un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Parc du Campus [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 12 Nov - 3:49

*il lui avait souri lorsqu'elle lui avait répondu.
Visiblement, ça ne la dérangeait pas qu'il soit différent, et c'était tant mieux alors !
Puis il la sentit se blottir contre lui et sentit sa peau presque congelée à travers son torse*

- Ohlà mais que je suis naze parfois !!
Viens on rentre se mettre au chaud ! En plus tu y as laissé toutes tes affaires..

*il se leva et lui tendit la main pour l'aider à se hisser*

- Je te ramène dans mon quartier, mais à pied ça va mettre de nouveau dix plombes et là il fait largement plus froid qu'avant..
Bon, méthode numéro 2 !

*puis il disparu à nouveau deux secondes le temps de se métamorphoser.
Il revint vers Ally en mode loup et l'invita à grimper contre sa fourure presque bouillante. C'était un des avantages...
Puis il galoppa à vitesse grand V vers sa chambre*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 12 Nov - 15:35

* Allison avait sourit à Embry, contente de savoir enfin la vérité sur lui même si tout ça lui paraissait encore un peu floue, elle avait un peu de peine à réalisé ce qu'elle venait de voire, elle savait pas si elle rêvait ou si elle était bien éveillée, quoi qu'il en soit pour elle ça ne changerait rien à sa relation avec Embry bien au contraire, elle pensait même que ça risquait de la fortifier... Elle était toujours blotti contre lui et réfléchissait un peu à tout ça quand tout à coup Embry prit la parole et elle l'écouta.. Du coup elle se retira de son torse pour qu'il puisse se relevé et au moment ou elle allait se relevé elle vit la main d'Embry se tendre vers elle. Elle lui donna sa main et se leva avec son aide en lui souraint..*

- Mais non tu n'es pas naze... C'est juste que t'as pas l'habitude d'avoir des gens frileux avec toi! Mais je veux bien effectivement qu'on rentre au chaud...

* puis alors qu'Ally l'écoutait tout à coup il disparu de nouveau.. Bon au moins cette fois elle savait ce qu'elle allait voire et effectivement elle vit arrivé un loup qui l'invita a grimper sur son dos, elle s'exécuta se serrant contre la fourrure d'Embry qui elle était bonne chaude, elle se sentait bien contre lui et le laissa la ramener chez lui..*
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 16 Mar - 23:01



*Edouardo venait de rentrer de Vegas, il avait passé un super voyage, même si il ne se rappelait de pas grand chose, mais comme le dicton le dit : ce qu'il se passe à Vegas, reste à Vegas, alors bon là au moins ça a le mérite d'être clair. Maintenant, la vie revenait petit à petit, fini de rêvasser, il devait aller trouver la secrétaire afin de déménager dans un autre appart du bâtiment. Pour l'heure il avait juste envie de bouger, de prendre un peu l'air, et surtout se remémorer des moments avec Olivia, et savoir où sa vie allait mener ... Allait il rester en ville ? ou bien partir ? certes il avait dit à sa meilleure amie qu'elle avait intérêt à rester, mais finalement, il se demande si lui n'était pas plus capable de partir qu'elle ... Il avait pris son iphone avec ses écouteurs, il voulait s'allonger sur l'herbe et voir si des petits nouveaux allaient arriver ou non. Il espère en tout cas ça lui changera un peu les idées. Enfin non car là pour l'instant, il avait la tête à Vegas ! Et puis aussi sur son prochain voyage, Cancun ou Ibiza ? de toute façon les deux étaient prévu ! il sourit et croise les bras derrière sa tête, lunette sur le nez, il regarde le ciel dégagé, c'était tellement agréable d'être dans un lieu comme ça aussi calme et apaisant. Il était prêt à bouger, et montrer qu'il était fort !*

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Jeu 17 Mar - 8:03


    Aujourd'hui, j'avais fini les cours assez tôt, pour mon plus grand plaisir, je n'allais pas me plaindre de finir à midi les cours non plus ! J'étais passer par ma chambre d'étudiante, histoire de prendre quelque chose à grignoter, il faisait beau et chaud, j'allais en profiter pour troquer mon jean's pour une robe, j'adorais l'été plus que l'hiver, et ce n'était pas pour rien que je m'appelais Summer. Je mis alors ma robe à fleur blanche et jaune, je l'adorais, et je mis donc un serre tête de la même couleur, histoire de ne pas paraitre ridicule. Je sortis alors de ma chambre avec le sourire, il m'était difficile ses derniers temps de ne pas me dire que la France me manquait, mais j'étais bien ici, et je n'allais surement pas me plaindre de ça. j'étais alors à l'entrée du parc lorsque mon ventre se mit à gargouiller, j'avais oublier de me prendre de quoi manger, je vis alors un petit vendeur ambulant pas très loin, je pris alors la direction de celui-ci, histoire de m'acheter un hotdog. Après quelques minutes d'attentes, je repartis avec mon hotdog entre les doigts, je m'installais alors sur un banc un peu plus loin, juste en face d'un jeune homme allongé dans l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Jeu 17 Mar - 14:34



*Il était perdu dans ses pensées, c'était agréable d'être là sur une étendue d'herbe fraîche, certes c'était peut être pas l'endroit idéal vu tout son passé ici, mais bon il était heureux, il avait une meilleure amie qui n'allait pas le lâcher et ça le rendait simplement bien dans sa peau, ok il ne restait pas dans son appart, pour lui c'était impossible d'y rester, pourtant, il y avait tout ce qu'il voulait. Jacuzzi, belle salle de bain, mais il laissera tout à Mia, il lui laissera un petit mot avec sa donation. il va juste reprendre son lit et encore ... il allait peut être vraiment tout racheter, c'était le mieux pour lui, une nouvelle vie allait s'offrir à lui c'est tout. Il avait vu une ombre passer et quand il tourne la tête vers un banc, une petite blondinette s'y trouvait, de loin il avait pensé que c'était son ex .... mais non, c'était une petite nouvelle plutôt jolie, il sourit en se redressant, retirant ses écouteurs, il range son iphone dans sa poche, une nouvelle ça lui plaisait ça tient ! il s'approche de la jeune fille et s'assied sur le banc à ses côtés, il allait enfin faire connaissance avec des inconnues, voir de nouvelles tête, ça le rendait joyeux tout simplement, et puis elle était jolie, autant faire vraiment connaissance*

Salut, je suis Edouardo Verastegui, une petite nouvelle sur le campus, c'est assez rare, en tout cas bienvenue ....

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 18 Mar - 15:25


A peine étais-je installé sur le banc que je vis le jeune homme se levait et venir dans ma direction, décidément après IJ à la plage, j'attirais pas mal de onde depuis que j'étais aux USA moi. A croire qu'il y avait une pancarte dans mon dos *JE SUIS NOUVELLE, JE CONNAIS PERSONNE* mais pour mon plus grand plaisir, je rencontrais des personnes très sympas et cela me faisait en même temps des connaissances avec qui discutaient ensuite. Le jeune homme arriva donc à ma hauteur et se présenta, Eduardo Verastegui, pas vraiment de consonnances américaines dans ce nom, peut-être un expatrié comme moi qui sait?

- Merci Eduardo, je suis bien nouvelle je viens à peine de débarquer de France ... mais ton nom, tu ne viendrais pas d'Italie et donc d'Europe comme moi par hasard?

Cela serait plutôt de la chance de tomber sur un Européen comme moi, au bout seulement de trois semaines sur le sol américain, qui plus est Eduardo était une très beau jeune homme avec ce charme typiquement italien qui me faisait de plus en plus avoir sûr de moi quand à ma question. Le teint bronzé, la peau halée et le visage anguleux, bref un jeune homme qui devait surement faire fondre la plupart des jeunes filles d'ici mais pour une fois, le destin l'avait orienté vers moi et je n'allais surement paas m'en plaindre ... loind de là même.

