chose qu'il n'arrivait pas encore à calmer et c'est certainement du au fait qu'il ne le voulait pas, c'était sa soif de sang. La peur qu'il provoquait chez ses victimes était jouissive, il prenait un malin plaisir à les regarder souffrir sous ses crocs, sous ses mains fortes et impossible à détacher de la partie du corps qu'il tenait. Il prenait les devants sur les humains, il avait un pouvoir qu'il voulait encore plus grand, encore plus intense et c'est bien pour cela qu'il aimait aller chercher ses proies dans les lieux publics.

Cage était un garçon aux épaules baissées, refermé sur lui même, avec un regard qui assassinait chaque personne qui posaient ses yeux sur lui ... Il ne parlait pas beaucoup, mais il faisait comprendre et menaçait avant même d'avoir une attaque. Le statut de vampire lui a donné un aspect plus carré, la tête haute et cette force qui lui sort des tripes, se ressentait même dans sa démarche. Il regardait les gens de haut et draguait un nombre de femmes incalculables afin de se nourrir comme il l'aimait tant ... En charmant, en faisant naitre le désir chez la personne en face, et se servir quand le moment propice arrivait. Ce soir, il s'était rendu dans un des nombreux casinos de Las Vegas, guettant toutes femmes qui lui sevirait de repas .... Dans un costard qui le mettait assez bien en évidence, ses cheveux plaqués sur le crâne, le Jazz raisonnait agréablement sur l'endroit. Il se posa sur une de ses nombreuses table et s'alluma une cigarette. La serveuse vint directement prendre sa commande, il créait une sorte de magnétisme qui attisait ces femelles xD comme des aimaits ... cage intensifia son regard sur elle, la mettant presque mal à l'aise et de son sourire le plus charmeur, il lui commanda un whisky. la jeune femme le regardait, et se retourna de lui difficilement ... Cage arqua un sourcil, c'était trop facile ...

De longues minutes passèrent et les lumières s'éteignirent ... Un strepteaser arriva pour enflammer futur marié. Cage resta aux aguets, se demandant comme était la jeune femme et lorsqu'il la vit, il sut que pour cette soirée, ça allait être elle ___ Il se redressa un peu plus sur sa chaise et la regarda faire la fête, s'amuser inconsciemment, se déhancher et tituber en prenant son café serrer. cage prit son verre que la jeune femme encore chaude de leur entrevue xD apporta et s'en alla vers le comptoir, faisant mine de ne pas trop la voir, de se poser et d'attendre une quelconque réaction de sa part ... Il la sentait, et il ferma les yeux car son sang d'où il était était des plus divin ___ Plus de doute ne subvint, il la voulait.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Sam 23 Oct - 4:13

Moéra assise au bar, essayait de se donner de la prestance en se tenant bien droite et buvant son café par petits coups.
Elle ne voulait pas trop que les gens voient qu'elle était légèrement, hum hum non en fait sérieusement pompette.

Soudain, un jeune homme vains s'installer sur un tabouret pas très loin d'elle, Moéra ne tourne pas la tête pour le regarder en face, non, mais elle le regardait du coin de l'oeil ne pouvant s'empêcher de sourire.
Ce garçon avait quelque chose de spécial, un petit truc qu'elle ne pouvait expliquer qui le rendait diablement attirant.
En plus il n'était pas du tout désagréable à regarder.
Moéra reprit une gorgée de café.
Non mais ça va pas ou quoi!! tu matte le premier mec qui se pointe et demain tu te marie!
bravo Moéra! tu commence bien.
elle pourrait quand même lui demander de signer son t-shirt, puisque c'était un gage que lui avait donné ses amies.
Elle s'approcha donc de se jeune homme mystérieux, intriguée et ne comprenant pas pourquoi elle avait un telle désir d'engager la conversation avec lui.
Un grand sourire aux lèvres, elle s'assit sur le tabouret juste a côté de lui tout en tirant sur le bas de son t-shirt.

Dites, je fête mon enterrement de vie de jeune fille et je dois récolter le plus de nom d'hommes possible.
ouai, je sais, mais c'est un gage!
Et je me disais que comme vous ..... vous êtes un homme vous pourriez m'aider dans ma quête!
Tiens, en fait
*elle lui tendit la main pour le saluer* moi c'est Moéra,
Moéra Donnelly

*Elle prit un petit air gèné, tordant ses doigts dans tout les sens*

Ho, et ne pensé pas que je vous drague ou quoi que ce soit, hien!
parce que demain je me marie!!
oui oui!
je me marie.


Moéra était encore sous les effets de l'alcool donc fallait pas non plus espérer que tout ce qu'elle dit soit cohérent.

Vous m'avez l'air drôlement sympa comme type.... pas très causant mais sympa

Elle demanda 2 bières au barman et regarda le jeune homme de haut en bas.

Vous êtes marier vous?
sinon j'ai un tas de copines là-bas qui serait vachement intéressée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Lun 25 Oct - 11:35

D'où il était posé, il ne cessait de la regarder, de l'admirer ... car oui, elle dégageait un parfum diablement enivrant, une effluves des plus aphrodisiaques qui ne cessait de titiller Cage. Il passa sa langue sur ses lèvres, jouant avec son verre de bourbon, laissant ce liquide tourner, encore et encore dans le centre de se verre. Il prenait un malin plaisir à voir les formes que cela faisait car oui, il dominait l'alcool xD. Il sentait les regards de la jeune femme sur lui, et il compta jusque 3, le temps qu'elle vienne se poser à ses côtés. 1 --- 2 --- 3. Bingo. Il ne la regardait pas, il préférait laisser passer un petit côté "je ne fais pas attention à toi" avant de se retourner vers elle et lui parler. Il reposa son verre délicatement sur le comptoir, et l'écouta parler de son gage ... Il y avait un tas d'homme ici dans se bar, et il fut très content qu'elle vienne vers lui pour le lui demander. c'était son jour de chance aujourd'hui, elle était venue à lui sans qu'il ne fasse quoi que se soit ... Mais cela allait être trop facile, donc à lui de la corser un peu, d'entrer dans la drague envers une femme qui allait se marier ... Il releva son visage vers elle, et contre toute attende, il fut un peu choqué d'une telle beauté. Il l'avait bien vu, mais l'avoir en face de lui était encore plus divin. Il entendait son pouls, lent mais qui au fur et à mesure de ses paroles s'accélérait ... Il eut un petit sourire, sincère mais qui présageait bien de jolis choses.

_ Je pense pouvoir être en mesure de le faire ... - Il prit un marqueur et signa sur sa poitrine
What a Face , il releva le regard vers elle, amusé et signa un nom " Steve Stifler" xD, il s'apprêtait à lui prendre son sang et c'est pas en laissant son vrai prénom qu'il pourra se tenir à carreau des problèmes. Il reposa le marqueur et lui tendit la main. - enchantée Moéra Donnelly, pour ma part, plus besoin de me présenter __ - et il fit un signe de tête vers son tee-shirt.

Il croisa ses mains sur le comptoir et décida de la mettre encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Il la regardait avec son petit sourire mêlé à cette binette arrogante, il aimait cela, les rendre "faible" face à lui. Mais il arqua un sourcil, il savait qu'elle allait se marier et d'un air un peu coquin, il lui dit ...

_ Vous allez vous marier ? Quel drame pour tout les autres hommes __ Votre homme en a de la chance mais si, je me permet de vous faire part de mon point de vue, c'est une idée totalement stupide ...Mais je vous souhaite tout de même mes plus belles félicitations - Mais il pouffa de rire ... le draguer ... - C'est dommage, j'aurai presque aimer que vous le fassiez ...

Il n'enleva pas son regard de son doux visage angélique et rit une gorgée de son bourbon pour le redéposer avec le même calme qu'il faisait paraitre. mais tout en lui bouillonnait, surtout ses papilles qui ne demandaient qu'à gouter à ce sang qui coulait dans ses veines. Il la sentait légèrement, je dis bien légèrement bourrée xD et elle partait un peu dans tout les sens. cage leva le doigt vers le barman pour lui commander la même chose qu'il prenait, pour elle. Il lui tendit le verre et lui fit un petit signe de tête de le prendre. ça se fêtait un enterrement de vie de jeune fille non ?

