un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 New York (partie public)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Lun 30 Jan - 22:26

Si quelqu'un devait bien détester l'autre, c'était Zoey. Pourquoi lui posait elle cette question qui avait eut l'audace que de le laisser sans voix. Pourquoi la détesterait il ? D'avoir été une merveilleuse petite amie ? Une magnifique mère ? Une épaule sur laquelle, il s'était à de nombreuses fois reposer ? Si elle savait ce qu'il avait en tête, en cet instant bien précis, elle en serait certainement étonnée. c'est bien pour cela que pour la rassuré, il lui prit la main, geste signifiait juste qu'il avait aussi besoin de la rassurer à ce niveau là. jamais il ne voudrais qu'elle croit une telle stupidité. Il sentit l'impulsion dans sa main et il en fut rassuré, mais les mots qu'elle prononçait indiquait encore qu'elle doute. Il passa sa langue sur ses lèvres, s'apprêtant à un éventuel dialogue ... Inconsciemment, i!l caressa sa peau de son pouce, tout en regardant la route. Je n'ai aucune raison de te détester Zoey ... , il se répétait certainement mais si elle avait besoin d'entendre ses mots, il lui répèterait le nombre de fois qu'elle désirerait. Et quand elle lui demanda de promettre, il fronça les sourcils et se retourna cette fois ci vers elle : Tu doutes de ce que je te dis ? Il savait qu'il devait regagner sa confiance, et pour cela, il voulait pas lui faire de promesse. Il voulait l'aider à ce qu'elle croit encore en lui, en ces mots, en ce qu'il est réellement et pas cet homme qui avait été con dans un phare à la quitter si brutalement. Si il fallait faire reconstruire un chemin, il ferait tout pour ... Il voulut enlever sa main, et sentit cette pression qui la retenait. Il ne voulut pas la regarder, pour ne pas la mettre mal à l'aise ou il ne savait quoi. Juste que aux yeux de Cage, cela était un peu soudain et quand elle lui dit qu'elle avait froid aux mains, qui en effet étaient glacées entre ses doigts, il ne put s'empêcher que d'enlacer ses doigts aux siens What a Face et la réchauffer de son pouce qui caressait sa peau, encore. Il ne réchauffait qu'une main, il savait que le geste aurait pu être mal perçut mais il avait fait une promesse de veiller sur elle, de vouloir son bien et quoi de mieux que d'être le radiateur personnel d'une main --' ... Il voulait cette main dans la sienne, et elle venait de lui donner l'excuse du siècle pour en profiter et assouvir se petit besoin ... Quand Nana vint dans le sujet de conversation, Cage était un tantinet boudeur. Il n'aimait pas ce Aaron, impossible autrement de toute façon et il écouta Z lui faire "la morale". Il bouda encore plus, il avait cette impression de solidarité féminine voué à détruire son avis de père >< mais quand elle lâcha les derniers mots, concernant Giovanni ... Elle ne le savait pas mais elle venait de lâcher une grosse bombe. Le visage de Cage changea brutalement, impossible que de montrer autre chose que de la frustration ou encore une mine désespérée. Il lâcha sa main pour le coup, et se frotta le bout du nez --', genre je dois nier ce qui se passe en moi là pour l'instant et dit d'une vois qui se voulait "sûre" : T'a raison ... Si elle savait que son oncle avait réussit et que c'était à cause de lui que C et Z c'était finit. Elle avait fait l'effort que de lui résister à cet homme, mais Cage n'avait pas su ... Jouant sur le fait qu'il était un danger pour Z et N, Cage ne pouvait pas épargné cette idée que de les tuer, de sa faute ... Même si Cage savait qu'il s'était fait berné par l'italien, il savait aussi qu'il avait prit la bonne décision. Il avait la conscience tranquille ...

Inattendu, c'est le mot. Les voilà entrain de discuter de leur première fois et Zoey fantasmait sur Ashton kutcher ... Limite, il boudait encore parce que se mec lui pourrissait la vie. C'était le deuxième homme de la vie de Zoey Rolling Eyes et il arrivait à en être jaloux quoi >< Elle le nargua et quand il tourna son visage vers elle, afin de rétorqué quelque chose de méchant et qu'il vit son regard, il comprit qu'elle parlait d'eux ... Cage eut les joues légèrement rebondies et fit juste un petit sourire à ce qu'elle disait. Heureusement qu'elle lui parla de Lady Gaga, ça lui cassa de suite sa vision HOLLOW avec son bébé . il se secoua la tête et arqua un sourcil : Non ça va, je suis carnivore donc bon --' ... Et puis, une salope, c'est toujours mieux que rien What a Face Typique du mec qui couche partout et avec n'importe qui --' ...

La voiture en panne, Zoey s'énervait encore et encore, et cette fois ci elle parla en portugais Cage posa son fessier contre le coffre ouvert et croisa les bras sur son torse, ne pouvant s'empêcher que de l'écouter ruminer de la sorte. Sans le savoir, un sourire naquit sur ses lèvres, celui de l'homme conquit qui ne peut s'empêcher de fantasmer devant un accent aussi magnifique que celui de Zoey. Rien que pour ça, il pouvait lui lancer des piques toutes la nuit Rolling Eyes Ma faute, ma faute ... Zoey, TU t'énerves pour un rien, TU t'en prends aux autres alors que je te conduis gentiment à New York. Tu râles à cause d'une panne électrique du à la pluie, TU cries pour faire du vent. Arrêtes un peu, ça sert strictement à rien ce que tu es entrain de faire là. et JE n'étais pas censé savoir que j'allais devoir me taper des heures de bagnoles sinon OUI j'aurai fait un ckeck up de la voiture. C'est toi qui est énervante avec tes petits airs de précieuses ... Il fit un oui oui de la tête et se redressa de sa voiture pour faire ce qu'il avait à faire, c'est à dre stopper ce manège pour qu'ils aillent enfin se sécher à l'intérieur qui soit disant passant, n'était pas vraiment terrible --'/ Zoey se cacha d'entrée derrière Cage, alors qu'on leur donnait les clés de cette Put*in de chambre, il se retourna vers Z et c'était un moment où encore une fois, il s'en serait bien passé. Lui qui faisait tant d'effort pour ne pas tomber dans de tel travers, le voilà nez à nez avec elle, si proche de ses lèvres qu'il rêvait d'embrasser ... aie, c'était dur. Elle lui claqua un bisous sur la joue et la tapota, c'est alors qu'il revenait à la réalité le pauvre ... la dure réalité. Se rendant dans la chambre, ils firent les cons, à se battre pour a première place dans la salle de bain. Les menaces fusèrent et celle de Zoey, était terrible --' Il ne s'attendait pas du tout à une telle réplique et il la regarda droit dans les yeux. En riait elle vraiment ? Où lui faisait elle passer un message ? C'était audacieux ce qu'il allait faire mais il allait jouer avec elle ... C'était du chocolat ou un autre homme ? Car ton petit coeur brisé à eut vite fait de se raccommodé avec Julien .. En même temps, c'était ce qu'il pensait mais il était bien élevé ( quand ça lui prenait) et ne voulait pas non plus la jouer constamment sale con de cette manière, mais elle lui a tendu une perche en ressassant "la douleur", lui, il en a fait part de la sienne quand il la voit avec Julien, que oui, il avait eut cette impression d'avoir été très rapidement remplacé Rolling Eyes et quand elle le traita de pervers, il lui fit des yeux terriblement arrogant et ténébreux, T'imagine même pas comment ... Ses yeux la dévisagèrent de haut en bas et hop, le coup de C*l suivit. Durant toute sa douche, il tenta de se préparer psychologiquement à cette nuit qu'il s'apprêtait à passer. Zoey et lui dans la même pièce, c'était un peu inattendu. tout l'était avec eux de toute façon --' ... Torse nu, avec une serviette qui lui enroulait la taille, il sortit de la pièce et son regard se propagea sur tout ses vêtements qui englobait tout les meubles. Il releva son regard vers elle et là seule chose qu'il vit, c'est Zoey tenir son doigt car elle venait de se brûler --' Mais comment a t-elle fait ça elle ? --' en bonne comédienne, elle se jeta sur le lit et il se pencha pour regarder et arqua un sourcil : Zoey, t'a plus rien ... T'es une vampire, une brûlure ça prend deux secondes pour se refaire ... Il pinça ses lèvres et lui tapota la cuisse doucement, l'air de dire " mais oui, ça va allé ... ça va allé ..." xD

Après ce qu'il venait de se passer, elle fila prendre sa douche et Cage prit le temps lui aussi de se fumer une clope à la fenêtre ... il regarda le ciel qui se déchainait encore sous cette pluie torrentielle. Les éclairs parcouraient le ciel, mais le tonnerre ne suivait pas, signe que cela se calmait doucement. Il sentait les odeurs vanillé lui titiller son sens olfactif et cela l'apaisait, et quand celles ci devinrent plus forte du à la porte de la pièce qui venait de s'ouvrir, Cage balança sa clope du bout des doigts et eut un bébé choc quand il se retourna et qu'il vit Zoey ... Cheveux mouillé, tee-shirt à lui, BOXER; ça lui rappelait encore un tas de trucs. Il ne se priva pas de la regarder mais sentant que son regard devenait quelque peu soutenu, il répondit à sa question en allant chercher le reste de bouffe acheter en chemin. Il se mit dans le lit et elle le rejoint. Il sortit TOUT ce qu'il y avait et c'est là que Zoey, lui parla d'un truc complètement CHELOU xD Il ne savait pas si il devait lui faire confiance ... Il la regarda faire, quand même et tenta de faire le même, en même temps qu'elle ( il n'avait pas le choix). le gateau en bouche, il prit sa gorgée de bière et c'est quand il vit ses cheveux aller de gauche à droite, qu'il arqua un sourcil, ne pouvant pas parler mais son visage posait une question genre " t'es sérieuse ? "ôO ...

A la suite, il proposa une couverture pour créer une barrière entre eux ... Non mais juste qu'il ne voulait pas que de la nuit, son envie que de la prendre dans les bras arrive par hasard et qu'il la mette mal à l'aise. En fait, Cage faisait tout pour qu'il n'y ait pas de malaise, pas d'insinuation, pas de vérité passé, rien de tout ce qui pouvait engendré un MALAISE. Il n'en voulait absolument pas, CARPE DIEM .... Mais contre toute attende, Zoey balança sa couverture qu'il suivit du regard avant de la regarder à nouveau. C'était elle qui parlait de PULSIONS ... Il voulut dire quelque chose, mais en fait sa bouche fit un "O" avec un sourire qui voulait se faire sur les lèvres. genre, il en revenait pas de ce qu'elle venait de dire et il la trouvait bien "surexcitée". Soudainement, il se fit attaquer. elle était à califourchon sur lui ... Put*in xD NON MAIS ELLE VEUT SA MORT BORDEL! Il sentit ses cheveux parcourir son torse nu et c'était eux qui lui faisait chatouille en premier --' et c'est quand il vit ses doigts se faire un chemin pour des chatouilles, il fit des non non de la tête très rapide : Non ...Zo .. non, tu sais très bien que j'ai Horreur de ... Mais de suite, elle l'attaqua et Cage se débattit doucement sous elle Rolling Eyes Il lui attrapa enfin les poignets pour mettre un « stop » à ce qu'ils étaient entrain de faire. Elle comprit que c'était pas « très bien » la position ... Puis, Cage ne disait rien mais la résistance face à la tentation pouvait céder à n'importe quel moment --'. Elle arqua un sourcil et elle se laissa tomber sur le côté, et Cage bien sûr la laissa faire. Il souriait et croisa les bras sur son torse. En fait, il adorait quand Zoey était une grande enfant et c'est pour ça, qu'il attrapa le coussin avec lequel elle était entrain de chipoter du bout des pieds et il se leva, vitesse vampirique du lit et lui dit, debout : Moi je me soigne pas et je m'en porte pas plus mal ... Et il frappa le coussin sur ses jambes qui étaient en l'air et sauta sur le lit pour qu'elle saute comme si elle était sur un trampoline. Hôtel pourrit mais les matelas étaient cool xD Allé, lève toi Silver, je sais que tu meurs d'envie de me foutre une raclée ... Il prit son coussin comme si c'était une épée et la pointa sur elle, prêt à attaquer ....

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mar 31 Jan - 1:11

Elle tenta un petit sourire lorsqu’il la assura à nouveau et sentit le pouce de Cage caresser sa peau ce qui la rassura pleinement. Baissant son regard sur le geste elle eut un petit sourire inconscient. C’est la qu’elle lui demanda de le promettre , c’était plutôt une promesse pour le futur qu’elle lui demandait de faire mais à bien réfléchir , il avait déjà rompu plusieurs promesses qu’il lui avait faite dans le passé Rolling Eyes Son pouce passa au dessus de celui de Cage par moment pour le caresser aussi , se déstressant de par ce geste , car elle venait de poser une question assez direct, elle qui avait pour habitude de tourner au tour du pot d’habitude … «  Je doute pas c’est juste que j’ai besoin que tu me le répète … j’ai besoin d’être rassuré… » Alors que Cage allait pour retirer sa main, Zoey y donna une impulsion afin de la garder encore un peu dans la sienne. Un geste un peu audacieux certes et c’est pourquoi elle desserra de suite son emprise mais contre toute attente il fit glisser ses doigts contre le sien et ce simple geste lui renversa totalement le cœur. Elle fit de même , posant le bout de ses doigts contre le dos de sa main la caressant elle aussi d’une douceur tendre.  « Merci » souffla-t-elle en le regardant de biais.
Cage boudait mais Zoey se devait tout de même que de lui faire la morale. C’était assez injuste de juger quelqu’un avant de le connaitre, même si cette personne n’avait que 6 ans What a Face a son tu as raison , elle tourna son visage vers lui , arrêtant les mouvements de ses doigts , un sourire «  Répète pour voir j’ai pas bien entendu ? Non mais un après midi nana l’invitera à la maison et tu viendras comme ça tu pourras faire ta petite enquête et ton papa surprotecteur je sais que tu en rêve mais soit pas trop dure avec lui , il n’a que 6 ans … » dit-elle en riant. Cependant le manque de la peau de Cage se faisait et ressentir et elle tentait tant bien que mal de ne pas laisser paraitre ce manque si brutale à travers quelques ricanements enfantins.

C’était tout bonnement inexplicable. En effet Cage & Zoey était entrain de parler de leur première fois ensemble. La jeune brésilienne avait un sourire assez mutin lorsqu’ils parlèrent de Ashton parce qu’elle lisait dans sa voix une certaine jalousie qui n’avait pourtant plus lieux d’être mais c’était un bonheur que de ressentir cela après tout. Bien entendu elle ne pu s’empêcher que d’entrer dans son jeux , le taquinant légèrement. Mais tout ceci n’était que des paroles mais son regard disait tout autre car il prouvait bien que les frissons qui parcouraient son corps étaient bien du à ce souvenir et non à Ashton Kutcher. Elle se sentit rougir de plus belle en voyant les joues de Cage rebondir. Cependant la suite sur Lady Gaga et cendrillon lui fit perdre le sourire , voilà qu’il gâchait ce beau moment passé et a ces dernières paroles, elle reposa sa main sur sa cuisse, évitant tout contact qui pourrait se faire. «  Classe , vraiment Classe Cage » dit-elle en secouant la tête et c’est la que de suite elle se demanda si elle aussi ce n’était pas par dépit ou un truc du genre What a Face

Elle ne pouvait pas s’empêcher de s’énerver , la tension était au rendez vous ainsi que la fatigue, le mal être du à la pluie qui les avait trempé et tout et tout, elle pencha la tête aux paroles de Cage rapidement tout en faisant des blablabla. «  Je m’énerve pas pour rien Cage c’est toi qui t’énerve je te signal , j’arrive tranquillement et tu m’envois balader » Levant la tête elle fit de grands gestes et le regarda «  Oh toi tu devais faire partie de ceux qui penser que la terre était plate » dit-elle en le refaisant «  Déjà tu m’expliques c’est quoi cette répliques pourris. Je te signal que c’est pas moi qui suit né il y’a plus d’un siècle alors entre toi et moi je me demande qui a été le plus incrédule. Mais bien sure que je râle tu crois quoi que je vais me mettre à danser autour de ta voiture ,oh génial elle est en panne j’adore rester sous la pluie a me prendre une Put*in de chavane de Mer*e et ohlala qu’Est-ce que c’est excitant de dormir dans un hôtel miteux . Mais quelle aventure. ! Et Arrête de dire que j’ai des airs de petites précieuses je suis dans mon droit je te signal je vais avoir mes REGLES ! »

Une fois dans l’hôtel , le gérant leur donna la clé de la chambre de l’amour et Zoey se précipita afin de préciser que c’était elle qui prendrait le lit et que Cage devrait dormir sur le canapé. Cependant lorsqu’il se retourna vers elle , jamais elle n’aurait cru se trouver aussi proche de son visage. En effet elle pouvait ressentir son souffle se répercuter contre sa peau ce qui la fit légèrement chavirer. C’est pourquoi elle décida de prendre le dessus et de s’en aller la première peut être pour se protéger … d’elle-même , de ses pensions qu’elle avait lorsqu’elle était si proche de lui. A ce moment là , la seule envie qu’elle avait eu c’était de nouer ses mains autour de son cou et de balader ses lèvres contre les siennes. Une fois arriver dans la chambre, ils se retrouvèrent dans une situation plus qu’inconfortable mais tellement conne , tellement eux. Bien entendu elle ne pu s’empêcher de rire. La première place dans la salle de bain était le gros lot de cette petite querelle. Ne pouvant s’empêcher de faire une petite remarque sur sa nouvelle masse de muscle qu’elle appréciait grandement et c’est la qu’il rétorqua avec le chocolat. « Si c’était un homme j’aurais certainement passé la porte mon chère tu savais qu’on pouvait perdre en moyenne 360 calories en faisant l’amour… alors c’était du chocolat tu sais que j’aime les clichés …mon cœur, mon cœur sache que c’est surement l’organe le plus mystérieux Cage .. Même pour moi » . Cage, par la suite se la jouait pervers en lui disant qu’il n’attendait que ça : la voir dormir nu ce qui n’échappa pas à Zoey qui lui en fit la remarque. En le voyant faire elle posa son index sous son menton l’obligent a ne pas baisse la tête pou la déshabiller du regard. «  C’est pas ton style .. À moins que tu veuilles rejoindre le motard du bas ?! » Dit-elle en plongeant son regard dans le sien. Doucement elle se pencha vers son oreille «  Et c’est dommage j’aimerais pas que tu es une petite égratignure » Laissant Cage aller prendre sa douche le premier , lorsqu’il sortie de l’endroit tel un dieux du stade What a Face , elle resta sur le C*l et ne pu s’empêcher que de laisser son regard trainer sur son corps de long en large , de haut en bas en diagonal tout ce que vous voulez xD et c’est dans un moment d’inadvertance qu’elle se brula la cuisse avec sa cigarette. Allant se laisser tomber sur le lit , elle leva son regard vers Cage et secoua la tête. [color:cd81=^palevioletred]«  Mais non sa me fait mal » dit-elle en montrant sa peau qui n’avait pas encore cicatriser complètement. Zoey mettait un peu plus de temps que les autres --’ et a son tapotement de cuisse elle pointa son doigts vers lui , fronçant les sourcils «  je t’interdis de te moquer de moi Cage , j’exige un bisous magique ! » dit-elle en levant sa jambre What a Face