- En tout cas, je suis ravie de faire ta connaissance!

Lui dit-je en le regardant droit dans les yeux, captant son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 18 Mar - 15:41



*Il sourit à ce qu'elle dit quand il s'est présenté, lui italien ? il secoue la tête, non non, pas du tout, il était un pur petit Mexicain lui mais c'est vrai qu'il avait la peau mat, de gros sourcils, les cheveux foncés, et un nom qui pouvait faire penser à un Italien, mais il n'en était pas un, il lui tend la main après tout ça, avant de pouvoir lui répondre, elle recherchait peut être des européens, ce qu'il comprendrait, changer de continent, c'était pas simple, du moins c'est ce qu'il pense, car ça ne lui est jamais arrivé. Tout en souriant, il penche la tête sur le côté, tout en lui serrant la main pour la saluer*

Une petite française, ça fait plaisir de savoir que des européens viennent par ici, et non je ne suis pas Italien, je suis Mexicain, j'espère ne pas te décevoir tout de même, car je serais déçu ....

*oui il serait très déçu si ça ne lui allait pas, en tout cas, il essaiera de la convaincre que les Mexicains n'étaient pas mauvais, en tout cas Edo pour sa part était le plus gentil du monde ... euh ... non il se vente un peu trop lui même, ça ne serait pas vraiment super de faire tout ça, il sourit, elle était très craquante quand avait ce petit sourire, il reprend sa main car il ne l'avait pas encore lâché, des mains douces, et très jolies elles aussi, il se pince les lèvres un instant*

content pour ma part aussi, ça fait plaisir, je rentre de Vegas, je décide de changer de vie, et me voilà en face de la première personne qui pourrait me changer la vie tient ... des nouveaux amis serait idéal pour ma part .... Mais dis moi, d'où viens tu de France ?

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 18 Mar - 17:29


Il n'était pas européen mais mexicain, non ça ne me faisait pas vraiment grand chose j'aurais simplement voulu rencontrer un autre de mes concitoyens présent sur le continent de l'Oncle Sam. Au moins ensemble, nous aurions pu parler du Vieux Continents tout les deux et des souvenirs que nous avions de ces magnifiques paysages et de sa gastronomie particulière mais bref ... là encore je méloigne du sujet :

- Non je ne suis pas déçu, mais c'est vrai que je me sens un peu perdu en ce oment donc ça m'aurait fait du bien c'est tout. Après tout je rencontre de nouvelles personnes tous les jours donc je ne peut que être surprise ... maintenant j'espére que c'est en bien!

Mon arrivée aux USA commençait sérieusement à remettre en question mes envies sur la questions, c'est vrai quoi après 3semaines ici, je n'étais pas sortie une seule fois et les étudiants ne n'avaient pas adresser une seule fois la parole. Au moins avec Eduardo, les choses changeaient et il faut l'avouer en bien avec un garçon comme lui. Je pouvais déjà voir les regards de quelques jeunes étudiantes convergeaient vers nous, ave ou sans jalousie d'ailleurs. Mais bon que pouvais-je faire d'autre, ce n'était pas moi qui était venu le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 18 Mar - 17:51



*il fait une petite moue à ce qu'elle vient de dire, mais il comprend tout à fait ce qu'elle ressent, enfin il croit savoir en tout cas, il sourit ensuite, il allait ne pas lui faire regretter d'être venue s'installer sur le campus, pour sur elle allait s'y amuser, du moins il espère car pour une fois qu'une jolie fille arrive, et bien ça le rendait heureux tient, bah oui car mis à part sa meilleure amie, toutes les autres n'étaient pas célibataire, et ne pouvait donc pas sortir un peu, là ça allait peut être changer*

ah bah j'espère juste que tu ne regrette pas d'être là, je suis sur que tu changeras vite d'avis, en tout cas, tu peux compter sur moi pour te changer les idées, et visiter le coin, je connais pas mal de chose depuis un an maintenant. dis moi tu es dans quel quartier ? quel est ton prénom ?

*Il sourit un instant, il allait faire connaissance avec cette jolie petite blonde, ça allait vraiment lui changer les idées une nouvelle vie comme il le voulait, Olivia lui avait proposé de s'installer avec elle en colocation, une nouvelle chambre, et puis maintenant des nouveaux amis, au plutôt, une nouvelle amie, enfin il espère en tout cas qu'elle cherche à se faire des connaissances, il se pince les lèvres un instant avant de regarder autour de lui, il rit un instant, il y avait quand même quelques personnes, mecs, nanas, un peu de tout, à les regarder tout les deux, bah oui il allait vers les petites nouvelles et alors ? il regarde à nouveau *



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Sam 19 Mar - 8:24


    Ce sentiment d'être un peu la bête curieuse de l'endroit était de plus en plus fort lorsque j'entendis des voix venant de plus loin, on m'appelait "la nouvelle" rien de bien vraiment gratifiant aux yeux de mes nouveaux copains de fac, mais j'essayais tant bien que mal d'en faire abstraction, après tout, je ne voulais pas gacher la chance que je pouvais avoir en parlant avec le beau mexicain. Je ne voulais pas m'attarder sur la beauté du jeune homme, parce que je savais parfaitement que je risquais largement de le contempler pendant des heures, et il m'aurait surement prise pour une folle, et je ne voulais en aucun cas passer pour telle à ses yeux.

    Non, ne t'inquiète pas, je suis vraiment très contente d'être là, et puis maintenant que je te connais, je suis certaine que je ne vais plus passer de longues soirées devant mon pc, seule, j'aimerais beaucoup que tu me fasse visiter le campus, et tout les endroits à la mode où on peut s'amuser. Je suis du côté des gamma, et toi?


    J'avais enchainer les phrases s'en m'en rendre compte j'espérais quand même que je ne lui avais pas fait trop peur en débitant un tas de mots les uns à la suite des autres. Je lui faisais alors un sourire un peu géné, je n'avais même pas pris la peine de me présenter, je me sentais un peu gourde, je rougis alors avant de lui dire.

    Désolée, je suis assez tête en l'air, moi c'est Summer.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Lun 21 Mar - 13:42



*Cette fille était vraiment différente des autres filles qu'il avait déjà rencontré, elle avait l'air de rester souvent seule, et il allait y remédier car il n'aimait pas vraiment rester devant sa télé ou son pc, à déprimer, non il aimait bouger, prendre l'air, et sortir entre amis, quand il en avait en tout cas, car là mis à part son Olive, il n'y avait personne d'autre, il devra aussi prévenir sa soeur de coeur, qu'il est rentré tient ! il prend son téléphone et envoie vite un texto à son Olive pour lui dire que le concierge avait accepté qu'il déménage, il pose son téléphone sur le côté, avant de redresser le regard sur elle*

fini les soirées seule ! il y a des choses à voir ici ! alors déjà tu as des bars, la plage, le parc comme ici, il y a aussi un centre commercial, un centre de sport, enfin plein de choses à faire ! rassure toi, tu ne vas pas t'ennuyer. Par contre tu as pris les cours par correspondance ou tu compte aller au cours tout les jours ? Moi je fais partie du quartier des Alpha, et j'ai choisi les cours par correspondance, plus de tranquillité

*Il la regarde rougir légèrement alors qu'il lui demande son prénom, oui elle ne s'était pas présenté, mais ce n'était pas bien grave, il reçoit un texto et échange plusieurs textos avec sa meilleure amie, il sourit avant de redresser la tête vers elle et ranger son téléphone*

enchanté Summer, très jolie prénom ! alors qu'est ce qui t'amène sur ce campus ?