_ Je vous remercie, vous en avez tout l'air aussi ... Et si je ne parle pas beaucoup c'est peut être parce que j'aime vous entendre parler et vous écouter. La galanterie se fait encore de nos jours vous savez __

Il trinqua avec elle, et à peine eut ils finit leur verre qu'elle commanda deux bières. Il leva les yeux au ciel alors qu'elle lui demandait si il était marié. Il regarda ses mains, et haussa les sourcils en se pinçant les lèvres.

_ Pas à ce que je sache non ... Puis je vous l'ai dit, c'est stupide comme acte. - il se redressa sur son tabouret et vit le tas de jeune fille dont elle lui parlait ... Il fit mine de regarder et revint avec son regard très ténébreux sur elle ... prenant quelques secondes avant de parler ... - Et si je vous dit que c'est vous que je veux ? Vous n'êtes pas encore marier ... vous êtes certes officiellement fiancé mais il n'y a encore rien de concret ... Pas de limite pour encore les enfreindre, pas de bague au doigts officielles ... - il regarda un peu partout avec un petit air amusé et revint vers elle en penchant la tête - Vous voyez pourquoi je ne parle pas beaucoup ? Parce que je préfère tourner ma langue 7 fois dans ma bouche avant de vous mettre mal à l'aise ...

Il prit la bière et la remercia d'un signe de tête élégant ... avant de sourire et d'en prendre une gorgée.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Lun 25 Oct - 12:55

Quand le jeune homme signa son t-shirt, Moéra eut un petit mouvement de recul, c’est que quand même, il signa sur sa poitrine et qu’elle ne savait absolument pas quoi faire.
Ok, c’était gentil de sa part qu’avoir accepter, mais elle lui tendait le bas de son t-shirt et il signait légèrement plus haut qu’elle ne l’avait prévu.
Elle releva la tête vers lui, les joues légèrement rosées pas son geste, mais fit mine de rien et prit la main qu’il lui tendait pour le saluer tout en louchant et tirant la langue sur le côté pour essayer de lire son nom sur le t-shirt.
Une fois l’écriture déchiffrée, elle reposa son regard dans le siens.

Steve Stifler !!
Très heureuse de vous connaitre, c’est pas commun comme nom
*elle lui sourit* mais c’est très joli quand même.

A ça question, elle bomba le torse et hoche fièrement la tête avec un énorme sourire, oui oui elle allait se marier !!
Et avec un homme super !
Mais elle déchanta vite quand Steve lui dit que le mariage est une idée stupide.
pour qui il se prend celui là!
Elle le regarda, sentit la moutarde lui monter au nez et fronça les sourcils

Je vous remercie pour vos félicitations, mais pardonner moi de vous dire que quand on aime réellement une personne le mariage est une suite totalement logique. histoire de démontrer au monde entier votre amour pour l’autre, de lui promettre de l’aimer de le chérir toute votre vie.
En fait, je ne sais même pas pourquoi je vous dis tout ça, à mon humble avis vous n’avez jamais aimé réellement et donc c’est pour ça que avez ces pensées négatives.
Rien n’est plus beau que l’union de deux êtres qui s’aiment profondément.


Très fière que ça réplique, elle fit un petit et toc le toisant du regard d’un air de défit.
Et la qu’est ce que tu as à répondre à ça Monsieur Stifler !
Le regardant finir son verre et en recommander deux autres, elle se calma légèrement, c’est qu’à la veille du mariage, elle était légèrement inquiète et stressées, comme le serait n’importe quelle jeune fille dans sa situation.
Elle prit le verre qu’il lui offrait et le bu quasiment en une traite, ce qui lui brula l’intérieur de la gorge, mais fit mine de rien.
lui sourit et essaya de le remercier d’une petite voie enrouée.

Merrrcii, hum hum.*Elle se racla la gorge pour retrouver une voix normale*
Mais vous allez devoir parler un petit peu le temps que ma gorge cicatrise !
Wouaw, qu’est ce que c’est que cet alcool !!
Je suis sur d’être désinfectée de l’intérieur là !
Et vous avez raison, je trouve que la galanterie se perd et c’est bien dommage d’ailleurs, ça doit être une question d’éducation.


*Elle commanda deux bières histoire d’apaiser la brulure de sa gorge, et l’observa tendre les mains devant lui pour vérifier s’il n’avait pas d’alliance ce qui l’amusa beaucoup.
Puis il regarda ses amies pour ensuite revenir poser son regard ténébreux dans le siens.
A la suite de ces paroles, Son petit cœur s’emballa et elle fit un pas en arrière, comment?
avait-elle bien compris ?
Il venait de lui dire qu’il la voulait elle !!???
Mais ils ne se connaissent que depuis 10 minutes, était elle tomber sur un psychopathe ?
Ça ne l’étonnerait pas, elle tombait toujours sur des cas sociaux de toute façon.
Elle hocha la tête de stupeur, oui elle comprenait très bien maintenant pourquoi il ne parlait pas beaucoup, ça valait mieux en fait !
Elle se retient de le gifler, parce qu’il l’intriguait ce gars, il n’était pas comme les autres, il avait un petit truc en plus, un petit je ne sais quoi qu’elle voulait découvrir.

Mais je viens de vous dire à l’instant que je suis folle amoureuse de mon futur mari et que nous nous aimons plus que tout qu’est ce que j’irais faire avec un homme rencontrer dans un bar qui bois de l’alcool qui vous arrache la tronche.
Vous vous prenez pour qui ?
Le tombeur de ces dame ?
*Elle regarda au droit puis a gauche*


Elle se tourna vers ses copines et leurs cria,

Merci les filles mais ça n’a pas marché, je ne vais pas coucher avec le premier venu, juste parce que demain ce sera fini.
Demain je dormirais pour le restant de ma vie avec le même homme.


Elle reposa le regard sur ce jeune homme, sourit et lui mis une petit tape sur l’épaule.

En tout cas vous êtes un acteur excellent !
Une brillante carrière vous attend, je n’en doute absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Lun 25 Oct - 13:59

Il savait qu'elle allait être choquer qu'il signe sur sa poitrine mais c'est ça aussi hein les enterrements de vies de jeunes filles, il faut s'attendre à tout quand on demande certaines choses à des hommes __ Qui lus est de signer sur un tee-shirt. Il ft même étonné de voir que cette partie là n'était pas encore remplie. Il se mâchouilla le coi de la lèvre en la regardant, elle avait les joues rosées et il adorait voir ça chez une femme. Elle tira sur son tee-shirt pour voir son prénom et son Coll V descendit encore plus ôO, de la dentelle rouge __ c'était une femme de gout en plus. Il releva le regard vers elle et la remercia de son compliment par un sourire. Même si ce n'était pas le sien, il trouva cela sympathique à faire un compliment sur un prénom erroné et totalement débile. Lui et les prénoms, ça faisait deux, il ne les retenait jamais car il n'avait pas d'amis, et quand des gens sans importance croisait son chemin ... il ne s'attardait pas sur cette chose qu'il qualifiait de futile.

Mais le sujet "Mariage" lui fit levé les yeux au ciel ... il jouait avec son bourbon et la laissa tout de même terminer son Spitch sur un mariage parce que pour lui, cela n'était que se voiler la face, prouver des choses aux couples alors qu'en amour, c'est justement la chose à ne pas faire. Quand on sait qu'on aime une personne, pas besoin de le prouver en dépensant une somme d'argent astronomique. Il riait sur le fait qu'elle lui dise que lui n'avait pas connut l'amour ... il termina son bourbon et se retourna vers elle, la pénétrant du regard, prêt à parler ... A vos marques, PARTEZ xD.