Une fois après avoir prit sa douche Zoey sauta sur le lit en mode tailleur directement et tira un peu le tee-shirt face à Cage. Tandis qu’elle venait de lui dire d’essayer quelque choses , Zoey se doutait bien qu’il n’allait pas le faire jusqu’au bout et c’est en posant sa main sur les joues de Cage sans pour autant y appuyer , elle lui secoua la tête. Oui elle n’avait nullement envie de se prendre un jet de miette et de bière dans la tête alors qu’elle venait tout juste de sortir de la douche. «  oui c’est sérieux , allait avale , c’est bon ! » Par la suite Cage proposa un système de couverture roulé en boule afin de mettre une limite entre eux et de manière jouette Zoey la balança pour lui sauter dessus et lui faire tout un tas de chatouille. Oui elle était remonté comme une pile ceci était certainement lié au stresse qu’elle éprouvait en ce moment même que de se retrouver dans la même pièce que lui , de devoir dormir dans le même lit sans même pouvoir faire se dont elle rêver depuis plus de 365 jours maintenant. Assise à califourchon sur l’américain , elle se pencha légèrement sur lui , ses cheveux caressant son torse par la même occasion sans le vouloir et se mit à lui faire des chatouilles  «  Oui je sais et c’est bien pour ça que moi j’adore faire ça … » dit-elle malicieusement. Cage se débatit légèrement sous elle et elle en profita pour prendre un peu plus ses aises. Elle prenait un plaisir monstre à lui faire subir cela à vrai dire Evil or Very Mad mais chose qu’elle n’avait pas prévu c’était qu’il lui attrape les poignet. Légèrement , elle vacilla et elle se rattrapa in extrémiste en posant la paume de sa main contre son torse. Son visage tout près du sien encore une fois , les poignets toujours prisonnier , elle s’écarta et se fit tomber sur le côté alors qu’il lâchait son emprise. La situation était devenu un peu trop intimiste à son gout et les mêmes envies qu’elle avait ressenti à l’entrée venaient de renaître en elle pour ne pas dire de manière plus virulente dans cette position … Jamais elle n’aurait pu résister à la tentation qui était devenu bien trop forte. Cage se leva sur le lit , prenant en otage le cousin avec lequel elle jouait et elle resta la les jambes en l’air un peu con pour le coup, coupé dans son élan. Rebondissant suite au saut de Cage des plus faramineux , elle fit les gros yeux alors qu’elle venait tout juste d’échapper à une chute phénoménal. «  Pourtant tu devrais, mes pulsions à moi son beaucoup plus délicate et moins dangereuses soit disant passant » Attrapant le cousin , elle se leva à la matrix sans s’aider de ses mains. «  Tu lis dans mes pensées n’est-ce pas Thurner ? » dit-elle en lui faisant en signe de venir se battre de la main. Sautillant elle aussi sur le lit , elle se protégea le visage de ses deux poings tel une boxeuse «  Plus de 6 ans de boxe tu ne peux pas rivaliser.. » dit-elle avec un sourire. Elle attrapa un autre coussin en le voyant faire et le pointa elle aussi vers lui , chaque boue des cousins se touchant tel deux escrimeur au début de leur match. Elle attrapa la casquette de Cage pour la remettre et baissa quelque peu la visière histoire de se protéger What a Face «  Honneur aux …. Dames » dit-elle en lui faisant une petite révérence.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mar 31 Jan - 9:55

Sa main dans la sienne, Cage la garda précieusement. c'était pas tout les jours qu'il pouvait prendre la main de Silver Rolling Eyes même si un autre l'avait déjà demandé avant What a Face --' ( le jeu de mot à 6h56 du matin précisément --') Il avait se besoin de la rassurer, de lui dire que non, il ne pouvait pas la détester en un geste qui procurait douceur et chaleur. Mais sa demande de promesse le désarçonna puisque "ho grand jamais", il n'avait "faillit" à une de ses promesses et si c'était le cas, c'était contre son grès. Tournant son visage vers elle, il vit de ses yeux vus --', qu'elle avait réellement besoin qu'il dise ces paroles. Il lui fit alors un petit sourire et pencha sa tête pour lui dire d'une petite voix : Promis, je ne te déteste pas et jamais je ne ferai une telle chose. Rassurée maintenant Silver ? . La situation était bizarre. Il y a plus d'un an, ils se séparaient. Ils vécurent un moment pénible tout les deux - or, Zoey ne savait pas du tout que Cage avait vécu le drame de sa vie- et le voilà entrain de lui promettre que jamais il ne la détesterait, qu'il était dans l'incapacité de ressentir une telle animosité à son égard. c'était en soit, le monde à l'envers, c'était elle qui devait adorer le détester, jouer avec ses pieds pour qu'il paie tout ce qui lui a fait endurer. Et c'est là que ces yeux se froncèrent car oui, il se posait lui aussi cette question : " est qu'elle le détestait ?". ne voulant pas "briser" se moment, il se retint de lui poser cette fameuse question, peut être que plus tard, il aurait les tripes de la lui demander. maintenant, il ne voulait pas ... il voulait encore garder cette main contre la sienne. Concentrer sur la route, ils vinrent à parler de leur fille adorée, Valentina. Sujet tabou pour le père protecteur qu'il était mais Zoey ne devait pas comprendre cette bouderie bien plus forte qu'à son habitude qui préoccupait le visage de Cage. Dés qu'elle eut prononcé le prénom de Giovanni, le coeur de Cage fit un bond dans sa poitrine, se rappelant se secret assez "lourd" revenir à la surface. Il ne voulait pas qu'elle sache et il savait, qu'elle e saura jamais Rolling Eyes . Il l'avait fait pour le bien de tous, et il lâcha sa main, se sentant presque coupable de l'avoir garder autant de temps alors qu'il ne pouvait plus le faire. A sa "demande", il sourit de façon "hypocrite" car fallait bien s'en douté, il n'était pas "joyeux" de la situation. Le prénom G vint mettre un froid en Cage et un Aaron vint lui ruiner l'innocence de sa fille ... Tout ça mélangé, ça ne le rendait pas super content hein --' Il hocha la tête en signe de positivité, il devait se rendre à l'évidence, il exagérait. Mais à 6 ans, lui Cage Thurner était un véritable petit vagabond, ça a commencé tôt. Et comme il sait que sa fille adorait Flynn Rider, le VOLEUR de Disney, il se disait qu'il était quelque peu mal barré avec les gout prononcés de sa fille ... Tu sais Zoey, et tu pourras le demander à Ian, à 6 ans, je savais déjà ce que je voulais et ma préoccupation première, était d'avoir un maximum de femmes dans ma vie alors 6 ans ou pas, le petit Aaron, je l'ai dans le collimateur ... Mais je ferai l'effort de le "connaitre". je vais pas me rabaisser à un gosse de 6 ans ..; Voilà, c'était dit et c'était fait, bientôt, il allait rencontrer le petit gamin qui avait su acquérir le coeur de sa fille ... Il détestait la vie ><

Sur le bord de la route, la tension montait encore d'un cran sous la bonne volonté de Cage. Oui, c'est vrai, il adorait la voir s'énerver, la trouvant d'un "sexy" à en faire tomber chaque mouettes qui passaient Rolling Eyes Ben oui, c'est bestioles ont un coeur aussi et des yeux qui voyaient bien --' il serait inhumain que celle ci à la vue de Zoey, ne prennent pas mort d'une crise cardiaque. Et c'est à cet instant, alors qu'il avait le C*l posé sur le bord de son coffre qui avait prit l'eau soit disant passant, que 4 mouettes tombèrent aux alentours de sa voiture qui avait perdu de son éclat What a Face . Il les regardait et revint ensuite vers Zoey, avec une mine perturbé. Depuis quand il pensait un truc et cela se passait ? What a Face ça foutait les boules. BREF, elle lui exposa donc sa colère et il l'écouta avec ses R bien roulé. Il riait au fond de lui et le mot de la fin, le fit littéralement exploser de rire. Il alla vers elle, alors qu'elle était un tantinet rouge de colère et il lui tira les joues, doucement avec ses yeux malicieux et rieurs : Quand tu auras tout dit ... Les hormones te travaillent ? Et tu trouves Milles excuses pour les contre attaquer, que c'est mignon ... . il frappa doucement son nez avec son éternel index et prit toutes les bagages - ainsi que Zoey xD- pour se rendre dans cet hôtel miteux qui les attendaient. Après les mouettes, Cage se demanda d'ailleurs si c'était une bonne idée, mais SOIT, ils n'avaient pas trop le choix à vrai dire ... Alors que tout se passait dans une complicité amicale et presque sereine - avant que Zoey ne dise au monde entier qu'elle va avoir ses règles xD - un moment d'inconscience les traversèrent, leur lèvres s'étaient frôlées quand Cage s'était retourné vers elle. "pas maintenant" se disait il. pourquoi ? Car il savait que ce qui venait de se produire était une "ouverture" à des envies qui vont avoir du mal à s'effacer, à s'enlever de sa mémoire même ci dans celle ci, il l'avait déjà embrasser une bonne dizaine de fois. --' . Se remettant de ce petit épisode, il tenta de passer outre et d'aller dans la chambre comme si rien, comme si cette boule au ventre n'était jamais survenu du regard vert émeraude qu'avait eut Zoey sur ses lèvres. Bouh, ça lui foutait des frissons What a Face . Heureusement, la situation dégénéra puisqu'ils étaient bloqués, à deux dans l'espace d'une porte. les menaces fusèrent et les piques étaient de nouveaux au rendez vous. Elle ne mâcha pas ses mots et Cage non plus, et à sa petite réplique à deux balles et il lui renvoya : En même temps, Julien n'est pas un homme ... il repensa à ce qu'elle disait, en fait, le franc venait de tomber parce qu'il se rendit compte qu'elle avait dit presque ouvertement qu'elle n'avait pas perdu de calories en faisant l'amour avec Julien, et il se souvint de ce que Julien lui avait dit au restaurant. Il se mit à rire xD. Le pauvre de Julien, Cage se serait tiré une balle depuis bien longtemps ... Un peu amusé de tout ses merveilleux souvenirs, elle le traita de pervers et sa mine changea du tout au tout, Ouai, il prenait la cape du PERVERS et quand elle lui releva le menton, il la regarda toujours en affichant sa mine de "monsieur je vais te bouffer What a Face pas dans le sens d'un vampire mais d'un homme assoiffé de perversité --' et à sa petite remarque sur le motard et doté d'une confiance en lui absolue, il lui rétorqua : Avec moi, c'est pas à coup de Baffe que tu réagiras chérie ... , il haussa deux fois de suite les sourcils et entra dans la salle de bain après lui avoir donné à coup à son fessier royal de son fessier de vagabond. Devant le miroir, il sentait cette tension en lui augmenté, c'était un peu "soudain", il avait l'impression de la "séduire" ôO. Enfin, c'était un grand mot hein mais il jouait dans le but de découvrir certaines de ses réactions même si tout cela était spontané ... Lavé, propre et sentant l'axe, il sortit de la douche avec une serviette qui lui entourait la taille. c'est vrai qu'il était sexy mais il ne prêta pas du tout attention à la réaction de Zoey face à sa dégaine, loin de là même car pour lui, se balader de la sorte, c'était "normal". Non, il vit au contraire tout ses fringues trempés, séchés de toute part. Il prit son paquet de cigarette qu'il avait disposé sur le petit meuble à l'entrée et se dirigea vers la fenêtre mais Zoey se brûla --' Il regarda le théâtre se faire devant ses yeux et pencha la tête lorsqu'elle s'allongea sur le lit, telle une grande brûlée. Il lui dit que c'était déjà refermé et de ses yeux, il vit que non. Après lui avoir tapoter la cuisse, il alla vers la fenêtre mais elle lui réclama sous un ordre digne d'une Silver un bisous magique Rolling Eyes ... un petit regard à gauche, un petit regard à droite, Si tu penses qu'ils font encore effet ... Un sous entendu qui avait son charme. Oui, avait il réellement les lèvres magiques ? xD --' Il s'approcha de sa cuisse, et la souleva avec sa paluche de main pour y déposer un baiser sur la brulure. En plus, il avait les lèvres froides, ça tombait bien et c'est après cela qu'il la laissa aller se doucher, elle qui voulait se battre pour s'y rendre ...

Lorsque Zoey sortit de sa douche, il se demanda si elle n'avait pas fait une mauvaise inhalation de produit car son idée de gâteau et de bière le laissa entièrement perplexe. Il savait que parfois, elle avait des idées quelque peu farfelues mais cela ne l'étonnait plus ... Mâchouillant le biscuit et prenant ensuite la gorgée de bière, il faillit s'étouffer en voyant qu'il devait secouer la tête. Dans l'incapacité de "parler", il arqua un sourcils qui préconisait bien que c'était un peu bizarre comme façon de manger. Et là question qu'il se posa mais qu'il ne put poser, était : "comment a t elle fait pour découvrir que le mélange était bon de cette façon ?" What a Face C'est vrai, qui aurait eut l'idée de faire un tel mélange en se secouant la tête ôO Sur le fait accomplit et sans plus aucun retour en arrière, les deux mains de Zoey lui secouèrent le visage, et il sentit les aliments plus le liquide faire un "nouveau" gout dans sa bouche. Il attendit le départ pour avaler et quand elle lui dit, il le fit avec une tête qui présageait déjà que ça allait être dégueulasse. Mais contre toute attente, NON! c'était délicieux --' Il regarda sa bière et ensuite son gâteau, c'était surprenant : Tu vas me dire comment t'as trouvé ce mélange ? C'est super bon ... Sur le coup, il voulut en reprendre un peu mais la situation changea quelque peu. Posant sa bière sur la table de nuit, il sentit les jambes de Zoey se frayer un chemin de part et d'autre de son corps. Il resta encore muet pour le coup, avec un petit sourire qui tentait son apparition. Or, celui ci changea quand il vit les doigts chatouilleurs de Zoey. Il lui fit la remarque qu'il ne supportait pas ça, cela avait toujours le don de le faire partir dans une crise de rire mélangé à une paralysie --' Ouai, a chaque fois quand on le chatouille, il est incapable de se débattre correctement ... Et elle le voyait bien la vilaine, puisqu'elle continua tout en l'affirmant par des mots mais en prenant un peu de son inattention, il lui chopa les poignets pour qu'elle arrête. Déjà parce que les chatouilles; c'est pas son truc et puis, parce que la position n'était pas des "meilleurs". Elle l'aurait été si maintenant ils étaient encore ensemble, mais avoir une Zoey sur lui, en boxer pencher en avant avec une vue imprenable sur le sous tee-shirt qu'elle lui présentait, c'était comment dire ... un peu foufou Rolling Eyes Ils se retrouvèrent l'un en face de l'autre, le visage encore fort proche et c'est à Cage cette fois ci de regarder ses lèvres pulpeuses de manière envieuse alors que ses yeux prétendaient bien que ce n'était pas bien ce qu'il faisaient par la suite. Elle se roula sur le côté et il l'entendit ricané qu'elle était "malade" mais qu'elle se soignait. c'était bête pour elle, car lui non. Il se releva en vitesse et prit le coussin avec lequel elle jouait. C'était partit ... Il sauta sur le lit, ce qui provoqua grand bruit pour leur voisins. le lit grinçait --'. Elle se rattrapa de justesse au lit quand il sauta, il voulait qu'elle saute du lit Rolling Eyes , c'était le but aussi --' et quand il l'entendit parler, il souriait : Des chatouilles, j'appelle ça une torture Silver ... Si ta torture consiste à être délicate et douce, va voir un chien --' Et là, elle se leva d'une telle façon qu'il fit un WOW, il fit même un pas en arrière qui faillit le rétamer du lit. ça s'annonçait combatif tout ça. A ses mots " tu lis dans mes pensées Thurner", il haussa une fois les sourcils, l'air de dire " et ouai chérie" pour ensuite se mettre en position KUNG FU FIGHTING --' et elle, en position Rocky Balboa. Même pas peur petite ... Ils pointèrent leur coussin et c'est là qu'elle lui dit de commencer --' Bon, il n'allait pas rétorquer à son "honneur aux dames" et il lui fit un coup de pieds balayette manchette, et avant même qu'elle ne tombe sur le lit, il la rattrapa pour ensuite la laisser tomber ... Il ne voulait pas non plus que la chute soit trop violente quoi. Elle fit un petit rebond sur le lit et il se remit en position , je t'attends : Allé, sort tes couilles Silver What a Face Cage était tout sourire, se serait mentir de cacher le contentement qu'il avait de cette situation. C'était une trêve à toute leur histoire, leur maux qui pouvaient revenir à tout instant. ils s'amusaient comme autrefois, en tenu peu adéquate mais ils étaient à deux, faisant les guignoles comme des pros. Il préférait de loin cela, que de se coucher sur un lit avec la dure réalité qui pouvait leur revenir ... profiter - Carpe Diem. c'est ce qu'il comptait faire.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mer 1 Fév - 0:16

Main dans la main , Zoey ne pu s’empêcher que de lui administrer des petits gestes tendre qui était plus un automatisme qu’autre chose. La chaleur que lui procurait la peau de Cage était des plus agréable peut être est-ce aussi parce que c’était tout simplement lui ?… Certainement. N’attendant plus de réponse à sa requête, elle tourna son visage vers la fenêtre un peu déçus tout de même mais elle fut agréablement surprise en l’entendant. Elle tourna son visage vers lui tandis qu’un sourire s’était formé sur son visage. Comment faire autrement ?! «  Oui Thurner » dit-elle , elle aussi doucement. Elle serra un peu plus sa main dans la sienne , détendu . Par la suite ils parlèrent de Nana et de son petit copain du moins si on pouvait die ça «  C’est une amourette Cage à cet âge là on avait tous des amoureux , je te rappel que j’ai faillit me marier à son âge ! » dit-elle en riant. Cependant elle fut surprise lorsqu’il lâcha sa main et tout à coup elle se sentit « vide » la chaleur qu’elle avait ressentit il y’a peu avait laissé place à une certaine froideur. Aussitôt elle reposa sa main sous sa cuisse afin de la garder au chaud. «  Tu crois que je devrais lui demander si il partage une cabane avec ses copains ? What a Face » dit-elle en arquant un sourcil. Bien entendu elle disait cela pour le charrier en général les petits garçon n’étaient pas aussi précoce que monsieur Thurner concernant les femmes --’ «  C’est bien parce qu’elle l’aime vraiment beaucoup et je pense qu’elle t’en voudrait beaucoup de tout faire foirer en tout cas si elle est comme moi , elle t’en voudra » Elle haussa une épaule et secoua la tête avec un sourire sur le bord des lèvres.

L’énervement ayant prit possession d’elle, elle ne s’arrêtait plus surtout qu’elle avait cette terrible impression que Cage faisait des pieds et des mains pour la mettre à bout. Les mains posés sur ses hanches, elle était sortie de la voiture pour regarder Cage qui s’était posé dans son coffre et c’est la qu’elle vit 4 mouettes tomber du ciel  «  Bordel c’est quoi ça … C’est la fin du monde comme dans l’Exode Cage a tout moment on va avoir non pas une invasion de sauterelles mais de mouette. J’aime pas les mouettes et imagine elles font semblant d’être morte pour nous attaquer. Allé bouge des fesses j’aime pas cet endroit et arrête de te moquer de moi ! » C’est la qu’elle alla se remettre dans la voiture et que Cage vint lui tirer les joues ? ÔO , elle fronça les sourcils tentant de se défaire de son emprise «  Je trouves pas d’excuses , c’est naturel … » dit-elle en haussant les épaules, légèrement boudeuse. Elle secoua la tête après sa pichenette sur le nez pour se le frotter par la suite. Alors que Cage porter ses bagages d’une main et elle-même d’une épaule , elle se sentit tout bonnement défaillir dans à la réception de cet hôtel complètement minable Caché derrière Cage afin de ne pas affronter les deux types présents qui étaient pour ainsi dire plus que louche , elle ne s’attendait pas à ce qu’il se retourne aussi vivement Leu lèvres se frôlèrent un court instant , un instant magique Passant sa langue sur ses lèvres, le regard encore rivé sur les lèvres de cet homme qui venait de lui procurer un sentiment oublié , elle leva enfin son regard dans le sien histoire de sauver le peu qu’il y avait à sauver c’est-à-dire sa fierté ainsi que sa dignité Les secondes qu’elle avait passé à regarder les lèvres de son ex petit ami n’étaient surement pas passer inaperçu et en cet instant elle se demandait bien ce dont à quoi il pensait… et ceci lui fit peur c’est pourquoi elle lui fit un bisous sur la joue avant de la lui tapoter et de monter dans la chambre. Ce qu’il venait de se passer l’avait totalement chambouler et c’est en montant les escalier deux par deux qu’elle osa enfin passer ses doigts sur ses lèvres comme pout se souvenir de ce contact qui avait été si chère a ses yeux, à ses lèvres. L’instant d’après la situation s’allégea laissant place à leur moment de complicité oublié. En effet Cage & Zoey était bloqués dans l’encadré d’une porte , chose qui était totalement improbable mais chose qui ne pouvait arriver qu’à eux Les bassesse volèrent avec légèreté entre eux et lorsqu’il lui que Julien n’était pas un homme, elle pencha la tête vers lui, un regard en biais  « Parce que ta Anna tu crois que c’est une femme ? » Alors que Cage riait , elle arqua un sourcil se demandant réellement ce qu’il se passait «  Quoi ? » . En suite Cage passa en mode perveron, elle lui remonta le visage de son index, laissant ce dernier sous son menton et lui fit une petite menace, lui rappelant par la même occasion ce qu’elle avait fait à ce motard qui l’avait maté et sifflé >< «  C’est vrai que t’es en coriace toi peut être bien qu’avec toi je vais devoir passer au niveau supérieur bébé… » dit-elle en baissant son visage sur les bijoux de famille de Thurner ce qui voulait dire un coup de genoux judicieusement placé. Elle pencha la tête , un sourcil arqué du genre t’es sure mais là elle se fit pousser d’un coup de C*l.