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Lun 21 Mar - 15:58


    Fini les soirées seule? Oh c'est vraiment sympa de ta part de ne pas laisser la petite française dans son coin, vraiment ça me touche. J'ai aussi pris les cours par correspondance! j'aime le sport et j'avais dans l'idée de faire au moins un jogging par jour, et au moins ça m'évitera de m'apitoyer sur mon sort tu crois pas?

    Plus le temps passait, et plus je me perdais lorsque je le regardais, il avait quelque chose en plus, quelque chose que je n'avais jamais décelé chez quelqu'un quelque chose qui me troublait, je me sentais comme une de ses adolescentes qui restaient des heures à baver devant la photo de leur rock star préféré, je me sentais bête, et pourtant j'en étais que peu gêné, je me disais surement qu'il ne remarquerait même pas que je puisse le regarder avec tant d'insistance, après tout nous avions une discussion non? Il regardait alors son téléphone, j'attendais alors qu'il réponde à ce que je venais de dire, il venait surement de me voir rougir pour la énième fois, mais après tout j'étais comme ça je n'allais pas changer. Il restait alors quelques secondes à taper un sms, alors que moi je regardais aux alentours, il faisait magnifique aujourd'hui, et il était vraiment agréable d'être à l'extérieur plutôt qu'enfermer. Il venait alors de me demander pourquoi j'étais là, je lui fit alors un sourire.

    Hum, bah écoute, j'aime mon pays, mais j'avais l'impression d'étouffer la bas, mes parents étaient un peu trop sur mon dos, et j'avais besoin de prendre l'air, et finalement j'ai atterri ici !
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Lun 21 Mar - 20:38



*Il rit à sa réplique, soit elle se foutait de lui, soit elle ressentait vraiment tout ça, le bonheur de savoir que quelqu'un est là pour vous aider, et ne pas vous retrouver seul, en tout cas une chose est sur, c'est qu'il ne la prenait pas en pitié, il savait ce que c'était que de se retrouver dans une nouvelle ville, là où vous ne connaissez personne, ni les lieux, mais au fur et à mesure on se fait une place, et la on se sent bien, et lui il voulait faire pareil avec elle, faire qu'elle se sente bien dans un lieu qu'elle ne connait pas*

oui fini les soirées dans ton petit coin, promis, je vais t'aider à te faire une place par ici, tu verras, les gens sont chouettes, je te présenterais ma meilleure amie, Olivia. Elle est la fille qui a su me supplier de rester sur le campus. C'est super les cours par correspondance, tu verras, on y prend vite gout ! le jogging au bord de l'eau, je t'accompagnerais de temps en temps ! ça fait du bien le matin avant que la chaleur n'arrive ....

*Il regarde un instant, ses sourires, son regard, il n'en perdait pas une miette en faite, ça lui faisait plaisir de voir que des filles comme elle, existait encore, enfin il la juge sans la connaitre, mais bon, c'était son avis sur une première rencontre avec elle. Certes elle avait l'air de le détailler, ne pas le lâcher du regard, ça lui plaisait en faite, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu un regard sur lui comme ça, il lui demande pourquoi le choix de High Liberty School, et il l'écoute attentivement lui répondre*

En tout cas, tu as fait un bon choix ! enfin, je veux dire que je suis content de voir une petite nouvelle comme toi dans ce parc, ça faisait longtemps que j'attendais ça en faite



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mar 22 Mar - 12:01


    Je n'étais pas du genre à raconter des bêtises, mais je devais avouer que vu mon ton enjoué, on aurait pu se poser la question si ce n'était pas un peu trop. Mais je m'en fichais pas mal, après tout, j'étais comme ça, j'étais moi tout simplement, je ne voulais pas qu'il crois que j'étais une fille superficielle ou quoi que ce soit d'autre, si je devais me faire apprécier, il fallait que ce soit pour moi, et rien d'autre. J'étais tout simplement heureuse, quelqu'un me tendait enfin la main pour que je puisse faire ma place dans cette belle ville, et surtout m'aider à me sentir bien dans un endroit inconnu, et c'était finalement ce que me proposait Edouardo, je n'allais surement pas refuser son aide, oh non, bien au contraire.

    Alors si tu me le promet ça veut surement dire que c'est une vraie promesse. Merci en tout cas de ce que tu fais, ça me touche vraiment de voir que quelqu'un se soucis un peu de moi ici, c'est comme une sorte de renouveau, et ça me fait du bien... Oh, je veux bien rencontrer ta meilleure amie, elle doit être super ! J'ai rencontré IJ aussi, la dernière fois, plutôt sympa comme type. Tu m'accompagnerais même pour mon Jogging? Je vais finir par croire que j'ai rencontrer le prince charmant !

    A ce moment là, j'eus une bouffée de chaleur j'étais maintenant écarlate, tellement je ne m'attendais pas à ce que je puisse dire ce que je pouvais ressentir, Edouardo ressemblait vraiment au type d'homme sur lequel je pourrais craquer, et sa gentillesse ne me laissait pas indifférente, mais je n'allais tout de même pas lui dire que j'étais en train de craquer sur lui, ça aurait pu le faire fuir à des centaines de kilomètres de là. Cependant, je continuais à lui sourire, je n'arrivais pas à faire autre chose finalement avec lui. Il avait surement du regarder que je pouvais le détailler du regard, mais finalement, je m'en fichais, puisque cela n'avait pas l'air de lui déplaire.

    Ah oui, ça faisait longtemps ? C'est assez rare que des nouvelles viennent sur le campus?
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 23 Mar - 9:30




Mes promesses sont toujours de vrais promesses, rassure toi ! je ne mens jamais sur ce genre de chose, des amis c'est sacré, alors je ne vais pas te faire de faux espoirs, je vais vraiment te faire visiter, et t'aider à t'installer dans ce campus, et puis tu verras, les apparts sont super ici ! je suis sur que je ne serais pas le seul à être aimable, ici tout le monde l'est, c'est une petite famille même si il y a du monde, enfin je laisserais voir ça par toi même, car si tu as déjà rencontré IJ, il y en a d'autres à rencontrer aussi, des filles, des mecs, tu as le choix ! Quant au jogging, faut que je reprenne la forme, donc oui je viendrais bien avec toi faire ça de temps en temps, et puis au bord de l'eau, tu verras, c'est génial au petit matin ! Par contre je ne sais pas si je suis le prince charmant, mais je suis ravis de ce compliment ...

*c'était la première fois qu'on lui faisait pareil compliment, alors ça le flattait beaucoup, par contre, il sait maintenant que IJ ne perd pas une minute lui non plus pour rencontrer du monde, ça le faisait sourire en sachant qui était ce petit IJ ! il avait remarqué ses joues rouges, non pas rosies, non bien rouge, limite elle aurait chopé un coup de soleil ! ça le faisait rire en tout cas, voir réagir une fille vis à vis de lui, c'était agréable à voir, et très plaisant. Et puis son regard sur lui, pfiou, il ne savait pas qu'il pouvait plaire comme ça, faut dire d'habitude c'est lui qui tombe sous le charme, et faut dire qu'elle était très jolie, et attirante, mais savoir qu'il pouvait faire rougir une jolie fille le faisait craquer*

En faite je ne sais pas, peut être qu'ils ont peur de sortir, mais toi au moins tu es sortie pour t'installer sur un banc chose qui est rare ici pour les nouveaux, donc ça fait plaisir de rencontre de nouvelles têtes, et puis tu es plutôt jolie, et tu as un très joli sourire, donc ça ne peut qu'être plaisant



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 23 Mar - 13:48


    J'espère bien que ça en ait une vraie! Bon j'avoue que j'ai quand même du mal à faire confiance aux gens, mais avec toi, tout est naturel alors si je te fais confiance c'est que je crois réellement en toi. Mais attention à ne pas me décevoir car dans ce cas, tu me verras d'une toute autre manière mais je sais que tu n'est pas comme les autres, maintenant à toi de voir ...