_ Justement ... Le mariage est quelque chose de logique et ne va pas de paire avec "l'amour" proprement dit qui ne l'est pas. trouvez vous cela logique de vouloir donner sa vie pour sauver celle de la personne qu'on aime ? En soit oui, parce que vous êtes aveuglément amoureuse mais cela n'est pas logique car vous vous privez de votre liberté de vivre.trouvez vous cela logique de voir la vie après la mort parce que vous n'arrivez pas à vous dire que un jour, la personne que vous aimez plus que votre vie pourrai un jour vous quittez et que vous serez persuadé que vous irait le rejoindre au paradis ? le paradis n'existe pas, sauf dans la bible, tout le monde termine dans une tombe rongé par les vers xD. La logique n'a pas sa place dans l'amour, car tout peut arriver à n'importe quel moment. L'amour est incommensurable, il a des degrés, il a une immensité impossible à définir, c'est surprenant et pleins de rebondissements car votre être n'est plus maitre de rien, c'est l'amour qui vous guide dans vos moindres faits et gestes. pensez vous que se papier que vous allez signé demain va le faire pour vous ? Tracer votre destin avec votre futur mari ? Qu'est ce que cela va changer, sérieusement ? C'est juste une pause inutile que vous imposer à votre relation, y mettant un tracas supplémentaire. Vous pouvez aimé un chien, une voiture, un film, une personne sauf que cette dernière vous touchera plus car elle est capable de vous faire faire des choses incroyables,dépassant vos limites, où la logique de vôtre âme aura perdu tout chemin. Une personne peut dire vous aimez pour qu'un évènement change tout, et se délie de cette amour qui vous était voué. Le mariage est juste un "pacte" entre deux personnes, qui se promettent monts et merveilles pour toujours, pour le meilleur et pour le pire, alors que dans quelques années, vous pourrez tout simplement tomber sur une autre personne qui sera apte à combler TOUTES vos attendes ... La liberté d'aimer est une chose essentiel pour qu'un couple perdure à travers les années, et le mariage, c'est rien de plus qu'une obligation de s'aimer ... car quand un malheur arrive dans votre couple, vous essayez de la surmonter en vous disant, non pas que vous l'aimez, mais que vous êtes mariés et que vous n'avez pas envie de perdre vos parts de la maison, vs meubles et tout ce qui s'en suit. ... - il la regardait très confiant de ce qu'il lui disait - Aimer une personne, c'est se donner à elle; qui à nos yeux en vaillent la peine. Une personne qui mérité d'incorporer en son être, la partie de l'autre. Aimer n'est pas jouer, et le mariage, c'est un jeu de la vie auquel tout le monde tombe dedans, c'est devenu une banalité, et est ce que la personne que vous aimer mérite une banalité comme preuve d'amour ?. Aimer c'est surréaliste, c'est divin et mettre quelque chose de divin sur un papier pour ensuite le faire signer par un inconnu ... ce n'est que de l'administration. Oui, vous allez vivre une magnifique journée, une soirée de rêves où vous en serez la princesse, mais il faut bien vous mettre en tête que ce jour là n'arrive qu'une fois dans sa vie ... et le lendemain, c'est le retour à la réalité avec ses failles qu'il faut surmonter .... - Il la regardait se disant qu'il venait de bafouer tout ses petits rêves __ :/ xD mais en même temps chacun à son opinion car oui, le mariage n'était que paperasse et la possibilité pour la femme que d'avoir une belle journée de princesse ... Il la regarda presque désolée, mais tout cela était manipulation ___ - Ne vous méprenez pas de mes dires, c'est juste que je n'y crois pas à ce genre de chose ... mais je conçoit le fait que vous y croyez, les rêves et les envies sont importantes dans une vie pour qu'elle fonctionne.

Il n'en dit rien sur sa propre personne ... Car ce qu'il venait d'énumérer clarifiait bien le pourquoi il n'était pas marier et surtout pourquoi il ne le voulait pas. Il faut juste LA bonne personne, et le mariage n'a plus de raison de paraitre dans une vie, car quand on sait qu'on aime, et qu'on l'est en retour, pas besoin de se le prouver ou de faire plaisir à sa petite amie afin qu'elle ait sa fameuse robe blanche. xD ( Hein bébé ? xD)

Il la regarda vidé le verre en une traite et il grimaça en serrant ses dents .... Il le vit à sa tête que c'était as bien ce qu'elle venait de faire ... Et lorsqu'elle se mit à parler, il sursauta ...WOW, elle lui faisait penser à Jhonny Halliday xD.

_ C'est du bourbon, un whisky qui dit se savourer ... Normalement.

Il fit "oui" de la tête en regardant vers le bas et les lèvres pincées ... c'est que voilà, Mer*e ... le bourbon quoi ... Il prit la bière et il la voyait un peu contrarié, c'était un peu le but espéré ... ça l'excitait des femmes qui avaient du caractère. Il haussa les sourcils deux fois de suite alors qu'elle lui faisait la moral --'

_ Si j'étais le tombeur de ces dames, ça ferait bien longtemps que vous seriez dans les miens ... pensez vous réellement qu'on peut rester avec une même personne une vie entière ? Le fruit défendu, vous connaissez ? Tout le monde y cède. Vous savez aussi qu'il y a plus de divorces que de mariages ôO ( c'est vrai, études prouvées xD) à cause de l'adultère ? Profitez en, vous n'êtes pas encore marié ...

Il se mit à rire légèrement parce qu'il n'allait pas de main morte quand même le Cage là ... Il termina sa bière et la regarda se tourner vers ses amies .... il se demandait quoi en fait et quand elle se retourna vers lui, et lui dit que c'était un acteur --' .... Il éclata de rire xD Il fit un signe aux filles plus loin et leva ses mains à mi le corps ... Avec une tête de perdant.

_ Vous m'avez grillé .... Vous êtes tout de même cocasse hein vous! - et il agita son index vers elle là, de haut en bas en la fixant avec les yeux plissé et les lèvres pincées. Autant jouer à fond dans son petit jeu. - Vous allez pouvoir venir avec moi alors, j'ai une petite surprise pour vous ....
What a Face

Il lui présenta son bras, avec un air beaucoup plus sympathique ... mais un sourire sur le coin de la lèvre qui laissait à désirer xD.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Lun 25 Oct - 15:27

Moéra resta stupéfaite sur sa chaise après la superbe tirade anti-mariage que venait de lui faire le jeune homme.
Elle cligna des yeux deux fois pris une grosse inspiration et lui rétorqua.

Peut-être que vous voyez le mariage comme cela, peut-être que pour vous ce n’est qu’un morceau de papier sans grand choses derrière mis à part une protection pour l’avenir et une assurance en cas de mort ou de séparation, de garder une partie de ces biens.
Mais pour moi, c’est la communions de deux êtres et leurs envie de déclarer au monde et même au bon dieu, qu’ils s’aiment et qu’ils sont prêt à le faire jusqu'à la fin de leurs vies.
Monter au monde qu’ils n’ont plus peurs de l’immensité de leurs amour et qu’ils sont prêt à signer un pacte avec le bon dieu lui-même pour le prouver.
Que rien ne pourra plus jamais les séparer parce qu’ils l’ont juré et qu’ils étaient complètement sur de leurs geste.
Peut-être que dans votre petite tête c’est un geste banale de le faire, mais moi, dans le fond de mon cœur je sais que je n’ai pas peur de le faire et ça n’a rien de logique ou de banale.
Ce qui est banal, c’est de renoncer à le faire parce qu’au fond de vous, vous n’êtes pas vraiment sur de vos sentiments, au font de votre cœur vous n’êtes peut-être pas prêt a vivre votre vie au près de celle que vous chérissez apparemment pas assez pour vous engager.
Peut-être avez-vous peur de la suite des évènements, mais pourquoi penser aux biens matériels ?
Moi je vous parle de sentiments, d’amour profond et pas de baraque à se diviser ou d’argent.
Les histoires d’adultère et le reste, ça peut très bien arriver sans être marier, les gens n’attendent pas d’être marier pour aller fourrer leurs nez ailleurs.
Ok, demain j’aurais ma jolie robe et mes invités, mais ils sont la pour admirer et nous soutenir dans notre démarche d’amour et non pas pour voir qu’ont à pleins de fric et s’en foutre pleins la pense….. bien que…. Peut-être, mais on s’en fout de ceux là, c’est qu’ils n’on rien comprit à l’amour, un peut comme vous.
Ont aurait très bien pu aller se marier dans une petite chapelle, deux rue plus loin d’ici, tout les deux sans personne autour.
Mais nous aimons tout les deux notre famille et nos amis, et ne voulons absolument pas les priver de la joie que nous auront quand le curer nous présentera pour la première fois comme monsieur et Madame Curtis…
Et bien sur que l’amour est fou et incalculable, mais je ne vois absolument pas en quoi le mariage change la donne.
Nous auront toujours nos petits délires, nos coups de sang et de colères, mais nous auront ce petit plus qui nous rappellera dans 10 ans, qu’on c’est aimer comme des fous et qu’on c’est promis de le faire jusqu’au bout rien qu’en posant nous yeux sur l’anneau que nous porteront a notre doigts, rond et dorer, un anneau prouvant l’immensité de notre amour dans les moments de doute comme dans les moments d’euphorie totale.