Une fois que Cage fut sortit de sa douche , Zoey se brula par inadvertance par la faute de Cage et elle ne put s’empêcher que de faire du grand Zoey. Se laissant tomber comme une mourante sur le lit , elle releva sa jambe et regarda sa cuisse marqué. Elle fronça les sourcils et cria tout son désespoir pour en suite arriver à ce qu’elle voulait What a Face un bisous magique. Elle le regarda s’approcher avec une moue de petite fille et à sa phrase elle hocha la tête «  Je vois pas pourquoi sa ne serait pas le cas … t’es magique t’es magique que veux-tu » termina-t-elle dans un petit sourire. N’empêche qu’elle avait véritablement mal quand même. Elle frissonna légèrement en sentant la main de Cage sur sa peau et le regarda faire et ses lèvres froide contre sa brulure lui firent le plus grand bien mais elle ne put s’empêcher que de le taquiner tout en se levant … « Mouai tout compte fait peut être qu’ils ne font plus aucun effets … »

Assise en tailleur sur le lit face à Cage , elle lui fit découvrir un petit mélange qu’elle avait découvert lors d’une soirée. Voyant la réticence de son acolyte pour la soirée, elle posa ses mains sur ses joues et fit aller la tête de Cage de droite à Gauche afin que la bière rentre en émulsion avec le biscuit dans sa bouche «  Comment je l’ai trouvé … on va dire que c’est dans un concours de circonstance. Je mangeais un gâteau et je me suis étouffer avec alors pour le faire passe j’ai bu de la bière mais au même moment on me poser une question et comme je pouvais pas répondre j’ai secouer la tête et voilà. Non mais t’as vu c’est d é l i c i e u x  » Cependant, par la suite Cage se la jouait bien sérieux en tentant de créer une barrière entre eux pour la nuit «  Non mais Cage c’est pas une couverture qui pourrait venir à bout de mes pulsions il faudrait au moins un mur de Berlin et encore » dit-elle en éclatant de rire avant de se jeter sur lui et de lui faire des chatouilles. Elle savait pertinemment qu’il détestait les chatouilles et c’est bien pour cela qu’elle y prenait un malin plaisir jusqu’à ce qu’il vienne emprisonner ses poignets. Zoey vacilla légèrement, perdant l’équilibre que lui apportait ses mains et se retrouva pour la seconde fois de la soirée dans une position plus qu’indélicate. Assise à califourchon sur lui en simple boxer et tee-shirt, les mains emprisonner et le visage près du sien , elle remarqua son regard se faire long sur ses lèvres quant à elle , elle ne pu lâcher son regard … jusqu’à ce qu’elle est une prise de conscience. En effet elle serait resté quelques secondes de plus comme ça elle aurait certainement fait une connerie Rolling Eyes Se laissant rouler sur le côté , elle attrapa un coussin histoire de s’occuper les mains et le lança en l’air tout en tentant de le rattraper avec ses jambes qu’elle s’amusa a plier & à tendre. Cage sauta du lit et bien entendu elle ne pu faire autrement que de rebondir et heureusement qu’elle avait de bon reflexe car elle se rattrapa de justesse afin de ne pas tomber . C’est a ce moment là qu’elle se demanda si au final ce n’était pas calculé Suspect «  Oui justement je viens te voir …. Thurner t‘es une chochotte » . Se levant à la matrix elle se mit correctement sur les pied et attrapa elle aussi un coussin afin de pouvoir se battre à armes égal avec Cage. En mode rocky elle attrapa même une casquette à Cage en guise de capuche qu’elle mit à l’envers et légèrement sur le côté. «  T’as les gambettes qui trembles Thurner on t’as jamais dit que c’était pas bien de mentir ? » et alors qu’elle faisait sa maligne , il lui fit un croche pied et elle tomba cependant il la rattrapa avant qu’elle ne tombe contre le matelas et elle le regarda un instant, elle était la princesse et il était son prince jusqu’à ce qu’il la laisse tomber pour de vrai --’ Alors qu’elle ne s’était toujours pas relever , elle éclata de rire en l’entendant et attrapa une bouteille de bière encore fermer et s’en fit des … COUILLE et la elle se retourna vers lui les « couilles » sortie. «  Soit pas jaloux frère , 20 cm à tout cassé et sans petites pilules bleus » En cet instant elle venait de perdre certainement toute allures de princesses qu’elle pouvait à voir et elle ne put s’empêcher d’éclater de rire avant de lui donner un énorme coup de coussin et de le faire tomber sur le lit. Posant son pieds sur son torse , elle brandissa ses couilles fictives c’est-à-dire la bière , fièrement « Veni, Vidi, Vici » sur ces mots de triomphes elle but une longue gorgée de sa bière.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mer 1 Fév - 10:29

Lorsque la discussion dériva sur Aaron - le nouvel homme à abattre What a Face - Cage regarda Zoey lui crié dessus et prétendre qu'elle, à cet âge là elle avait faillit se marier. Il se rendit compte alors, que petite elle avait voulut se marié, et que maintenant, elle était fiancée. En fait, le franc "colérique" qui lui tomba était juste qu'elle avait voulut se marier avec tout le monde sauf avec lui What a Face ... Il haussa les épaules, boudeur plus que jamais et dit d'une voix peu convaincante : Oui ben justement, regarde les idées que ça t'a donné, dans quelques mois à peine tu vas te marier! je veux pas que ma fille tombe dans cet engrenage qui ne sert strictement à rien. La mère de Calou disait que donner une bonne éducation à un enfant commençait à la naissance et que ça continuait toute une vie. je ne veux pas que ma fille ait une amourette à son âge et surtout pas qu'elle parle de mariage ou encore de bébé What a Face avec un garçon qui jouera avec ses pieds >< Si on peut la protéger encore de tout ce qui pourrait lui faire de "bobo" au coeur, je le ferai. Il lâcha sa main, pas pour le coup de la petite crise qu'il faisait mais bien parce qu'elle avait dicté à haute voix un prénom qui le ramena à l'ordre. Il soupira, car il se sentait bête de se mettre dans un état pareil surtout pour une amourette qui ne devait avoir ni queue ni tête ... Mais il ne pouvait pas faire autrement, lui il en avait vu passé des petites femmes à l'âge de 6 ans et c'est comme cela, qu'elles deviennent précoces si les parents les laissent tout faire. Mon dieu qu'il était sévère Rolling Eyes . Et à la question de Zoey, Cage tourna son visage doucement vers elle, comme si elle venait de dire la chose la plus horrible du monde et il dit avec un sourire, presque sadique : T'inquiète pas pour ça, c'est moi qui me chargerai de lui poser cette question ... Excessif, voilà ce qu'il était en ce moment. Et quand il entendit Zoey lui faire la morale sur sa fille, qu'elle lui en voudrait certainement, il se mordilla l'intérieur de la joue ... En fait, elle avait raison mais c'est juste qu'il ne supportait pas aborder ce sujet, c'était tôt et papa poule n'était pas prêt quoi. A nouveau, il soupira ... Et il toussota avant de dire : Tu sais quoi ? Je te laisse cette responsabilité. Je ne m'en occuperai pas, je ne dirai rien. je ferai le papa tout gentil qui ADOOOOORE voir sa fille de 6 ans amoureuse d'un petit garçon. De toute façon, je sais très bien qu'avec vous deux, je n'aurai pas de mot à dire. je vois bien Nana dire : "mamaaaaaan, papa il a diiiiit çaaaaaaaa" et toi : " ho mais Cage! laisse la vivre sa vie!" , vous allez checker et moi je n'aurai plus mon mot à dire. C'est bon, t'a gagné. En fait, tout ça pour dire que Cage était juste triste de ne plus être le "seul" homme de la vie de sa fille.

Assis sur le bord de son coffre, il voyait Zoey s'énerver sous une pluie battante. Si il avait eut son appareil photo entre les mains, il se serait déchainé de façon à ne pas rater un seul moment de ce qui était entrain de se dérouler sous les yeux. Elle était si belle en vrai Si belle qu'il se dit aussi que les mouettes qui passaient au dessus de leur tête avaient le droit de succomber à une crise cardiaque! et Pardi! elles ont succombées What a Face Cage regarda autour de lui avec de grands yeux et se demanda si la pluie pouvait se changer en dragibus --' ... Comme ces pensées les plus farfelus se produisaient sous ses yeux, peut être que ça se passerait aussi Rolling Eyes mais non, Zoey crut à une fin du monde. Il se redressa avec un visage tout sourire, oui il se moquait un peu d'elle mais de manière gentillette puisqu'il la trouvait hilarante en fait --' mais il ne cacha pas que ça lui foutait à lui aussi les boules ce qui venait de se passer. Elle alla dans la voiture et il la regarda avec un air tout mignon. les hormones, que c'était chou --' Il ouvrit la porte de la voiture et lui tira les joues . Naturel, ça l'est, je peux pas dire le contraire mais j'aime quand les femmes prennent comme prétexte leur sale période du mois pour déverser tant d'animosité envers autrui. C'est touchant ... Là, c'était un peu du foutage de tête hein. Mais bon, là ils devaient y aller. Arrivé dans l'hôtel, ils passèrent par une phase "peur" - "dégout" - " sensation divine" que de se retrouver presque lèvre contre lèvres - et colère quand Zoey mit un coup de poing dans la face d'un type. Tout ça en si peu de temps, ça s'annonçait fatiguant xD Dans la chambre "romantique", ils se retrouvèrent coincés dans l'embrasure d'une porte et les dires méchants allaient bon train. Il lui dit que Julien n'était pas un homme, et bien sûr, Zoey dit que Anna n'était pas une femme ... Il soupira : Elle est plus femme que Julien n'est un homme ... --' Dans le sens que Anna couche et que Julien attends ... What a Face la discussion partait dans un sujet qui ne devrait peut être pas mais bon, il y avait toujours entre eux cette guerre du dernier mot >< qui parfois pouvait aller loin. Il se mit à rire en pensant à Julien, Cage lui avait dit un tas de mensonges pour essayer d'avoir Zoey sur un autre plan que les bisous et quand elle lui demanda "quoi?" parce qu'il ne fut pas discret, il lui répondit juste : Rien. et ses yeux de pervers apparurent ... Il aimait bien "jouer" et Zoey dit qu'il terminerai comme ce motard qu'elle avait dégomé. mais BLAGUE xD il se mit à rire, mais son coeur ressentit un petit boum quand elle prononça le surnom de "bébé" ... Ses yeux se plissèrent et il passa sa langue sur ses lèvres alors qu'elle menaçait ses roubignoles xD Si tu les laisses tranquille, c'est moi qui t'emmènerais à un niveaux encore jamais exploré ... BÉBÉ ... Ha ben voilà, c'était dit. Il fit un "oui oui" et lui donna un petit coup de C*l pour qu'il puisse enfin prendre place dans la salle de bain. Venait il de la menacer de l'emmener au 7ème ciel ... cela en avait tout l'air ....

Sortie de la douche, Cage vit Zoey se bruler avec sa cigarette. une abominable douleur se lisait sur son visage, elle se tenait la jambe comme si on venait de la lui couper et Cage, se frappa le front. premièrement, parce que sa plaie devait déjà être refermée et deuxièmement parce qu'elle en faisait toujours des caisses pour si peu. Quand il dit qu'elle est fragile ... pire que du chrystal et quand il le lui dit, elle l'art de lui rétorquer qu'elle est une battante et forte. Il lui rappellera cet épisode quand le moment sera bien choisit tient Rolling Eyes Elle lui demanda un bisous magique et il ne put se retenir de hausser un sourcil à sa demande, parce que oui, on demande pas des bisous magique à n'importe qui ... on ne les demande qu'aux personnes qu'on apprécie recevoir un bisous. (Ndlr : professeur de Cage à qui il en réclamait tout le temps parce qu'il en était amoureux) Avec un sourire aux lèvres que ses mots ont provoqué chez lui, il attrapa cette jambe longue et légère dans la paume de sa main pour y déposer un bisous. Il la lâcha doucement ensuite avant de se prendre une pique dans la face. Il chopa un coussin et lui balança dessus en lui disant : Va chier Zoey xD Il secoua la tête, il ne faisait pas la gueule puisque encore il souriait. Elle avait l'art que de lui rendre la vie impossible la petite Silver.

Et cela se prouva encore par la suite puisqu'elle lui fit gouter une mixture bien étrange qu'il suivit à la lettre. étrange, c'était le mot mais il avait trouvé cela délicieux. Il lui demanda alors comment elle avait trouvé ce fameux mélange parce que bon, c'est pas tout ça mais cage la voyait mal en mode "dégustation" dans son salon en s'agitant la tête à tout ce qu'elle mangeait et buvait en même temps. Et c'est quand il eut l'histoire contée qu'il fit un Ok ... Je savais que c'était une façon plus farfelus que "normale" ... ensuite, Cage brandit une couverture pour mettre une séparation entre eux et les mots de Zoey ont eu l'audace que de la regarder perplexe Elle disait cela avec tellement de facilité et se qu'il ne comprit pas, était de quelle pulsions elle parlait ? Rolling Eyes parce que si Cage voulait mettre ce tissus c'était pour que de la nuit il ne se touche pas What a Face , genre il savait que cela pouvait les mettre mal à l'aise, alors quand elle lui dit qu'il faudrait un mur de Berlin entre eux, il se mit à rire et dit dans une petite voix : Je crois qu'on s'est pas comprit Silver pour la couverture ... A moins que tu ne sois super envieuse que de passer une nuit coller à moi ... Cage avait la bougeote quand il dormait et donc, facile de se retrouver avec une jambe sur celle de Zoey Rolling Eyes mais elle lui sauta dessus pour lui faire un tas de chatouilles, chose dont il en avait horreur >< Il se débattit tant bien que mal jusqu'à ce qu'il attrape ses poignets. Sans le vouloir, le visage de Zoey s'approcha du sien et il en eut quelque peu le souffle coupé. Deux fois dans la même journée, la troisième allait être difficile à éviter si cela se reproduisait. Il enviait ces lèvres comme si c'était un pot de nutella (MDR) , sans honte. Il fut un temps où il ne se serait pas gêner que de prendre cette place qui autrefois lui appartenait. Mais les situations avaient engrené trop de "mauvaises" choses entre eux pour dire qu'il recommence et c'est pour cela que lorsqu'il croisa son regard, il lui fit comprendre que ce n'était pas bien même si les battements de son pouls indiquaient cette adrénaline qui lui naissait dans le ventre. Elle se mit sur le côté et il se mordit le bord de la lèvre mais se leva rapidement. Il ne se laissera pas avoir par ce rapprochement; ils allaient jouer .... Il prit le coussin et se leva pour faire la rumba sur le lit, en lui donnant un sacré coup de coussin. En position combat, il lui prétendit que ces chatouilles étaient une véritable torture et qu'elle pouvait aller voir un chien - Jullien- mais non, elle dit que c'était CAGE le chien. POUF, coup de coussin Chochotte ? Je pleure pas pour une brûlure moi ... Il leva les yeux au ciel et quand il les redescendit, il la vit avec sa casquette. T'a demandé la permission ? , il pencha la tête. En fait, Tee-shirt de Cage plus sa casquette, quelle nostalgie ... Mais il reprit vite de sa position de mâle quand elle lui dit qu'il avait les gambettes qui tremblaient. Elle tremble à l'idée de te mettre à terre ... Et en parlant de mensonge, t'es bien placé toi pour me dire ça. " CAGE, je me suis fait BATTRE par mon futur mari!!!!" What a Face Il avait dit cela en "riant", genre c'est du passé et autant en rire qu'en pleurer hein x) Il lui fit un croche patte et la rattrapa telle une princesse, c'est vrai mais pour la relâcher comme un vieux sac sur le lit ... Il n'était pas là pour jouer au prince charmant quand même --' Il se releva et lui dit de SORTIR SES COUILLES! mais quand il la regarda chercher, il eut peur tout à coup, se demandant ce qu'elle allait faire --' Avec Silver, il devait s'attendre à TOUT et c'est là qu'elle chopa une bouteille et quand elle se retourna, il éclata de rire. Il posa une main sur son visage, les doigts écartés pour regarder entre ce qu'elle venait de faire! 20 cm et sans pilule bleus ... C'était CAGE ça What a Face xD Elle prit son relâchement comme un "ACTION" et il se prit un coup de coussin. Il en tomba violemment sur le lit et le pieds de Zoey se retrouva sur son torse --' Il la regardait prendre une prestance fière de guerrière et il pencha la tête, ayant son fessier juste en dessous des yeux : Superman comme Boxer ? pas étonnant que tu sois une gagnante ... Il prit sa cheville entre sa main, et la fit tourner dans les air, parallèle au lit xD Il attrapa la bouteille au vol alors qu'elle retombait sur le dos ... Il se mit sur elle, à califourchon aussi Rolling Eyes et but une gorgée de sa bière en la regardant d'où il était : Un Thurner n'est jamais vaincu ... Sous ses jambes, il avait bloqué ses bras et il lui remit ses cheveux qui lui cachaient le visage du à sa chute violente sur le lit. Et c'est là qu'il patienta, se demandant ce qu'il allait faire d'elle ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mer 1 Fév - 16:05

A ses paroles Zoey baissa légèrement le regard , quelque mois … à vrai dire il ne lui restait pas que quelque mois… Le visage tournait vers la fenêtre, elle baissa son regard sur ses mains qu’elle avait joint après qu’il lui ait lâché et posa son front contre la fenêtre prise d’une tristesse et d’une blasitude What a Face apparente. «  C’est pas dans quelques mois Cage …. Mais dans 1 mois. » Elle n’avait pas la force de tourner son visage vers lui, vers cet homme qu’elle aimait encore comme une folle et qui n’était pourtant pas son futur mari. Cependant à la suite de ses mots elle se tourna vivement vers lui , une colère bien présente sur le visage «  Tu insinue quoi Cage ? Que j’éduque mal notre fille ? Puis arrête t’es excessif Cage elle a 6 ans , 6 ANS ! Tu feras ça quand elle aura atteint l’adolescence ok mais là c’est pas comme si elle comptait faire sa vie avec. Puis voilà , la prochaine fois je te dis plus rien ! » Zoey ne put s’empêcher de faire une petite blague , de mauvais goût soit , mais c’était pour changer cet atmosphère qui c’était de nouveau alourdi. « Oui j’aimerais pas que Valentina connaisse ce genre d’endroit … » dit-elle en fronçant les sourcils. Elle lui fit tout de même la morale lui disant tout simplement que si il s’en mêlait trop , leur fille leur en voudrait. «  C’est vrai ta raison sur ce point là vaut mieux que se moi qui gère.. Mais tu sais tu seras toujours le seul homme de sa vie , tu es son père et ça , sa ne changera jamais. » dit-elle dans un petit sourire.