    Rencontré un aussi beau jeune homme seulement quelques semaines après son arrivée était quelque chose d'exceptionnel et j'étais vraiment heureuse de faire sa connaissance, Edouardo était vraiment un beau jeune homme et je n'arrivais à détourner mon regard de lui. Plus je le regarder et plus je sentais mes joues qui rougissaient mais quelque chose de particulier chez lui m'obligeait presque à le regarder chaque seconde. De mon côté, j'espérais maintenant qu'une seule chose : que de son côté aussi, il soit sous le charme et peut-être que quelque chose verrait le jour entre nous ... mais je vais surement beaucoup trop vite là.

    Et bien au moins ça prouve que je ne suis pas comme toutes les autres nouvelles et que je ne reste pas assis dans mon coin à attendre que ça passe.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 23 Mar - 14:05




Je ferais tout mon possible pour ne pas te décevoir dans ce cas, ça serait dommage de perdre ta confiance, car tu me plait beaucoup comme fille ... enfin je veux dire, tu es souriante, très jolie, et en plus de ça, tu as l'air plus que sympathique .... Mais dis moi, tu dois avoir un petit ami non ? une aussi jolie fille que toi ne peut pas être célibataire ....

*En fait Edo n'avait pas envie d'avoir sur le dos un mec complètement jaloux qui s'approcherait un peu trop de sa nana, car là, il était attiré par elle, et il ne compte pas la laisser sans nouvelle les prochains jours, non il avait bien envie de la revoir, sans passer pour un goujat, ou un pot de colle, car ça, il ne se l'autorise qu'avec sa meilleure amie, car il aime l'ennuyer ! mais ici Summer méritait le respect, elle avait un petit air de jeune fille avec qui on voulait passer du temps, beaucoup de temps, il voulait simplement faire connaissance avec elle, c'était mieux, et puis bon il ne veut pas trop en savoir non plus pour ne pas devenir trop trop proche dans le sens où on se connait tellement, qu'aller plus était impossible, lui il avait envie de voir si il était possible d'avoir ce petit quelque chose de plus qu'une simple amie, mais chaque chose en son temps, et puis il vient seulement de sortir d'une histoire d'amour qui a failli le foutre dans une belle dépression, et puis il doit encore déménager et tout, après il s'autorisera à essayer quelque chose et voir si quelqu'un pouvait allumer cette petite flamme qui s'est bel et bien éteinte. Il penche la tête sur le côté tout en souriant, elle ne cessait de le regarder, pfiouuu, ce regard et ce sourire, il n'allait pas vraiment pouvoir résister et pourtant, il n'avait pas le choix que d'y aller mollo, lui bien sur, ne restait pas indifférent et sourit un instant*

C'est ce qui fait de toi une chouette fille ! mais dis moi, j'ai quelque chose de coincé entre les dents ? ou bien du dentifrice sur le bord des lèvres?



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 23 Mar - 18:16


    - Il n'y a pas de raison pour que tu me déçoive non? Je te plait? Je prendrais ça comme un compliment, surtout que c'est réciproque, tu es aussi souriante et beau qu'intelligent, alors ça ne gache rien... Euh non pas de petit ami, et toi tu as une chérie?

    Là, je me rendais compte que je venais de lui qu'il me plaisait énormément, et surtout je me disais alors que c'était réciproque à mon plus grand plaisir, je n'étais pas vraiment à me dire que j'étais amoureuse, non, mais il me plaisait bien et l'image de le savoir en train de m'embrasser ne me dérangeait pas le moins du monde. Je soufflais alors lentement, comment lui dire ce genre de chose? Je ne devais pas me poser la question, après tout, nous n'étions que deux connaissances qui se plaisaient plus où moins, je me leva alors du banc, j'avais envie de me dégourdir les jambes, et il semblait d'accord à l'idée de marcher, les gens continuaient alors à nous fixer, enfin plutôt je devrais dire à me fixer, je savais pas ce que j'avais, mais bon. Je le regardais alors dans les yeux, il me demandait s'il avait quelque chose sur les lèvres, je fis alors un signe négatif de la tête avant de lui dire.

    - Non pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 23 Mar - 19:02




Ah bah que de révélation .... je te plais autant que ça ? ça c'est rare qu'on jette son dévolu sur moi si rapidement, et je vais prendre ça comme un bon compliment ! et non plus de petite amie

*d'ailleurs en parlant de petite amie, il perd un tout petit peu son sourire, oui en parler était délicat pour lui, mais il faisait tout pour surmonter tout ça, certes il ne cessera de penser à Noémie, ça c'était trop demandé, mais il allait avancer, déménager, et rencontrer du monde, déjà là c'était bien parti, Summer était là en face de moi, et ça faisait plaisir de savoir qu'une femme pouvait tomber sous son charme si facilement.

Il se redresse avec elle pour marcher un petit peu, regardant les gens autour d'eux, il ne comprenait pas pourquoi on les regardait comme ça, Edo pouvait refaire sa vie non ? en tout cas il n'allait pas se gêner, ça lui faisait un bien fou d'avoir rencontrer cette jolie fille ! tout en marchant, il regarde autour d'eux, c'était un endroit super pour marcher, même si des souvenirs étaient présent dans ce lieu, un champs de fleur, là où il avait cherché les papillons avec son ex, il soupire un petit coup discrètement avant de la regarder tout en lui demandant si il avait quelque chose de coincé ou un truc du genre, il rit un instant*


Euh ... juste parce que tu n'arrêtais pas de me dévisager jusqu'à ce que tu te lève pour marcher, alors je me demandais si je n'avais pas quelque chose de gênant, mais si je n'ai rien, c'est parfait alors ! Une petite balade dans le parc ou bien tu souhaite déjà aller t'installer, ou encore aller boire un verre, ou manger un truc, dis moi ce que tu souhaite, et je te ferais découvrir les lieux de cette ville autour du Campus



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 25 Mar - 21:52


Alors qu'Edouardo me proposait énormément de choses qui me faisait envie mais se qui m'aurait fait plus particulièrement plaisir, là maintenant, serait de l'embrasser devant toutes ces étudiants qui n'arrêtaient de nous fixer depuis tout à l'heure. Quoi? Deux étudiants ne peuvent plus de nos jours avoir une simple discution sans que les autres s'imaginent qu'ils couchent ensemble ou qu'ils sont fou amoureux l'un de l'autre? Cela devient du délire complet, et même si dans le cas présent Edouardo me plaisait vraiment, notre discution était seulement un moyen pour nous de se découvrir lui et moi sans qu'il n'y ait pour autant anguille sous roche. D'ailleurs le fait qu'il m'invite à aller voir ailleurs fit naître sur mon visage un sourire de satisfaction, non pas car j'allais être seule avec lui mais surtout car cela permettait de fuir tous ses regards insistants sur nous, moi qui n'aimait pas me faire remarquer, là c'était le comble car absolument tous les étudiants présents tournaient les yeux sur nous et nous fixaient avec plus ou moins de sympathie.

Là maintenant se que je veux le plus au monde, c'est de quitter cet endroit et de fuir tous ces regards qui sont braquaient vers nous. Qu'importe l'endroit où tu m'emmènes, je ne veux plus être le centre d'attention de tout le monde et juste apprendre à te connaître un peu plus Mister Verastegui.