Moéra avait à présent les joues totalement rougie, par la colère et surtout parce ce jeune garçon essayait de la dévier de ses envies et du bonheur qu’elle éprouvait d’être bientôt la femme de son homme et plus sa petite amie ou sa compagne.
Mais son regard se radoucis sur le jeune homme quand il lui confirma qu’il était belle et bien un acteur et qu’elle l’avait grillé !!
Comme elle était fière que ne pas avoir dévié du droit chemin.
D’avoir tenu le cap face à lui.
Elle bu sa bière en le regardant du coin de l’œil et se leva précipitamment quand il lui dit qu’il avait une petite surprise pour elle !!
Wouaiiiii !!!! elle adorait ça les surprise.

Ah oui, une surprise pour de vrai !!!

elle tapa dans ses mains et sautillait quasi sur place attrapant le bras du jeune homme le tirant presque pour qu’il avance plus vite.
Elle était bien curieuse de voir ce qu’il l’attendait.

Est-ce que c’est mon amoureux qui vous envois ??
Il voulait me faire une surprise avant de passer a l’église et comme il ne peux pas voir la marier avant le mariage il vous envois, c’est ça ???
Hoooo, il est vraiment trop choux mon homme quand même !!


Elle souriait au jeune homme, tellement heureuse.... rien ne pourrait lui faire oublier cette superbe soirée ça c’est sur.

En tout cas, je sais pas combien on vous paye pour faire des show pareil, mais vraiment, je vous le redit vous êtes extrêmement douer.
Je vous ai pas déjà vu au théâtre ?
Non mais comme ça, je garde mon t-shirt, y a votre signature dessus, qui sais, se sera peut-être un collector dans 3 ans !!
C'est quoi cette surprise??
ouai, j'ai aucunes patience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Mar 26 Oct - 9:40

Cage l'avait encore écouter et avait un sourire sur les lèvres .. car oui, il trouva cela d'une Banalité absurde ... Il ne comprenait pas ces jeunes femmes qui se vouaient depuis leur plus tendre enfance à mettre le mariage sur un piédestal. c'est une belle cérémonie, certes, mais à quoi cela sert réellement d'inviter autant de monde pour prouver quoi que se soit aux gens et encore à dieu ... Il n'y a pas de dieux, et encore moins des personnes qui sourient fièrement et sincèrement d'un mariage ... c'était hypocrite, voilà tout ....

_
Parce que aimer vous fait peur et pour passer ce cap, vous devez vous marier ? - Cage haussa les sourcils en la regardant d'un air un peu déconcerté - Aimer doit être votre plus grande force, votre plus bel atout. Vous devriez plus avoir peur des gens qui vous entoure prêt à mettre des bâtons dans les roues de votre couple par pur jalousie. C'est pas un mariage qui va arrêter cela, je dirai même que cela risque de renforcer leur idée. Un mariage est une promesse, mais je suis persuadé que vous l'aviez déjà fait avant ... combien de fois avez vous dit à votre fiancé que plus jamais vous le quitteriez ? Que votre vie est à ses côtés ? que maintenant, tout ce qui est à vous est à lui __ Il n'y a pas besoin de mariage pour cela. Vous pourriez très bien concrétisez votre amour autour d'un dîner romantique et lui dire tout ce que vous avez sur le coeur ... Le mariage est hypocrite vous savez car vous êtes persuadé dans votre petite tête que pour lui prouver vos sentiments, vous devez le déclarer haut et fort devant une foule. - il souriait encore ... surtout lorsqu'elle lui disait qu'il n'avait rien comprit à l'amour, justement si, il le savait.- Alors qu'il n'y a rien de mieux de faire l'amour avec l'être que vous aimez pour le lui prouver et à ce que je sache, vous n'avez pas besoin de la foule autour de votre lit pour qu'il entende quoi que se soit ... Puis, faut bien vous dire que l'amour est quelque chose d'intime, de précieux et vous inviter un tas de monde pour votre mariage pour qu'il le voit ... C'est que vous avez encore quelque chose à leur prouver et que dire un "oui, je le veux" haut et fort vous consolidera dans votre idée de l'aimer jusqu'à la fin des temps. si vos invités avaient confiance en vous, et qu'ils vous croyaient, ils ne seraient pas obliger d'être présent ... - il soupira doucement, il parlait à une jeune femme prête à tout par amour et surtout très inconsciente - Les temps changent Moéra, et les gens changent avec leur temps. La passion connue au début s'estompe, devient parfois même lassante. je ne vous le souhaite pas mais c'est bien souvent comme cela que ça arrive car le manque d'adrénaline n'est plus là, le manque de surprise, de joie sincère. Une éternelle répétition sera votre vie et le soucis est, qu'avec le mariage, vous allez droit dans le mur car vous vous êtes promis quelque chose, qu'au bout d'un moment, vous ou votre mari ___ échouera à cette promesse. Il ne suffit pas de penser au fait que vos soyez marié pour vous dire que tout s'arrangera ... lorsqu'un doute est là, il persiste, et pour le surmonter, parfois ... il faut enfreindre les limites, qui sera de bafouer certains aspects du mariage. La vie est telle que nous devons en suivre le destin qu'elle nous trace, et parfois le choix ne s'impose pas __ il est primordial. On doute toujours de ce qu'on aime le plus, et ce doute peut bien vous amenez à des ennuis que le mariage ne pourra jamais régler. Donc je reste sur ma position que pour aimer, il n'y a pas besoin de mariage et de gens pour le voir. Il faut juste vivre des moments à deux, qui seront gravés à jamais dans votre petite tête. Toutes bonnes choses ont une fin, et parfois elle arrive bien plus tôt qu'on ne l'espère ...

Il la sentait en colère __ Il comprenait. C'était facile de vivre dans une illusion depuis plusieurs années, de se dire que les choses étaient belles et jamais, on ne voyait le "mal" arriver et pourtant, il faut le prévoir. Car le plus dur la dedans n'est pas la chute, mais l'atterrissage ^^ ... Et ça, ça fait mal. Mais il ne voyait pas pourquoi il parlait de ça avec autant d'application en fait .. genre, il n'a jamais été marié, il n'a jamais aimé sauf une mère ... Et encore, durant trois années seulement, c'était peu mais assez pour qu'il se rende compte que si elle avait encore été là, bien des choses seraient différentes à présent ... moins de douleurs et de solitude. un évènement pouvait tout changer et qui mieux que lui pouvait comprendre qu'une vie pleine de rêves et d'espoirs pouvait être réduites à néant ... certainement beaucoup de personne, mais là ...pour l'instant, il était seul.

Ensuite, il joua avec le feu __ heureusement que ses copines étaient un peu niaises et que ces sourires enfantin qui avaient l'art de manipuler la gente féminine avait l'art de le sortir de la Mer*e, car lorsqu'il posa le regard à nouveau sur Moéra, il était content de voir qu'elle marchait dans le panneau __ Il acquiesça au fait que oui, c'était une vraie surprise ... Et un sourire sardonique lui vint sur les lèvres ... Il haussa les sourcils à son enthousiasme et prévoyait déjà dans sa tête, la scène qu'il allait lui infliger. Il se fit tirer le bras et presque pousser il ne sait où.

_ Mr Curtis m'envoie ... Vous n'allez pas être déçue, je vous le promet ...


Elle s'emballait à vive allure dans ses dires et la regarda con lorsqu'elle lui parlait de théâtre où il ne savait quoi ... il passa la porte du bar, alors que toutes ses copines crièrent au loin, de joie, parce que la futur mariée allait s'amuser un petit peu .... Dehors, les rues de Las vegas étaient enflammées et illuminées. une ville sans répis et pleine de joie, mais avec beaucoup de vices et malheurs .... Le nombre de clochards qui trainaient dans les rues étaient aberrant mais qu'importe, il avait trouver son dîner ... un exquis dîner et il n'allait pas cracher dessus. Ils arrivèrent dans une petite ruelle et avait un sourire qui se voulait confiant sur les lèvres ...

_ Voilà, nous y sommes ...