Tandis que des mouettes venaient de tombés , Zoey fut complètement surprise. Elle prétendit à la fin du monde comme dans l’exode en Egypte. En voyant le sourire légèrement moquer de Cage elle pointa son doigt vers lui tout en penchant la tête sur le côté. «  Te fou pas de moi comme ça Thurner , c’est flippant… » dit-elle en faisant une petite moue la colère lui étant passé le temps d’une seconde pour revenir au galop en voyant son visage. Cet homme avait le don de la faire passer par toute les émotions possibles en l’espace d’une seconde s’en était affolant. Une fois entré dans la voiture elle tenta de se calmer mais se fut peine perdu surtout lorsqu’il lui tira les joues. Elle lui tapa les mains pour qu’il cesse, elle avait l’impression d’être une petite fille lorsqu’il agissait comme ça. «  Tu peux pas comprendre et arrête j’ai l’impression d’être une gamine quand tu fais comme ça . »

Une fois dans l’hôtel se fut encore dans un tourbillon de sentiments dans lequel elle se fit entrainer. La peur du à ses étranges spécimen mais aussi le désir lorsqu’elle se retrouva à effleurer les lèvres de Cage et ensuite la colère en voyant se type complètement dégueulasse la mater, c’est pourquoi elle se précipita dans la chambre. Coincé dans l’embrasure de la porte avec Cage les voilà entrain de critiquer l’un après l’autre ceux qui partager leur vie.  «  Elle est plus homme tu veux dire … je la sens pas cette fille bref tu tiens vraiment à ce qu’on parle de Julien & Anna maintenant ? » A vrai dire elle n’avait aucune envie de parler de Julien et encore moins d’Anna. Ils étaient ici tout les deux et semblait avoir retrouver cet complicité qui lui avait tant manqué et elle voulait tout simplement en profiter. Alors qu’il n’arrêtait pas de rire , elle lui demanda ce qui le faisait autant rire et à sa réponse elle pencha la tête sur le côté totalement insatisfaite de sa réponse. «  Je finirais bien par le savoir tu le sais … mais allé dit moi » La curiosité de Zoey revint vite au galop et l’envie que de savoir ce qu’il se tramait derrière la tête brune de Cage . Cage en mode pervers ce n’était pas absolument pas lui , il ne l’avait jamais regardé comme ça et elle savait que pour le coup c’était tout simplement pour rire c’est pourquoi elle entra dans le jeu et qu’elle menaça ses bijoux de famille. Elle lui tapota l’épaule comme elle pu --’ et secoua la tête «  c’est-ce qu’il dise tout mais au final sa s’avère être toujours la même chose chéri … »

Une fois que Cage fut sorti de la douche, Zoey ne pu se contrôler et c’est avec une certaine admiration qu’elle le contempla. C’est qu’il semblait avoir prit encore du muscle et son torse subissait les bienfait de tout se sport pour le plaisir de ses yeux. Par inadvertance elle s’en brûla même la cuisse et c’est pourquoi elle demanda à Cage de lui dire un bisous magique. Jamais elle n’aurait cru qu’il viendrait lu faire mais sa main sur sa cuisse ainsi que la bouche contre celle-ci lui fit un drôle d’effet. Elle le regarda faire avec un sourire aux lèvres et lorsqu’il releva son visage vers lui , elle reprit un masque de neutralité , comme ci ce contact aussi doux qu’il fut n’avait eu aucun effet sur elle. Alors qu’elle venait de se prendre un coup de cousin dans la tête suite à ses paroles «  Moi aussi je t’aime Thurner » dit-elle en riant avant de tourner sur elle-même et de se rendre dans la salle de bain.
Après en être sortie , elle s’essuya encore les cheveux tout en se rendant sur le lit pour faire connaitre sa délicieuse expérience à Cage. Quand il lui demanda comment elle avait découvert cela , elle se sentit un peu bête de la manière dont ceci c’était passé mais lui exposa tout de même. Le sujet de la couverture eu l’audace de la faire rire et elle ne pu s’empêcher que de lui dire une connerie. En voyant son regard elle pencha la tête sur le côté et ria avec lui. «  Pourquoi tu dis ça ? Il me semble bien que oui j’ai compris , cette couverture fait office de barrière si on peux dire sa comme ça … mais sa ne me dérange pas de dormir avec toi Cage c’est pas la première fois et oui c’est mon rêve le plus chère me coller à toi toute une nuit entière. » dit-elle en souriant et en lui donnant une toute petite tape dans l’épaule . « Nous ne sommes pas des bêtes Thurner … » dit-elle en riant avant de lui sauter dessus comme une bête justement What a Face Assise à califourchon sur lui , elle lui fit tout un tas de chatouille sans même se préoccuper de ses lamentations , nombreuses lamentations pour être exacte. Cependant l’instant d’après qu’il est lui ait attrapé les poignet , elle se sentit légèrement basculer vers l’avant et c’est son visage encore proche du sien qu’elle plongea son regard dans le sien. C’était absurde ce qu’il se passait, tout ce qu’il se passait à croire qu’ils n’attendaient que ça , une situation tel quelle. Bien entendu elle remarqua le regard de Cage se faire long sur ses lèvres alors qu’il ne tentait même pas de le cacher et Zoey ne pu faire autrement que d’avancer encore son visage près du sien pour lui déposer un baiser sur le front tout en laissant tomber sur le côté pa la suite. C’était bien trop dangereux .. Elle le savait , il le savait en gros ILS LE SAVAIENT. Elle avait entendu les battements de son pouls se faire irrégulier tout comme les siens et waouh que c’était dure. C’est pourquoi pour s’encombrer l’esprit et ne plus penser à ce qu’il venait de se passer elle attrapa un cousin et joua avec jusqu’à à ce qu’il lui prenne et la frappe avec --’ mais quel douceur celui la. «  Premièrement je n’ai pas pleuré et de deux je suis une femme , je suis fragile alors arrête … » Elle se retourna et attrapa la casquette de Cage pour se la mettre sur la tête, comme si c’était une capuche et en l’entendant elle posa sa main sur la visière pour l’enfoncer encore plus.  «  Non et je comptait pas le faire » dit-elle en souriant malicieusement. Descendant son regard vers ses jambes, elle arqua un sourcil à sa demande et remonta son regard vers le sien «  Oh mon dieu c’est que tu me ferait presque peur » Par contre elle fit une petite grimace en l’entendant et souria de toute ses dents un peu confuse pour le coup «  Je sais c’était pas très subtile mais me jette pas la pierre comme ça parce que toi et tes mensonges aussi … » Alors qu’il venait de lui demander de sortir ses couilles , elle se tourna pour prendre une bouteille de bière et sortie donc ses couilles fictives en se retournant vers lui tout en éclatant de rire et alors qu’elle secoua la bouteille elle en profita pour mettre à terre Cage qui semblait perturbé , surement son côté féminin qui était émoustillé What a Face et posa son pied sur son torse tel une conquérante. Levant la bouteille en l’air ,le tee-shirt suivit le mouvement découvrant ainsi son boxer et aux paroles de Cages, elle pencha la tête vers l’arrière voyant que son superman était bien visible et baissa de suite sa main. «  T’as eu la permission pour mater mes fesses ?! » Elle ria et sentit ses joues se rougirent tout de même. «  Sache que ce n’est pas que le boxer , je suis une gagnante de nature monsieur ! » dit-elle dans un sourire avant de prendre une gorgée de sa bière. Chose à laquelle elle ne s’était pas attendu c’était que Cage la fasse tomber au sol. Dans les ais elle se fit mal mené et pouf plaqué contre le lit et lorsqu’il se mit à califourchon sur elle. Arquant un sourcil , elle tenta tout de même de se débattre jusqu’à ce qu’il bloque ses mains. «  Si un Thurner n’est jamais vaincu qu’Est-ce que je peux faire contre ça .. » elle souria et en sentant ses mains sur son visage , lui enlever les quelques mèches qui s’étaient posé sur son visage. Ce geste si doux soit-il la fit quelque peu rougir sous la trace des doigts de Cage et elle se mordilla la lèvres avant d’ajouter « Alors t’attend quoi pour m’emmener à un niveau jamais exploré » dit-elle en riant.Elle tentait tant bien que mal de faire comme si cette position n’avait rien de gênant , comme si elle n’avait nullement envie de poser ses lèvres contre les siennes, ses mains sur son torse, dans son dos , sur son visage , bref elle fit comme si cette situation était des plus banal , même si elle tentait tout de même de le faire tomber en bougeant ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mer 1 Fév - 23:33

Il venait de faire une certaine morale concernant le comportement de leur fille et ses amourettes. Cage ne supportait absolument pas cette idée et il avait en quelque sorte rejeté la faute sur Zoey, surtout lorsqu'il parla de mariage … ça sortait tout seul, il ne le pensait pas vraiment mais il avait un besoin assez récurrent de dire ce qu'il avait sur le coeur. Se calmant doucement, la mâchoire jouant un tantinet, il se tourna vers zoey qui était devenue silencieuse. Ses sourcils se froncèrent automatiquement et il voulut lui demander ce qu'il se passait mais elle parla avant lui. Les mots frappèrent comme si il venait de se manger un camion en pleine face. La bouche entrouverte, légèrement, il la calcula vérifiant si elle allait le regarder et rien … Un mois ?! Dans un mois tu te maries ?! … la colère qu'avait provoqué le Aaron fut évanouie pour en laisser place à une autre. Un mois ? Il ne s'en rendait pas compte … il tourna son visage vers elle, complètement détruit en fait de cette nouvelle qui l'avait assommé. Quelque chose clochait, il frappa sa main sur le volant oO , vraiment en colère >< Tu te pourries la vie avec ce mariage. Tu ne te rends même pas compte de la connerie monumentale que tu fais Silver … j'en reviens pas que tu ais dis oui à cet imbécile. cage avait énormément de patience, du moins, il avait du temps devant lui pour voir venir les choses mais il venait d'apprendre que non. Encaisser la nouvelle, que Zoey allait se marier avait été pénible et apprendre que c'est dans un mois, cela ne lui laissait rien comme temps … Pour faire quoi d'ailleurs ? Il ne savait même pas pourquoi il pensait cela, il l'avait perdu, il en était conscient. Lorsque Zoey prend une décision, il est rare qu'elle revienne en arrière et lui, Cage Thurner n'était que le salaud qui l'avait quitté de manière si lâche. Qu'est ce qu'elle en avait à foutre de lui ? Sur ses pensées un peu trop moroses, il s'alluma une cigarette et Zoey brisa le silence … Elle aussi était en colère. Il l'écoutait mais n'avait aucune foi à y répondre. Sa fille amoureuse et son ex qui l'aimait encore allait se marier. Les deux femmes de sa vie lui en faisait voir de toute les couleurs. Il ne voulut même pas la rassurer sur son rôle de mère, il n'en dit strictement rien. Il tira sur sa clope et recracha la fumée. Il se mordillait la lèvre inférieur, on pouvait voir qu'il était vénère … Il l'avait cherché … Qu'avait il espéré en la voyant revenir sur palm bay par la biais d'un cap ? Une Silver aussi resplendissante et parfaite, ne pouvait pas rester bien longtemps célibataire … - cage tentait en vain de se calmer, en se trouvant des excuses … - parlant cabane, lui non plus ne voulait pas que valentina ne connaisse se genre d'endroit, il savait ce que les jeunes hommes faisaient avec les femmes et ce n'était certainement pas très catholique. De toute façon, il allait s'occuper de Aaron, il allait le tester un peu, inspecter le degré de maturité du jeune homme et voir si il est mauvais ou pas. Zoey acquiesça au fait qu'il la laissait gérer – tu m'étonnes xD- et il sentit un apaisement l'envahir au mots de son Zoey … Ses nerfs lâchèrent un peu, et il eut un regard vers Zoey … Si elle savait ce qu'il avait en tête en cet instant, il le murmura dans son esprit à lui, pour ne pas qu'elle l'entende : «  Je voudrais aussi être l'homme de ta vie… [/color] alors qu'il disait cela, il détourna ses yeux sur la route et finit par dire un : Merci …

Arrivés dans leur chambre d'hôtel, ils sont arrivés à se coincer dans l'encadrement de la porte. Intrépide comme situation, surtout lorsqu'ils se mirent à se critiquer, se pincer comme des enfants. Bien évidement, les sujets virèrent sur leur conjoints respectifs et ils s'en donnèrent quelque peu à coeur joie, surtout Cage. Il attendait que Zoey lui réponde une quelconque chose mais elle mit une trêve à cette guerre sans pour autant s'empêcher de parler en mal de Anna. Il secoua la tête, il ne voulait pas relever ces mots, c'était de la méchanceté gratuite comme lui il faisait avec Julien. Inconsciemment, il savait qu'il était « bon », il avait su rendre le sourire à silver et sa fille l'appréciait. Mais pour Thurner, il était préférable de le haïr que de lui trouver de quelconques qualités, normal en même temps … il était l'homme qui avait prit les deux femmes de sa vie – à l'aide de l'homme qui lui avait commandé de les quitter pour leur bien être – et il devait le subir. Il regarda Zoey, droit dans les yeux avec cette mine qui disait que oui, elle avait raison >< : c'est bon, j'adhère. Cage disait rarement «  tu as raison » parce qu'il aimait lui avoir raison, mais qu'on ne se méprenne pas, si il acquiesce à ses demandes, c'est juste parce que ça la fait chier ELLE xD pas lui, il s'en fout … il pourrait dire de la Mer*e sur Julien pendant des heures, mais soit … c'est en repensant à cet homme qu'il se mit à rire, parce qu'il se souvint à quel point il n'était pas entreprenant avec Zoey. C'était pitoyable quand même venant d'un homme mais bon, peut être le vivait elle bien après tout … Il riait sans s'en rendre compte et Zoey qui lui demanda pourquoi agissait il comme cela, et il fit une bouche en forme de coeur, lorsqu'elle lui redemanda à nouveau pourquoi il riait … tu dis toi même que tu finiras bien par le savoir … Un jour peut être … il lui fit un petit clin d'oeil d'un regard amusé qui se changea vite en perversité. Ils jouaient tout les deux. Cage n'était pas Cage en ce moment, du moins pas celui qu'il est devenu depuis qu'il connait Zoey et ce à quoi il s'attardait en ce moment même, lui rappelait à quel point il était joueur avec les femmes … Et de voir la femme qu'il aime se prêté au jeu, c'était assez amusant : C'est parce que tu n'as pas encore connu Thurner dans toute sa splendeur poupée, une fois que tu y goutes, difficile de s'en passer … Il la dévisagea encore une fois avec sa mine d'allumeur xd et il lui mit un bon petit coup de fesse pour se rendre dans la douche.

La brulure de Zoey était extrêmement minime mais comme à sa grande habitude, elle en fit toute un tintamarre. Elle n'était pas italienne pour rien elle …. xD Allongée sur le lit, il la contempla entrain de se tenir la cuisse et il pencha la tête pour ensuite la secouer et se diriger vers la fenêtre, pour se fumer cette cigarette mais elle lui réclama un bisous magique. En vrai, il ne s'y attendait pas, il e retourna vers elle avec cette mine qui n'éprouvait rien à cette demande, même si elle était magique xD puisque c'était un petit truc entre eux il s'avança vers elle et lui prit la cuisse pour lui déposer un baiser et la remarque qui suivit l'a fait sourire. Il lui balança un coussin en lui disant d'aller chier –' et elle lui rétorqua des mots qu'il avait rêvé entendre de sa bouche … peut être pas dans cette circonstance mais il se mit à sourire en la regardant, pas trop longtemps. Il détourna son regard et s'alluma cette cigarette quand elle se rendit dans la salle de bain. Et lorsqu'elle revint, il brandit une couverture pour limiter leur territoire durant la nuit. C'était légitime comme décision et il pensait qu'elle allait être d'accord mais pas du tout –' au contraire, elle la balança. Il se demandait si elle avait bien comprit ce qu'il venait de dire … et elle lui répondit que « oui » et même plus – et affinités - … cage se mit à rire et croisa ses bras sur son torse tout en la regardant: toutes les femmes rêvent de dormir avec moi et si je t'ai proposé cette couverture, c'est pour toi, moi je m'en fou mais attends toi à ce que je foute MA jambe au dessus de la tienne de la nuit. Mais dans un sommeil des plus profond, j'ai besoin de dominé What a Face Et à son « rêve », cage frappa du pieds la couverture pour qu'elle tombe au sol et lui dit d'un ton solennelle : je suis tout à toi cette nuit mais n'oublie pas que je transpire un peu de la nuit, alors évite tout tissus contre ma peau … What a Face ça joue xD cage n'en pensait pas un mot, il disait cela sur le ton de la plaisanterie car il savait très bien qu'il lui tournerait le dos de la nuit … trop illogique de s'endormir en la regardant, il risquerait de faire des bêtises … Et quand elle lui dit qu'ils n'étaient pas des sauvages, elle sauta sur lui telle une féline. Oula Raja, on va se calmer hein! Elle se retrouva à califourchon sur lui et COUP DE CHAUD quand même, faut pas le nier mais il se sentit vite défaillir à ses chatouilles et heureusement, il eut le temps d'attraper ses poignets. Il ne s'y attendit pas mais son visage retomba face au sien … le monde était contre eux et Cage jeta son dévolu visuel xD sur ses lèvres qu'il enviait de manière si forte qu'à tout moment, il aurait put succomber à la tentation. Mais non, il avait reprit conscience au bon moment, or quand il vit Zoey s'approcher, son pouls qui battait déjà rapidement, redoubla de vitesse. Son réflexe était de la regarder droit dans les yeux, la bouche fermée qui ne voulait rien tenter et c'est quand elle déposa son baiser sur le front qu'il soupira doucement de sa respiration longtemps retenue … Elle se posa sur le coté, et cage regarda le plafond se remettant difficilement de ce qui venait d'être fait, mais il voulait pas qu'un malaise se crée et c'est bien pour ça, qu'il allait ouvrir le jeu de la bagarre thurner – Silver, comme à leur grande habitude. Il frappa Z d'un coup de coussin, un peu trop fort d'ailleurs qu'il se crispa du visage regardant si elle n'avait rien, il avait envie de se baiser les muscles What a Face , ils avaient prit en force ceux là héhé xD Et quand c'est moi qui te dis que tu es fragile, c'est la fin du monde. Je te comprendrais jamais … dit il d'un air totalement blasé –' Elle lui prit sa casquette et la mit sur sa tête, sans TOUPET quoi. Déjà qu'elle lui gratte le tee-shirt, voilà qu'elle lui chope ses accessoires mais à vrai dire, il aimait bien la voir comme ça … Elle avait oublié de lui demander la permission et elle se permit de dire, qu'elle ne comptait pas le faire. Il était fané en vrai et pour seul réplique, il la mima en faisant des petits airs de précieuses –' cage en Gay quoi –' et la suite le surpris … quand elle lui dit qu'il mentait, il mit ses mains sur les hanches quand ais je mentit ? il voulait bien savoir tient, parce qu'il ne se souvenait absolument pas avoir « mentit » … Enfin, il ne faisait que ça mais elle ne pouvait pas le savoir Rolling Eyes , valait mieux pas quoi … elle lui sortit une paire de couille et cage se cacha le visage, il avait honte pour elle What a Face - pas pour lui quant au 20 cm, rassurez vous xD – et il se mit à rire comme un gamin. Ça faisait entre potes ça, entre mecs et voilà que Zoey Silver, la femme la plus glamour qu'il connaissait venait de mettre à néant son pouvoir de séduction xD Heureusement, tout cela se fit rattraper par un boxer qu'il vit d'où il était. En effet, mademoiselle – pas encore madame Rolling Eyes - venait de le mettre KO technique et telle une conquérante, elle posa un pieds sur son torse avec une bière en main. Cage ne se gêna pas pour mater et quand elle lui parla de permission, il souriait pour ensuite se pincer les lèvres : Non et je ne comptais pas le faire … d'ailleurs je vois pas sa tête à superman là … Il fit mine de lever son tee-shirt et la retourna telle une crêpe sur le lit, sauvant la bière, bien évidement. N'allait pas gâcher une bière >< trop précieux. Il se mit à califourchon sur elle, lui bloquant bras et mains pour qu'elle ne puisse pas rétorquer en geste violent. Avant de boire une gorgée, il leva la bière en sa direction et lui mima des lèvres un « santé » pour ensuite la regarder lui demander ce qu'elle pouvait faire. Il leva les yeux au ciel, réfléchissant tout de même à une chose qu'elle pouvait faire mais … Rien. Tu ne sais rien y faire … Il avait l'impression de parler à cousin machin dans la famille Adams et c'est bien pour cela que de sa main de libre, il lui dégageait les cheveux qui lui gâchait la vue et la sienne aussi, il aimait la regarder … Il allait boire à nouveau une gorgée quand elle lui demanda ce qu'il attendait pour l'emmener à un niveau pas encore exploré. Prêt à prendre cette gorgée, il s'arrêta en plein mouvement et son regard se baissa vers elle, un sourcil arqué. Ses yeux se plissèrent et il laissa tomber un silence dans la pièce. Posant la bière dans son sac de sport, au pieds du lit xD. Il prit des aises qu'il ne se connaissait pas. Depuis quand réagissait il aussi banalement à des avances faites par Silver ? Ses deux paumes de mains se posèrent de part et d'autre de son visage et son torse se rapprocha de sa poitrine ainsi que ses lèvres des siennes. Il la voulait sa troisième fois, et il l'avait là, juste maintenant, maitre de ses agissements sans qu'elle ne puisse faire quoi que se soit. La reconquérir, voilà ce qu'il désirait. Autrefois, il avait su la charmé, lui voler son coeur pour n'en faire qu'un avec le sien. Le pourra t il encore ? Lui en donnera t-elle la permission ? Il pouvait lui prouver encore par un baiser, à quel point il souffrait de ne pas l'avoir à ses côtés, comme il a été malheureux sans elle durant 365 jours dans ce bungalow, à décompter les heures afin de savoir si elle allait venir ou pas. Devait il se permettre encore se droit ? De l'embrasser ? Non … Il ne voulait pas se le permettre, et c'est bien pour cela qu'il la regarda droit dans les yeux et pencha la tête : tu sais … Il fit mine de réfléchir Il y à présent une femme dans ma vie. Elle est belle, un véritable bijoux, la 7 ème merveille du monde et j'ai un rituel avec elle. Il cherchait le regard de Zoey, pour qu'elle continue de l'écouter et il reprit, il allait conté une « l'histoire des bisous qui effacent les mauvais rêves » : Un bisous sur les yeux pour les faire disparaitre..., il lui déposa deux baisers sur les yeux Un bisous sur les joues pour que les larmes ne coulent plus de la nuit il glissa deux baisers sur ses joues, léger et lent toujours en frôlant sa peau de près. Un bisous sur le front pour que ton esprit soit apaisé et que tes rêves soient renouvelés. Il redressa le menton et lui déposa un baiser sur l'endroit cité. Un baiser sur le nez pour te dire bonne nuit. Et pour terminer, il releva son regard vers celui de Zoey, avec un petit sourire doux sur les lèvres. C'était un rituel qu'il faisait avec VALENTINA, lorsqu'elle se levait de la nuit et qu'un cauchemars lui avait coupé la nuit. et pour terminer,un je t'aime pour que tu t'en souviennes à ton réveil ou dans tes cauchemars, que tu saches que je serai toujours là si mauvais rêves arrivent. Il ne put s'empêcher de regarder Zoey droit dans les yeux et descendre ses lèvres vers les siennes, avec se regard de braise qui ne quitta pas le vert émeraude de Zoey. Il en avait une envie folle, brutale même mais posant son front contre le cou de Zoey, soudainement prit par la « raison », il se releva en regardant Zoey et en la débloquant de ses jambes. Avec ce que je viens de te faire, on atteint des niveau encore jamais exploré, on balaye les cauchemars et on dit bonjour au rêves doux et joyeux. Valentina en est Fan … Il fit un « oui oui » de la tête et se pinça les lèvres avant d'aller reprendre cette bouteille qu'il avait foutu dans son sac.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Jeu 2 Fév - 19:17

