un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Plaine des Etudiants [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Mer 25 Mai - 21:57

Elle se laissa attirer jusqu'à lui afin de lui rendre son étreinte, passant ses bras autour de lui et lui déposant un baiser sur la joue. A l'origine, elle n'était pourtant pas démonstrative, elle n'était pas adepte des câlins et compagnie, mais avec Edo, ça ne lui gênait pas tant que ça. Tandis qu'elle attendait qu'il parle, elle arqua un sourcil en constatant qu'il restait muet. Il avait perdu sa langue ou quoi ? Mais quand il se tourna enfin vers elle, elle se mit à sourire de plus belle, riant même à ce qu'il dit.

J'avais à faire dans le coin... Et oui, je t'avais dit que je t'appellerais les jours prochains mais tu vois, tu me manquais vraiment, vraiment, vraiment, vraiment, vraiment, vraiment trop. La vie sans toi, c'est un peu comme une boîte de Pringles sans Pringles, c'est triste... Il fallait donc que je te voie au plus vite.

Elle sourit de toutes ses dents, faisant toutes sortes de mimiques comme dans les séries à l'eau de rose où tout était exagéré. Elle rit de nouveau et quand il lui demanda ce qu'il y avait de nouveau pour elle, elle haussa de l'épaule d'un air nonchalant.

Quoi de neuf ? Oh pas grand-chose, la routine quoi. Des allers-retours entre le campus et les endroits où je prends quelques "vacances". Et toi ? Hum... ça va bien ?

Elle le regarda intensément, de ses grands yeux bleus qui agissaient comme un scanner et qui mettaient bien souvent les gens mal à l'aise. Elle avait toujours le chic pour pousser les gens à révéler ce qu'ils avaient. Et dans le cas présent, elle savait pertinemment que ce n'était pas la grande forme pour Edo, et elle voulait qu'il sache qu'elle était là pour lui. Coûte que coûte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Mer 25 Mai - 22:38


*Il venait de passer des supers minutes sans paroles, c'était bête, mais ça faisait du bien surtout avec son Olive dans ses bras, bon après il n'allait pas rester comme ça super longtemps hein, il aimait taper la discute et qui plus est avec elle ! Il sourit en la regardant dans les yeux, et lui caresse la joue en douceur à ce qu'elle dit, c'était agréable de se sentir autant apprécié ... venant d'elle, ce n'était pas vraiment un secret, mais ça lui plaisait toujours autant. Il éclate de rire à sa comparaison sur les Pringles ah bah voyons ! il secoue la tête tout en roulant des yeux*

et bien je suis content d'être comme une boite de Pringles vide quand je ne suis pas là, ça me fait super chaud au coeur, car tu me manque terriblement ! ça faisait trop longtemps qu'on ne c'était pas vu ... et puis j'ai une proposition à te faire, mais je t'en parlerais après !

*il sourit de plus belle avant de déposer un baiser sur sa tempe, il voulait d'abord savoir comment elle allait depuis la dernière fois qui date de la dernière guerre ! quand elle parle de vacances, il fronce les sourcils car ce n'était pas vraiment des vacances à ce qu'il peut comprendre, mais bon ce n'est pas grave, il ne va pas aller trop loin dans ses questions, si elle voulait lui dire ce qu'elle faisait, elle le fera c'est tout. Quand il capte son regard, il grimace, elle savait lire comme dans un livre ouvert rien qu'en se plongeant dans son regard*

hum, ouais ça va, enfin non ça ne va pas trop, Noémie est rentrée sur New-York, elle ne voulait pas que je l'accompagne, pourtant, j'avais l'impression que tout allait bien entre elle et moi ...

*et si il n'y avait que ça ! il grimace un instant, baissant le regard sur ses pieds, jouant avec une brindille d'herbe qu'il arrache pour la mâchouiller, et déposer son regard sur celui d'Olivia, espérant qu'elle comprenne tout ce qu'il vient de lui dire, certes ce n'était qu'un bout, mais ce n'était pas bien grave*

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 26 Mai - 21:24

Elle se mit de nouveau à rire, hochant bien de la tête quand il évoqua la boîte de Pringles. Non mais c'était une jolie métaphore, elle n'était peut-être pas Arthur Rimbaud ou Paul Verlaine, mais ça en était tout aussi sincère. Même si elle se faisait souvent la malle, elle savait qu'elle finirait toujours par revenir ici, parce qu'Edo faisait désormais partie de sa vie, qu'elle avait besoin de lui et qu'elle voulait être là pour lui. Quand il évoqua la proposition, elle arqua un sourcil, une lueur de curiosité s'éclairant dans ses prunelles.

Une proposition ? Hum... bon déjà, je sais que ce ne sera pas le mariage.

Elle haussa l'épaule, dans le genre "bah oui... ça c'est déjà fait". D'ailleurs, quand elle avait fait part de son mariage auprès de ses parents, qu'elle avait rencontré involontairemet, ces derniers avaient voulu se la jouer parents de Britney Spears. En gros, ils avaient souhaité qu'elle divorce, ce qu'Olivia ne fera pas. De un, Edo c'était Edo, de deux, c'était un mariage en toute amitié, de trois, elle ne voulait donner raison à ses parents. Jusqu'à présent, ils s'étaient fichu d'elle, ce n'était pas maintenant qu'ils allaient mettre leur nez dans sa vie. Voilà tout... Bien entendu, elle voulut en savoir plus, mais elle se tut, voulant tout d'abord savoir ce qui tracassait Eddy. Et à sa réponse, elle grimaça et passa son bras autour de lui, pour le réconforter.

Je vois... Tu sais Eddy, je peux comprendre le fait que tu l'aimes, pour cela, je ne dirais rien. Par amour, on est prêt à tout, même à s'aveugler en s'imaginant que tout va bien. Mais tu ne crois qu'après tout ce qu'elle a fait, il serait peut-être temps que tu tournes la page Noémie ? Tu mérites beaucoup mieux, et ça me fait mal de te voir souffrir pour une fille comme ça.

C'était peut-être assez direct ce qu'elle disait, mais c'était la vérité. Et encore, elle était resté soft ! Elle détestait Noémie, ça, ce n'était pas nouveau... Elle faisait du mal à Edouardo, le rejettait pour ensuite tout faire pour se l'accaparer, faire comme si tout était à nouveau beau et rose, elle lui donnait de faux espoirs, pour quoi ? Pour l'abandonner encore et encore. Et ça, Olivia n'était pas trop d'accord... Ok Noémie était malade, elle comprenait qu'elle ne voulait pas inclure Edo dans sa maladie pour ne pas qu'il souffre, pour le protéger. Et cela était tout à fait honorable. Mais dans ce cas, pourquoi était-elle revenue le voir ?! Elle aimait Edo oui, mais en agissant de cette manière, à partir, à revenir, à partir, à revenir, ils se faisaient souffrir mutuellement. Ce qui n'arrangeait en rien la situation... Olivia regarda son ami, allant même jusqu'à le fixer. Elle savait qu'il avait d'autres choses sur le coeur, mais chaque chose en son temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 26 Mai - 22:04


*il avait sourit à ce qu'elle vient de lui dire, oui cest sur le mariage, c'était déjà fait, et pour rien au monde il ne voulait briser ce lien qu'il avait avec sa meilleure amie, en faite c'était en quelque sorte pour se protéger de l'amour, sauf qu'Edo lui plongeait totalement dans le fond de l'amour à souffrir comme un poireau ! soit ce n'était pas le sujet pour l'instant, oui il avait une proposition à lui faire, et il n'allait pas attendre en faite, il allait lui dire, comme ça c'était fait, et puis au moins il sera fixé sur son avis*

Alors voilà, je devais m'installer chez toi, cependant, et j'espère, je devrais réussir mon année, comme c'est la dernière, je voulais m'installer à Coco Plum, une petite ville juste à côté d'ici, ce qui ne me dépaysera pas, je prendrait un grand loft, ou encore une maison, et je voulais savoir si tu voulais partager tout ça avec moi ....

*il avait sourit avant de partir dans la discussion déprime, oui car le sujet Noémie était un peu difficile pour lui, mais tout doucement, il se lâche, il devait parler, il n'avait pas le choix, il écoute ses conseils, c'était dur à entendre, et pourtant, elle avait tellement raison, Noémie était la femme qu'il voulait épouser, et pourtant, il ne pouvait gérer ce qu'il se passait, elle revenait, pour partir, je t'aime, je ne t'aime plus, il ne sait plus où donner de la tête, et puis l'année scolaire va se terminer, il allait peut être partir en voyage au Mexique, se lâcher un peu pour savoir ce qu'il pouvait faire sur la page .... Noémie Cooper !*

tu as toujours les bons mots pour me remettre sur terre, je devrais la quitter tu crois ? je l'aime tellement, que parfois j'ai peur de regretter mon geste .... et puis c'est pas tout .... j'aime deux femmes en faites .... mais malheureusement elle vient de se marier .... alors j'ai un peu de mal à digérer tout ça ...