Il s'extirpa de son bras et enleva de manière très délicate, ses propres gants. Oui, c'était une époque classe hein, et il aimait en jouer un petit peu ... xD. Il ne la regardait pas. En plein milieu de cette ruelle, il avait son sourire qui s'était noircit par la soif qu'il éprouvait ... Il mettait en attende ce qui allait arriver ... il voulait jouer un petit peu ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Mar 26 Oct - 11:01

Moéra regarda encore le jeune homme déblatérer sur le mariage et le fait que ce soit une belle connerie, mais elle n’en croyait pas un mot.
Elle savait que c’était son destin d’avancer vers l’hôtel de l’église entourée de ses amis au bras de son père qu’elle aimait tant.
Elle ne répondit pas tout de suite, sa main posée sur le bras du jeune garçon lui procurait des frissons, elle se demandait bien pourquoi son corps réagissait comme ça, alors que son cœur était entièrement destiner à son futur époux.
Ils passèrent la porte du bar et elle fit un petit au revoir de la main a ses copines qui étaient toute folle d’excitations à l’idée de la voir partir avec un autre homme que le siens la veille de son mariage.
Se promenant dans les rues brillantes et éclairée de cette ville de lumière, elle soupira et se mordit les lèvres avant de reprendre sa discussion avec le jeune Stifler.

Dites moi, je me demandais pourquoi êtes vous si acharner contre le mariage ?
Avez-vous vécu des moments douloureux par le passé qui vous permette de totalement renier ce symbole d’amour que s’offrent mutuellement deux êtres qui s’aime ?
Vous êtes si incisif dans votre argumentation, qu’est ce qui vous fait dire que la passion s’estompe avec le temps ?
Bien sur qu’il faut savoir entretenir cet amour que nous nous portons, mais cela vaut aussi pour les couple non marier.
C’est un travail de longue halène que de s’aimer et ça s’entretient sur la durée, ce n’est pas parce qu’on est marier que quoi que se soit change, si chacun y met du siens je suis persuadée que cela peut très bien fonctionner.
Et bien qu’il est vrai que beaucoup de gens aiment mettre des battons dans les roues des jeunes couples, et bien ceux –la ne faut-il pas tous simplement les ignorer ?
Et vivre son amour sans se préoccuper de ce que pense les autres…. Enfin de ce que vous pensez….


Ils continuèrent à déambuler dans les ruelles, mais celles-ci devinrent plus petites, moins chargées de monde et bien plus sombres.
Moéra s’inquiétait un petit peu quand même.
Il ne fallait pas oublier qu’elle était au bras d’un homme qu’elle ne connaissait pas et avait entendu des échos comme quoi beaucoup de jeunes femmes avait été retrouvée morte dans des petites ruelles comme celle-ci, mais bon tout cela ce passait loin d’ici, en Angleterre si ces souvenirs étaient exacte.
Elle ralenti quand même le pas et tourna son visage légèrement inquiet vers le jeune garçon.

Êtes vous sur que c’est la bonne direction ?
Nous sommes tout de même très éloigné de notre point de départ ?


Mais le jeune homme s’arrêta dans une petite ruelle encore plus sombre que les autres, sans âmes qui vivent dans les alentours.
Moéra inspecta les lieux et son cœur commença à battre plus fort dans sa poitrine.
La peur commençait doucement à l’envahir mais ne laissa rien paraître, peut-être que son fiancé se cachait quelque part derrière le coin de la rue ?
Elle regarda le bras de Steve se retirer doucement de sa mains a elle et il retira lentement ses gants, comment une personne pouvant faire des gestes si doux pouvait-il être dangereux ?
En fait elle essayait de s’auto-rassurer mais n’osa pas lever son regard vers celui du jeune homme laissant obstinément ses yeux sur ses mains à présent dégantées.

Je crois que nous ferions bien mieux de retourner sur nos pas.
Vous vous êtes peut-être trompé de chemin, ne vous en faite pas je n’en dirait rien a mon fiancé
.

Elle se retourna doucement se dirigeant sans savoir vraiment où elle allait, vers le font de la rue ou il lui semblait y avoir plus d’animation et de lumière.
Son cœur battait fort dans sa poitrine et sa respiration se faisait plus rapide, mais elle se concentrait pour essayer de ne pas courir vers la lumière.
Elle avançait d’un pas décidé et ne se retourna pas une fois vers le jeune garçon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Mar 26 Oct - 20:26

Sur le chemin, accrochée à son bras, Cage ne cessait de jubiler. Il savait que c'était si facile de s'apprivoiser des femmes ... Et là encore, il avait une preuve qu'être vampire, arrogant et mystérieux à la fois xD ne faisaient pas de fleur à de jeunes femmes comme Moéra. Il savait les cerner tout de suite, il apprenait à les connaitre d'un regard et savait à la seconde ce qu'il allait en faire. c'était bestial comme façon de penser, car la seule chose qui le poussait à agir comme tel, était ce sang qui lui coulait dans les veines, cette partie de sa vie qu'il avait envie de lui prendre. Et puis, les gens un peu trop heureux l'écœurait amèrement, une cause de plus à sa fatalité. Mais pour l'instant, il ne laissait rien présager, il laissait la situation coulée doucement, sans appréhension et lorsqu'elle lui parla de mariage, il tourna légèrement son visage vers elle, pour lui répondre de manière très aimable.

_ Non, je suis juste un homme avec sa façon de penser sur le mariage et comme je vous l'ai déjà dit, les temps changent et les gens sont obligés de s'adapter à ces nouvelles normes qu'ils le veuillent ou non. Maintenant, le mariage n'a jamais été un acte symbolique vous savez. Il y a toujours du profit derrière tout cela. Unir deux grandes familles pour une plus grande renommée, unir des bien matériaux pour une plus grande fortune, unir deux personnes pour avoir un descendant. Il ne faut pas oublier que l'homme est hypocrite, un menteur et un manipulateur qu'il aime ou pas. Chacun de ses actes peut mener à sa perte, et bien souvent il est capable des pires choses pour arriver à ses fins, mettant de la sorte sa propre famille en péril. Je le sais, car j'aime observer les gens, et même l'homme le plus amoureux du monde peut désirer une autre femme et s'envoyer en l'air avec une autre. Et cela ne veut pas dire qu'il a envie de quitter sa femme, loin de là, juste qu'il a besoin de prendre du bon temps ... L'homme est un insatisfait de la vie, dans la perfection de sa vie, il y trouvera toujours des failles car il aime relevé des défis ... c'est comme ça, et pas autrement. Mais ce qu'on les femmes et que n'ont pas les hommes, se sont les rêves que tout aillent pour le mieux, l'homme n'aime pas rêver mais foncer.

Il avait fait un topo de tout ce qu'il ressentait, généralisant l'être humain à son existence. Cage en connaissait beaucoup sur la race humaine, car à chaque fois qu'il se voulait une victime, il aprenait à la connaitre ... comme si il s'encrait la vie au fond de lui, cette humanité qu'il n'avait plus. être vampire pour Cage était une bénédiction comme le plus grand malheur de sa vie ... bénédiction car maintenant, il pouvait se venger de la "vie", la prendre aux gens comme on lui avait prit la sienne, et un malheur car il allait devoir faire cela toute sa vie. Il savait que cette vengeance un jour serait affaiblit .. mais pas maintenant, cela ne faisait que deux années qu'il était vampire et prenait un pieds monstre à ce qu'il faisait ....Et en ce moment même, il comprit pourquoi il aimait faire cela, car il engendrait la peur ... Moéra avait peur, il sentait sn pouls prendre une accélération lente et horriblement délicieuse pour l'ouïe de Cage. Il souriait, sadiquement et ne la regarda pas, préférant regarder devant lui.

_ Je vous assure, c'est la bonne direction ... Puis le coin est assez charmant, vous ne trouvez pas ?

Le côté très sombre accélérait chez Cage cette envie de lui planter ses crocs dans sa nuque. c'était tout bonnement jouissif que de se retenir, de laisser se suspens s'étendre jusqu'à ce que la jeune femme essaye de s'enfuir, ou encore crie .... Il ne s'attaquait qu'à des femmes, les hommes très peu pour lui. Il préférait exploré la sensualité de ses actes lorsque cela se passait, le sentir en émoi lorsqu'il attrapait fermement le poignet d'une jeune femme. Il s'était arrêté en plein milieu d'une longue ruelle, étroite et mystérieusement sombre, il n'y avait que feuilles qui grimpaient sur les briques des murs. la lune éclairait l'endroit et on pouvait entendre au loin, la fête qui se déroulait dans L.V. Il pencha la la tête tout en mettant convenablement ses gants dans ses poches, il l'écouta et pouffa de rire ...