Bien évidemment le fait de m'imaginer seule avec lui renforçait encore un peu l'envie de me retrouver dans cette situation car le jeune homme était vraiment très séduisant et après les révélations qu'il venait de me faire, je rougissais comme une adolescente devant son idole. Mais je ne laissais rien paraître car après tout, je n'étais pas du genre facile et si Edouardo pense que c'est du tout cuit avec moi, il est loin ... très loin du compte.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Ven 25 Mar - 22:03




*Il hausse les sourcils à ce qu'elle vient de lui dire, il regarde autour d'eux et sourit, ouais bon ok, c'était toujours comme ça, enfin non, peut être parce que tout le monde connaissait l'histoire d'Edo via l'internaute ... pire que la série Gossip Girl celui là, toujours parler de sa vie privée et tout, il lui tend la main, si elle voulait vraiment partir d'ici, ils allaient le faire, sans aucun soucis, et puis il voulait qu'elle se sente à l'aise, c'était le principale pour une jolie fille comme elle, il craquait en faite, mais il se dit qu'il fallait y aller doucement, pour éviter d'avoir le coeur brisé plus qu'il ne l'est en cet instant. Et puis vu qu'elle voulait aller dans un endroit plus tranquille, et bien il allait l'emmener un peu plus loin, dans un coin un peu moins fréquenté, il serre sa main pour lui montrer le chemin et la regarde un instant, avant de lui lâcher la main et marcher à ses côtés*

Dans ce cas, allons faire un tour un peu plus loin, et sache que c'est pas toi qu'ils regardent, mais moi, je viens de me faire larguer il y a quelques mois, alors que ça faisait 8 mois que j'étais avec elle, alors me voir trainer avec une jolie fille comme toi, ils veulent surement mettre un scoop sur l'internaute, mais t'inquiète pas, on va aller s'installer dans un petit coin du parc, près d'un pont où il y a peu de personnes qui passe ... et tu apprendras à me connaitre, tu pourras me poser toutes les questions que tu souhaites ....

*il lui adresse un énorme sourire tout en avançant vers ce petit endroit, le pont était juste en face d'eux alors qu'ils marchaient depuis un bon quart d'heure maintenant, il lui propose de s'assoir, et il s'assied les pieds dans le vide avant de la regarder encore, elle avait un profil plutôt parfait, un sourire radieux, et un petit caractère qui allait lui plaire, il le sent bien, il se pince les lèvres un instant avant de lui chuchoter*

voilà, j'espère que cet endroit te convient, j'y venais souvent il y a quelques temps maintenant


_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Dim 3 Avr - 19:39



    Toi qu'ils regardent? Pourquoi ça? Enfin je veux dire, tu n'as pas l'air d'être un type à histoire, je ne comprendrais pas pourquoi se serait toi qui serait à l'origine de tous ces regards. Non je suis quasiment sûre que c'est moi que tout le monde regarde, après tout une nouvelle qui est en compagnie d'un des plus beaux garçons de l'université; cela doit attirer les foudres de certains ... ou plutôt certaines.

    Ce que je venais de dire était surement la pure vérité car après tout le nouvelle s'était moi et pas lui, celle qui ne connaissait personne ici et qui était en train de parler avec Edouardo c'était moi. Summer, la jeune fille qui détestait être au centre de l'attention de tout le monde faisait totalement tout le contraire de se qu'elle n'aimait pas jusqu'à présent; mais après tout c'était ce beau jeune homme qui était venu la voir en premier et c'était encore lui qui lui avait proposé de lui faire visiter d'autres endroits que cette université. Alors pourquoi tous ces regards sur nous à cet instant prècis, pourquoi nous fixaient ils comme si nous étions des bêtes curieuses? J'étais contente de pouvoir partir de cet endroit. Nous marchâmes pendant quinze minutes, avant d'arriver à un endroit tout tranquilles, où personne n'allait nous importuner. Je m'installais alors à ses côtés, en le regardant de temps à autres, un peu gênée de l'avoir scruter avec autant d'importances quelques minutes auparavant, mais il me plaisait, je ne pouvais pas dire le contraire.

    C'est sublime, il n'y a pas à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Dim 3 Avr - 20:18




Je ne sais pas qui ils regardent, tu as raison, mais vu que la plupart connaissent mon existence, mon histoire, ça doit leur être étrange de me voir avec une jolie petite blonde, autre que Noémie Cooper de la série 90210, c'est sur qu'elles sont simplement jalouse de toi, car tu es là devant moi, à discuter, du coup, elles râlent, mais t'en fait pas pour elles, on s'en fout hein !

*Oui son histoire avec Noémie était connue de tout le monde, il ne savait pas encore comment ça allait tourner avec son ex, il allait devoir la revoir, parler, et savoir un peu ce qu'il se passait. Mais en attendant, il était là avec Summer, et il avait envie de faire connaissance, elle était jolie, et avait un très beau sourire, sans oublier ce petit regard craquant qu'elle avait. certes Noémie ne quittait pas ses pensées, ni son coeur, mais il avait tout de même envie de voir ce qu'il pouvait faire alors qu'il n'avait pas encore revu Noémie. Il avait alors emmené Summer dans un endroit plus éloigné et plus calme, au moins il espérait que c'était un bon endroit pour elle, et visiblement c'était le cas et en était content, trouver un endroit qui plaisait, alors qu'on ne connaissait pas la personne, et bien ça le rendait bien et souriant en sachant que c'était un bel endroit. Il la regarde un instant, penchant la tête sur le côté, un petit sourire aux lèvres*

Ah bah c'est déjà ça ! si cet endroit te plait ... tu verras, il fait calme ici, et il n'y a pas grand monde qui passe ! Alors dis moi ce que tu aimerais faire d'abord dans ce campus, je suppose que tu veux t'installer, voir ton appartement etc


_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Mer 22 Juin - 14:09






Parfois, c'est ça aussi l'amour : Laisser partir la personne qu'on aime.
J. O'Connor.



Suite au texto envoyé par l'oncle de Zoey, Cage ne se sentait pas à l'aise. Dans sa voiture, la musique n'allait pas, il réfléchissait à tout allure afin de savoir pourquoi le "Parrain" voulait absolument le voir et surtout, sans Zoey. Cage n'aimait pas mentir et c'est le coeur un peu lourd, qu'il ait du le faire vis à vis de son bébé. Il ne pouvait pas faire autrement, il ne savait pourquoi, mais il préssentait que la situation était "urgente" et pas anodine, quelque chose se tramait. Il gara sa voiture le long du trottoir qui longeait le parc et regarda autour de lui afin de voir si l'homme était là. c'était en soit une très bête réaction car ne l'ayant jamais vu, il ne savait même pas à quoi ressemblait ce fameux Giovanni. Il sortit de sa voiture et claqua la porte. le vent se levait, les feuilles faisaient un léger tourbillon face à lui et il mit son bonnet pour ne pas que ses cheveux viennent lui gâcher la vue. "Une bonne image", voilà ce qu'il voulait renvoyer tout de même à la personne qui avait "élevée" son bébé. Personne n'aimait vraiment la dégaine de Cage et ses allures de "crade" mais au fond, il n'était pas quelqu'un de méchant et se dévouait toujours pour aider les autres mais certainement que cela ne suffirait pas pour "plaire" à cette homme qu'il redoutait ... Non, il était vampire et avait "prit" la vie de Zoey. Ses mains en poches, il sautillait légèrement, nerveux en regardant quelques personnes traversées la grande étendue d'herbe, des cahiers en mains. les examens étaient proches et il ne s'était même pas inscrit, rien ... Il avait abandonné cette année. Encore un point négatif pour Giovanni, Cage était certain qu'il ne le supporterait pas. Adossé contre sa voiture, il jouait du bout du pieds avec un caillou, ne trouvant rien d'autre à faire. Perdu dans ses pensées, il s'imaginait cette situation sous tout les angles jusqu'à ce qu'il entende un "Hum-Hum" murmuré dans un poing. Cage releva assez vite la tête et sortit la main de sa poche pour la tendre au Parrain qui était devant lui.