*il baisse la tête honteux d'aimer deux femmes, Noémie, et Moéra, en arrivant ici, il s'était promis de ne pas tomber amoureux, et pourtant ... c'était ce qu'il avait fait, et le pire .... aimer deux femmes ! heureusement qu'il aime son Olive autrement que les deux autres femmes, même si dans sa tête à un moment c'était un peu flou, il prend sa main pour la resserrer et redresser enfin le regard sur elle*

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 26 Mai - 22:28

Finalement, il lui lâcha bien vite la proposition qu'il comptait lui faire. Elle l'écouta avec attention et resta songeuse un instant. Déménager ? Et donc en gros, laisser son appartement où elle avait vécu tant de choses : l'amour, l'amitié, la déprime, la douleur etc.. C'est qu'elle était drôlement attachée à son appart', même son voisin voyeur finirait par lui manquer, c'est pour dire... Et pourtant, elle haussa des épaules, un petit sourire aux lèvres.

Pourquoi pas ? De toute façon, c'était prévu qu'on soit colocataires, alors qu'on prenne un appartement ici ou ailleurs, ça revient au même. Rien ne me retient ici... Mais on verra ça dès que le moment sera venu. J'ai appris à ne plus faire des projets trop tôts, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver...

Elle garda son sourire aux lèvres, l'année scolaire se terminait mais ça ne tracassait pas Olivia. Peut-être continuera-t'elle à étudier, peut-être travaillera-t'elle, elle n'en savait strictement rien. Et à vrai dire, elle ne cherchait pas à faire de projets. Quand ils abordèrent le sujet Noémie, elle sût qu'Edo avait mal et cela faisait souffrir Olivia de lui faire subir cela. Mais il avait besoin d'ouvrir les yeux une bonne fois pour toutes. Elle secoua négativement la tête quand il parla de rupture.

Je ne te dirais pas si tu dois la quitter ou non, pour cela, tu es le seul maître de ta décision. Et je ne veux pas t'influencer. Je veux simplement que tu prennes du recul sur tout ça, que tu voies les bons et mauvais points de cette relation, que tu voies si Noémie pourra t'apporter tout ce qu'une femme peut t'apporter. C'est tout ça qui te mènera sur la bonne décision. Mais garde en tête que tu es jeune et que tu as encore la vie devant toi...

Elle ne voulait pas qu'il se précipite un peu trop vite. Elle voulait qu'il trouve LA femme, celle qui n'aurait pas peur de s'engager avec lui, celle qui ne fuierait pas dès que ça devenait trop sérieux. Et pour elle Noémie n'était pas la bonne candidate. Quand il évoqua une deuxième femme, elle fronça les sourcils. Ah bah bravo, déjà qu'il galèrait avec une, il fallait qu'il s'en dégote une autre. Elle écarquilla les yeux lorsqu'elle comprit qui était la fameuse deuxième femme.

Hein ? Quoi ? Moéra ? Ouhlaaaaaa ! C'est pour ça que tu faisais cette tête au mariage... Non mais Edo, attends, tu aimes te faire du mal ou quoi ? Tu ne crois pas qu'une seule femme apporte déjà bien assez d'ennuis ? En plus, il faut que tu ressentes quelque chose pour une femme qui était déjà bien casée. Et qui plus est, est immortelle. Non franchement, évite de gaffer, je n'aimerais pas qu'une bande de vampires te tombe dessus.

Car si on touchait à Moéra, on touchait à Ian. Et si on touchait à Ian, on touchait à Cage, et si on touchait à Cage, on touchait à Caleb. Ce serait une grosse spirale infernale. Elle secoua la tête.

Non non, vaut mieux éviter les buveurs de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 26 Mai - 22:48


D'accord, c'était une proposition, laissons venir la fin d'année, et on cherchera ensemble ce qu'il nous faut de bien !

*il sourit, en fait Edo voulait quitter tout ce qui pouvait toucher à son vécu dans ce campus, avec ce qu'il vivait, il voulait fuir un peu cette vie de déprime, et puis avec sa meilleure amie ça ne peut qu'être super ! ils étaient mariés et il voulait qu'elle se sente libre tout de même, car ce n'était pas de l'amour, mais une pure amitié de malade ! En tout cas qu'elle accepte c'était super pour lui ! la resserrant un peu contre lui pour lui déposer un bisou sur la joue et la regarder ensuite pour parler de Noémie, il savait qu'elle ne l'aimait pas, mais avoir un conseil d'elle était important .... Il allait y réfléchir, prendre un peu de recule face à ce qu'il vit avec Noémie, il ne devait plus se laisser marcher sur les pieds comme ça et qui plus est .... comme elle vient de lui dire il était jeune et devait profiter de sa vie*

oui, je ne vais pas faire ça là tout de suite, j'ai besoin d'y réfléchir, mais je pense que c'est peut être la meilleure solution, du moins pour ma vie future, mais j'ai peur qu'elle ne croit que je la fuit à cause de la maladie, car c'est pas le cas, j'en ai juste marre que tout se fasse comme elle le sent ...

*puis quand il parle d'aimer une deuxième femme, il grimace à sa réaction, le problème c'est qu'Edo aimait Moéra en même temps que Noémie, bien avant que Moéra ne se marie, au début, il ne comprenait pas ce qu'il faisait, il jouait avec le feu, mais il avait peur de perdre Noémie, alors il ne savait où donner de la tête, et quand il avait voulu reprendre un peu plus de contact avec Moéra, le bordel est arrivé à cause de Ian, du coup il n'avait pas eu le temps de montrer ce qu'il avait sur le coeur*

Non je n'aime pas me faire du mal, Moéra n'était pas casé quand j'ai commencé à flirté avec elle, enfin, non quand elle a commencé à flirté avec moi, je ne savais où donner de la tête, Noémie, Moéra, Moéra, Noémie, si j'avais pu avoir les deux ... non j'abuse là, mais Moéra était déjà bien éprise de Ian, c'est de là que je me suis disputé avec Moéra jusqu'à la perdre, et que oui j'ai tiré la tête au mariage, enfin j'avais tenu le coup au mariage, jusqu'à ce qu'elle m'ignore de plein fouet alors que je lui parlais .... mais bon voilà, maintenant elle est mariée, j'ai une petite copine qui est entrain de me rendre dingue, je perds les pédales. Je sais que Moéra est une vampire, et sache que je ne chercherais pas à avoir Moéra, c'est bien trop tard maintenant ....

*il la voit un peu paniquer, et sourit, savoir qu'il comptait pour quelqu'un lui réchauffait le coeur, ça c'était sur et certain, il la regarde et lui colle un gros gros bisous sur la joue*

je vais éviter les buveurs de sang t'en fait pas .... mais dis moi tu n'es pas éprise d'un buveur de sang toi ?

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Ven 27 Mai - 17:08

On fera comme ça...

Elle sourit de nouveau et détourna le regard afin de guetter les quelques personnes aux alentours. L'endroit était presque désert et à vrai dire, ça ne dérangeait pas Olivia. Elle n'aimait pas trop la foule de toute façon. Elle reposa son regard sur Edo quand il la resserra tout contre lui, l'écoutant avec attention. A sa dernière phrase, une bouffée de fierté l'envahit. ça, c'était des paroles d'un homme qui en avait dans le ventre.

Et bien, je préfère t'entendre te dire cela ! Dans un couple, vous êtes deux, il ne faut pas l'oublier. Si tout se fait par rapport aux volontés de l'autre, c'est sûr que ça ne marchera pas. Il faut que tu t'imposes un bon coup et montrer que tu as besoin d'un minimum d'attention. Maintenant, si elle ne s'en sent pas capable, elle n'a qu'à laisser tomber et te laisser partir une bonne fois pour toutes. D'ailleurs, je ne pense pas qu'elle prendra ça pour un abandon vis-à-vis de sa maladie. Toi-même tu lui as dit que tu la soutiendrais, c'est elle qui gaffé donc c'est à elle de payer les pots cassés. Pas à toi...

Lorsqu'il aborda le sujet Moéra, Olivia plissa des yeux d'un air songeur. Donc, il l'aimait depuis bien longtemps. Elle reconnaissait là un des "défauts" d'Edouardo. Il réfléchissait trop... et quand enfin, il arrivait à une solution, c'était bien souvent trop tard.

Je comprends, tu étais tiré des deux côtés. Mais tu aurais dû suivre ton coeur au lieu de ta raison. Ne pas réfléchir et foncer la tête la première. Je t'assure, parfois, c'est la meilleure des solutions. ça arrive de se casser la figure, mais les regrets sont toujours moins importants. Pour ce qui est de Moéra, je ne pense pas qu'elle voulait t'ignorer. Tu sais, c'était un jour important pour elle, elle était sûrement bien stressée, et le stress fait faire n'importe quoi, voilà tout.

Olivia ne voulait pas trop en rajouter sur le fait qu'il avait aimé deux femmes. Elle n'était pas en mesure de juger et de plus, Edo souffrait déjà bien assez... Mais comme elle l'avait dit auparavant, il était encore jeune, des erreurs dans la vie sentimentale, tout le monde en faisait. Il avait encore le temps pour se stabiliser, certains ne trouvaient même jamais l'amour. Or lui, avec son physique avantageux et son caractère d'ange, il ne pouvait que toutes les faire tomber. Faut pas croire, mais si Olivia n'était pas sa meilleure amie et qu'elle était à la recherche d'un homme, Edo aurait tout pour lui plaire. Quand il lui promit d'éviter les vampires, elle acquiesça d'un signe de tête, rassurée. Certes, ils avaient tous des têtes d'anges, mais des vampires restaient des vampires : implusifs et imprévisibles. Donc, il ne valait mieux pas les mettre en rogne... Toutefois quand il lui retourna la question, la question qui évoquait Caleb, Olivia plissa des yeux et secoua la tête.