L’annonce de la date de son mariage avait jeté un certain froid dans la voiture, elle s’était même auto refroidis. En effet elle ne s’était pas rendu compte à quel point la date du mariage était si proche. Le regard sur le paysage elle n’osa plus le regarder. Pourquoi alors que le jour ou elle lui avait annoncé que Julien et elle allait se marier, elle avait cherché son regard, elle avait envie de voir que cette nouvelle lui faisait du mal cependant ici , ce n’était plus un jeu. Non , la date fatidique approché et elle avait tout simplement envie qu’il lui dise de ne pas se marier qu’il lui dise vient on s’enfuit …   « Oui 4 semaines , 30 jours , 730,484398 heures et je t’épargne les secondes… » dit-elle complètement blasé. Elle n’avait pas envie de se mariage, elle n’avait nullement envie de partager sa vie avec Julien … & pourtant elle allait lui dire oui. Chose qu’elle n’avait pas prévu, c’était la réaction virulente de Cage ,elle sursauta même lorsqu’il frappa son volant assez violemment. Elle tourna son visage vers lui ne comprenant pas vraiment sa réaction même si au fond d’elle un petit espoir venait de naître en l’entendant. Elle ne répondit rien , que pouvait elle répondre en même tant.  « Oui Cage je sais que c’est la pire connerie de ma vie , que jamais je n’aurais du dire oui , que la seule chose de bien que je puisse faire c’est de renoncé mais à quoi bon , tu es avec Anna et je t’aime encore alors que tu en aimes une autre ?! » Est-ce la vérité vrai qu’elle devait lui dire ? Surement pas. Jamais elle n’aurait pu lui admettre tout ça. Elle resta donc le visage tourné vers la fenêtre sans rien dire. Elle se demandait si maintenant c’était la meilleure solution pour qu’il se calme à vrai dire elle n’en avait aucune idée. Elle continua tout de même avec le sujet Aaron histoire que le silence ne s’impose pas trop longtemps dans la voiture mais il ne lui répondit même pas. Elle tenta tant bien que mal de le rassurer quant à l’amour qu’avait sa fille pour lui et à son merci , elle posa sa main sur sa cuisse, pour la tapoter genre de rien et la remit sur la sienne. «  C’est toi son super héro n’en doute jamais et c’est pas Julien ni qui que se soit qui changera ça »

Coincé dans l’embrasure de la porte avec Cage ils déversèrent leur venin sur chacun de leur conjoint respectif. La brésilienne y mit fin assez vite cependant. Oui elle était ici avec lui et elle n’avait pas forcément envie d’entendre parler de Anna ou encore de Julien. Pourquoi ne pas tout simplement profiter de ce moment qui leur était donné à tout les deux. Tandis qu’il se moquait d’elle bien entendu la curiosité de Silver fut attisé et elle voulu savoir en quoi ce qu’elle venait de dire était drôle et c’est là qu’il se mit à rire encore plus. Un peu blasé de cette situation mais surtout de sa réaction , elle lui donna une petite tape dans le bras comme elle le pu et se mit à dire qu’elle le serait bien assez tôt… Bon ok elle savait qu’elle ne le serait pas mais autant ne pas perdre la face et faire comme si cela ne la perturbé pas , car oui s’en était arrivé à ce point la : à la perturbation en voyant sa tête de débile s'esclaffer et à sa réplique elle tourna son visage vers lui en roulant des yeux «  T’es nul Thurner. » Non mais c’était pas juste jamais elle n’allait le savoir à son clin d’œil elle le pointa du doigts en plissant un peu les yeux et secoua la tête, dégoutée. Cage en mode pervers c’était à voir What a Face faisant la moue à ses paroles, elle posa son index sur son torse le faisant glisser tout le long de celui-ci et haussa une épaule «  Pourtant il me semble bien que j’ai su m’en passer » dit-elle en haussant deux fois de suite les sourcils. Se fut à elle de le regarder de haut en bas en se mordillant la lèvre avant de sourire comme une enfant. Elle avait envie de rire mais elle fut coupé dans son élan par un coup de C*l ><

Venant tout juste de se bruler elle se laissa tomber sur le lit tel une grande brûler en même temps c’était vrai. Elle souffrait le martyr Rolling Eyes Tenant sa cuisse de ses mains elle réclama un bisous magique afin que la douleur passe plus rapidement. C’était une sorte de bisous absorbeur de douleur Voyant que Cage arrivait vers elle , elle se releva avec un petit sourire et souleva sa jambe avant qu’il ne la prenne entre ses grandes mains qu’elle aimait tant et qu’il dépose ses lèvres contre sa brulure et comme elle l’avait préconisait, elle n’eut plus mal. Cependant elle ne put s’empêcher que de lui faire une petite remarque. Elle ne pouvait pas montrer que ses bisous magiques lui faisaient toujours autant d’effet et c’est la qu’elle se prit un cousin dans la tête et un va chier --’ et sur un «  moi aussi je t’aime Thurner » qu’elle s’en alla prendre une bonne douche , bien méritée.

En revenant de la douche elle vit un Cage , tenant une couverture en forme de boudin et il tenta de lui expliquer que c’était pour les séparer cette nuit. A vrai dire elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ils avaient besoin de ça . Il pouvait très bien dormir ensemble ,du moins sa ne la dérangeait pas. Elle n’allait pas le faire dormir par terre et on ne peux pas dire que cette situation soit calculé et prémédité c’était un concours de circonstance. C’est pourquoi une fois installer sur le lit elle attrapa cette dite couverture et la balança dans la chambre. «  Ah mais je comprend tout à fait Cage en même temps comment resister à ce sex appeal ambulant ?! C’est tout bonnement impossible ! Attend toi à ce que je fasse la même chose , c’est drôle mais moi aussi j’ai une certaine domination à assouvir au pire on tente un compromis. Tu prend ma jambe gauche et moi je prend ta jambe droite  »
Alors qu’elle lui exposé ce rêve tant inopiné que de passer la nuit dans ses bras en l’entendant elle eu un petit sourire aux lèvres. Elle avait l’impression qu’il lui offrait une grâce. «  Ah …. »elle posa ses mains sur son tee-shirt et leva son regard vers lui. «  Je dois l’enlever maintenant ou après alors ? » demanda-t-elle le sourcil arqué avant de lui faire un irrésistible sourire en coin. Non mais en même temps c’est vrai il n’était pas des bêtes et c’est sur cette réfléxion qu’elle lui sauta dessus. Pour le coup elle ressemblait réellement à une bête. En l’entendant elle pencha sa tête sur le côté et mit sa main au niveau de son visage en position griffe et lui fit un petit   « Grrr ». C’était pas le genre de grr de tapète non , c’était le grr bien sauvage. Assise à califourchon sur lui pour lui faire des chatouilles elle se fit néanmoins vite contré lorsqu’il lui attrapa les poignet. Son visage se retrouva vite près du sien pour la deuxième fois de la soirée et son regard transperça le sien . Elle sentait le regard persistant de Cage sur ses lèvres et c’est là qu’elle décida de se remettre en mode Raja What a Face Elle posa ses lèvres contre sa joue avant de la lui mordiller puis elle fit pareil sur sa mâchoire et dans son cou avant de lui déposer un bisous sur son front «  Au final j’ai su contrôlait mes pulsions » dit-elle en souriant avant de se faire tomber sur le côté sachant pertinemment que la situation allait dégénérer à se retrouver si proche. Sans s’y attendre elle se prit un cousin dans la tête. Comment passer d’un moment si doux ou leur cœurs avaient battu à l’unisson a un moment si brutale >< Le pire c’est qu’il faisait vraiment mal … Elle le regarda la bouche en cœur et lui sortie que oui elle était fragile et que c’était normal qu’elle ait eu mal à sa blessure. Se relevant en s’appuyant sur ses mains elle se mit face à lui tout en arrangeant ses cheveux histoire de se mettre en condition de combat, elle n’avait pas envie d’être désavantagé à cause de sa masse de cheveux «  Oui, je suis la seule à pouvoir le dire puis sa dépend des circonstance par moment sa a du bon d’être fragile … Regarde j’ai eu un bisous magique … » dit-elle toute fière d’elle avec un sourire triomphant sur les lèvres. Puis elle alla vers lui et se posa juste derrière lui , ses mains sur ses épaules pour se mettre sur la pointe des pieds et lui murmurer à l’oreille « T’as raison tu n’y arrivera jamais … » Allant prendre sa casquette, elle se remit face à lui et la posa sur sa tête , réellement prête cette fois ci à une petite bagarre Silver VS Thurner. Elle lui tira la langue tel une petite fille quand il l’a refit tout en croisant ses bras sur sa poitrine mais fut décontenance de sa question. Pensante, elle mit son index sur son menton , le regard ailleurs. «  Tu m’as mentit pour Anna, tu m’as mentit sur ta nature , tu m’as menti sur ses vampires machin chose là , tu m’as menti quand tu m’as dit que tu m’aimerais toujours , tu m’as menti quand tu as dit que tu ne me briserais jamais le cœur donc tu as menti à ma grand-mère aussi oui oui je vous avez écouté » Elle hocha la tête avec un petit sourire et lui tapota la joue «  Mais je t’en veux pas ce sont les aléas de la vie , puis tu as voulu me protéger encore et encore sur certaine chose c’est assez honorable dans un sens …mais si tu savais comme sa m’insupporte à chaque fois j’ai envie de t’étriper  » dit-elle en serrant ses doigts comme si elle était entrain de l’étrangler Arrow

Par la suite elle sortit sa paire de couille sous sa demande et bien entendu elle profita du moment de faiblesse qu’il avait eu pour prendre le dessus et le mettre à terre. Posant son pied sur son torse elle leva la bière de la victoire cependant elle vit Cage lui mater les fesses , elle baissa son visage et lui dit qu’il n’avait pas la permission. «  T’as pas le droit de retourner mes phrases contre moi…puis… » Alors qu’elle allait lui dire qu’il pouvait courir pour voir la tête de superman , il souleva le tee-shirt pour la mater et là elle serra les jambes et posa sa main sur le tee-shirt pour le tirée. Limite elle avait envie de lui écraser la tête avec son pied --’ Mais elle ne s’était pas attendu à ce qu’il retourne la situation aussi facilement. Elle fit les gros yeux et se laissa faire et d’après ce qu’il disait elle ne pouvait rien faire d’après ce qu’il lui disait «  Dans ce cas là je n’ai plus qu’à subir le terrible sort qui m’attend… » Elle tenta de souffler sur ses cheveux afin de pouvoir voir quelque chose mais Cage fut plus rapide et il lui enleva les longues mèches. Elle leva son regard vers lui , avec un petit sourire qui tentait de se faire sur son visage. Tandis qu’elle venait de lui demander ce qu’il attendait pour lui faire atteindre ce fameux niveaux , elle fit les gros yeux en le voyant poser sa bière Ôo Elle avait dit cela pour le chambrer et parce qu’il s’était posé à califourchon sur elle … Son cœur s’emballa doucement mais surement , elle plongea son regard dans le sien et alors qu’il approché son visage vers le sien , elle allait lui dire que c’était pour rire qu’elle allait resté à son niveau jusqu’à ce qu’il lui parle d’une femme dans sa vie. «  Non mais Cage, je suis pas Anna alors oublie des… » elle ne termina pas sa phrase par la suite comprenant que ce n’était pas pour Anna qu’il faisait ça mais bel et bien pour leur fille , Valentina Elle leva son regard dans le sien ne pouvait l’extraire et se mordilla la lèvre tout en suivant le moindre geste que pouvait faire ses lèvres l’écoutant comme une enfant a qui on contait une histoire. Elle ferma les yeux pour recevoir ses baiser dessus, puis se fut à ses joues de connaitre la douceur des lèvres de Cage , son front fut quant à lui gracier par la tendresse et pour finir elle reçut un baiser sur son petit nez. Un sourire d’une douceur incroyable marqua son visage et ses mains glissèrent le long de la colonne vertébral de Cage pour les poser sur sa nuque. Lorsqu’il termina son petit rituel par le je t’aime , elle papillonna des yeux et passa sa langue sur ses lèvres c’était si incroyablement beau ce qu’il venait de faire. Sa poitrine remonta doucement contre son torse et elle appuya doucement sur sa nuque pour que son visage se colle au sien. Elle posa ses lèvres contre les siennes sans l’embrasser pour ensuite caresser son visage de son nez laissant son souffle chaud caresser le visage de Cage. Elle le fit pendant un petit instant avant de poser ses lèvres contre son oreille «  Tu es le meilleur papa du monde Cage et je suis certaine qu’avec ça elle ne fera plus de mauvais cauchemars j’aurais aimé qu’on m’invente une histoire comme celle-ci lorsque je faisait de mauvais rêves. » Lorsqu’il posa son front dans son cou, elle passa sa main dans ses cheveux alors qu’il les lui avait débloqué et doucement elle sentit qu’il la relâchait de la pression qu’il exerçait sur elle. Lorsqu’il se fit glisser sur le côté elle souffla un bon coup et regarda le plafond. Que venait-il de se passer ? «  Je suis fatigué pas toi ? » demanda-t-elle en se levant déjà pour aller éteindre la lumière. Elle se mordilla la lèvre et se jeta sur le lit et se tourna vers Cage qui était de dos et lui lança son tee-shirt sur le visage. «  C’était seulement à cette condition que je pouvais dormir contre toi c’est ça ? » Elle éclata de rire en voyant sa tête et attrapa le tee-shirt de sa main libre, l’autre cachant sa poitrine pour le ré-enfiler. «  Trêve de plaisanteries Thurner … » Elle s’allongea près de lui, attrapant le bras de Cage pour le soulever et se blottir tout contre lui. Posant sa main sur le torse du bel âtre qui était à côté d’elle et en l’enlevant , elle y avait laissé la bague coccinelle. «  Cap de se dire la vérité vrai durant une soirée Cage ? » Elle leva son regard vers lui et plongea son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Ven 3 Fév - 0:08

Il n'en revenait pas que dans un mois, Zoey allait appartenir à cet homme qu'il détestait. C'était définitif d'ailleurs, si il pouvait lui trancher la gorge, il le ferait. La tension lourde et nerveuse venait d'ensevelir la voiture et cage tapa fortement sur son volant, complètement déboussolé de cette situation qui en fin de compte lui glissait entre les doigts. C'était un dur retour à la réalité les mots qu'elle venait de prononcer. Son visage se tourna vers elle et ses sourcils se froncèrent, pourquoi avait il cette impression qu'elle n'était pas heureuse ? Qu'elle était blasée de devoir se marier … avait elle peur ? La plupart des femmes doutaient fortement avant de franchir le pas, car c'était un acte important, qui marquait une vie, une éternité … Zoey ne le regardait pas, son front contre la vitre, il la considérait sous ses yeux qui avaient encore les étincelles allumés de ce qu'il venait de se prendre dans la face. Allait il réellement la perdre ? Il doutait atrocement de leur relation, tout avait l'air de bien se dérouler, il y avait cette complicité qui revenait, oubliant se passé houleux qui les tourmentait. Il sentait son coeur battre la chamade à chaque fois qu'il posait les yeux sur elle et ce manque qui le rongeait ne cessait d'augmenter. Il n'avait jamais sa dose appréciable avec elle, il lui en fallait toujours plus, une drogue sur laquelle vous vous acharnez sans relâche … la colère qui avait prit part de son visage s'apaisa, pour laisser ses tics nerveux reprendre le dessus sur chacun de ses traits … il allait devoir réagir à cette situation, il ne pouvait pas la laisser s'échapper comme cela, c'était impossible. Il connaissait des vérités qu'elle ignorait, la première était qu'il l'aimait encore énormément, et que au grand jamais il ne l'avait quitté par manque d'amour à son égard … mais justement bien le contraire. Il voulait encore une fois la protéger, la mettre en sécurité à son passé qui ne cessait de le poursuivre, voulant abattre ses meilleures cartes, ses plus beaux atouts … Son regard rivé sur la route, il l'écouta lui conté qu'il sera toujours le super héros de valentina, et que même Julien ne parviendra pas à son statut. Il le comptait bien et se tournant vers Zoey, il lui fit un sourire … peu convainquant. La vie avait été une pute avec cage xD et ça continuait –' . D'abord Zoey, il ne voulait pas qu'on lui prenne son autre moitié, sa petite fille qu'il aimait tellement. Il voulait être l'éternel amoureux de son bébé, qui veut se marier avec lui … Il était à fleur de peau, mais un Cage Thurner savait se relevé, et il le fera encore, même si les temps s'annonçait pénible encore avec lui.

Dans l'embrasure de la porte, Cage adopta un regard extrêmement pervers, des yeux qui ne lui collait pas trop à la peau … enfin, ça dépendait des moments xD il savait que ses yeux pouvaient exprimés une tonne de choses et il adorait en jouer, surtout lorsque mademoiselle Silver s'y mettait. Il lui raconta clairement qu'avec un Thurner, il était difficile de s'en passer après y avoir gouter. Il se sentait grand le cage –' et lorsque l'index de Zoey se fraya un chemin sur son torse, il regarda la geste se demandant ce qu'elle allait lui répliquer. Et sa réponse fut celle « escompté », dans le sens qu'il n'attendait aucune réponse approuvable à ses dires. Elle le regarda d'une façon féline, attitude qui avait le don de le retourner telle une crêpe mais qu'il ne montra pas, cela serait idiot d'avoir une pulsion niaise à l'instant. C'est bien pour cela qu'il leva les yeux au ciel avant de les rejeter sur elle, d'une manière blasée : c'est parce qu'avec toi, je n'ai jamais été au bout de mes capacités, un jour je te montrerai mais je te préviens, il n'y aucun remède à ce que tu t'en remettes convenablement … et c'est sur ses mots qui projetaient une confiance grandie en cage qui lui mit un petit coup de fesse, et entra dans la salle de bain.