_ Non, garde ta main dans ta poche .... Elle sent le vomi. xD

Cage porta sa main sous son nez et fit un "aoutch", il était partit juste après avoir aider son bébé qui avait été malade et n'avait même pas penser à se laver les mains --'. Les sourcils haussés, Cage chopa vite un petit tube de désinfectant dans sa boite a gant et se frotta les mains. Quelle belle impression pour une première rencontre --'. Cage avait observé l'homme qui était posté devant lui et il avait tout de suite su que c'était lui. une barbe de plusieurs jours, des cheveux mi-long, un long impair noir et un chapeau sur la tête, il avait un aspect très théâtrale mais tout à la fois féroce et mystérieux. Il dégageait une aura très noir mais de protection conclua Cage.

_ Vient, mettons nous à l'abri des regards ...

De nombreux élèves se trouvaient sur les alentours et ils s'avançèrent un peu plus loin que la longue étendue de verdure. cage était silencieux, se disant qu'il n'avait rien à dire et laissait tout le loisir à Giovanni de débuter la conversation. La nervosité chez Cage augmenta de plus en plus, ses mains en poches jouaient avec des pièces de monnaie doucement et sans faire de bruits. Il en frottait deux entre ses doigts, une nervosité qu'il cachait au yeux du parrain.

_ J'espère que tu n'as pas prévenu Zoey et qu'elle ne se doute de rien car ce que j'ai à te dire, elle ne peut pas le savoir, jamais. Puis je avoir confiance en toi Cage ?

Son doute se confirmait de plus en plus, ce n'était pas une bonne nouvelle que l'oncle était venu annoncer. Mais pourquoi l'appeler lui ? Zo était elle en danger ? Y avait il un problème dans la ville avec les vampires ? Des missions qui pourraient engendré des soucis pour Nana ? Il n'en savait strictement rien et ça le ruminait. Il acquiesça tout en répondant :

_ Elle ne sait rien, et oui vous pouvez avoir confiance en moi. Pourquoi m'avoir appeler ? Zoey et Valentina sont en danger ?

L'homme s'était arrêté devant un arbre énorme. Cage l'observait dans cette posture très droite avec ses mains croisées dans le bas du dos, alors que Giovanni restait de marbre à sa question. devait il répéter ? L'avait il écouter ? c'était le genre de situation qui l'énervait, qu'on impose autant de silence alors que les questions étaient innombrables. Ravalant sa salive, la mâchoire de Cage s'énerva lentement jusqu'à ce que l'homme réponde enfin, en se retournant vers lui.


_ Non pas de danger à l'horizon pour elles mais pour toi, Oui ...

_ Je ne comprend pas, répondit Cage. De quel danger vous parlez ?

L'homme eut un sourire qui agaça pleinement Cage. En cet instant, il ne le lâchait plus du regard et il osa le tempéré d'une colère voyante, d'une peur enfuie, de questions qui le laissaient perplexe. Pourquoi le parrain venait le mettre en garde. Et Govanni lui répondit ...

_ Comme Zoey te l'as dit, je suis au sommet d'une armée de missionnaires afin que ce monde tourne bien. Tu n'es pas sans savoir que j'ai une sainte horreur des vampires qui vident des personnes de leur sang à longueur de journée. Nous t'avons affiché comme personne à ne pas abattre mais tu étais dans ma ligne de mire dés l'instant où j'ai apprit que Zoey te cotoyait ... Tu as de la chance qu'elle soit tombée amoureuse de toi, sinon tu étais un homme mort Cage. Mais soit, mes fonctions vont bien au delà de la "Mafia" , ce mot, il le mima avec ses doigts pour en construire les guillemets. Les phénomènes surnaturelles sont sur nos terres depuis des siècles et nous les combattons comme nous le pouvons. Jamais je n'ai demandé à Zoey de se mélanger à ces gens, j'aurai trop peur de la perdre et puis, j'aime cette ignorance qu'elle possède à ce niveau là ... mais il a fallut que tu arrives et que tu lui chamboules complètement sa vie. Bientôt elle le saura, c'est indéniable ....

des reproches mais surtout beaucoup de peur se faisait entendre dans la voix du parrain. cage ne prit pas mal ses mots, il le comprenait. Il avait une fille et aurait certainement fait de même à la personne qui lui avait retourné une vie comme on retourne une crêpe. Cracher un peu de venin pouvait faire plaisir et soulager, et Cage, en homme respectable laissa l'homme dire sans broncher, sans rien dire ...

_ J'ai apprit il y deux mois d'ici qu'une nouvelle espèce de "phénomène" sont arrivés. Du moins, ils osent se montrer à présent, ils osent répandre le mal. J'ai envoyé un de mes meilleur agent faire la taupe, il est allé flaner les territoires afin de recueillir tout les renseignements possibles mais le seul mot qui revenait constamment était " Cage Thurner". Un homme détruit des gens, il les laisse pour mort partout où il passe. Certains se sont "suicidés" alors qu'ils avaient une vie assez gratifiante. On arrive pas à comprendre ce qu'il se passe et encore moins pourquoi il cherche après toi ....

Le visage de Cage avait littéralement changer. Sa vie défila devant ses yeux, essayant de rechercher de part son passé qui lui voudrait du mal, qui aurait un "don" qui pousserait les gens à se suicider mais rien ne lui vint. L'inquiétude le gagna, son corps avait une allure "abattue", comme si une partie du monde venait de lui tomber sur la tête. Cage n'avait pas peur du danger qui pouvait le frapper, mais il pensa tout à coup à Valentina et Zoey, les deux personnes les plus importantes à sa vie, ses raisons d'êtres ... Se reprenant du mieux qu'il le pouvait, il haussa les épaules, ne trouvant presque plus ses mots.

_ Et vous êtes venus ici pour me mettre en garde ? c'est gentil à vous mais je sais me débrouillez tout seul.

_ Tu ne m'écoutes pas quand je te parle. Je t'ai déjà dit que si je pouvais, je te tuerai mais Zoey tient à Toi, et me voilà contraint de ne pas assouvir se désir qui me ronge depuis maintenant plus de un an. dit Giovanni avec un petit rictus sur le coin de la lèvre.

La colère s'emparait de Cage doucement. Impulsif comme il l'était, il lui était difficile de garder un sang froid des plus fort lorsqu'il s'agissait de le descendre comme il le faisait mais surtout, de savoir que Z et N étaient peut être en danger.

_ C'est quoi votre problème ? Si vous alliez au bout de la chose que vous êtes venu me dire et arrêter de faire durer cette mascarade trop longtemps.

Il avait empreinter un ton sec et virulent, il parlait presque entre ses dents pour dire de se maitriser un moment pour ne pas lui dire sa véritable façon de pensée. Cage ne savait pas si il était fâché contre cet homme ou contre lui même. Cela faisait des jours voir des semaines que tout allait très bien pour lui et sa famille. . Aucun danger à l'horizon, des rires à tout va, des soirées sympas, des moments câlins en veux tu en voilà. Pourquoi fallait il que ça lui tombe maintenant, alors que pour une fois, tout se déroulait à merveille. Pourquoi lui voulait on du mal ? Mais L'oncle vint l'extirper de ses pensées, répondant tout de suite à sa question, sans hésitation, et avec une conviction presque paternelle.

_ Je veux que tu quittes Zoey.