Moi ? Non... La façon dont elle avait dit ce non était tout sauf convaincante. Elle haussa de l'épaule. Mouais en gros, je ne fais pas mieux que toi. Disons que je ne suis pas éprise, attachée peut-être, mais à cause de mon amnésie, Caleb reste un inconnu. Alors je ne peux pas en dire plus. Je suis paumée.

Si Olivia s'était vue il y a quelques mois, elle aurait halluciné. A cette époque, elle avait les étoiles dans les yeux, une mine réjouie d'amoureuse. Or là, Olivia restait Olivia, celle qui se méfiait toujours de tout, et en particulier des hommes et de l'amour.

Enfin bon, on s'en fiche. C'est de toi qu'on parlait, pas de moi... C'est à toi qu'il faut que je rende le sourire et te changer les idées. D'ailleurs, ce n'est pas en restant sous cet arbre qu'on arrivera à quelque chose. Viens, on va marcher un peu.

Elle se releva et lui tendit la main, un sourire si joyeux sur son visage que ça ne pouvait qu'être communicatif. On disait que bien souvent Olivia pouvait paraître froide. Mais quand ça concernait les personnes qu'elle aimait, ça changeait du tout au tout. Et pour Edo, elle était prête à mettre les petits plats dans les grands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Sam 28 Mai - 23:37

Le problème, j'ai toujours peur de faire marche arrière, c'est déjà arrivé, quand je pense que j'étais venu ici pour ne pas tomber amoureux .... c'est difficile de contrôler son coeur quand on n'a jamais aimé, mais une fois que l'on ressent des sentiments pour quelqu'un c'est dur ne pas y faire attention. Avec Noémie, c'est ce qu'il s'est passé, elle me plait énormément, mais comme tu l'as dit, j'ai besoin d'attention, non pas d'avoir une petite amie 24h/24 mais au moins prendre la peine de savoir ce qu'elle veut vraiment .... enfin je pense que prendre un peu de recule vis à vis de tout ça, ne pourrait que me faire du bien ... je dois penser un peu à moi quand même

*Savoir que la femme qu'il aime ne pensait qu'à elle même, c'était difficile à gérer, car lui il prenait le temps de lui prouver qu'il l'aimait, et tout, mais elle fuyait à chaque fois, et si elle n'avait ni confiance en lui, ni en elle même et bien ça n'allait pas marcher. Quand il lui parle de son amour pour une deuxième femme, il savait comment elle allait réagir, il l'écoute attentivement et grimace, le problème, il s'est cassé la figure ...*

je me suis cassé la figure en faite, j'en suis même arrivé à me mentir à moi même. et à certaines personnes. Comme Noémie, pour préserver mon amour pour elle. Je me suis battu avec Ian, utilisant mon don à volonté, le problème, il cherchait encore plus à chaque fois que je faisais un pas, je suis parti en colère contre moi, contre Moéra, jusqu'à être méchant et ne plus savoir ce que je disais. Quand elle m'a dit Adieu, j'avais le coeur en moins, mais j'ai tout fait pour la garder près de moi, même en tant que frère de coeur .... c'est dur, et pourtant, c'est comme ça que j'ai pu garder près de moi cette femme ....

*il soupire un petit coup, la resserrant tout contre lui, profitant d'avoir sa meilleure amie d'amour près de lui, c'était la première fois qu'il avait une meilleure amie femme, et qui plus est plus que craquante ! il pouvait devenir jaloux si quelqu'un l'approchait, oui oui grand protecteur le petit Edo ! mais il savait qu'il y avait Caleb derrière tout ça aussi et qu'elle avait vraiment souffert .... si elle venait à se remettre avec lui, il n'aurait pas le choix que d'accepter, mais bon, ne ferait il pas comme Noémie ? revenir pour mieux repartir ? enfin quand elle lui dit qu'elle n'était pas éprise, et que Caleb restait un inconnu, dans un sens, ça le rassurait, c'était méchant, et égoiste, mais il avait fait du mal à Olivia, et il avait horreur de ça ! *

prend ton temps, fait comme moi, au pire recommence ta vie de zéro ... nous méritons tout les deux de rencontrer le véritable amour, notre moitié qui pourra nous rendre heureux une bonne fois pour toute, je sais que ça arrive, puisque Cage et Zoey sont bel et bien amoureux, et Moéra et Ian viennent de se marier, toi et moi on s'est marié mais pas pour le même amour, soit tout ça pour dire qu'on rencontrera un jour l'amour avec un grand A !

*il avait sourit en disant tout ça, elle était importante pour lui, et elle devait être heureuse, peu importe avec qui, qu'il aime ou non, mais sa meilleure amie avait le droit d'aimer, même si c'est vrai que c'est difficile pour lui de la savoir avec quelqu'un d'autre, mais bon soit, il allait s'en remettre un jour de tout ça ! il se redresse tout en lui serrant la main, il passe son bras autour de ses épaules et lui colle un baiser sur la tête*

je sais qu'on parle de moi, mais tu es tout aussi importante dans l'histoire, on doit pouvoir se parler de nos faiblesses hein alors franchement ne te gêne surtout pas pour me parler

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Dim 29 Mai - 22:29

A ses paroles, elle haussa des épaules. Voilà pourquoi elle avait du mal à le comprendre. Elle n'avait jamais aimé autant que lui avait aimé. Du moins, pas dans les souvenirs qui lui restaient.

C'est normal, je pense que c'est ce que tout le monde veut. Pas un conjoint collant, mais juste un minimum... Enfin bon, je dis ça, mais dans ce domaine-là, je suis pas du meilleur conseil. Tout ce que je veux, c'est que tu prennes soin de toi, que tu prennes la bonne solution et que surtout, je te revois joyeux et heureux comme j'ai pu te connaître.

Olivia esquissa un petit sourire puis quand il parla de son amour pour Moéra, elle plissa des yeux en l'écoutant avec beaucoup d'attention. Il s'était cassé la figure oui, mais il avait des regrets. En revanche, si on se cassait la figure en ayant foncé la tête la première, là, il y avait moins de regrets. Et c'était mieux... Enfin bon, elle ne sait pas si elle était claire, elle-même se perdait dans ses pensées.

Tu étais en colère, les mots échappent dans ce cas-là. Et je pense que ça, Moéra le savait très bien. Elle aussi devait être en colère pour t'avoir dit adieu. Mais le principal c'est que vous vous voyez toujours. Quoiqu'il arrive, elle sera toujours là pour toi. Et ça, je crois que c'est la plus belle chose. Peu importe qu'elle soit mariée à un autre, il vaut mieux avoir quelqu'un près de soi, peut-être pas sous la forme à laquelle on souhaitait, plutôt que de ne plus jamais la voir. ça fait mal certes, mais petit à petit tes sentiments disparaîtront. L'amitié, elle, sera toujours là.

Lorsqu'il la resserra contre lui, elle sourit de nouveau. Du moins, jusqu'au fameux sujet Caleb. Forcément, Edo s'était senti obligé de le glisser dans la conversation. Elle haussa des épaules, pas trop convaincue par ce qu'il disait.

Recommencer ma vie à zéro ? C'est déjà fait... Je n'ai fait que ça. Quand j'ai quitté Jimmy, j'ai recommençé ma vie à zéro. Quand j'ai eu mon accident, j'ai tout recommençé à zéro. Alors bon, je ne vois ce que je pourrais faire de mieux. Pour ce qui est du grand amour, tu es bien sentimental mon cher. Certes, Cage et Zoey s'aiment, tout comme Moéra et Ian, mais parfois je me dis que c'est plus beau chez les autres. Peut-être que je n'ai pas trouvé ma perle rare ou alors je l'ai peut-être déjà laissé passer, mais à vrai dire, ça me passe par-dessus la tête. Par contre, toi, j'espère que tu le trouveras cet amour avec le grand A comme tu le dis si bien...

Elle lui adressa un joli sourire sincère. Elle espèrait vraiment qu'il trouverait quelqu'un correspondant à ses attentes. Lui il avait le droit d'aimer... Quand ils se relevèrent, elle avança lentement, passant son bras autour d'Edo, riant à ce qu'il dit.

Faiblesses ? Désolée, je ne connais pas ce mot. Oui oui Olivia adorait se la jouer trop forte, et pourtant Edo était bien le seul à l'avoir vu au plus bas. Elle secoua la tête. Non sérieusement, pour le moment tout va bien pour moi. Parfois, j'ai l'impression que le retour de Caleb aurait dû me bouleverser, me remettre en question, mais pourtant non. Je me pose des questions sur lui, sur notre histoire commune mais pourtant tout va bien. Tu trouves ça bizarre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Dim 29 Mai - 23:04

ça sera fait chef ! promis ! je vais prendre soins de moi, de toute façon je n'ai pas vraiment le choix, si je ne veux pas me retrouver sous antidépresseur ! Mais en amour je n'y connaissais rien et je me suis fait avoir comme un débile ! et puis tu pourras retrouver un meilleur ami comme tu l'as connu !