_ Vous ne me faites pas confiance Moéra ?

Et sur ses mots, cage releva la tête vers le ciel, les yeux clos pour prendre une énorme respiration. Sa transe commença lorsqu'il entendit les pas feutrés de la jeune femme faire demi tour. Il baissa un tantinet sa tête et lorsqu'il ouvrit les paupières, ses iris étaient d'un noir ébène atroce, terriblement dangereux, seul le reflet de la lune y était bercé ... Et quand il baissa légèrement la tête pour la regarder partir, elle atteignait presque la sortie de la ruelle. De sa vitesse vampirique, il se posa devant elle, la stoppant net dans sa marche. Il la regarda avec un sourire fière et diabolique. il marcha vers elle, en sachant qu'elle allait reculer et il lui dit d'une voix très suave, très douce ...

_ La soirée ne fait que commencer Moéra, restez donc avec moi. je vous fais la promesse que vous n'allez pas être déçue ...

Avant qu'elle ne hurle, il l'empoigna et la bloqua contre le mur ... Il effleura son coup de sa bouche, les narine dilatée sentant ce flux de sang qui était à présent en ébullition causé par la peur. Elle sentait divinement bon, elle allait être un des rares sang qu'il allait prendre le temps de gouter. Il revint vers ses yeux et regarda ses lèvres ...

_ Quand je vous dit que la vie est pleine de rebondissements, pleines de surprises ... Vous en avez une sous votre nez et cela ne sera pas la dernière ....





[juste pour le fun hein xDxDxDxD]

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Mer 27 Oct - 10:13

Moéra commençais à angoissé sérieusement, le coin était beaucoup trop sombre et son futur mari savait très bien qu’elle avait la phobie du noir et des endroits lugubres, pourquoi voudrait-il l’emmener dans un endroit pareil avec un jeune homme serte séduisant mais aussi très inquiétant, d’ailleurs il le devenait de plus en plus au fils des rues qui passait et au fur et à mesure que la pénombre les entourait.
Elle décida de tenter le tout pour le tout.

Tiens au fait, si vous connaissez mon futur époux pouvez vous me dire a quoi il ressemble ou même son prénom ?

Elle lui leva un regard de défit, les sourcils froncé mais la peur au ventre.
Trouvant qu’il était assez long à lui répondre, elle décida de faire demi tour et de marcher le plus vite possible vers la lumière et l’agitation du coin de la rue voisine.
Elle gardait l’oreille tendue au cas où le garçon se mettait à courir pour la rattrapé et pour se préparer à faire le sprint de sa vie.
Elle ne céssait de se demander ce qu’il pouvait bien lui vouloir et pourquoi elle ?
N’y avait il pas assez de jeunes filles dans ce bar ?
Pourquoi lui en voulait-il ? Etait ce un des concurrent de son père qui l’envoyait pour l’obliger à céder une partie du casino ?
Elle respira plus librement et fut légèrement soulagée quand elle fut presque arrivée dans la lumière de la rue voisine mais soudain sans comprendre comment, il se retrouva devant elle, il avançait vers elle, le regard noir et un petit sourire aux lèvres.
Comment était ce possible ? Il était tout de même derrière elle ? Elle ne l’avait même pas entendu courir ?
Le cœur de Moéra eut un rater avant de redémarrer au quart de tour, elle se sentait un peu comme une bête traqué par un fauve.
Elle recula tremblante comme une feuille, trébucha sur un déchet au sol mais se rattrapa a temps pour ne ma tomber.
Gardant son regard dans celui de cet homme, qui elle en était sur a présent, n’en était pas un.

Que me voulez vous ?
Laissez-moi je vous en prie.
Mon père vous donnera tout ce que vous souhaité.
Laissez- moi partir.


Sa voix était tremblante et quelques trémolos lui donnait des accents de supplications.
Mais l’homme avança toujours et innéxorablement vers elle, il l’empoigna et la bloqua dos au mur, ne lui laissant aucunes échappatoires.
Moéra ravala lentement sa salive et des larmes se mirent a enbrumer sa vision, mais elle gardait ses yeux rivé dans ceux de Steve.
Quand il approcha sa tête de son coup elle tira sa tête sur le côté, essayant de se dégager un peu, mais il avait une sacré poigne et aucunes de ses tentatives n’étaient salutaires.
Elle ferma les yeux et senti les lèvres du jeunes homme effleurer son cou.
Fermant les yeux encore plus forts, laissant rouler une larme sur ses joue elle lui supplia doucement.

Je vous en prie…

Quand soudain une lueur de clarté envahis son esprit, elle était seule avec ce gars dans une rue déserte et sombre, lui collé à elle et plutôt pas mal dans son genre, la situation était plutôt glauque mais avait le dont d’émoustiller Moéra, qu’est ce qu’elle avait à perdre de toute façon ?
Elle planta son regard brun dans celui couleur nuit noire de cet homme qui apparemment de demandais que cela.
Elle lui sourit, histoire de le déstabiliser et lui parla tout bas.

Je sais ce que vous voulez, et je vais vous le donner.

Elle le regarda encore quelques instants, avant de poser ses lèvres sur celle de Steve, douces et robustes à la fois.
Cédant au désir qui secrètement l’avait menée dans cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Jeu 28 Oct - 21:19

Elle lui posa une question sur son Mari et Cage resta de marbre. il se tourna vers elle, avec un petit sourire. Il aimait bien les filles ingénieuses, qui savaient posé les bonne questions au bon moment. il haussa les épaules, toujours sur un ton extrêmement amusé et confiant.

_ je fais parti d'une agence
What a Face , j'ai eu un entretient avec Monsieur Curtis par téléphone. Nous ne travaillons pas expressément sur Las Vegas Moéra, nous travaillons un peu partout et nos "bureaux" se trouvent sur New York What a Face je ne vous dis pas le chemin que j'ai du faire pour venir ici, car votre mari a voulut un des meilleurs et c'était moi. xD

Il savait que cela allait passé ... Elle n'était pas bête et il savait clairement qu'elle allait écouter au son de sa vois si il y avait une quelconque hésitation ... c'était de la manipulation pure et dure, et Cage adorait la pratiquer ... C'était aussi pour cela qu'il était autant doué pour le poker __ On ne change pas un mec qui gagne xD Mais cela ne changea rien au fait qu'elle fasse demi tour, elle savait que tout cela n'était plus un jeu de jeune marié, mais bien un délit qu'il allait être commis dans ses ruelles sombres et lugubres. Le coeur de la jeune femme ne cessait de battre la chamade, Cage s'en délecta et s'avança vers elle ...Elle faillit trébucher et Cage ne cilla pas à sa démarche lente et langoureuse d'un fauve. ça faisait film d'horreur __ et il fut secoué de frissons tellement, il adorait cette situation.Et lorsqu'elle le supplia, Cage ferma les yeux avec un sourire et se mit à rire par la suite ...

_ Moéra ... j'ai de l'argent, et ce que je veux votre père n'est pas en mesure de me le donner. Personne d'ailleurs ... Il parlait certes de son humanité mais ça, elle n'était pas censé le savoir. il pencha la tête en se mordillant la lèvre fièvreusement - Supplier encore ... c'est si bon à écouter ...

Ses tremblements, ses sanglots encrés dans le fond de sa gorge ... cage eut une pulsion totalement impulsive. Il l'empoigna et approcha ses lèvres de son cou ... il sentit une goutte humide lui atteindre les lèvres et de sa langue, il y gouta ... c'était salé xD. il releva son visage pour croiser son regard et mit un temps monstre avant de parler ... Engendrant encore sa peur, à son apogée. Il frôla ses lèvres des siennes ...

_ Ce dont je veux, ce n'est pas cela ... c'est tout autre chose ...