Il attendait la réponse avec un regard des plus fière, portant sa tête haute comme un air de défi sans renoncement mais la quand la réponse tomba, tout ses traits orgueilleux se changèrent en étonnement, c'était une sorte de détonnation car dans la seconde qui suivit, la bombe explosa dans son ventre. Comme si un vide se créa déjà, comme si ces mots venaient de lui couper les jambes, comme si tout à coup la solitude venait de l'accabler ... Il continua de défié Giovanni qui n'avait pas lâché le regard de Cage, mais ce dernier remonta le menton.

_ Jamais de la vie ... Autant crever.

Ses mains dans les poches, Cage se retourna pour partir. Il en avait assez entendu, il ne voulait pas avoir à faire à ce genre de discussion. Qu'importe le malheur qui le guettait, il saura en faire face avec Zoey, c'était pas la première fois qu'ils avaient combattus moultes dangers et en étaient toujours sortis indemnes. Il était incapable de faire une telle chose, Zoey était l'évènement le plus agréable qui lui était arrivé depuis 120 années. même humain, il n'avait vécu de moments aussi importants, aussi vitaux pour la personne qu'il était. Elle avait su redonner un sens à sa vie qui avait été constamment miséreuse ... Encore une fois, il était égoïste mais jamais il ne la quitterait pour le bon vouloir d'un homme qui le détestait. Mais une voix se fit entendre, elle était murmurée, le parrain savait qu'il entendrait ....

_ Tu lui as déjà prit la vie une fois cage, ne fait pas en sorte que cela se reproduise car face à ses gens, elle sera morte si elle y est mêlée. Je te déteste mais je veille à ce que ma nièce soit en sécurité, et si je dois la pousser à faire des sacrifices, je le ferai. Ne fais pas de bêtise, tu sais très bien que si ce n'était pas aussi grave, jamais je ne serai venu te trouver pour te demander une telle chose qui la fera souffrir. Sa famille sera présente, elle risque rien avec nous, elle se sentira bien...

Mais s'en était trop. Vitesse vampirique, en moins d'une seconde, Cage attrapa l'homme âgé d'une quarantaine d'année contre l'immense arbre qu'il regardait quelques minutes plus tôt pour lui lancer son regard vampirique, noir et enflammé, arrogant et colérique, triste et souffrant. Il prenait conscience de ce que lui disait le vieil homme mais il ne pouvait pas faire une telle chose.

_ Mais qu'est ce que vous avez fait pour elle Mise à part l'envoyer en missions suicide dés son plus jeune âge ?! Vous l'avez conditionné à se battre, à tuer, à être cette femme que peut être elle ne désirait pas (--')!!!! Et c'est pas vous sa famille, c'est valentina et MOI!

L'homme ne touchait plus pieds au sol. Au fur et à mesure des mots, cage l'avait surélevé sans changer ce regard qui était propre à son vampirisme, mélangé à une condition humaine qu'il avait retrouvé depuis qu'il était avec Zoey. Une grande peur avait naquit, la fatalité le rattrapait encore. C'était affreux comme situation parce que même si c'était la dernière chose qu'il désirait, Cage se sentait tout à coup ensevelit d'une culpabilité, d'une conscience logique à ce qu'il venait de dire prouvant par cela qu'il donnait presque raison au parrain.

_ Elle n'est pas bien avec son vampirisme, elle ne se nourrit pas, elle ne sait plus qui elle est et tu n'arranges en rien sa transformation en disant que tout est de ta faute. la culpabilité te ronge Cage, achète toi cette chance que de pouvoir la "sauver", que de la rendre mieux au sein des personnes qu'elle connait et qu'elle aime. Je reprendrai le flambeau, elle ne sera pas malheureuse, Valentina sera en sécurité. Tout le monde se portera bien, c'est une promesse que je te fait.

Plus rien allait .... Il avait envie de tourner de l'oeil. Quitter Zoey était en vérité une partie de lui qu'on arrachait, un vide qui se créerait au fin fond de la personne qu'il était. Perdre sa fille et Nana en même temps, c'était le ruiner, c'était faire de lui un mort vivant errant sur terre, une âme sans vie, un corps qui ne respirait plus. (--'). Il ne s'en remettrait pas, voir jamais, il préférerait se donner la mort que de subir cette souffrance, ce manque qu'elles créeraient toutes les deux en lui. Elles sont si vitales, si importantes à sa vie ... Sans qu'il ne puisse contrôler ce qui lui arrivait, il claqua à nouveau l'homme contre l'arbre avec ses yeux qui devenaient de plus en plus humides. Ses yeux qui avant étaient rouge prenait une teinte légère, car un trou béant se créait déjà ...

_ POURQUOI ?! POURQUOI JE DEVRAIS FAIRE CE QUE VOUS ME DITES?!

L'homme ne ricanait pas, aucun sourire ne se lisait sur son visage mais une sincérité des plus étonnantes en sortit. Les yeux de Cage rivés sur ceux de l'oncle de Z, il lui lançait cet appel au secours qu'il ne survivrait jamais à cette situation ... et Cage le lâcha directement après les mots de l'homme ...

_ Parce que tu l'aimes plus que ta propre vie Cage ...



Le vent commençait à se lever de plus en plus, Cage ferma les yeux et releva le visage au ciel, retenant ces larmes de détresse qui venaient de s'emparer de ses iris. La bouche ouverte, il prit une grande respiration, sa respiration était mais totalement saccadée, limite il allait tourné de l'oeil. Sa fille, son bonheur, sa plus belle révélation ... Son bébé, cette femme qui lui donnait tant, qu'il aimait éperdument. Tout était emmêlé dans sa tête, il n'avait plus de fil conducteur, un bazar des plus soudain venait de se créer. il était en plein choc, comme une grosse claque qu'on se prenait et qu'on mettait de longues minutes à s'en relever, sauf que ici ... il ne s'en relèverait pas. Que devait il faire ? que devait il dire ? quand cela va se passer ? combien de temps lui restait il avec elles ? comment cela allait se dérouler ? Qu'allait il faire après ? quel était ce danger si horrible pour qu'il s'éloigne des deux femmes de sa vie ? La culpabilité le rongeait encore plus. il savait qu'elle n'était pas bien avec sa nouvelle nature mais il préférait ne pas en parler, la vérité lui ferait plus mal encore. regarder ses yeux VERTS qui lui dicteraient que en effet, elle regrettait tout, sa vie d'humaine, sa relation avec lui, d'avoir perdu son meilleur ami de sa faute, de ne pas avoir vécu normalement, d'avoir froler la mort à plusieurs reprises, de ne pas être heureuse ... d'être devenu tout le contraire de ce qu'elle désirait pour elle même. Il supposait qu'il était sa famille avec Nana mais il était peut être son fardeau, sa plus grosse douleur. Elle avait eut une vie épanouie jusqu'à ce qu'elle le rencontre, elle souriait, elle était bien alors que depuis qu'elle était avec lui, elle s'était écartée de tout ce qui l'entourait, de tout ce qu'elle appréciait. Des sacrifices, elle ne faisait que ça pour lui, elle osait les faire pour lui ... Et lui ? quels sacrifices avait il fait en retour ? Rien. Il s'était toujours considéré comme une victime, sa vie de Mer*e revenait toujours au galop pour les anéantir, pour les détruire et encore une fois, une épée de damoclès se trouvait au dessus de sa tête qui pourrait encore atteindre Zoey et sa fille. Sa raison lui dicterai de la quitter, oui, de la laisser partir avec sa famille qui lui voulait du bien mais son coeur criait le contraire, se noyait sous les larmes qu'il sentait couler abondamment. Il se retourna vers le parrain qui le regardait, qui ne le jugeait pas, qui comprenait en fait ce qu'il était entrain de vivre. L'homme s'avança vers Cage et voulut posé une main sur son épaule, mais pas encore apte à être sympa, Cage se dégagea d'un coup d'épaule et lui lança un regard si lourd de peine, que Cage s'étonnait lui même de ressentir une telle chose. la première fois qu'il avait vécu cet instant, c'était à la mort de sa mère. Cela avait été soudain, violent, terrifiant et il revivait la même chose. La vie lui reprenait constamment les gens qu'il aimait, comme si il était voué à rester seul éternellement, sans attache, sans personne. il venait de découvrir qu'il était fait pour aimer, pour donner. il était humain malgré cet aspect si fort et robuste qu'il se donnait, il avait accepeter ses faiblesses comme tout braves hommes feraient et tout était remis en question, tout lui tombait sur le coin de la gueule, à croire qu'il était voué à être cet homme horrible et sans coeur qu'il était autrefois. c'était inconvenant pour lui. Il ravala ses larmes qui n'étaient toujours pas sorties et dit à Giovanni, d'un ton si lasse, si convaincant ....