*il écoutait ses paroles sur son amour pour Moéra, ouais c'est clair qu'il la revoyait enfin de temps à autres, quand elle n'était pas collée à Ian en faite, et encore ... mais bon il devait se contenter de l'amitié, et puis voilà, c'était pas mal vu ce qu'ils avaient enduré tout les deux. Mais bon il était heureux d'avoir Olivia à ses côtés à vrai dire, même si elle disait qu'elle n'avait pas vraiment connu l'amour, et bien il sait qu'elle lui disait vraiment ce qu'elle avait sur le coeur et tout ça, il le prenait volontiers*

Oui tu as raison, je vais profiter de ce que j'ai avec elle, l'avoir près de moi est important malgré tout, peu importe mes sentiments pour elle, et j'espère que ça disparaitra un jour, car j'ai peur de souffrir de trop en sachant qu'elle ne sera jamais disponible. En faite tu sais que tu as de la chance, car je n'ai jamais parlé le coeur ouvert comme ça ! mais ça me fait un peu de bien quand même

*il lève les yeux au ciel, ralalala, très positive elle ! ouais ouais elle avait peur en faite, peur d'être déçue, une nouvelle fois, et en faite, c'était ce qu'il ressentait aussi, peut être qu'il avait la meilleure personne dans sa vie, et qu'il n'avait pas besoin de plus ? Olivia était sa femme en faite, et son amitié était très forte et importante pour lui, il lui sourit un instant*

Merci d'y penser, mais je pense que j'aimerais que tu trouve toi aussi l'amour, sinon on finira comme deux meilleurs amis à vivre ensemble et à s'éclater ! draguer, boire, et tout, voilà peut être à quoi rythme notre vie !

*il marche avec elle, posant son bras autour de ses épaules pour la garder tout contre lui et se balader tranquillement tout les deux, un sourire aux lèvres à ce qu'elle vient de lui dire sur Caleb, oui c'était étrange tout ça, peut être qu'elle ne retrouvera pas cette étincelle qu'elle avait avec lui*

peut être que tu as tellement été déçue que tu ne vois plus l'amour que tu pourrais lui porter, soit tu referme ton coeur, soit tu ne veux plus avoir cet amour avec lui .... alors oui je trouve ça bizarre car j'avais peur que tu souffres une nouvelle fois !


_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Lun 30 Mai - 22:26

Ah non pas d'antidépresseurs hein... Une fois qu'on tombe dedans, on a du mal à en sortir. Non mais bon sors, drague, amuse-toi, ça ce sont les meilleurs antidépresseurs.

Quand il parla de Moéra, elle hocha de la tête. C'était la meilleure chose à faire. Profiter de la personne du mieux que l'on peut plutôt que la voir s'éloigner de soi. Et ça Edo l'avait bien compris. Olivia était optimiste pour lui. Ses sentiments s'atténueront petit à petit. En moyenne, dans une vie, combien de fois tombe-t'on amoureux ? Beaucoup de fois pour certaines personnes... Edo avait aimé une jeune femme, en aimait une autre et en aimera encore une autre. C'était ça la vie. Un perpétuel changement... jusqu'à tomber sur LA fille qui le fera sourire plutôt que le faire souffrir. Elle esquissa un léger sourire, un air malicieux sur le visage.

Oh j'en ai l'habitude. J'arrive toujours à tirer les vers du nez aux personnes que j'apprécie et pour lesquelles je vois que ce n'est pas la grande forme... Et encore pour toi, je n'ai pas eu besoin de te torturer. Non je rigole, ça me fait plaisir que tu aies parlé comme ça. Du moment que ça va mieux après, c'est le plus important.

Une fois qu'elle termina son discours sur l'amour, elle arqua de nouveau un sourcil à la réponse d'Edouardo. Pourquoi voulait-il à tout prix qu'elle trouve l'amour ? Elle était très bien toute seule. Elle secoua la tête à ce qu'il dit, laissant échapper un léger rire.

Ah ça non ! S'amuser, draguer, boire, ça sera pour moi ça ! Toi, tu auras ta vie de famille tranquille. Va savoir, je te vois trop en chef de famille. Et comme je serais une gentille meilleure amie, je garderais même tes gosses de temps en temps, histoire de te laisser avec ta femme. Tu as vu, je suis un ange, hein !

Elle se confia ensuite sur Caleb, marchant lentement avec lui, songeuse. Il trouvait ça bizarre... Pourtant, pour elle, tout semblait si normale. Elle fit une petite moue avant d'hausser l'épaule.


Déçue... je ne vois pas comment, j'ai totalement oublié mon histoire avec lui. Lui redonner mon amour, ça sera dur, car je ne le connais pas. Refermer mon coeur, ça, ça me convient mieux. Enfin bon, tout ça pour dire que je suis bizarre. Mais bon, on s'en fiche, j'aime bien être hors normes. Elle éclata de rire avant de lui adresser un sourire. Il avait peur qu'elle souffre de nouveau. Quel ange ! Tu n'as pas à t'en faire. Je sais à quoi m'attendre, je sais ce que je veux. Je suis rôdée, je ne souffrirais pas...

Elle avança encore et encore, son sourire ne disparaissant pas de ses lèvres avant de relever son regard vers Edo.

Au fait, tu es prêt pour tes examens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Mer 1 Juin - 21:16

*Edouardo riait à ce qu'elle venait de dire, oui c'était la meilleure chose à faire peut être, mais quand il reçoit un texto, (j'invente vu le départ d'Ava avec Noémie ^^) il le lit, c'était Noémie, elle était bien arrivé à New York, mais elle ne voulait pas qu'il vienne la rejoindre que c'était bien trop dur pour elle, de l'aimer en sachant qu'elle allait vraiment très mal, il change de tête, les larmes aux yeux, pourtant, il devait se montrer fort ! cette fois, c'était sur, il était maudit ! Moéra se mariait, Noémie le quittait ... chance qu'Olivia était là près de lui, redressant la tête, il respire un bon coup*

bah là je vais pouvoir mettre en action tes conseils ... c'était Noémie, elle me quitte pour de bon cette fois ....

*continuant de parler de Moéra, car il voulait juste avancer dans la discussion et éviter de trop parler de Noémie, car si il en parle trop, il ne retiendra pas ses larmes, il préfère les laisser couler quand il sera dans son lit sous la couette. Enfin là il allait devoir s'en remettre pour deux situations, sa rupture avec Noémie, mais aussi le mariage de Moéra. Soit, ça vie était merdique voilà tout ! enfin non pas tout à fait, il a sa meilleure amie, toujours là pour lui !*

On va dire que j'ai beaucoup de chance d'avoir pour meilleure amie, une femme comme toi ! je me sens mieux, enfin oui et non, car avec la rupture de Noémie ... soit, je pense souffrir un bon coup la nuit, et la vie reprendra

*il se mordille la joue, à vrai dire, l'amour, c'était pas pour maintenant, et si tout les deux, allaient draguer à fond tien ! ouais il allait lui proposer, car là en faite, il voulait seulement se saouler la tête ! comme à Vegas ... mais il avait avec lui une femme qui pouvait l'aider à surmonter toutes ses épreuves .... car avec tout ce qu'elle dit sur l'amour, le couple, les enfants, c'était pas pour lui, pas maintenant non*

ouais bah pour l'instant que dirais tu qu'on passe du temps ensemble pour se bourrer la tête et draguer ? mais en tout cas, je sais que tu serais capable de garder mes enfants si besoin mais pas besoin de penser à ça hein !

*il parle tout de même un peu d'elle, car il voulait savoir comment ça allait vraiment avec Caleb, car tout ça l'inquiète, grand protecteur ! ! ! ! c'était comme ça tout simplement .... mais avec ce qu'elle lui répond, il avait compris qu'elle était détaché de cet homme, dans un sens, ça le rassurait, mais dans un autre il a peur qu'elle ne se retienne de l'aimer ... il lui donne un petit coup de coude dans les côtes, et rit à tout ce qu'elle vient de lui raconter*

bon j'espère que ça ira pour toi hein ! enfin tu sais où me trouver de toute façon si besoin de parler de tout ça ! En faite du es une femme normal, qui a souffert, et qui ne veut pas souffrir une nouvelle fois !

*il sourit tout en marchant avec elle, sans la lâcher de ses bras, lui collant un baiser sur la joue avant de regarder devant lui pour penser aux exams, en faite .... il n'était pas trop prêt, mais il allait tout faire pour réussir ça c'était sur et certain*

bof pas trop, mais faut que je réussisse ça oui ! et toi ?

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 2 Juin - 22:06

Olivia tourna la tête quand Edouardo reçut un texto. Par pur respect. Elle-même n'aimait pas qu'on la fixe lorsqu'elle était avec son portable. Bizarre, certes, mais c'était Olivia. Elle était déjà bizarre à l'origine... Toutefois, en constatant qu'il ne disait plus un mot, la jeune femme risqua un regard vers son ami. Et en le voyant totalement défiguré, elle arqua un sourcil et le guetta d'un air interrogateur. Néanmoins, elle garda le silence, elle ne voulait absolument pas le harceler de questions. Mais lorsqu'Edo lui expliqua les raisons de son changement d'expression, Olivia écarquilla les yeux. Hein ? Noémie l'avait quitté ? Pour de bon ? Apparemment oui...

Oh...