Mais revirement de situation totale ... une lueur brilla dans les yeux de Moéra ... un défi ? il n'en savait rien. Elle lui dicta clairement ce qu'elle pensait vouloir par un baiser. Bon, fallait l'avouer ...cage fut surpris et en même temps, ces moments de transe, et d'envie de sang, rendait son excitation palpable que de consumer le corps de ses victimes avant que de le vider de leur sang. l'inverse, ça ferait glauque hein --'. Il lui rendit ce baiser avec une certaine ferveur, une pulsion bestial qui la bloqua encore plus contre le mur de la ruelle ... il avait coller son corps instinctivement contre celui de la jeune fille ... Et ses crocs lui mordirent la lèvre, laissant infuser son venin qu'il avait encore du mal à contenir. Il sentait leur lèvres, à leur contact devenir chaude ... Cage avait passé une main sous sa jupe pour lui empoigner la cuisse avec dureté mais le gout du sang dans sa bouche, le rendit presque fou. il n'avait pas fermé les yeux, il les avait laissé ouvert pour voir la peur qui était encore plus que présente en elle. Il savait qu'elle avait fait cela dans un acte de désespoir, et sachant que cela n'en changera rien ... cage souriait encore sur ses lèvres. Il se retira doucement et huma le sang qui coulait de sa lèvre ... Il le lécha et ses yeux devinrent encore plus noirs qu'ils l'étaient déjà. Il ravala sa salive ... ce n'était pas assez, il avait besoin de extrêmement plus ... de tout ce qu'il entendait couler dans ses membres ...

_ Tu m'as offert cette possibilité de gouter à ce que j'enviais le plus en toi ... c'est très très très vilain de ta part. je t'aurai presque laisser partir avec tes petites larmes ... Mais gouter au fruit défendu, à se fruit là - et il passa sa langue sur ses lèvres pour bien lui montrer que c'était de son sang qu'il parlait - va juste provoquer ... ta mort.Il haussa les épaules avec un sourire bon enfant sur les lèvres ... Et quand il baissa le regard, impitoyable sur elle ... Il ouvrit la bouche, crocs sorties, prêt à atteindre ce cou qu'il désirait tant.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Ven 29 Oct - 13:59

Moéra était collée au mur, Steve tout près d’elle, si près qu’elle pouvait sentir son excitation bouillonner dans ses veines.
Ne trouvant pas d’autre solution que de le surprendre, elle posa ses lèvres contre celle du jeune garçon, cet instant dura en réalité une trentaine de seconde mais pour Moéra cela avait duré au moins une éternité.
Elle avait gardé les yeux ouverts, tout comme il le faisait, pour le regarder, pour voir sa réaction et peut-être trouver à un moment une faille pour qu’elle puisse s’enfuir.
Quand il passa la main sous sa jupe, elle fut surprise, ouvrit de grand yeux, mais ne broncha pas, s’il fallait passer par la pour avoir la vie sauve et bien qu’il en profite.

Mais elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi elle n’avait pas vraiment peur, elle avait plutôt peur des sensations qu’elle ressentait au plus profond elle.
Pourquoi ?
Cette rue, ce garçon mystérieux mais dangereux a la fois, cette main rude pausée sous sa jupe tout ça était terriblement effrayant et bien évidemment qu’elle avait peur, mais sous cette peur surgit un sentiment que jamais elle n’aurait cru possible.
Il avait réveillé un désir en elle, ce qui la troubla fortement.
Elle plaça ses mains de part et d’autre du mur, surprise quand sa lèvre se fendit sous les dents sacrément aiguisées de Steve.
Ça !
C’était pas normale!
Les pupilles de Moéra se rétractent quand sa main frôle une grosse barre de fer, sortant d’un gros tas de décombres juste à côté d’elle.
Quand il se retire et passe sa langue sur ses lèvres pour en essuyer le sang, son sang a elle ! Elle ne pu pas le croire.
C’était pas possible, toutes ces histoires de vampires et bêtes de la nuit n’était que des histoires bonne à effrayer les enfants.
Pas la réalité.
Elle tenta de s’auto-réconforter, mais savait bien qu’elle se masquait la réalité et que si elle ne tentait rien elle allait y passer.
Tuée la veille de son mariage par un sadique !!

Quand il lui adressa à nouveau la parole, sur un ton mielleux, le sourire aux lèvres, Moéra ne bougea pas, n’essayant même pas a comprendre ce qu’il était en train de lui dire.
Elle avait le regard rivé sur les lèvres de son kidnappeur et concentrée sur la meilleure manière d’opérer avec la barre métallique qu’elle tenait à présent fermement entre ses doigts.
Elle perçut tout de même les dernière paroles de Steve, lui prédisant une mort certaine, quand il avança vers elle, elle pu distinguer ses crocs.
C’était donc vrai !
Les vampires existent vraiment !!
Elle aspira un grand coup, déploya la barre de fer ferma les yeux et l’abattit de toutes ses forces sur la tête du vampire.
Quand elle ouvrit à nouveau les yeux, elle espérait le voir assommé gisant sur le trottoir.
Mais rien de tout ce qu’elle avait espéré ne c’était passé, il se tenait toujours debout devant elle, il n’avait même pas bougé d’un centimètre.
Moéra lâcha un petit cri effrayé et laissa glisser la barre entre ses doigts, son regard toujours rivé sur celui de Steve, elle entendit résonner le bruit métallique de la barre quand elle s’écrasa au sol.
C’était donc la fin ?
C’est comme ça qu’elle allait mourir, dans une petite ruelle sombre au milieu des ordures.
Elle ferma les yeux et se mordit les lèvres pour ne pas le supplier de la laisser partir, pour ne pas sangloter trop fort, pour ne pas lui donner cette dernière satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Jeu 4 Nov - 13:31

la satisfaction que cage ressentait était palpable __ Il adorait que de sentir les battements de son coeur tambouriner dans la poitrine de Moéra. c'était aphrodisiaque, c'était surnaturelle et comme chacune de ses transes qu'il subissait, il était juste très satisfait de ce qu'il entendait. faut pas se leurrer, il aimait entendre la peur, la ressentir, et qu'elles se débattent sous ses mains alors que lui, prenait un malin plaisir à les oppresser sous ses doigts. C'était intense, jubilatoire mais elle ne lui en donnait pas assez. Elle se laissait faire ... cage referma sa prise de manière un peu plus dure sur sa cuisse, la pénétrant du regard alors que celui ci ne cachait pas sa peur, mais elle se laissait faire ... Ses yeux devinrent un peu plus machiavélique, un tantinet vexé ... il passa sa langue sur ses lèvres, et appuya son corps contre le sien, il donnait cette vue à Moéra du parfait psychopathe, il lui leurrait le viol, et sa main se glissa avec souplesse contre les bords de son sous vêtements ... il jouait avec, il la titillait mais elle ne bougea pas ... il sentait ses mains s'enfouir de part et d'autre du mur pour atteindre un morceau de fer, pour le tuer ? Il riait intérieurement ... Qu'elle le frape, il adorait cela ... la défense.

Au bout de quelques minutes où il attendait cela, la barre de fer frappa (Pooowwwwww xD) et Cage haussa les sourcils avec un sourire alors que l'air de la jeune femme était totalement effrayée. cage fit un "Ho" de sa bouche, amusé. ben oui, elle venait de remarquer qu'elle ne pouvait l'atteindre, que qu'importe les coup qu'elle lui infligerait se serait en vain à sa destruction. Il était invincible et elle s'en rendit comte, elle était sa proie et elle venait d'en prendre conscient. cage passa une main dans ses cheveux pour les lui agripper avec force, sa bouche fort proche de la sienne ... Du sang s'écoulait encore et il lui lécha, en ne la quittant pas du regard __ c'était divin, le sang avait meilleur gout avec la peur. La prit un peu plus en hauteur sur le mur, c'est qu'elle était petite xD. les yeux de Cage devinrent noirs, encore plus que la normal. il ouvrit la bouche pour lui montrer ses canines acérées et tranchantes ... mais rien, elle ne montrait plus rien. Il commençait à s'ennuyer. Et d'un revers de main, il pencha la tête de Moéra, toujours sa poigne lui attrapant les cheveux et mit la vue de son cou face à lui. Il était énervé, il serra les mâchoires avec hargne ... Lunatique, la transe le mettait dans des états secondes totalement incompréhensifs. Et quand il était prêt à Mordre, il lui murmura à l'oreille ...

_ Tu as été une bonne proie ___Moéra.