_ Vous me demander de renoncer aux deux personnes les plus importantes de ma vie ...

_ Je sais ce que c'est Cage mais on apprend à vivre avec. Si tu les sais en sécurité et vivante, c'est ce qui t'importera. Mais je ne pourrais pas te donner des nouvelles de Zoey, je serai obligé de la "cacher", ils ne peuvent pas savoir où elle se trouve ainsi que Valentina ...


_ Mais vous n'avez aucune idée de ce que vous me demandez, vous n'avez pas d'enfant, vous n'avez rien. Comment pouvez vous me dire que j'arriverai à vivre avec, que tout se passera au mieux. Et Valentina, que pensera t elle de moi ? Elle me haïra éternellement. Vous me dégoutez ...

l'homme le regardait d'un air vraiment triste à présent, et Cage avait envie de lui cracher à la gueule. Néanmoins, il était conscient qu'il n'avait pas le choix, parce que les arguments étaient bons, essentiels mais comment allait il lui dire, comme allait il réussir à vivre avec cela. Cage serra ses poings super fort dans ses poches, pour ne pas péter tout ce qui se trouvait devant lui, il était incroyablement vénère, choqué, perdu, vide. Mais l'homme parla, ce qui eut l'audace d'ébranlé Cage.

_ Je sais ce que tu ressens. tu te sentiras vide et perdu, tu auras l'impression que les jours ne passent pas assez vite. tout les jours, à chaque minutes de la journée tu te demanderas comment elles se portent, oui, elles te détesteront mais au fond de toi, tu sauras que tu l'a fais pour la bonne cause, parce que la seule chose qui t'importe Cage, c'est qu'elles aillent bien, loin des problèmes que tu peux leur créer, Je sais ce que tu ressens Cage bien plus que tu ne peux le croire.

Cage ferma les yeux pour les ré-ouvrir de manière si lente que tout ce qui l'entourait devenait flou. Il pouvait dire non, il pouvait dire "Mer*e" mais tout en lui disait que "non, il devait les protéger". Il était l'homme de la famille et qu'elle était son rôle ? C'était ce lui là. Son père, à Cage, jamais il n'avait fait une telle chose, non, il avait tout foutu en l'air, il avait tour renié, enfonçant tout ce qui avait a reconquérir aux ordures, rejetant son propre fils sous les coups et les insultes. Cage passa une main sur son visage, incapable de réfléchir, subissant encore l'annonce qui devenait concrète. Tout ce que venait de dire le parrain était peut être vrai mais en ce moment, Cage était incapable d'imaginer une vie sans les sourires de Zoey au petit matin, les yeux de nana quand elle le regardait, ses câlins qu'ils se donnaient sans qu'il y ait de raison précise si ce n'est que tout l'amour qu'ils se portaient. Du bout des doigts, il avait toucher un rêves, un espoir qui se voyait aujourd'hui partir en fumée, enfouis dans une boite qui ne se ré-ouvrira plus. La tête baissée, ne regardant plus l'homme, il lui demanda ...

_ Quand ? Où ?

_ Après le bal de promo, je viendrai la chercher. ça va être dur Cage, mais s'il te plait, ne fais rien pour qu'elle se batte, pour qu'lle veuille rester ici. Il faut qu'elle parte avec moi. Donne lui sa soirée de princesse, juste ça.

Il eut un rire ironique, murmuré et soufflé. Donner une soirée de princesse alors que lorsque les douze coup de minuit auront sonné, il ne fera définitivement plus parti de sa vie. C'était inimaginable, il allait se réveiller ... les choses ne pouvaient pas se passer comme cela. Comment allait il pouvoir encore regarder Zoey ? Il n'en savait rien, la seule chose dont il avait besoin était de prendre les deux femmes de sa vie dans ses bras, là en cet instant précis. Un besoin urgent que de les avoir à ses côtés, de leur dire qu'il les aimait ... Il extirpa un long souffle qui était noué dans sa gorge et dit :

_ Après le bal ... Ok.

Il se retourna et se dirigea vers la voiture. les épaules voutée , les mains dans les poches, il fallait qu'il rentre chez lui, qu'il encaisse tout ça. Il avait besoin d'être seul, il avait besoin de digérer même si il savait que jamais, il n'arriverait à le faire. Complètement dépassé de tout ça, il entra dans la voiture, mit le contact et posa son front contre son volan. Un calme pesant se créa, une respiration lente, très lente se fit entendre jusqu'à ce que son poing aille taper plusieurs fois le tableau de bord, vivement, brutalement. Il se retenait de tellement de choses, de hurler, de pleurer, de partir avec elles ... Les yeux pires que rouges et mouillés, il tourna le volant et se mit en route pour aller où ? Il ne le savait pas encore ....







_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   Dim 10 Juil - 19:50

Arwen s'était rendu à ses cours comme d'habitude, cette fin d'année lui semblait longue et même assez interminable en faite.. Mais bon elle se disait qu'il n'y en avait plus pour longtemps et puis elle espérait entrer dans le monde du travail assez rapidement en faite, bien qu'elle avait pas été très longtemps en cours vu qu'avant ça elle avait juste eut les cours que son père lui avait donné. Enfin, c'était une étape de sa vie et elle le savait et même si elle était vraiment trop contente d'être partie de sa ferme natale pour venir à Palm Bay sa famille lui manquait, ses grands frères et son père, faut dire qu'avant elle les voyait tout les les jours alors que là ça faisait un moment qu'elle ne les avait plus vu.
Enfin il y avait eut une bonne nouvelle c'est qu'on lui dit que le professeur avec qui elle devait avoir cours aujourd'hui était malade et que du coup, ils disposaient tous de leur journée pour faire ce qu'ils voulaient, du coup Arwen ne s'éternisa pas dans la salle de cours, elle envoya juste un petit sms pour dire à IJ de ne pas la chercher à la fin des cours qu'elle n'y était pas. Elle décida d'aller se promener dans le parc du campus pour profiter un peu de l'extérieur de l'établissement et puis le parc était vraiment un endroit qu'elle adorait. Faut bien le dire, elle avait un peu la tête ailleurs et c'est probablement à cause de ça qu'elle ne remarqua pas qu'elle allait se prendre les pieds dans des branchages, elle perdit alors l'équilibre et tomba dans un talus elle fit quelques roulade avant de s'immobilisé un peu plus bas, elle sentit un vive douleur dans sa cheville et elle avait mal à la tête aussi, elle était un peu dépaysé pour le coup, il lui fallu quelques secondes pour reprendre tous ses esprits..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parc du Campus [Partie Publique]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parc du Campus [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Procès - Partie Public
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» [Inscriptions partie 136] Le XIXème siècle : la lutte pour la République.
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-