Olivia ne dit rien de plus. Tout d'abord, elle remarquait qu'Edo n'était pas très à même d'en parler et de plus, elle n'avait pas besoin d'aller dans les grands discours pour lui apporter tout son réconfort. Elle lui déposa simplement un gros bisou sur la joue. S'il voulait en parler, elle serait là. Que ce soit à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit. Peu importe qu'elle soit sur le campus ou ailleurs. Olivia, en amitié, était capable de tout. Même à traverser l'Amérique... D'ailleurs, quand il parla d'elle, elle en fut touchée, même si elle grimaça par la suite.

Oui la vie reprendra forcément son cours, c'est juste histoire de quelques semaines, le temps de t'en remettre. Et tu sais, tu n'es pas obligé de craquer uniquement la nuit... je n'aime pas savoir que tu serais mal comme ça, une fois que tu seras tout seul. Maintenant que tu m'as dit ça, je vais te coller 24h/24. Je dormirais même au pied de ton lit. Enfin bon, tu sais que je suis là quoiqu'il arrive.

Une rupture, ce n'était jamais facile à encaisser. Et encore plus lorsque l'on est seul. Il y avait bien entendu une certaine fierté à ne pas vouloir se montrer faible envers les autres, à vouloir rester seul pour craquer, et c'était parfaitement compréhensible. Mais Olivia ne voyait pas les choses de la même façon. Elle n'aimait vraiment pas voir les gens souffrir. Elle esquissa tout de même un léger sourire à la suite de ses paroles.

Ok, je n'y pense plus à ça. Mais l'idée de passer du temps ensemble, de sortir, de s'amuser, ça je veux bien.

Elle sourit de nouveau, il ne fallait pas lui en demander plus, l'amusement c'était sacré pour Olivia. Quand il lui parla de Caleb, Olivia resta sceptique. Mais c'était peut-être vrai... Malgré qu'elle ait perdu la mémoire, qu'elle ait oublié Caleb et l'amour qu'elle portait pour lui, peut-être qu'au fond d'elle, la douleur qu'elle avait ressenti à son départ était resté.

Ouais... peut-être. C'est comme un vase cassé quoi, même si on recolle les morceaux, il reste toujours une brisure indélibile.... Euh... on dirait une psychologue avec mon histoire de vase.

Elle se mit à rire même si son regard exprimait une certaine gratitude. Elle était heureuse de le savoir près d'elle pour le moindre souci. Néanmoins, elle ne voulut pas s'attarder davantage sur le sujet Caleb, enchaînant sur les examens. Elle prit un faux air sévère à la réponse d'Edo.

Pas la peine de me retourner la question, mon cher monsieur ! Alors comme ça on ne révise pas pour les examens ? Ce n'est pas bien, vraiment PAS bien. Il faut remédier à ça au plus vite. Tu veux que je t'aide ? Fais gaffe, je pourrais me montrer comme un véritable bourreau de travail. J'aménerais le fouet et tout...

Dit celle qui n'a toujours pas révisé. En même temps, que pouvait-elle réviser ? Elle n'avait même pas les cours XD. Malgré qu'elle se la jouait un peu sévère, Olivia était tout de même très sérieuse. Si elle pouvait aider Edo pour quoique ce soit, elle le ferait volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 2 Juin - 22:43

*Edo ne savait trop comment réagir suite à cette annonce de Noémie, commenta avait elle pu lui faire ce genre de chose ? il avait envie de se déchainer, de se taper la tête au mur, n'importe quoi, se défouler quoi ! il avait repris confiance en elle, puis elle venait de lui gâcher tout ce qu'il avait prévu avec elle pour la soutenir jusqu'au bout, mais elle, visiblement préférait partir et le quitter comment ? par texto ! Il avait regardé Olivia d'un air plus que triste, ce qu'elle venait de lui dire le rassurait tout de même, il savait qu'il pouvait compter sur elle. Elle pouvait venir dans son lit, mais pas au pied ! c'était pas son chien non plus ! il soupire un petit coup, le voilà réellement célibataire*

et bien je te propose une place dans mon lit ! mais cette fois je suis bel et bien décidé de partir de cet appartement que je ne veux plus voir de ma vie ! Je ne pourrais plus faire confiance à une femme concernant mon coeur, ça c'est sur et certain ! y en a marre qu'on joue avec moi comme ça ! Aly, Noémie, et qui la suivante ?

*il était en colère en faite, comment avait elle osé faire tout ce qu'elle avait fait ? et il ne voulait pas qu'elle remette la maladie sur cette rupture, les j'ai fait ça pour toi qu'elle se les gardes ! il ne veut plus rien entendre et ne veut plus rien savoir d'elle, c'était fini, elle est rayé de sa vie ! Il la regarde encore, en faite, il ne cessait pas de la regarder, elle arrivait à l'apaiser. Il ferme les yeux un instant, oui il n'avait pas le choix que de s'amuser pour oublier son coeur brisé avec Noémie. Comment allait il pouvoir oublier son premier amour ? ça c'était autre chose ! *

Merci d'être là ma belle ! je ne sais pas si je serais toujours ici si tu n'avais pas été là ....

*quand il parle de Caleb et vu sa réaction, c'était peine perdue pour elle aussi, visiblement, ils sont fait l'un pour l'autre ! ouais non il ne pouvait penser à ça, c'était son unique amie, et il ne voulait pas la perdre pour une connerie d'amour. Il rit tout de même avec son histoire de vase, ça au moins c'était fait ! mais au moins on pouvait bien imaginer la rupture ! au fond il reste quand même une déchirure dans le coeur .... et lui il était parti sur ce chemin aussi, cette fois, c'était sur !*

Ton histoire tien debout, crois moi ! on ne peut se rétablir après avoir eu le coeur brisé par l'amour ...

*elle avait changé de discussion, les études, il grimace quand même, car il n'aimait pas étudier, pourtant c'était sa dernière année, il allait y arriver, mais c'est sur que son coeur brisé n'allait pas arranger les choses .... il regarde devant lui pour regarder où il marchait avant de sourire à sa proposition*

je suis pour ton aide à étudier, mais contre le fouet ! faut que je réussisse mon année en faite, mais je sens que ça va être très dur !

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Jeu 2 Juin - 23:58

Elle l'observa avec attention, tout en restant muette, tout en restant sérieuse. ça l'attristait de le voir comme ça, aussi... malheureux. Elle avait l'impression de se sentir impuissante. A part être là à ses côtés, elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait faire d'autre. Le simple fait d'en parler, de le réconforter de manière lourdingue à coup de "tu trouveras mieux", "elle n'était pas faite pour toi" et blablabla, allaient peut-être le faire souffrir davantage. Elle haussa de l'épaule à ce qu'il dit, ne pouvant que l'approuver, un spectre de sourire s'affichant de manière fugace quand il parla d'une place dans son lit.

Les femmes sont toutes fourbes... On dit des hommes, mais parfois la gente féminine n'est pas mieux.

Olivia n'avait jamais compris pourquoi certaines femmes jouaient avec les hommes, avec des "je t'aime... moi non plus" ou du "fuis-moi, je te suis, suis-moi je te fuis". Pour elle, c'était un manque de respect envers la personne. Ok les hommes n'étaient pas tous des anges, mais dans le cas présent, Edo était une des perles rares.

En tout cas, si tu ne veux pas rester chez toi, viens à la maison, la porte te sera ouverte. Même si ce n'est que pour quelques jours, le temps de trouver un autre appart'... J'ai de la place dans mon lit aussi.

Elle le regarda avec attention et secoua la tête, songeuse. Heureusement qu'elle ne pourra plus croiser Noémie, sinon ça aurait bardé. Fallait pas croire, malgré son apparence de femme frêle, quand Olivia était en colère, elle pouvait en être méchante. Elle ne se battait pas, du moins pas avec les femmes, mais tentait de toucher la corde sensible pour faire le plus de mal possible. Bon ok Noémie était malade mais ce n'était pas une raison d'agir comme ça, et encore moins de larguer par texto. C'était d'une lâcheté incomparable... Quand Edo la remercia, elle secoua négativement la tête.

Tu n'as pas à me remercier Edo. C'est normal, tu sais.

Tandis qu'elle partit dans ses délires psychologiques avec son histoire de vase, elle arqua un sourcil quand Edo la suivit dans son délire. Il trouvait que l'histoire tenait debout ? Avec son histoire de vase et compagnie ? Comme quoi, les barges finissaient toujours par se retrouver... Cependant, la fin de sa phrase la laissa perplexe.

Je ne suis pas d'accord. On peut toujours se relever après avoir eu le coeur brisé. Il y aura toujours une cicatrice mais au final on l'oublie. C'est comme si tu te cognes sur un chambran de porte, que tu t'ouvres le crâne et que tu as une cicatrice sur le front, à force tu oublies (elle est barge XD). Ou si je reprends mon histoire de vase, même s'il a été cassé, si on le recolle bien, il tient toujours debout. Et puis, c'est la vie de toute façon ! Aimer, tout donner à la personne, se faire larguer, aimer de nouveau, croire que tout est beau et rose, puis larguer la personne. Tout est un perpétuel recommencement. Des millions de personnes ont vécu la même chose avant nous, et ils n'en sont pas morts pour cela. L'humanité est bien faite, elle nous permet d'aimer plusieurs personnes, de nous faire souffrir mais de toujours en ressortir plus forts...