Quand se fut à elle de prendre sa douche, cage l'attendait dans le lit avec une limite à leur toucher durant la nuit. Si Cage avait proposé cela, c'était pour se protéger de lui même, c'est vrai mais aussi des rapprochements durant la nuit. Les dernières fois qu'ils se sont vus, et qu'ils ont « dormit » ensemble, il y avait ce magnétisme entre eux qui faisaient en sorte que deux atomes crochus s'accrochent –' mais contre toute attente, elle prit la couverture et la balança en plein milieu de la pièce. Ils jouaient sans « pudeur » et cage se mit à croiser les bras sur son torse nu tout en la regardant, souriant de ce qu'ils étaient entrain de raconter. Cage parla de domination et du rêve des femmes de dormir avec lui … héhé … Elle approuva, et il regarda ses ongles avec ce petit air « hautain » sur-joué, pour ensuite la regarder. Il se sentait bien là le Thurner. personne n'y résiste … On ne sait rien y faire. Soit tu l'as, soit tu ne l'as pas et la nature a été plus que favorable avec moi. Mais bon, je suis gentil car j'essaie tout de même de toutes les satisfaire ses femmes qui me réclament mais je ne suis pas hercule non plus … –' Il partait en live tout seul en fait, à croire qu'il commençait réellement à apprécier cette façon qu'ils avaient tout les deux de parler de lui de cette façon là. Il riait malgré tout intérieurement, parce que ce n'était pas cage ça. Avec les potos oui, mais outre sa fraternité, il était plutôt mystérieux et moins « joueur » avec les femmes. Normal, quand il n'y en a que une qui l'intéresse … Il parla de domination et Zoey, en bonne Silver qu'elle est, lui dicta que elle aussi faisait partie de cette catégorie, sauf qu'ils parlaient tout de même de position de jambes et ce qu'elle lui proposa, le laissa tout de même perplexe. Les bras toujours croisés, et sa tête qui se pencha, il tenta de visualiser ce qu'elle lui proposa … heu … Et comment tu arrives à faire ça ? Il n'arriva mais pas du tout à voir ce qu'elle lui proposait. Genre, ça veut dire qu'il devra se coucher sur elle ou un truc du genre ? Ôo chelou la proposition xD mais pas la sienne, il adorait cette perspective de l'avoir contre lui sans tee-shirt. Et elle joua encore, car lorsqu'elle prit les bords du tissus, il plissa les yeux avec un sourire qui naquit sur ses lèvres … Pas la peine, on ne dort pas là … Il eut du mal à résister à se sourire en coin qu'elle lui balançait. MamaMia … Dur >< Et lorsqu'elle lui sauta dessus, il lui dit de se calmer en la traitant de RAJA, le tigre de Jasmine et quand elle pencha la tête, il le fit aussi mais de l'autre coté, se demandant ce qu'elle allait faire. Quand il vit ses doigts devenir de fausse griffes, il loucha presque dessus et papillonna des yeux. Le grognement qu'elle émit, lui fit levé les yeux doucement vers elle et dit : Raja, t'es gentil mais sort de se corps …. et l'attaque chatouille commença. Le truc qu'il détestait et c'est bien pour cela, qu'il lui attrapa les poignets dés qu'il en eut l'occasion et elle bascula vers lui. La pointe ondulées de ses cheveux qui frôlait son torse, son regard transperçant le sien, il le descendit vers ses lèvres … son regard devenait lourd de sens, c'était le genre de regard qui ne tenait qu'à un fil avant de céder à une envie forte et quand il la vit s'avancer vers lui, Cage releva le regard vers elle et Raja était de retour xD . Elle lui déposa un baiser sur la jour et sentit ses dents se glisser sur sa peau, sur sa mâchoire, dans son cou ce qui lui fit naitre des frissons sur l'entièreté de son corps. Il ne savait pas comment il devait prendre cela, Zoey à califourchon sur lui, plus séduisante que jamais, sauvage à souhait … A ses pensées, il avait desserré ses poignets et haussa un regard de biais vers elle, le sourcil arqué, le regard qui était plus que interrogateur. Et lorsqu'elle lui posa son baiser sur le front, il pouffa à ce qu'elle disait. C'était donc ça « résister à ses pulsions » ? ôO Qu'est ce que ça donnait quand elle se laissait aller ? Il n'en dit rien d'ailleurs, puisqu'il regardait le plafond, légèrement étourdi de ce qui venait de se passer. Il pouvait être une carapace énorme, un mur de brique difficile à atteindre mais lorsque Zoey jouait de ses atouts, il n'était qu'un homme comme les autres qui se sentait défaillir à chacun de ses gestes ou petites douceurs émises. En vrai, la cause n'était pas le fait d'être un homme, mais amoureux … il aurait pu mettre un terme à tout cela, quand elle lui exposa qu'elle était malade, mais il en fit tout le contraire. Humain , il aurait dit « on ne vit qu'une fois » et pour Cage, c'était aussi le cas, sauf que cette vie durait une éternité. Autant y marquer un tas de souvenirs agréable et ne pas rester sur des regrets, c'est bien sur ses pensées qu'il se releva et il la défia en la frappant avec un coussin qu'il en vit sa masse de cheveux prendre une envolée assez comique. En position combat, elle se recoiffa –' digne d'une nana ça xD. Il prêta attention à ce qu'elle disait mais tout autant à ce qu'elle pouvait faire car il connaissait la Silver maligne et pleine de surprise, il n'aurait pas voulut se prendre un méchant coup sans l'avoir vu venir. Fragile ? Il en doutait .. t'es fragile que quand ça t'arrange ou qu'il y a quelque chose à en tirer ? Si tu m'avais demandé un bisous, je te l'aurai donné tu sais. Il haussa les épaules en la regardant, mais il regarda un mur puisque dans la seconde, elle s'était retrouvé derrière lui lui murmurant à l'oreille qu'il n'arriverait jamais en effet à la comprendre … il souriait parce qu'il savait qu'il la connaissait mieux que quiconque, qu'elle n'avait « presque » plus de secret pour lui … les temps avaient changé certes, mais quand ils se retrouvaient à deux, leur passé avait tendance à être derrière eux et être ce qu'ils sont réellement. Il voulut se retourner pour lui faire face, mais elle avait encore disparue –' , devant lui avec sa casquette sur la tête, il se foutait d'elle mais il fut pensif sur le « mensonge » et il lui posa la question –' Il n'aurait jamais du car quand elle lui déblatéra le tout,il se sentit mal intérieurement et il arqua un sourcil : il y a des trucs là que tu dis qui n'ont pas lieux d'être dans la liste de mes mensonges … mais SOIT, je sors la carte Joker, je suis un menteur. Appelle moi Pinocchio Raja –' et quand elle lui tapota la joue, il se laissa faire puisqu'elle venait de gagner cette guerre du « mensonge », celui qui en avait fait le plus >< et les mots quelle émis lui donnait des envies de se taper la tête contre les murs. Il faut qu'elle ne sache jamais ce qu'il a fait comme « pacte » avec Giovanni, elle va pas l'étriper mais bien le tuer … Il releva le regard vers elle, la bouche en forme de coeur, prêt à dire quelque chose, qui n'allait pas lui plaire mais il allait la tester un peu : En même temps, je t'ai brisé le coeur mais pour que tu retrouves mieux avec un mariage à la clé … Et tu veux m'étriper de te rendre encore PLUS heureuse qu'avant ? Quelle égoïste tu fais … , il la jugeait du regard, il attendait une réaction qu'il n'aura certainement pas, mais qui ne tente rien à rien.

Par la suite, c'est cage qui prit le dessus sur la situation, après qu'elle l'ait plaqué sur le lit, un pieds sur son torse, plus triomphante que jamais. Mais un Thurner reste un Thurner, et jamais il ne sera vaincu par une femme –' Il se posa à califourchon sur elle, lui tenant mains et bras sous ses jambes, une façon bien à lui pour qu'elle ne bouge plus. Facilement, elle aurait pu le retourner et c'est bien pour cela qu'il se posa sur le haut de ses cuisses pour qu'elle soit dans l'incapacité de lever les jambes xD Tout était sous contrôle What a Face cage pensa à Nala et Simba –' - Oui, cage est un inconditionnel des disney - Toujours à se battre afin de voir qui sera le premier à prendre la domination sur l'autre, avec des « je t'ai eut » … Sur Zoey, il le pensait fortement le « je t'ai eut » et il lui remit ses mèches de cheveux convenablement, afin qu'il puisse la voir tout en buvant sa première gorgée de bière, cette dernière attraper en plein vol. mais la deuxième n'eut pas le temps de passer car elle lui fit LA proposition indécente . Son regard se braqua sur elle, elle jouait bien évidement et Cage avait envie de « saisir » sa chance, aller jusqu'au fin fond de ses envies, lui attraper le bout de se menton pour le mener vers ses lèvres mais la raison le prit de court, effaçant se nuage au dessus de la tête qui l'emmenait loin dans ses fantasmes éveillés. Ses mains de part et d'autre de son visage, il s'abaissa doucement, sentant son torse frôlé sa poitrine en respiration et il la regarda, intensément. Un petit silence se créa autour d'eux, parce que cage venait d'être prit de court, il ne savait plus quoi faire. Désarmé mais ses yeux prouvaient qu'il avait une confiance en lui qui pourrait certainement la mettre mal à l'aise à ce qu'elle venait de lui demander. Et c'est là, qu'il eut son idée, ce petit rituel lorsque Nana n'allait pas bien de la nuit, réveillé par des monstres qu'elle pensait caché sous son lit ou encore dans son armoire. Ils faisaient ensemble le tour de la pièce pour ensuite se reposer dans le lit, et cage à ses côtés, lui avait dicté cette histoire inventée sur le moment – de son premier mauvais rêve- et Valentina avait de suite trouvé l'apaisement. En le faisant à Zoey, c'était comme lui administré le plus beau des secrets qu'il avait avec sa fille, sauf que ici, elle avait une connotation douce et intense. Cage le faisait avec un tact lent, pour que son souffle chaud se propage sur son visage, pour que ses baisers soient plus que des apaisements, mais des envies d'en avoir d'autres. Le corps de Cage se détendit, et les mains de Zoey furent totalement libre. Il eut un sursaut au coeur lorsque ses doigts touchèrent sa peau, il ne l'avait pas vu venir et se laissa malgré tout faire et le « je t'aime » qu'il devait prononcé dans son histoire, devint tout à coup « vrai », comme si il lui contait réellement cette douceur à l'oreille. C'était osé ce qu'il venait de faire, son histoire racontée était devenu un leurre vers la fin pour émettre des choses qu'il n'osait pas dire. Penchant la tête avec ce regard qui ne la quittait pas, il sentait une pression se faire dans sa nuque, Zoey l'emprisonnait de ses mains et le rapprocha encore plus qu'il ne l'était de son visage. Son coeur battait plus vite que la normal, ses yeux avaient un tantinet « peur » et c'est bien pour cela, qu'il les ferma pour ne pas qu'elle le voit. Cage ne put s'empêcher d'agripper les draps du bout de ses doigts afin de se maintenir à cette force qui le poussait à se coller contre elle, pour que son visage épouse le sien afin que leur lèvres s'offrent un véritable baiser, que le frôlement qu'elles subissaient. Le nez de Zoey se caressait sur son visage, délicate caresse qui avait le don de le rendre alléger, apaisé. Inconsciemment, il en suivait les mouvements, les yeux à présent ouvert pour la regarder. Son corps en subissait les conséquences, car il se courba encore plus sous l'effet de ses sentiments qui lui dictaient quoi faire et quand elle voulut se diriger vers son oreille, Cage rattrapa ses lèvres des siennes, et lui emprisonna sa lèvre pendant de longues secondes. Le besoin se fit ressentir dans la petite pulsion qui venait de montrer pour lui voler un baiser, et doucement, il laissa échapper cette lèvre qu'il venait de prendre en otage. Son front se baissa dans son cou et elle se dirigea vers son oreille pour lui murmurer qu'il était le meilleur papa du monde et son sourire, fière de lui, se fit voir et reprenant la situation en main, il haussa les épaules en la regardant : Tu n'aura qu'à m'appeler si de vilains monstres viennent te gâcher tes nuits, et je te conterai cette histoire de la même manière que je viens de le faire. Cage avait reprit le jeu en main, et avec GRAND COURAGE, il se leva de Zoey en reprenant ses esprits, et alla se poser à sa place pour la nuit. Non mais dans 4 heures, on se lève ...Donc … Si tu veux une belle mine demain, autant essayer de dormir. il se préparait à sa nuit, de dos, il sentit un tee shirt lui tomber sur la tête. Non ? Ôo Elle le faisait ? Sa tête toujours cachée sous le tissus, il la tourna, cage était sur le ventre à présent et n'osa pas regarder mais ne put s'en empêcher quand même xD , d'un petit oeil et quand il la vit éclater de rire, il secoua la tête en faisant un « t'es pas possible » mais à sa question, il fit vite un OUI OUI de la tête xD et quand elle lui dit « trêve de plaisanterie, il lui dit clairement : Pffff t'es nulle >< si je me déshydrate de la nuit, se sera de ta faute --' Il faisait mine de bouder. Mais se retourna quand même vers elle, quand elle lui tira le bras pour se blottir tout contre lui. Put*in mais quel bien FOU. I l'encercla d'une main rassurante et l'autre libre, lui caressa le bras pour le réchauffer , réflexe quoi *_* mais quand il sentit sa main déposer la bague coccinelle sur son torse, il arrêta tout mouvement. Cela signifiait toujours un mauvais présage et il souffla un : Pas maintenant … Zoey … Là, je suis fatigué Rolling Eyes Il avait peur de ce qu'elle allait lui demandé mais quand elle lui lança le cap, il s'attendait à tout sauf à ça. Il baissa le regard vers elle, comprenant qu'il n'avait pas le choix et puis, il y avait son avantage à lui aussi dans cette histoire … Il tira le draps sur eux, et il la prit contre lui, encore plus qu'elle ne l'était déjà et posa son menton contre sa tête. Si c'était soirée vérité, cela allait être soirée vérité : Cap … Mais tu commences …

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Ven 3 Fév - 8:07

Après l’épisode de la voiture ou elle lui avait annoncé qu’elle allait se marier dans un mois à tout cassé elle avait bien vu son énervement qu’il n’avait su caché ,surtout lorsque la main de Cage s’était abattu avec une certaine violence contre le volant. Au fond d’elle ce petit geste avait beaucoup de signification, cependant elle ne préféra pas répondre , laissant le calme réapparaitre sur les traits du conducteur. Maintenant coincé dans l’encadrement de la porte elle vit un Cage qu’elle n’avait pas l’habitude de voir , un cage en moder perver on. C’était assez bizarre à dire vrai . Elle entra tout de même dans son jeu , trouvant ça marrant. Lorsqu’il lui conta qu’après avoir gouté au Thurner on ne pouvait plus s’en passer, elle posa son index sur le torse de monsieur et le fit glisser lentement jusqu’à arriver a sa ceinture et l’enleva en penchant la tête lui disant clairement qu’elle , avait su s’en passer. A sa réponse, elle arqua un sourcil , plongeant son regard dans le sien . «  Ne me dit pas que le grand Thurner a perdu tout ses moyens quand il s’est retrouvé devant moi … Un jour un jour c’est vague tu sais et avec le temps tu vas finir par te ramollir et qui te dis que je voudrais forcément un remède ? » dit-elle en arquant de nouveau un sourcil avant de laisser place à un petit sourire sur le bout des lèvres.

Zoey balaya la proposition de Cage quant à la couverture qu’il voulait mettre entre eux. Sérieusement , si rapprochement il devait y avoir cette nuit croyait-il que c’était cette simple couverture qui allait les protéger ? «  Ah oui c’est vrai que la nature a été généreuse envers toi mais ta vie sembles tellement dure , devoir satisfaire tant de femmes chaque soir… je te tire mon chapeau Thurner » bien entendu depuis le début elle se foutait de sa gueule mais lui semblait prendre chacun de ses mots au pied de la lettre. Manquait-il autant de confiance en lui ? What a Face Lorsqu’il parla de domination et de sa jambe qui risquait d’être prit en otage elle tenta de trouver un moyen afin que leur domination respective soit assouvis mais lorsqu’il lui demanda de lui expliquer entre autre la position qu’elle venait d’expliquer, elle pencha la tête sur le côté tentant elle aussi de visualiser. Elle posa sa paume de main sur le torse de Cage le couchant sur le lit et se coucha à ses côtés. «  Donc tu mets ta jambe gauche sur ma jambe droite et moi je fais comme ça … » dit-elle en passant sa jambe gauche par-dessus toute les jambes pour la mettre sur la droite. Au final elle dominait toute les jambes xD «  Dans ma tête sa ressemblait pas à sa en vrai …. ». Sa proposition venait tout juste de tomber à l’eau et c’est dans une petite moue qu’elle montra sa déception, Cage quant à lui semblait être confiant quant à la sienne. Tandis qu’elle relever le tee-shirt jusqu’à la naissance de sa poitrine ( en partant du bas xD ) elle haussa une épaule et le laissa retomber «  Dans ce cas alors … »

Par la suite Zoey se mit en mode Raja, elle sauta sur Cage et le maintint sous ses jambes, à califourchon. Elle le regarda avec un sourire et mit sa main en mode griffe en faisait un petit grondement. Genre je suis vraiment une panthère sauvage. Elle secoua la tête en l’entendant et ces sur le dernier mots qu’elle se fit attraper les poignet et qu’elle bascula , se retrouvant nez à nez avec lui. Elle sentit le regard lourd de Cage se faire sur ses lèvres et elle tenta tant bien que mal de trouver une solution pour que la situation ne dégénère pas . Son regard planté dans le sien , elle approcha son visage jusqu’à sentir sa peau contre ses lèvres et dans un petit sourire elle se mit à lui mordre la joue , la mâchoire , el con tout doucement avec une petite sauvagerie tendre et douce. C’était un moyen de diversion comme un autre après tout, elle termina tout de même pas lui faire un bisous sur le front avant de se laisser tomber à ses côtés , se disant que c’état préférable. Elle regarda un instant le plafond, tentant de calmer les battement de son cœur qui s’étaient accéléré sous se rapprochement et c’est alors qu’elle avait les yeux encore tout pétillant qu’elle se prit un coussin dans la face. Elle fit la moue et se leva afin d’être prête à une quelconque attaque. Comment détruire un moment emplit de douceur en l’espace de quelque seconde … demander à Thurner. Elle prit tout de même quelque seconde pour se recoiffer, oui autant faire sa en étant bien coiffer , la victoire en serait d’autant plus belle. «  Je suis fragile quand je veux .. Mais je dirais un peu des deux . Oui mais j’aime bien voir cette inquiétude dans tes yeux .. Sa donne plus de saveur à tes baiser mais maintenant que je le sais … je vais en profiter » dit-elle en lui faisant un petit clin d’œil. Tandis qu’il venait de lui dire qu’il ne la comprendrait jamais , elle se posa derrière lui de manière vampirique , laissant son souffle courir dans l’entièreté de sa nuque , de sa gorge et lui murmura qu’en effet jamais il ne pourrait … même si il était la seule personne sur cette terre à la connaitre aussi bien , elle en était même persuader : il la connaissait mieux que se qu’elle se connaissait elle-même. C’était fou de dire ça mais il avait su discerner sa personnalité comme personne ,il avait su percer à jour son cœur , ses forces, ses faiblesses …A sa question elle en profita pour lui dire que si il lui avait menti et elle lui en fit la liste la seconde d’après. «  Comme quoi par exemple ? demanda-t-elle pour le coup intrigué. «  Tu ne peux pas sortir des cartes jocker de nulle part comme ça Pinocchio ! » dit-elle en lui tapotant la joue. Alors qu’il lui parlait de son cœur , elle pencha la tête sur le côté à ses paroles, le regard légèrement plissé et intense. Elle tourna son regard et secoua la tête «  Je ne me considère pas comme gagnante jamais je ne pourrait être plus heureuse qu’avant … J’avais tout pour être la femme la plus heureuse du monde… » Elle ravala sa salive se demandant si c’était la bonne chose qu’elle venait de faire mais dans la seconde qui suivit elle se retrouva contre le lit avec un Cage assis à califourchon sur elle.

Emprisonner sous le poids -lourd- de Thurner il lui bloqua les jambes et les bras et elle ne pouvait pas se débattre pour se sortir de cette situation , a croire qu’il avait bien calculé son coup et qu’il avait le contrôle. Alors elle tenta de le déstabilisé comme elle le pouvait avec la seule arme qui lui rester : sa bouche. Elle aurait pensé qu’après sa il desserre l’emprise qu’il avait sur elle mais apparemment non puisqu’elle fit d’autant plus forte. Posant sa bière elle le vit venir vers elle , approcher son visage du sien et elle se demanda réellement ce qu’il allait faire d’elle. Un tas de scénario se bousculèrent dans sa tête jusqu’à ce qu’il lui fasse découvrir le rituel qu’il avait l’habitude de faire avec Valentina lorsqu’elle faisait un mauvais rêve. Elle souria et profita de chaque baiser qu’il lui donnait , de cette sensation si tendre qu’il lui offrait. Elle fit tout ce qu’il lui demander comme fermer ses yeux et ensuite les réouvrit pour le regarder avec une douceur et une tendresse oublié. Elle aimait cette façon qu’il avait d’être avec elle , elle avait l’impression qu’il avait réussit à balayer cette séparation et que tout était redevenu comme avant , mais non … rien ne serait pareil , lui était avec Anna et elle allait se marier avec Julien. Elle sentait les moindres respiration de Cage contre sa poitrine qui elle aussi se soulevé avec une certaine légèreté du à ce sentiment de plénitude qu’elle ressentait en cet instant. Son corps entier frissonna sous son souffle léger qui venait de l’emprisonner. Son je t’aime lui fit pencher la tête, elle plongea son regard dans le sien , d’une intensité incroyable. Elle avait envie de lui murmurer qu’elle aussi elle l’aimait mais ce n’était pas réellement ce qu’il avait voulu dire après tout cela faisait tout simplement partie du rituel. Faisant remontrer ses mains le long de la colonne vertébrale de Cage , elle passa sa langue sur ses lèvres avant d’exercer une pression sur sa nuque pour qu’il baisse son visage contre le sien et se fut à ce moment là qu’elle posa ses lèvres contre les siennes pour ensuite caresser son visage avec son nez d’une douceur infini. Elle avait son regard plongé dans le sien , du moins sur ses paupières puisqu’il avait fermé les yeux mais cela ne la dérangea pas , cela voulait dire qu’il ressentait tout comme elle mais elle savait aussi qu’il allait les ouvrir au bout d’un moment et elle voulait voir son regard , cet émotion dans ses yeux. Elle sentit le corps de Cage se faire plus présent sur le sien et la , elle fit descendre une de ses mains dans son dos pour le caresser avec légèreté et alors qu’elle allait dire quelque chose à son oreille il lui emprisonna les lèvres des siennes. Son regard dans le sien , elle avait envie de sourire mais peut être n’Est-ce pas propice à la situation ? Pendant de longues secondes elle ne fit donc rien profitant tout simplement de ses lèvres et lorsqu’il allait pour les quitter elle les rattrapa entre les siennes pour tirer doucement sa lèvres inférieur de ses lèvres pour la lacher doucement avant de relever son buste et de la rattraper encore une fois et la elle y déposa un baiser , un baiser tout timide et hors du temps. Son visage dans son cou , elle caressa doucement sa nuque de ses ongles remontant doucement dans ses cheveux …jusqu’à ce qu’il se laisse tomber sur le côté. Zoey souffla un bon coup sous tant démotion et relâcha la pression. «  J’y manquerais pas dans ce cas … »