Il ouvrit la bouche, laissant sortir un rugissement presque muet, un inspiration des plus douloureuse et meurtrières pour pénétrer sa peau, d'un coup vif la chaire blanche de la jeune fille. Il ouvra les yeux presque e convulsion, tellement son sang était diaboliquement bon. Il s'en régala, il la vida et son venin lui transperça les veines de manière brulante __ Il s'en nourrit pendant de longues et interminables secondes, desserrant doucement ses mains qu'il la maintenaient. Il la sentit faible, sans force, presque morte sous ses mains et Cage, contre sa peau souriait. Il aimait cela, prendre des vie sans scrupules. cette façon hautaine qu'elle avait de le regarder, en ne lui donnant pas ce qu'il voulait ...elle venait de payer cette arrogance à son égard, elle venait de tout lui donner. Repait de ce qu'il venait d'ingurgiter, il la lâcha. Elle tomba au sol, complètement inerte. D'un revers de main, il s'essuya la commissure de ses lèvres en la regardant avec un sourire. Il venait de lui ôter tout ses rêves, mais les rêves étaient bien mieux là où il n'y avait plus d'embuscades ... La Mort. cage croqua sa nuque de droite à gauche, remit le col de sa chemise convenablement pour ressortir ses gants qu'il n'avait pas voulut salir de sang. Il y jeta un dernier regard __ Et d'un bond assez félin, il sauta les murs qui avait vécu cette tragédie, pour s'en aller vers d'autres endroits où les victimes affurèrent pour que ces envies soient totalement satisfaites. La nuit allait être longue pour lui, mais bonne. il se sentait revigoré et se sentait invincible. Il lui fallait d'autres femmes, d'autre innocence à prendre ... Il en voulait encore plus.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1009

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Jeu 4 Nov - 14:53

Moéra resta contre le mur, sentant l’étreinte de cet inconnu se serrer encore contre elle, sa main se glisser le long de sa cuisse frémissante due à la peur que lui inspirait cet homme abominable, se démon qui prendrait surement sa vie.
Mais elle agrippa cette barre de toutes ses force l’abatant sur le crane de Steve, mais rien !... aucune réaction.
Elle resta toute bête pour le coup, elle avait pourtant frappé très fort et lui ben il lui souriait, un peu comme s’il avait été caressé pas une plume et non pas par une bonne grosse barre rouillée à souhait.
Il avait l’air de prendre un malin plaisir à lui faire peur, se jouant d’elle en grimaçant un ho de surprise quand elle lâcha son arme dérisoire face a lui.
Elle se pressa à nouveau contre la paroie du mur, unique rempart l’empêchant de fuir loin de ce monstre.
Sa respiration se fit plus saccadée quand il approcha à nouveau son visage du siens, il passa même sa langue sur ses lèvres, elle ferma les yeux, de dégout mais surtout de peur de croiser à nouveau les yeux sombre de se prédateur redoutable qu’elle avait en face d’elle.
Il lui passa doucement la main dans ses cheveux avant de serrer ses doigts dans sa douce chevelure soyeuse (presque une pub pour un shampoing ça !) et lui tirer brusquement et sans ménagement les cheveux sur le côté pour la forcer à dévoiler la base de son coup.
Elle ouvrit les yeux, mais ils ne trahissaient pas sa peur, elle le regarda comme pour le défier, comme si elle voulait lui monter que quoi qu’il arrive, elle resterait digne face a la mort certaine qui allait découler de cette rencontre fortuite.
A la vue de ses canines déployer, elle eut un spasme de dégout, un haut le cœur qui lui fit fermer les yeux a nouveau, elle ne pouvait voir ce qu’il allait faire, tout cela dépassait largement son entendement.
Peut-être qu’en fait elle était dans son lit, à se tortiller en plein cauchemar espérant que son père vienne la sortir de cette tourmente en la réveillant.
Mais ce dernier espoir s’évanouit quand elle senti une douleur fulgurant se répandre dans son corps au contact brulant des crocs acérer de cet être venu lui retirer la vie... ses rêves... ses espoirs de fonder une famille.
Elle sentait doucement la vie quitter son corps, la rendant de plus en plus faible, mais dans un ultime instinct de survie, elle laissa tomber sa tête pour atteindre elle aussi le coup de Steve, posant d’abord ses lèvres sur sa peau, elle ouvrit la bouche et le mordit à son tour, jusqu'au sang, ce sang qui d’ailleurs serait la dernière chose qu’elle goutera sur cette terre.
Son acte lui avait demandé beaucoup trop d’énergie et elle fini par éteindre ses yeux sous ses paupières, c’était l’hiver dans le fond se son cœur, elle repensa une dernière fois à son père, à son fiancé, ses amies…
Pourtant, elle le senti quand il retira ses crocs de sa peau, elle se senti glisser le long du mur lui écorchant la peau du dos puis son corps s’écraser lourdement au sol, sans pouvoir faire le moindre geste, les yeux clos, elle avait une perception totale de tout ce qui l’entourait.
Il fini par partir et elle resta couchée au sol comme bloquer entre deux monde.
Celui des vivant et les enfers.
Puis ce fut le trou noir.
Une longue et douloureuse descente dans les ténèbres commença pour elle.
Tout ses membres était engourdit, elle sentait son propre sang lui bruler les veines comme si ce n’était plus son liquide de vie qui s’y écoulait, mais une lave incandescente qui la brulait de l’intérieur, chacun des ses mouvements respiratoire lui oppressait le corps, comme si une énorme enclume était posée sur son corps.
Est que c’était ça l’enfer ?
Pourquoi n’avait elle pas le droit d’accéder au paradis ?
Qu’avait elle fait de mal pour mériter tout ça, toute cette douleur ?
Après de longues heures de souffrance qui lui parurent des jours voir des mois, la douleur diminua progressivement, le feu de ses veines s’éteignit lentement comme ces feux de forêt qui continue a crépiter doucement mais dont la brulure est moins forte.
Les forces lui revins lentement, tout les sons qui l’entourait étaient d’une telle clarté (genre home cinéma, dolby surround !)
Elle se remit à respirer plus librement, ses expirations n’avaient rien de normale, elle finissait par ressembler à un grognement sourd. Un peu comme le grognement d’une bête tapie dans l’ombre.
Elle ouvrit les yeux soudain, d’un coup, ils étaient noirs cerclé de rouge, un petit sourire sardonique se dessina sur les lèvres de Moéra .
Elle ne se sentait plus frêle et fragile, plus rien avoir avec la femme qu’elle était il y a quelques heures de cela
Elle se sentait forte et sur d’elle, ses sens était découpler et elle parvenait à distinguer très clairement les détails de tout ce qui l’entourait.
Mais une faim étrange lui torturait les tripes, sa gorge était sèche, tellement sèche qu’elle lui brulait presque.
Elle posa ses mains sur le sol pour relever son corps qui lui paraissait étonnamment légers et souple.
Assise sur le chemin, elle tourna le visage vers un bruit qu’elle perçut.
C’était un chat, un simple petit chat noir qui passait par la.
Moéra sourit à nouveau et d’un geste juste et rapide, elle attrapa l’animal par la peau du cou, elle le regarda se débattre entre ses doigts en penchant la tête sur le côté avec une petite moue.
Et lui chuchota d’un air ironique

Merci à toi d’être passer par ici.

Avant d’ouvrir sa bouche et enfoncer ses crocs a travers la peau du petit animal cuinant de peur mais surtout de douleur.
Moéra ferma les yeux en aspirant toute la force vitale de se petit être et sentant une plus grande force l’envahir.
Elle se releva et lança le petit cadavre encore chaud de l’animal au dessus de son épaule tout en avançant vers le bout de la rue.
Elle savait que plus rien de sera comme avant à présent et aussi qu’elle devait quitter Las Vegas.
Bien qu’elle ressenti un petit pincement au cœur en repensant a son père.
Elle continua d’avancer dans la ruelle vers un ailleurs, vers d’autre proies bien meilleures que ce petit chat et vers cet homme qui lui avait infligé tant de douleurs physiques mais aussi intérieur en lui retirant ses rêve et sa vie d’humaine.

(générique de fin de la première saison!! looool)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   Mar 16 Nov - 23:14



Voilà le générique de fin ...Moéra quitta La ruelle avec un déhanché des plus sensuel et cette envie que de vouloir du sang et de tuer des vies. Une jeune femme dont la vie a été prise.

PS: Pensons à ce petit chat qui a été tué sans vergogne et jeté comme un malpropre.
Nous pensons à toi Mimi.



_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Flash Back de Moéra et Cage.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Flash Back de Moéra et Cage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-