Elle esquissa un sourire avant d'enchaîner sur les études, grimaçant au pessimisme qui émanait de lui.

Mais non ! J'en suis sûre que tu vas réussir haut la main. Tu es quelqu'un de déterminé et d'ambitieux, alors ça ne peut que marcher. Jusqu'à présent, tu as bossé comme il le fallait, je ne vois pas pourquoi tu irais foirer ton année. Je ne vais pas te proposer de bosser maintenant, il me semble que tu n'as pas les idées pour, mais si tu veux, on peut aller boire un coup, histoire de se poser un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Ven 3 Juin - 21:33

C'est sur que parfois les femmes font mal et c'est ce qui vient de se passer avec Noémie, à quoi ça sert d'aimer si c'est pour souffrir ensuite ? En tout cas je ne suis pas prêt d'aimer à nouveau, entre Noémie qui me fait souffrir, et Moéra qui file avec un autre, j'avoue être un peu perdu dans tout ça ... Mais bon ainsi va la vie ....

*il était maudit, c'était ce qu'il remarquait, pourquoi n'était il pas tombé amoureux d'Olivia ? au moins avec elle, il pense qu'il aurait été heureux ... en tout cas une chose est sur maintenant, il allait s'amuser, peut être fera t il souffrir des femmes, mais au point où il en est .... La proposition de son Olive le fit sourire, en faite, il n'allait pas refuser ... s'installer chez elle serait une bonne idée, et surtout le faite de fuir son appartement là où il avait retrouvé Noémie devant sa porte, faible comme jamais il ne l'avait vue .... cette fois c'était fini, et si elle venait à se repointer devant lui, il la jettera comme une vielle chaussette ! il dépose un bisou sur la joue de son amie avant de lui sourire*

J'accepte volontiers ! mais avec des conditions .... s'il te plait ne dors pas en petite tenue hein ! je ne voudrais pas qu'il arrive quoi que ce soit ... si tu vois ce que je veux dire ...

*oui c'était normal, mais un merci était important pour lui, sans elle, il serait en petit morceau, entrain de pleurer toutes les larmes de son corps, dans un coin de son appartement, entrain de vraiment déprimer, mais il savait qu'avec elle, il ne tomberait pas dans le cliché du mec qui vient de se faire larguer. ... il l'écoute parler de son vase, et tout le tralalala, mais en faite, pouvait on vraiment oublier ce mal alors que c'était son premier amour ? mais oui il devait rester debout, comme ce vase qu'on recolle, mais lui il allait souffrir tout de même, et ne pas oublier d'aussitôt c'est sur*

dis pas tout ça, je vais encore plus déprimer .... oui je vais rester debout comme ton vase ... mais je ne pourrait oublier les traces qu'il gardera lui aussi ....donc il me faudra du temps oublier tout ça ...j'espère en tout cas en ressortir plus fort, car là personnellement je ne fais que me retrouver au plus profond d'un trou que j'ai creusé moi même, je n'avais pas les yeux grands ouverts, quand elle m'a quitté la première fois, j'aurais du y croire et ne pas espérer, car là j'ai l'impression qu'elle m'a repris par pitié ... alors je m'en veux d'y avoir vraiment cru

*Parlant des études il sourit, elle était confiante pour lui, ce qui avait pour don de le rassurer, mais bon, il allait effectivement tout faire pour réussir, il n'avait pas trop le choix. Une chose est sur .... il n'avait pas la tête à étudier, mais pour boire un verre, il ne dira pas non, se bourrer la tête voilà ce qu'il pouvait faire en cet instant même*

allons boire un verre, mais tient toi prête à faire mon BOB, enfin quoi que l'appartement n'est pas très loin, j'ai envie de me souler la tête en faite .... c'est pas top je sais, mais j'ai besoin de me changer les idées, et il n'y a que comme ça je pourrais y arriver

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Ven 3 Juin - 22:13

Olivia haussa vaguement de l'épaule à ses paroles. A quoi ça sert d'aimer si c'est pour souffrir après ? Elle-même n'en savait rien. C'était même une question à laquelle personne ne pourra répondre. Tout simplement parce qu'ils étaient humains, confrontés à l'intensité des sentiments qui n'était autre que leur faiblesse. Parfois, elle aimerait pouvoir mettre en pause cette capacité à ressentir des émotions. Mais c'était tout bonnement impossible, il fallait vivre avec. Et ça Edo le savait très bien lui aussi.

Comme tu l'as dit... Ainsi va la vie... Mais un jour ou l'autre, tu aimeras bien de nouveau. Que ce soit dans un mois, deux mois, un an ou deux ou trois, tu finiras par y passer de nouveau. Tout le monde repasse par là.

Elle regarda droit devant elle, songeuse. A force, il allait la faire déprimer elle aussi. Non vraiment l'amour, sur le coup, c'était tout beau, tout rose mais une fois que c'était terminé, ça vous assomait pendant un bon moment. Voilà pourquoi elle privilégiait la vie en solitaire. Au moins, aucun risque de souffrir par rapport aux autres. Quand elle lui proposa de rester chez elle, elle sourit légèrement quand il accepta avant de lever les yeux au ciel à sa condition.

Ne t'en fais pas, j'éviterais ce genre de tenue...

Bon ok, ils s'étaient déjà vu à poil une fois mais ce n'était pas une raison pour se la jouer dénudée. Tandis qu'elle lui sortait de nouveau son histoire de vase, elle grimaça aux paroles d'Edo. Mouais... elle n'était pas encore bonne pour être psychologue.

Je sais qu'il t'en faudra du temps. Je ne te demande pas de tourner la page d'ici là. Mais franchement, dans 60 ans, tu auras oublié. Donc ma théorie du vase ou de la cicatrice est quand même assez plausible. Et cesse de dire que tu t'étais en quelque sorte aveuglé. Elle t'aimait, tu l'aimais, elle avait compris qu'elle avait fait une gaffe, elle a voulu se rattraper. Elle ne t'a pas repris par pitié mais par amour. Sache que je ne la défends pas hein ! Donc, tu n'as pas à t'en vouloir d'y avoir cru, tout le monde aurait agi de la même façon Edo...

Elle le regarda fixement. Elle avait mal pour lui, mais d'un autre côté, elle ressentait une certaine "colère" à son encontre. Pourquoi se faisait-il du mal en émettant de telles hypothèses ? Et si j'aurais ouvert les yeux plus tôt ? Et si ? Et si ? Le mal était fait voilà tout, cela ne servait à rien de ressasser le passé en réflechissant à ce qu'il aurait pu être s'il avait agi d'une autre façon. Elle lui proposa de boire un coup et sa réponse la déprima au plus haut point. Il fallait s'en douter... Elle n'était pas capable de lui changer les idées alors autant se rabattre sur l'alcool. Elle haussa les épaules d'un air nonchalant.

Je ne dirais rien sur ça, je pense simplement qu'il y a d'autres moyens de se changer les idées. Mais soit... c'est ton choix ! Allons-y dans ce cas...

Elle avança de nouveau et remonta le long de la plaine afin de rejoindre le campus et ses bars aux alentours. Elle n'osait même plus rien dire d'autres, de peur de le déprimer de nouveau. Non vraiment, elle était nulle pour réconforter les gens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Ven 3 Juin - 22:49

*il ne voulait plus repasser par là, pourtant vu les paroles de son Olive, c'était comme ça, on ne pouvait pas y échapper, c'est là qu'il se dit qu'il est heureux de ne pas avoir la vie éternelle pour souffrir à l'infini ! quelle horreur ! il lui adresse un petit sourire, il avait compris, il n'avait pas le choix que de laisser ses sentiments sortir un jour où l'autre. Il soupire, c'était comme ça la vie et franchement, il se demande ce qu'il fout encore sur terre .... Peut être que c'était comme ça, qu'il avait des choses à faire et que la mort ne voulait pas de lui ... Bon stop faut arrêter de se noircir la vie, le soleil brille, ou plutôt brillait, là c'est la lune qui a pris les devant !*

Et on souffrira une nouvelle fois, en faite depuis que je suis ici, ça m'est arrivé deux fois, mais la deuxième était bien pire ....

*il soupire tout en regardant le ciel bien dégagé et les étoiles si brillantes dans le ciel, que c'était beau à voir ! bon ok ça lui rappelait un peu trop Noémie, surtout la lune, il hait la lune ! Quand il lui donne les conditions pour dormir, il rit un petit peu, il en avait besoin mais il savait très bien que Olivia ne tentera pas le diable, enfin quoi que on ne sait jamais ce qui pourrait se cacher derrière sa meilleure amie ! *

ouf alors ça me rassure ! car bon avec la tristesse ... on ne sait jamais ce que je pourrais avoir derrière la tête !

*il écoute sa théorie, ouais pour le coup à soixante ans, pour sur il aura oublié ! et surement il aura des petits enfants et tout ... donc ok il va y croire ! Comment être sur que Noémie avait agit par amour et non pas par pitié ? il ne le saura jamais, elle était partie, et il ne voulait plus la voir de toute façon ! c'était ainsi et pas autrement ! il voulait se rassurer un peu, mais c'était difficile à gérer*

tu as sans doute raison pour tout, là je suis assez défaitiste, faut pas m'en vouloir, j'essaie juste de comprendre ce qu'il c'est passé .... le pourquoi du comment elle m'a quitté ... moi qui l'aimait plus que tout au monde ... Soit, c'est fini maintenant, et je vais essayer de me reprendre en main rapidement, mais j'ai tellement envie de cacher sous la couette et me morfondre un bon coup !