Elle alla ensuite éteindre la lumière , il était l’heure de dormir et il avait raison si elle voulait parraitre fraiche elle devait dormir. Tandis qu’il était de dos à elle, elle retira son tee-shirt pour lui lancer dans la tête et d’un bras elle cacha tout de même sa poitrine. Elle se pencha contre lui avec un sourire mailiceux , laissant trainer sa peau nue contre la sienne afin d’attraper le tee-shirt pour le remettre. «  C’est pas grave regarde je t’ai mit une bouteille d’eau sur ta table de chevet… » Elle souria et alla se blottir tout contre lui . Sa main trainant sur son torse, elle y laissa la bague coccinelle et lança un cap … en l’entendant elle leva son regard dans les sien lui faisant comprendre que non il n’avait pas le droit de faire ça et c’est la qu’elle sentit ses mains se serrer autour d’elle , c’était une divine sensation. Elle avait tant espérer revivre un moment comme celui-ci , elle était si bien dans ses bras . Le draps maintenant sur eux , elle se rapprocha elle aussi , elle remit sa main sur son torse faisant des petits dessins pour cacher son stresse et hocha la tête «  Très bien … Est-ce que tu as pensé à moi durant cette année ? elle se mordilla la lèvre et leva son visage vers lui alors qu’il était légèrement plus haut qu’elle. Elle avait décider de commencer en douceur même si la question qu’elle venait de poser n’était pas la principal.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Ven 3 Fév - 16:01

Alors qu'ils étaient coincés dans la porte, il venait de se faire prendre à son propre jeu de pervers ... Il ne cessait de conter à quel point, Thurner était un Don Juan et à quel point, il était difficile de s'en remettre lorsque les femmes y goutait. Bien sûr, Zoey joua le jeu de la femme qui pouvait très clairement s'en passer et Cage lui rétorqua que c'était juste parce qu'il ne s'était pas donné à fond dans ses capacités. ça ne devenait plus comique comme jeu >< , elle le poussait à dire des choses qu'il n'avait pas envie et même si mentir lui était impossible Rolling Eyes ... Fin, ça dépendait de quels mensonges hein --' il soupira à ce qu'elle venait de lui dire, oui, Le Grand Cage Thurner avait perdu ses moyens face à Zoey ... What a Face Ben oui, je veux dire que ... T'es Zoey, t'es pas une de ses femmes que je me chope juste pour m'amuser. Il n'y a pas de respect à leur donner à ses femmes What a Face ou a sortir le grand jeu de la délicatesse, alors que toi voilà, tu m'as fait perdre les moyens plus d'une fois, t'es pas banale ou juste un One Shot quoi ... Le pire; c'est qu'il voulait ne pas perdre la face mais il avait cette impression de s'enfoncer Rolling Eyes ... Il réfléchissait à ce qu'il venait de dire et il releva le regard vers elle, lui prétextant que un jour peut être, elle pourra y avoir droit à son sex appeal, comme toutes les autres femmes y ont bénéficié. Il souriait à ce qu'elle disait, à la limite de rire : Je peux t'arranger ça maintenant si tu joues à ta petite impatiente, et l'anti virus n'est autre que de t'en redonner encore et encore. Le sexe avec moi, c'est comme une drogue,si tu veux que je devienne ton dealer personnel, il suffisait juste de te le demander ... Je comprend que cela doit te manquer What a Face What a Face What a Face Oups, il venait de lui "dire" sans lui dire. Elle ne savait pas qu'il était au courant avec Julien, au pire, elle croira qu'il parlait juste de lui, que ce qui lui manquait, c'était juste ce que lui était en mesure de lui donner. Il n'aimait pas beaucoup "rire" sur se sujet avec elle ôO , juste qu'en lui parlant de la sorte, il avait l'impression de l'utiliser comme une chose, et c'est vrai que quand il lui donna son petit coup de fessier contre le sien il ne souriait plus autant ...

Par contre, allongé sur le lit, Cage se demanda comme elle pouvait dormir avec une jambe sur celle de Cage ainsi que l'inverse pour qu'il y ait une domination parfaite. Il se fit faire quand elle lui dit de se mettre en situation, et regarda avec les sourcils froncer, sa jambe se poser sur la sienne et son autre jambe englober toute les autres. Face l'un à l'autre, il releva le regard vers elle : Cela me rappelle à quel point t'es nulle en Math et surtout en géométrie. Regarde ... Il la retourna pour qu'elle se mette de dos à lui, il lui écarta les jambes. ( visualise bien parce que je ne suis pas certaine de bien expliquer xD) Viens ici ... Il la remonta un peu contre lui, collé à elle. Je vais passer une jambe sous tes deux jambes |/| et allé posé ma jambe droite, sur ta droite | X ... Ma jambe jambe gauche, sera sous ta gauche ... Donc, nos jambes se dominent X || X. Ma droite sur la tienne et ta gauche sur la mienne. ... Cage avait du poser une main sur le ventre de Zoey pour la tenir contre lui afin qu'elle ne bouge pas pendant ses explication. la tête relevée, il regarda ce qu'il venait de faire et approuvait, mais il fronça les sourcils ... M'étonnerait qu'on tienne comme cela une nuit entière Rolling Eyes Il haussa les épaules et se remit convenablement, alors qu'elle lui demandait pour son tee-shirt, Cage souriait quand il la regarda haussé le tissus jusqu'à sa poitrine ... Il lui dit que non, l'enlèvement du tee-shirt, c'était pour le dodo, pas maintenant .. Il le regretta pour le coup, car quand il vit se petit ventre bien musclé sous sa vue se recouvrir directement de son tee-shirt ... Vie maudite --'

Combatifs jusqu'au bout; ils étaient position de combat sur le lit. I lui jeta un sacré coup de coussin et elle se prétendit Fragile --' Un jour elle l'est, un jour elle ne l'est pas, ça commençait à l'emmerder, parce que à chaque fois ce qu'il faisait, ça n'allait pas. Alors, il en conclut qu'elle était une manipulatrice pour recevoir des bisous alors que si elle les lui demandait, il les lui donnerait ... Et quand il l'entendit dire qu'elle aimait voir l'inquiétude dans ses yeux, il ria : De l'inquiétude ? Pour ta brulure, j'étais plutôt blasé et pas inquiet pour un sous Silver ... Et si tu veux réellement en profiter, Il te faudra être gentille ... Condition numéro une pour le privilège des bisous no limite --' De suite après, elle se retrouva derrière lui, avec son souffle qui se répandait sur sa peau. Cage se rendit compte que son interdit qui n'était autre que Zoey, le rendait fou dans le moindre de ses gestes. Un souffle devenait une torture, un regard le clouait sur place, c'était si bon et dur à la fois; car la balance ne cessait de pencher vers le bien et le mal constamment. Ses doutes lui préconisaient que oui il y avait de l'espoir pour que ensuite, il soit balayé avec la réalité qui lui revenait, comme l'annonce de son mariage dans moins d'un mois .. mais SOIT. il se laissa dominé par Zoey qui faisait un allé et venue derrière et devant lui --' Une véritable girouette et quand elle se plaça enfin devant lui, il fut étonné des mensonges qu'elle put lui citer et il se sentait presque obligé de dire qu'il y en avait des FAUX. Peut être pour se donner bonne conscience ... Et quand elle lui demanda lesquels, il fit non de la tête Je vais pas te dire lesquels, à toi de trouver quels mensonges n'en est pas un ... Facile xD et pour la carte Jocker ... Non mais je peux pas te répondre sur tout non plus, elles sont nécessaires ses cartes et si, j'en ai une What a Face Il tomba sauta du lit pour aller fouiller dans la poche d'un de ses Jeans et la lui sortir --' Très important d'avoir cela Silver, très important ... Il la rangea à nouveau et revint sur le lit en sautant, position combat à nouveau, mode teubé surtout et il la regarda droit dans les yeux en lui lâchant une petite bombe afin de voir comment elle allait réagir et à sa réaction, il resta CON mais très con ... Venait elle de dire qu'elle préférait sa vie qu'elle avait lui, Cage qu'avec Julien ? :cutie; Il se redressa tout en la regardant, voulant faire quelque chose à ses mots mais elle le mit à terre, pieds sur son torse ... Bien joué Silver, Joli de prendre son adversaire par les sentiments ... Oui ben loupé, Elle avait utilisé le leurre pour mieux l'abattre ...

Il ne s'attendait pas à ce que Zoey lui demande de l'emmener à niveau encore nullement explorer. Directement, Cage pensa à lui montrer, lui prouver un tas de choses qui pourraient raviver leur moment passé, mais il savait que cela ne ferait que provoquer un malaise entre eux et il n'en était pas capable d'en subir un autre. Ils reprenaient doucement leur marque, leur complicité et cela serait aberrant de tout remettre à néant. c'est pour cela qu'il eut une petite idée, qu'il trouvait mignonne. Beaucoup de personne ignorait cette relation quelque fusionnelle qu'il avait avec sa fille, l'unique femme de sa vie encore présente de manière intégrante et il voulut le montrer à Zoey. premièrement, il jouait sur le fait que cela puisse être Anna mais en un regard, elle comprit qu'il parlait bel et bien de leur petite fille ... Il lui conta l'histoire des chasseur de cauchemars par des bisous et Cage, alors qu'il faisait preuve d'une grande douceur, se laissa aller à lui émettre une partie de ses "sentiments" dissimulé sous un leurre. Zoey se laissa faire et Cage fit preuve de légèreté qui alla jusqu'à la défaire de son emprise. Il ne pensait pas qu'elle allait y répondre, entré dans ce conte qu'il venait de lui montrer. Ses mains qui se frayaient un chemin sur son dos eurent l'audace que de lui provoqué des frissons ainsi qu'un poids lui tomber sur le dos pour qu'il se rapproche encore plus d'elle, collant son torse à sa poitrine. Leur lèvre se touchèrent et Cage eut un mal fou à résister à l'appel de ses lèvres qu'il avait depuis le début de la soirée, depuis l'accueil de l'hôtel. Qu'était il entrain de se passer . Son nez caressant chaque parcelle de peau, il sentit son visage partir et le besoin récurrent que d'y gouter, le rappela car au moment même où elle voulut lui parler, il rattrapa sa délicieuse lèvres entre les siennes, pour lui offrir un petit bisous qui avait toute son intensité. Ses avant bras se posèrent sur le lit, sa tête s'abaissa encore mais il se releva, ne pouvant pas subir à ce point cette envie dévorante qu'il avait de lui donner un véritable baiser. Il savait que jouer à ce genre de jeu était dangereux, mais n'était ce pas ce que inconsciemment il avait cherché ? A bout de souffle, il voulut s'échapper, mais c'était à son tour de le rattraper. Prit de court, il avait les yeux ouverts, la regardant faire ... Et quand le vrai baiser arriva, Cage ne se donna plus de limite, les barrières cédèrent les unes après les autres. Il posa une main derrière la tête de Zoey qu'il glissa doucement et appuya se geste, ce retournement de situation. Il l'embrassa réellement, un vrai baiser lent et langoureux, qui frôlait le baiser amoureux et encore une fois désespéré. Il allait le regretter certainement, mais il l'aurait tout autant regretté le lendemain, d'avoir quitter cette chambre sans avoir assouvie cette envie mordante qu'il avait dans les tripes. Terminant par un petit baiser, du bout de ses lèvres, il glissa son front dans le cou de Zoey, passant sa langue sur ses lèvres à lui, en proie à un retour à ce qu'ils étaient entrain de faire avant que cela ne dérape de cette manière ... Elle lui murmura qu'il était le meilleur papa du monde et Cage sentit naitre un sourire sur ses lèvres. Devant absolument récupérer la situation, il se releva avec cette mine de confiance en lui, pas celui de l'homme qui était blasé que cela se termine de manière si vite et il lui dit dans un ton mielleux que si elle avait besoin de ce rituel, il serait à sa disposition. Ses yeux dans les siens, il souriait et lui fit un bisous esquimau avant de lui répondre un : J'y comptes bien ...

Se mettant à sa place de lit, côté DROIT, elle alla éteindre la lumière pendant qu'il se mettait de dos ... mais recevant un tee-shirt sur la tête, ses yeux s’agrandirent avec cette conviction qu'elle était juste en boxer ôO Souriant, il tourna son visage doucement, encore un tantinet caché sous le tissus et la regarda, proche de lui entrain de se cacher la poitrine de son bras. Elle chopa le tee-shirt avant qu'il ne le prenne et le jette par la fenêtre What a Face ... Limite, il avait envie de bouder et quand elle le ré-enfila, il la traita de nul et dicta haut et fort les conséquence que se geste pouvait avoir sur lui, la déshydratation --' mais elle avait prévu le coup et il s'affaissa dans le lit, se disant qu'il ne l'aura pas son corps à corps nu --' Il la laissa tout de même se blottir contre lui et la prit dans ses bras, comme autrefois, de façon assez rassurante d'ailleurs, comme si elle entrait dan sla prison doré de ses bras dont il en était le seul gardien Lui aussi avait besoin de se toucher, et être à ses côté dans un lit, sans faire ce simple geste, lui aurait pourri sa nuit ... Sa main sur son torse lui déposa un cadeau, et quand il vit ce que c'était, il se mit en mode râleur, qu'il n'en voulait pas de ce cap maintenant. Il avait peur en vrai de ce qui pouvait se passer, il sentait le coup vache arrivé. Depuis le début du jeu c'était comme cela avec Silver, je te fais passé un moment emplit d'espoir pour ensuite te le niquer en beauté >< mais quand il vit son regard et qu'il entendit son cap, il comprit alors qu'ils s'endormiraient sur des vérités. Le drap relevé sur leur deux corps, il la serra tout contre lui, façon pour lui qu'elle ne voit pas ses réactions aux questions et posa le haut de son menton sur sa tête. Elle commença a faire des dessins imaginaires sur son torse, signe de stresse chez la Silver et Cage attendit, la première question tomba et il leva les yeux au ciel. Devait il développé ou un "oui - non" comptait comme unique réponse ? Il passa sa langue sur ses lèvres et se mit à réfléchir à la question la plus convenable possible et puis, c'était vérité non ? Ok, Cage se lance : Tout les jours ... En même temps, difficile d'oublier une personne qui a autant marqué une vie. Je me demandais comment tu allais, ce que tu faisais ... ce genre de chose quoi. Mais si j'avais vraiment voulut le savoir, je t'aurai téléphoné et je voulais pas le faire. C'était vrai, il ne voulait pas la déranger, et la ré-entendre pour le faire encore souffrir ... C'était donc à lui de poser une question et il se lança. Est ce que tu me détestes ? LA question qu'il voulait lui poser et qu'il n'avait pas osé ... C'était le moment, c'était l'instant. Il prit ses doigts qui jouaient sur son torse et joua avec ... il avait l'impression d'être Zoey là >

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Ven 3 Fév - 20:26

Dans l’embrassure de la porte , elle venait de contraindre Cage à dire la vérité. Elle souria en l’entendant et pencha la tête sur le côté avant de poser son index sur son menton en le lui caressant «  Qu’il est mignon … j’ai su faire perdre ses moyens au grand Thurner c’est que je m’en sentirait presque fière et en plus il me dit que je ne suis pas banale. Cage arrête je vais plus me sentir tu le sais ça ? ! » Elle souria encore une fois et passa sa langue sur ses lèvres, ce qu’il venait de lui dire l’avait touché droit au cœur c’est certain. Quand l’homme que vous aimez vous dit que vous êtes celle qui sort du lot c’est assez jouissif. A la suite de ses mots, elle roula des yeux et posa son index sur son menton faisant mine de réfléchir. «  Alors il me suffit juste de demander c’est ça … » dit-elle trouvant une solution pour plaquer Cage contre la porte What a Face Zoey se colla à lui bien bien et leva son regard vers lui «  Le problème c’est que j’ai peur de devenir dépendante et il parait que la drogue c’est le mal , j’ai pas envie de devenir une de ses junkie en manque … » Elle se mordilla la lèvre alors qu’elle s’était approché de son visage et c’est la qu’elle se fit éjecter d’un coup de C*l ><

Tandis qu’ils étaient entrain de trouver une solution quant à leur envie de domination continuel ,elle tenta de trouver une solution mais apparemment elle ne convenait pas à Cage. Boudeuse, elle croisa ses bras sur sa poitrine parce que sa solution semblait être bonne en tout cas dans sa tête. «  Je suis pas nulle en math, c’est les maths qui sont nulles avec moi je te signal. Les maths ne m’aiment pas et tu le sais alors je ne les aimes pas .. Puis je ne vois pas pourquoi nous sommes entrain de parler de mes problèmes de maths c’est pas le sujet ici ! » Zoey était assez susceptible sur le sujet en effet cette matière lui avait pourris la vie et alors qu’elle était entrain de détester en silence cette Put*in de matière elle se fit retourner sans vraiment comprendre. Surprise elle se laissa tout de même faire. A vrai dire elle ne comprenait pas ce qu’il était entrain de dire elle était tout bonnement perdu dans ses explications «  Huuum huuum … » dit-elle en faisant comme si elle comprenait ce qu’il était entrain de lui dire. C’est la qu’elle sentit au fur et à mesure de ses explication sa main se poser sur son ventre pour la rapprocher de lui . Elle ferma les yeux à son contact ne se préoccupant plus une seule seconde de ce qu’il était entrain de dire, elle était tellement bien là , à ses côtés qu’elle en oubliait tout.. Cependant elle fut reconnecter à la réalité quand il arrêta de lui bouger les jambes. Levant sa tête pour regarder elle aussi ce qu’il avait fait elle se mit à rire en tournant son regard vers le sien et termina par éclater de rire. «  Non Cage je ne crois pas qu’on tiendra toute la nuit comme ça. Surtout que tu bouges énormément quand tu dors je te jure j’avais toujours peur de me prendre un coup dans la nuit! » dit-elle avec un petit sourire malicieux sachant pertinemment qu’elle aussi bougé énormément dans la nuit , pire même Rolling Eyes Elle se laissa rouler sur le côté , démêlant leur jambes et tenta de jouer la carte de l’humour à nouveau , pour qu’il ne reste pas sur un échec le pauvre. Elle commença à soulever son tee-shirt avec un sourire sur les lèvres , les yeux rivé dans ceux de Cage mais ce dernier lui dit que non, ce n’était pas la peine du moins , pas encore. Elle haussa une épaule et relaissa tomber le tissue sur sa peau.

En position de combat, elle prétexta être une femme fragile bien entendu Cage n’avala aucun de ses mots et elle tenta de lui faire prendre conscience que par moment être fragile pouvait apporter quelques avantages. «  Bien sure que si tu étais inquiet, je te connais par cœur Thurner et tu t’inquiète toujours pou un rien alors fait pas semblant , pas avec moi … Comment ça il faut que je soit gentille ? Tu me trouves méchante ?!» dit-elle dans un petit sourire. La seconde d’après elle se retrouva derrière lui dans un courant d’air digne d’un vampire. Elle lui souffla que non il n’arriverait jamais à la comprendre même si il était le mieux placé pour…et revint face à lui prête à faire un Silver VS Thurner. Elle ne releva pas sur les mensonges, elle n’avait pas envie de se prendre la tête avec lui et elle savait pertinemment qu’ils allaient le faire. «  Tant pis pour moi alors, j’ai pas envie de réfléchir maintenant » Elle fut tout de même surprise de voir la carte Jocker que Cage venait de lui sortir de son sac et secoua la tête «  T’es pas possible Thuner tu le sais ça ! » Alors que Zoey venait d’avouer qu’en effet elle ne serait jamais autant heureuse qu’elle ne avait était lorsqu’elle avait été avec lui , elle se demanda si c’était oui ou non une bonne chose .. C’est pourquoi elle décida de profiter du petit moment de réflexion et de surprise de Cage pour le mettre KO technique. «  J’ai apprit à bonne école … » dit-elle en plongeant son regard dans le sien , montrant bien que oui , elle avait apprit cela à ses côtés.