*quand il lui propose d'aller boire un verre pour se souler, il la trouvait plutôt étrange, il avait pensé qu'elle aurait été pour, mais visiblement, non, il venait de tout gâcher, il ferme les yeux un instant avant de l'arrêter la prendre dans ses bras pour lui déposer un baiser sur la joue avant de la regarder droit dans les yeux *

non désolé, je ne voulais pas te mettre en colère, dis moi ce que je pourrais faire pour me changer les idées ? je ne voyais que cette solution là, mais si tu en as une autre je suis prenant .... s'il te plait aide moi ....

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Sam 4 Juin - 21:48

Elle soupira légèrement à ses paroles, oui ben oui, on souffrira de nouveau. Elle n'avait même plus envie de rétorquer, il aurait toujours réponse à tout, qui casserait toutes ces constatations.

Comme on dit, jamais deux sans trois... Mais la troisième fois est toujours la bonne.

Au pire, elle lui présentera des copines. Plus tard... encore faudrait-il qu'elle ait des copines. Des copains, ça, ça allait, mais sincèrement elle pensait vraiment qu'ils ne seraient pas au goût d'Edo. Après avoir fait part de ses conditions pour dormir, Olivia parvint quand même à esquisser un sourire.

Au pire, un somnifère et les risques seront balayés d'un revers de la main.

A la suite de ses paroles, Olivia garda son petit sourire. Pour une fois, et ce depuis le début, Edo avouait qu'il était défaitiste. C'était bien pour cela qu'il ne pouvait avoir de recul sur la situation. C'était encore trop récent. Elle secoua légèrement la tête.

Je sais qu'il ne faut pas t'en vouloir, et je ne t'en veux pas. Simplement, je ne comprends pas pourquoi tu cherches à comprendre le pourquoi du comment... Et à chercher tout ça, tu risques de te faire plus de mal que tu ne t'en fais déjà. Elle est partie, point final. C'est à toi de tourner la page et de faire ta vie sans te faire souffrir encore plus.

Après qu'il lui ait énoncé son envie de saoûler, elle commença à s'éloigner jusquà' vite se faire rattraper par Edo. Elle releva la tête vers lui et le regarda fixement, tout comme il le faisait avec elle. Une nouvelle fois, elle secoua la tête négativement.

Je ne suis pas en colère, Eddy. Vraiment pas... Mais je ne pense pas que se saoûler est la meilleure chose. Pourquoi ? Parce que pendant quelques heures tout ira bien, mais le lendemain, non seulement tu auras la gueule de bois mais ta déprime sera toujours là. Je pense que tu devrais déjà faire le "deuil" de ton histoire avec Noémie. Brûler, déchirer ou mettre dans un carton tout ce qui te rappelle ces derniers mois avec elle. C'est un bon défouloir, je t'assure. Ou je ne sais pas, bouge, part en voyage mais change-toi les idées d'une autre manière que sous l'alcool. Enfin bon, je ne t'interdis pas de boire un ou deux verres hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Sam 4 Juin - 22:11

On verra ça, mais pour l'instant, je ne pense pas à rencontrer une fille, j'ai eu assez en faite, j'ai besoin de me reprendre en main, et avancer, sans elle, du moins essayer ...

*il perdait espoir pour l'instant, alors penser au troisième fois et avoir la bonne femme à son bras. Mais bon, il allait arrêter de penser à tout ça pour l'instant, car ça ne servait à rien en fin de compte, puisqu'il savait que maintenant sa vie amoureuse était terminée. Il avait sourit à son amour de meilleure amie, tout en lui collant un baiser sur la joue tout en secouant la tête de gauche à droite*

non mais ça va aller toi ! pas de somnifère hein !

*il se fait vite remettre à sa place par son Olive, du coup elle n'était plus son amour de meilleure amie, mais la meilleure amie tout court, celle qui sait vous donner un coup dans le ventre quand il le faut, il grimace un instant avant de fermer les yeux, et lui prendre la main pour la lui serrer fortement, et la regarder dans les yeux, il devait tourner la page avec Noémie, il le sait, mais c'était pas si facile que ça à faire, il voulait bien, mais elle était bien trop présente dans son coeur pour l'instant*

j'aurais juste voulu savoir ce que j'avais fait au monde pour mériter tout ça ... mais d'accord, j'arrête et j'essaie de tourner la page, promis

*il voulait se souler la tête, juste pour s'amuser et se changer les idées, pas oublier Noémie, car oui il savait ce que ça faisait de boire, il avait rejoint son amie et il voulait la regarder, et lui prouver que ce n'était pas pour la mettre en colère, visiblement, elle avait vu les choses différemment, il la resserre tout contre lui pour laisser les larmes couler, cette fois c'était fait, rien qu'à penser qu'il allait devoir tout mettre dans un carton et l'enterrer, venait de lui ouvrir la porte de la tristesse, il caresse les cheveux d'Olivia tout en fermant les yeux, il respire un bon petit coup avant de la regarder à nouveau*

dans ce cas, j'aurais besoin de toi, je ne pourrais ranger toutes ses affaires dans un carton tout seule, je finirais par me retrouver dans un hôpital psychiatrique .... avec grosse déception et tentative de suicide ... enfin soit oublie ce que je viens de dire, j'aurais besoin de ton aide ... En ce qui concerne de partir en vacances je vais d'abord passer mes exams et je vais voir comment ça se déroule ...

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Dim 5 Juin - 19:01

Olivia continuait d'observer Edouardo avec une énorme attention. Le voir perdre espoir comme ça, le voir se faire autant de mal la faisait également souffrir. Elle était incapable de le rebooster, même pire encore, avec ses paroles, elle avait l'impression de le pousser encore plus dans ce trou sans fin. A force, ils allaient faire une thérapie ensemble. A l'origine, Olivia était toujours quelqu'un d'optimiste, qui avait vécu sa vie au jour le jour, mais depuis qu'elle était arrivée sur ce campus, elle avait certes fini par trouver sa place, mais elle se montrait plus souvent déprimée. En tout cas, rien qu'en voyant Edo, elle avait compris quelque chose : ne pas laisser entrer l'amour dans sa vie. La solitude était pesante de temps en temps mais au moins, personne ne pouvait vous faire de mal... Quand il parla de somnifère, elle haussa de l'épaule, esquissant quand même un léger sourire.

Bah ce n'était qu'une idée qui passait comme ça.

Non mais bon, elle serait capable de le remettre à sa place. Après lui avoir expliqué qu'il valait mieux tourner la page, Olivia grimaça à la réaction d'Edo. Elle avait pris l'habitude d'être trop directe et il était vrai qu'avec Edo, il fallait aller un peu plus en douceur. Qui plus est dans ces moments-là...

Pardon... je suis un peu dure dans mes propos parfois. Je ne m'en rends pas toujours compte. Je ne te demande pas de tourner la page de suite, je sais que c'est tout bonnement impossible. Simplement, je veux que tu te mettes dans la tête que tu n'as rien fait pour mériter ça, vraiment rien. Tu es un des hommes les plus formidables que j'ai pu connaître Eddy, et savoir que certaines femmes sont assez bêtes pour te laisser me fout la haine. Elles ne savent pas ce qu'elles ratent.

Elle détourna le regard, quelque peu gênée. Olivia faisait rarement de tels compliments mais quand elle le faisait, c'était toujours d'une grande sincérité. Oui, pour elle, Edo était d'une perle rare de ce vaste monde et il avait le droit au bonheur. C'était normal pour elle. Alors le simple fait de savoir que certaines représentatrices de la gente féminine le faisaient souffrir la mettait dans une grande colère. Qu'elles aillent se trouver de vrais ordures, ces mecs qui jouent avec vos sentiments, qui ne vous apportent rien de bon, et là, elles verront ce qu'elles ont perdu. Tandis qu'elle évoquait une autre solution, elle releva brusquement la tête aux paroles d'Edouardo. Ah là, c'était exagéré ce qu'il disait. Elle secoua vivement la tête, les larmes allant même lui monter aux yeux. Le suicide, pour Olivia, c'était un sujet sensible, très sensible.

Je t'interdis de dire de telles choses, ok ? Tout... mais pas ça !

Elle continua de le fixer, et secoua encore la tête. Ah ça non, elle n'allait pas oublier ce qu'il venait de dire de sitôt. C'était bel et bien ancré dans sa mémoire. Elle inspira un bon coup pour tenter de se ressaisir et surtout se calmer. Elle hocha alors de la tête, tout en détournant de nouveau le regard.

Je serais là pour t'aider, je t'ai dit que je ne te laisserais pas tomber et je compte bien tenir ma promesse. Tu me diras quand tu voudras le faire et je rapplique... Sauf si tu veux le faire maintenant. A toi de voir. Soit ça, soit on va se boire ce fichu verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Dim 5 Juin - 19:34

*il avait passé son bras autour de la taille de sa meilleure amie, il savait combien elle était importante pour lui, et savoir qu'il pouvait avoir confiance, et de l'aide de cette femme, ne pouvait que le sortir de la détresse qu'il avait en ce moment. Il sait qu'elle faisait ça pour lui, pour l'aider, et il allait arrêter de parler comme ça, il allait tourner la page, et s'en remettre, du moins il espère ! enfin avec une amie à ses côtés, pour sur, il allait y arriver ! et puis elle n'hésiterait pas à lui en foutre une bonne pour lui rappeler que la terre existe et que ça ne sert à rien de se faire plus de mal qu'il ne s'en fait. Mais au final, il se rend compte qu'il aurait du se douter que tout ne devait pas être rose, enfin cette fois,c 'était fini, personne n'allait pouvoir lui faire du mal comme ! ! Il pose sa tête contre la sienne, en fait, il avait à ses côtés la plus merveilleuse des femmes, il avait quelqu'un avec qui il pouvait passer de bons moments, à faire la fête, sans pour autant se torturer l'esprit avec l'amour*

merci mon Olive ! je me demande ce que je ferais sans toi .... tu as toujours les mots pour me remettre les pieds sur terre ... je vais finir par me dire qu'en faite, j'ai épousé la plus merveilleuse des femmes ! bon ok c'est pas l'amour, mais de l'amitié ! mais peu importe, au moins je sais que je ne pourrais pas te perdre .... et promis je ne dirais plus ce genre chose, je ne pourrais mettre fin à ma vie, rassure toi, car tu es là dans ma vie, et c'est une chose des plus importante pour moi ... avoir une amie comme toi, on ne peut avoir ça deux fois dans notre vie !

*il s'arrête avec elle, et se place face à elle, il avait senti sa tension il lui caresse la joue et lui adresse un petit sourire tendre, rempli d'amour amical, il lui pose un baiser sur le front avant de lui faire un petit câlin tout en la resserrant contre lui, il voulait la rassurer, il pétait juste un plomb, il la regarde à nouveau tout en penchant la tête sur le côté*

alors, je vais te proposer un truc, on file chez moi, on se faufile sous la couette, et on sourit ! non je rigole, je te propose d'aller chez moi, je dois encore avoir quelques bières au frigo, des cartons sont déjà chez moi afin que je puisse faire mes valises et partir de cet appartement ... sans oublier qu'il y a des Pringles ! ! ! ! !

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Johnson

avatar

MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Dim 5 Juin - 22:46

Olivia tentait de réconforter du mieux qu'elle pouvait son ami. Lui rendre la pareille quoi... Après tout, Edo avait dû faire pareil pour elle lorsque Caleb avait disparu. Sauf qu'elle ne s'en souvenait pas... ça, c'était déjà une bonne chose. Mais elle craignait quand même d'avoir été comme lui. Aussi perdu. C'est fou ce que l'amour pouvait faire faire. Alors qu'il la remercia, elle fit un petit geste nonchalant pour lui montrer qu'il n'avait pas à le faire. Sauf qu'il continua. ça la touchait grandement et en parallèle, ça la gênait toujours autant. Elle n'était pas habituée à de telles démonstrations d'amitié. Elle afficha un petit sourire taquin et haussa les épaules.

Ce que tu ferais sans moi ? Oh, beaucoup de choses je crois. Elle vira soudainement d'expression, changeant du tout au tout en prenant un faux air choqué. Non mais attends, c'est juste maintenant que tu te rends compte que tu as épousé la femme la plus merveilleuse qu'il puisse exister ? Ahlala mieux vaut tard que jamais.

Elle laissa quand même échapper un petit rire, bien entendu elle plaisantait. Elle était tout sauf parfaite. Elle avait un caractère de m*rde, une franchise et une sincérité qui pouvaient faire mal, un tact inexistant et en plus de ça, elle était un aimant à problème. Mais on l'aimait comme ça et pour rien au monde elle ne changerait. Toutefois, elle fut rassurée quand il lui promit de ne plus parler de suicide.

Je préfère ça. Car bon, ce serait la pire bêtise à faire. Et puis si tu fais ça, je me débrouillerais pour te pourrir ta vie éternelle, peu importe où tu seras.

Elle ne sourit même pas, non non, c'était bien une menace made in Olivia. Lorsqu'il se planta face à elle, elle le regarda avec attention avant de resserrer son étreinte lorsqu'il la prit dans ses bras. Ce qui avait don de la calmer pour de bon. Elle se recula ensuite et esquissa un sourire à sa proposition, levant quand même les yeux au ciel au début de sa phrase. Mais bien sûr, autant faire comme dans les pubs avec les sourires bien coincés. Elle haussa de l'épaule, gardant son sourire aux lèvres.

Tu me prends avec les sentiments, les Pringles quoi... Bon, allons faire un tour là-bas et faire le gros tri.

Elle s'avança lentement, reprenant la route du campus afin de rejoindre le quartier des Alphas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Lun 6 Juin - 21:10

*Franchement il ne sait pas ce qu'il ferait sans elle, elle était si importante pour lui ! que d'ailleurs le premier qui essaie de les séparer n'aura plus de tête ! il a déjà perdu sa soeur de coeur, enfin oui et non, il verra quand elle reviendra de son voyage de noce si il la voit avant la fin de l'année scolaire .... sinon il aura compris .... mais Olivia, il sait qu'il peut compter sur elle à n'importe quel moment. Même pour se marier avec elle ! faut le faire tout ça ! Ce qu'il y a c'est que oui il l'aime cette fille, mais jamais au grand jamais il n'oserait essayer quoi que ce soit, car si jamais il venait à la perdre, il ne pourrait jamais s'en remettre .... il lui sourit un instant avant de reprendre petit à petit confiance en lui et reprendre un peu du poil de la bête*

Je ne pense pas que je fasse autant de chose que tu ne le crois, et quand à savoir si j'ai épousé une femme extraordinaire je le sais depuis un bail ! depuis le début je me suis bien entendu avec toi .... et j'en suis le plus heureux ! ! ! !

*personne n'est parfait, mais pour lui, il acceptera toujours Olivia comme elle est, d'ailleurs ça fait un moment qu'il la connait et il ne cesse de se sentir bien tout simplement, elle sait comment s'y prendre avec lui et c'était important de bien cerner les gens .... surtout ceux qui nous tiennent à coeur ! Quand il voit qu'elle est soulagée qu'il ne parlera plus de suicide, car faut avouer il a été con sur le coup, car jamais il n'y avait pensé en faite, il racontait que des conneries tout simplement, il n'avait pas voulu la froisser avec ça*

je pense que si je venais à mourir il y en a une qui viendrait vite me remettre sur pied, bon ok je ne veux pas être un vampire, j'aime ma vie de petit mec de Palm Bay qui vient de se faire larguer par texto !

*il savait qu'elle était sérieuse, et puis il ne voulait pas la rendre malheureuse alors c'est sur qu'il fera attention pour ne pas lui faire du mal. Il l'avait serrée tout contre lui, profitant de cette étreinte pour se rassurer un peu, car savoir que Noémie était partie de sa vie, allait le perturber tout de même, mais il sait qu'il pourra reprendre sa vie en main, après quelques semaines, il ira mieux, c'est sur ! enfin il va essayer pour sa meilleure amie ...*

Je te connais ma belle, et puis nous savons tout les deux ce que c'est que les Pringles ! ! ! ! allez go chez moi !

*il la garde dans ses bras, ça lui faisait un bien fou en faite, il s'avance jusqu'à son appart pour pouvoir vider tout et tout ranger afin de tourner la page Noémie Cooper !*

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy A. Faure

avatar

MESSAGES : 1094
LOCALISATION : Palm Bay
TU FAIS QUOI ? : mécanicienne

Votre Personnage
GROUPE :: Fire burning
DON :: magique
MOI:: Elle ignore qu'elle est vraiment une sorcière ! Elle adore avoir la tête dans un moteur et les mains pleine d'huile !

MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   Ven 18 Nov - 12:36

  • Voilà j'étais sortie du secrétariat et j'avais qu'une envie retrouver ma petite chambre dans le batiment Béta et de me poser car je commencait a avoir vraiment mal au pieds à force d'avoir attendu ! Je sort du batiment administratif et me retrouve sur une place avec des allées qui vont dans tous les sens, je prend mon plan et cherche laquelle il faut que je prenne parce que il n'y a aucun panneau indicateur ici, d'ailleur je me demande comment font les étudiants ici pour se retrouver parce que moi je ne comprend rien, et quand je les vois filer autour de moi je me dis que je suis dans un endroit de fou ! Bref je m'arrete au milieu de la place et me pose 5 seconde, pour me retrouver, je tourne le plan dans tous les sens et me dirige vers une allée avant de faire demi tour vers une autre, mais rien à faire, j'hésite, j'arrive pas à me deicder laquelle c'est, et mes papiers commence vraiment à m'encombrer ! Je reste le nez dans mon plan, en inspirant à fond, et ma voiture qui est à l'entrée du campus pleine, qui attend que moi pour que m'installer dans ma chambre, d'ailleur sur le plan, mon batiment est pas loin de l'entrée, et en y reflechissant tout à l'heure je suis arriver par la droite alors c'est unes des allées qui partent de là, mais laquelle, en tournant le plan encore un peu je me dirige vers l'allée que je pense etre la bonne !

_________________


'Cause baby, you're a firework !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plaine des Etudiants [Partie Publique]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plaine des Etudiants [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Procès - Partie Public
» [Inscriptions partie 136] Le XIXème siècle : la lutte pour la République.
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-