Cage à califourchon sur elle , elle en profita pour le taquiner à nouveau et quand elle le vit réellement approcher son visage près du sien elle fut prise d’une peur apparente et c’est la qu’il lui fit le petit rituel qu’il avait l’habitude de faire avec Valentina . Au départ elle avait pensé que c’était avec Anna mais elle avait vite comprit que non . Elle profita de chaque baiser qu’il lui donnait , chaque souffle qui se rependaient sur sa peau . C’était si doux et intimiste qu’elle ne pouvait pas faire autrement que de se laisser aller dans ce moment. Longeant la colonne vertèbral de Cage avec ses doigts, une fois arrivé à l’endroit souhaité , elle leva son visage vers lui , alors qu’il avait terminé et avant qu’il ne retire son visage elle donna une certaine impulsion sur sa nuque pour approcher d’autant plus son visage du sien. Se fut autour de Zoey de lui prodiguait de sa douceur, caressant son visage du bout de son nez . Elle le colla doucement contre elle, elle voulait sentir son torse contre sa poitrine ,sentir son cœur contre le sien. Tandis qu’elle allait lui chuchoter quelque chose à l’oreille , elle fut prise de cour par le petit baiser que Cage venait de lui donnait. Sentant ses lèvres contre les siennes, elle ouvrit les yeux, plongeant son regard dans le sien et se fut a son tour de le rattraper pour lui attraper une lèvres et enfin lui donner un baiser qui se transforma vite en un véritable baiser au bon vouloir de Cage. Elle se laissa aller dans cette symphonie langoureuse , elle se sentait si légère en cette instant , l’amour l’envahissait à nouveau. Tandis qu’il poser une main derrière sa tête pour que leur lèvre puissent s’épouser à merveilleuse. Elle répondit avec autant de tendresse , laissant sa main caresser sa nuque en même temps. Elle n’avait nullement envie que se baisser se termine , non , elle aurait pu rester comme ceci pendant des heures, des jours , des semaines, des mois , des années autant dire l’éternité. Le baiser fini , Cage posa son front dans son cou et elle ferma enfin les yeux reprenant sa respiration , que venait-il de faire ? Au mot de Cage, elle n’allait pas s’en priver , elle aimait ce moment qu’il venait de passer. Fronçant le nez à son petit bisous esquimaux elle ne pu s’empêcher que de sourire.

Prêt à dormir , Zoey alla éteindre la lumière. Elle ne savait pas comment tout ceci allait se passer mais pourquoi pas se laisser tout simplement aller. C’est pourquoi elle alla se blottir dans les bras de Cage et elle fut rassurer quand il la serra tout contre lui et c’est a ce moment là , en touchant son torse qu’elle en profita pour y déposer la bague coccinelle annonçant ainsi qu’elle allait lui donner un cap. Bien entendu au départ il ne voulut pas jouer mais lorsqu’elle lui énonça la nature du cap il changea vite de discours. Ses doigts dessinèrent des petits ronds sur son torse et posa enfin sa question. Elle n’osa pas relever son regard vers le sien , ayant peut être peur de sa réponse. En effet elle fut surprise de sa réponse mais dans le bon sens, lui aussi avait penser à elle chaque jours, se demandait comment elle allait , se qu’elle faisait … elle avait l’impression qu’il était entrain de lui décrire les moments qu’elle avait vécus.. Un sourire se forma sur ses lèvres mais s’effaça vite lorsqu’il lui dit que si il aurait vraiment voulu le savoir il l’aurait appelé … cela voulait-il dire qu’il s’en foutait ?! Se mordant la lèvre elle soupira silencieusement et reprit ses cercles sur son torse un peu plus rapidement .. Elle avait un tas de question en tête mais elle savait aussi qu’il fallait que celles si soit intelligente, subtile et ciblé. «  Ok … » Les doigts de Cage vinrent arrêter ces petits mouvements qu’elle s’amusait à faire pour jouer avec les siens. Elle le laissa faire posant cette fois ci sa tête sur son torse au niveau de son cœur et en profita pour se bercer avec ce son si mélodieux à son oreille. Elle fit glisser ses doigts contre les siens et prit un certain temps avant de répondre [color=palevioletred] «  Disons que oui je t’ai détester d’une force que jamais je n’aurais cru avoir … c’était si douloureux , si imprévisible .. Tu vois jamais je n’aurais cru que sa allait se passer comme ça .. Et je n’avais pas compris pourquoi c’est frustrant tu sais … alors oui je t’ai détesté pendant longtemps mais après j’ai su passer au-delà et on va dire que j’ai réussit à passer ce cap .. Au final je ne sais même pas si on peux vraiment dire que je t’ai détesté , juste que j’ai été blessé … »D dit-elle sincèrement. Les doigts de Cage toujours dans les siens elle les retira et posa sa main contre celle de Cage pour en faire la taille elle aimait ses petits gestes tendre qu’ils étaient entrain de se faire c’était si agréable… «  Est-ce que tu l’aimes plus que tu ne m’as aimé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Sam 4 Fév - 0:00

Dans l'encadrée de la porte, ils étaient coincés et Cage osa avouer que en effet, il avait été déconcerté par Zoey Adriana Silver et qu'il n'avait pas donné de toute sa virilité, certainement du par le manque de confiance en lui qu'elle lui enlevait. Ce n'était point un défaut ou une médisance à son égard, bien au contraire, cela prouvait que Zoey avait été une de seules femmes à le rendre vulnérable, tout en l'autorisant à l'aimer en restant qui il était vraiment. Certes, il ne l'avait pas dit de cette façon là, il ne voulait pas non plus qu'elle prenne peur ôO mais le sous entendus y était et comme prévu, elle en joua, ce qui donna une mine amer à Cage de s'être dénoncer tout seul. Son index sur son menton, il la regarda faire avec un regard presque blasé qui attendait la rétorque piquante qu'elle allait lui faire et il finit par sourire : Tu peux en être fière ... Et le croire aussi .. Il lui fit un petit clin d'oeil, donnant un aspect de mensonge à ce qu'il avait dit. Mais il savait qu'il ne pouvait pas la leurrer, Silver n'était pas bête. Les paroles dégénérèrent car ils parlèrent de sexe ouvertement, il se prônait le roi de la galipette, sans audace ... Il ne vit pas venir l'astuce de Zoey. Ne sachant comment, elle réussit à les débloquer – en lui déboîtant presque une épaule – et elle le plaqua contre le mur. Qu'allait elle faire ? Son corps de mannequin se colla contre lui et Cage pencha la tête pour examiner la position que tout les deux avaient. Ow ... Il aimait quand elle était sauvage de cette manière. Il redressa la tête pour être face à elle, qui lui contait d'une voix suave à quel point elle avait peur d'être dépendante, que la drogue était mal. Et quand elle termina, Cage prit une grande respiration pour soupirer lentement : Zoey, Zoey, Zoey ... Toi, tu ne lis pas le journal petite coquine --' Il la regarda comme un homme qui avait envie de lui apprendre des choses sur la vie, et avant de parler, son corps encore plaquer contre lui, il posa ses mains sur ses hanches qu'il remonta doucement ... Savais tu que le sexe était une drogue des plus répandues dans le monde, la seule qui procure du bien aux être humains sans qu'il n'y ait de conséquence pathologiques ? Le mieux dans ton cas ... Ses doigts se faufilèrent sur sa peau, avec une infinie tendresse mais on pouvait entendre dans la voix de Cage que cela sonnait à la note d'un jeu. C'est que tu te laisses aller, que tu ne prennes pas peur que cela devienne un besoin. Prend ce que la vie te donne, vivre avec des regrets est moroses, ça gâche ta vie ... Alors ... Il tourna autour d'elle, ses mains toujours bien présentes sur sa peau et se retrouva juste derrière elle, pour lui souffler à l'oreille : Quand tu seras prêtes à subir ce châtiment divin que je suis prêt à t'offrir, fais moi signe mais en attendant ... il enleva ses mains et lui mit un coup de C*l xD Dehors! et il referma la porte de la salle de bain.

Sur le lit, alors qu'ils parlèrent de domination jambiale --' - mot qui n'existe pas – Zoey le fit mettre dans une position pour tester sa pensée quand à un équilibre dans le soit disant domination. Et comme par hasard – à croire qu'elle n'aime pas le juste équilibre – elle dominait de ses jambes, celle de Cage. Ce dernier la regarda d'une façon «  tu ne m'auras pas » et lui fit une remarque spontanée sur cette relation qu'elle avait avec les maths. Il ne s'attendait absolument pas qu'elle se mette dans un état de nerf pareil et c'est bien pour cela qu'il la regarda avec un sourcil arqué alors qu'elle finissait son monologue, presque essoufflée ôO Je disais ça comme ça Zoey, pas la peine de t'énerver comme tu viens de le faire. Tu sais les math, c'est comme une relation amoureuse, faut apprendre à les « connaître » avant de bien les « manipuler » et si tu les détestes, ils feront pareils avec toi ... La métaphore n'était pas des meilleures mais peut être devait il lui parler en langage de « fille » pour que ça passe mieux ... Les maths, c'était un truc pour les mec ça --' Cage prit donc les choses en main, et lui montra comment deux paires de jambes pouvaient dominé de façon loyale. Il dut la prendre tout contre lui avec un appui sur son ventre. Zoey se laissa entièrement faire et heureusement pour lui, car il la travaillait tel un pantin et quand le résultat fut finit, oui, il avait gagné mais c'était un peu comme un Jenga ôO La pile de pettit bois empilé, fallait qu'elle tienne durant tout un jeu alors que dans leur cas, c'était leur jambes qui devaient tenir toute une nuit dans cette position >< ( des métaphores pourries ce soir xD) Il dit a voix haute que en effet, il ne tiendrait pas la nuit et Zoey approuva. Il haussa donc les épaules et se remit à sa place, content d'avoir trouver mais insatisfait de la « teneur ». Cage, un perfectionniste dans l'âme --'

Un moment inattendu apparut dans leur soirée. A trop jouer, il fallait que ça dérape et c'est quand le jeu fut entre les mains de Cage qu'ils se retrouvèrent sur une piste bien trop glissante à son goût. La séduction est l'un des plus vil défaut, soit on menait une bataille jusqu'au bout, soit elle était passagère et dés le lendemain, on passait à autre chose. De tout coeur, Cage espérant en vain que se soit la deuxième option qui se présentait à lui, Or difficile de penser comme cela quand c'était la femme de sa vie qu'il avait entre les mains et qu'il tentait de re-séduire à nouveau. Il lui cita dans une bulle de tendresse un rituel qu'il avait établit pour que sa fille passe des nuits tranquilles, sans monstre qui lui rend l'esprit apeuré et en le montrant à Zoey, il fut sur cette piste noir où son désir monta en flèche. Il l'embrassa, sans pudeur, sans limite avec une affection qui débordait de ses lèvres. La plupart des personnes lui aurait dit d'arrêter, prétendant à la folie mais il en était incapable, seul sa conscience pouvait lui dire de le faire et celle ci, le laissa profiter de ses lèvres avant de lui souffler de s'arrêter avant que cela n'aille trop loin. Sa main calée à l'arrière de la tête de Zoey s'enleva au même rythme que ses lèvres, c'est à dire doucement pour se faufiler vers son cou et jouer la carte du joueur par la suite. De la force, il en avait et ce qu'il désirait en cet instant, c'était de ne pas mettre en pièce cette soirée qui se profilait bien ... Sur le lit, il se posa sans arrière pensée, sans trop se demander ce qui venait de se passer et il fut content que Zoey fasse de même. Allant éteindre la lumière, Cage se posa déjà en position dodo, sur le côté ... Position qu'il a adopté durant un an, le regard rivé vers sa baie vitrée qui donnait sur la plage *_* et lorsqu'elle se blottit dans ses bras, il n'eut aucune réticence à le faire, il la prit carrément dans ses bras. Et elle lui lança un Cap, il n'aimait pas cette bague coccinelle alors qu'il la lui avait offerte avec une bonne dose de signification, il la dénigrait du regard quand c'était elle qu'il l'avait entre les mains et la choyait quand c'était lui qui l'avait pendu à son collier. Le cap lancé, Cage fut un instant déconcerté ... Elle lui avait rappeler à quel point il pouvait être menteur, à quel point il pouvait dissimuler des choses par ses bons vouloir afin que personne ne sache et les soirées de se genre, où des vérités doivent être émises – surtout dans leur situation – pouvait très bien faire dégénéré les choses. Il répondit à son premier cap, les mots de la fin devaient certainement être un peu « froid » mais il avait ses raisons de les dires aussi et tant qu'elle ne lui demandera pas plus de détails, il n'y répondra pas. A son tour et quelque peu inquiet de la réponse qu'elle pouvait lui donner, il joua avec ses doigts qu'il s'amusait à caresser, son regard droit sur son geste ne voulant pas la regarder alors qu'elle lui disait sa réponse tant attendu. Elle l'avait détesté, énormément et un mot l'interpella : « Et je n’avais pas compris pourquoi c’est frustrant ...» qu'avait elle conclut de cette séparation ? Il n'en savait rien et l'envie que de lui demander lui titillait la langue mais qu'est ce qui avait de mieux entre l'ignorance et une vérité qui risquerait de tout briser ? Non, se taire était la meilleure des solutions. Il acquiesça à tout ce qu'elle disait et ses bras, l'avaient serré un peu plus contre lui et il déposa même un baiser sur le sommet de sa tête. C'était un réflexe, tout était étrange ici dans cette chambre d'hôtel, tout les rapprochait et un mot pouvait les éloigner. Et de ce que Cage remarquait, tout les rapprochaient et tout à les mots qui pouvait les détacher ne voulait pas sortir de leur bouche. Ils s'auto protégeaient l'un l'autre d'une éventuelle querelle, d'un éloignement qu'ils ne pourraient pas vivre « encore ». Le déni... voilà ce qu'ils prônaient. Zoey avait posé sa paume contre celle de Cage et ce dernier ria en voyant qu'il avait des doigts plus grands qu'elle et en pliant le bout de ses doigts, il dit : Grr, je te mange xD Et son autre question tomba, c'était la question qu'il attendait et il baissa le regard vers elle, un regard qu'il pouvait dans la nuit et se pinça les lèvres. Le regard qui cherchait le sien, avec une possibilité d'y trouver une certaine force, il sortit les mots qui n'était qu'une vérité absolue, celle qu'il ne pouvait nié ... Tu es certaine de ne pas en connaître la réponse ? ses sourcils s'étaient relevés ... Son regard retourna sur ses doigts, et enfin, il lui dit : Il m'est impossible d'aimer une personne comme je t'ai aimé Zoey. Tu es mon premier amour, l'unique et le plus précieux que je n'ai jamais connut. Je t'aimerai toujours, qu'importe ce qui peut nous arriver, qu'importe la situation de nos vies . Nana et toi préoccupé la plus grande place de mon existence, et personne ne peut rivaliser avec ça et surtout pas Anna. Il ne la regardait pas, se disant certainement qu'il s'était un peu trop dévoilé mais il avait certainement besoin de le dire, de lui en faire part surtout. Il l'avait quitté comme un lâche et peut être qu'à travers ses paroles, elle verrait une sorte de « confession intime » qu'il lui faisait, que si il avait du la quitter, c'était pour une bonne raison et pas sur un coup de tête. Enlaçant ses doigts à ceux de Zoey, il se mit à pouffer de rire, un question lui vint ....Hum ... Il hésita à la poser et c'est pour cela qu'il tâta le terrain. Tu te rappelles lorsque nous nous sommes retrouvez au restaurant ? Avec Julien et Anna ... Ben j'ai beaucoup discuté avec Julien, c'est un homme qui te respecte beaucoup et il ... Hum, m'a fait part d'une petite confidence d'homme à homme. ça y est, il était entré dans le sujet, autant y aller quoi ... Tu sais qu'il est très impatient de se marier ? XD Pourquoi t'attends le mariage pour ...- tac-tac des doigts- pour faire la chose ? ... Il se mordillait la lèvre en la regardant, en fait si il posait cette question c'est parce qu'il attendait une réponse bien particulière ... Il espérait que se soit celle là mais maintenant, il savait qu'il venait certainement de foutre un coup à la fierté de Zoey en disant une telle chose, au pire, quand elle apprendra qu'il n'était pas avec Anna , elle s'en réjouira aussi --' ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Dim 5 Fév - 0:25

Les aveux de Cage furent l’effet d’une bombe dans le cœur de la belle brésilienne. En effet comment peut-on resté de marbre devant de tel propos ? Jamais elle n’avait cru être aussi importante pour lui et cela lui réchauffa le cœur. Un sourire s’était donc formé sur ses lèvres et son regard plongé dans le sien ne le lâcha pas. Elle décida tout de même d’en jouer afin de ne pas montrer que ses paroles l’avait autant percuté puis ils étaient entré dans un certain jeu alors autant en profiter. Son index sur son menton, elle pencha la tête sur le côté et haussa un sourcil à ce qu’il venait de dire, ses joues se teintèrent d’un léger rouge au niveau de ses pommettes mais se reprit vite en voyant son petit clin d’œil. Même si il disait être sincère elle ne savait plus croire, est-ce le jeu ? Est-ce la vérité ? C’était une situation plutôt frustrante mais aussi perturbante cependant elle avait su voir dans son regard que ce qu’il disait était vrai du moins il y a avait une part de vérité. La conversation parti un peu dans tout les sens qui l’aurait cru , Cage Christopher Thurner et Zoey Adriana Silver entrain de parler de sexe et de manière plus que banale , sans taboo , sans polémique. Bien entendu Cage se venta de ses prouesses sexuelles et elle ne pu faire autrement que de jouer le jeu et d’aller dans son sens, elle le savait assez pudique sur le sujet avec elle en tout cas et en le voyant marcher elle était obligé de continuer à vrai dire cette situation était juste hilarante. Comme on dit il y a un début à tout … C’est pourquoi elle décida de le plaquer contre la porte, appuyant son corps contre le sien bien comme il faut. Son regard plongé dans ses pupilles elle continua de jouer , laissant descendre son index sur son torse, elle le testait et n’en n’avait nullement honte. Leur corps s’emboitaient à merveille et un petit sourire se forma sur ses lèvres lorsqu’elle le vit jaugeait la situation cependant elle ne le vit pas venir. Pensant avoir eu le dernier mot , son sourire s’effaça vite en un haussement de sourcil prête à écouter ce qu’il avait à dire et rétorquer bien sure. Tandis qu’il était entrain de lui dire qu’elle ne lisait pas assez le journal , elle tentait de faire le lien entre leur conversation et l’actualité… Elle avait entendu parler d’une emeute en Egypte dans un stade de foot , que l’emplois était Unis avait augmenté et que l’indice de Dow Jones avait connu une hausse pour atteindre environs 12 500 points, elle avait également entendu parler que les japonais craignaient un nouveau séisme mais de sexe. Plongé dans ses pensées elle ne le vit pas venir et c’est en sentant ses mains se poser sur ses hanches pour remonter avec une certaine lenteur qu’elle revint vite à la réalité tandis que sa peau se parsemait d’une multitude de frissons. Il venait de la décontenancé en un instant, légèrement étourdis elle ne pouvait pas le laisser gagner le jeu comme ça , elle se devait de reprendre le dessus … sa langue sur ses lèves elle hocha la tête , comme si elle était son élève et lui le professeur --’ elle décida de plonger son visage dans le cou de Cage pour y déposer ses lèves, elle hocher toujours la tête alors que ses lèvres prenaient un malin plaisir à effleurer sa peau et a y déposer quelque baiser. Son visage se releva vers le sien et croisa son regard « Donc en gros tu veux dire par la que je devrais me droguer encore et encore et encore mais le problème c‘est que … » elle posa ses mains sur son tee-shirt et lui enleva sans gêne « si justement j’ai des regrets, j’ai pas su retrouver mon ancien dealer, peut être que tu le connais … je sais pas et figure toi que le nouveau me fait peur … » elle s’était retourner en même temps que Cage pour lui faire toujours face tandis que les mains de ce dernier étaient remontés sous son tee-shirt le long de son dos . Cage venait de reprendre le dessus et à ses mots elle haussa un sourcil, surprise de cette proposition «  Sa dépend .. Combien me coutera la dose ? » La séduction était venu s'immiscer entre eux naturellement et alors qu’il la regardait d’un regard qui la retournait littéralement elle se fit pousser d’un coup de C*l, mais quel galanterie --’

Cage venait de trouver une solution quant à leur envie irrépressible de domination vis-à-vis de l’autre. Tout ceci se traduisait par une petite gueguerre sur la position de leur jambes durant la nuit et Zoey se laissa faire tel un pantin qu’on manipulait avec la plus grande des délicatesses La main de Cage sur son ventre qui la tenait contre lui était source de chaleur et de sécurité et à vrai dire elle n’avait nullement envie qu’il ne l’enlève jusqu’au moment ou il vint lui mettre en plein visage ses problèmes conflictuels avec les maths «  Mais je m’énerve pas , puis c’est toi qui m’énerve là .. Et arrête de lire des magasines pour femme , sérieusement comparé les math à une relation amoureuse Cage mais c’est nul surtout qu’on n’est pas censé manipuler comme tu le dis si bien la personne qu’on aime… »

« La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments. C’est de les faire soupçonner » Zoey avait lu ça une fois sur le haut d’une page et cela qualifier bien leur situation actuel. Ils n’avaient de cesse que de se chercher de se faire des sous entendu et voilà que tout ceci avait aboutis à un jeu qui devenait de plus en plus dangereux. Se fut l’apogée de ce dernier quand il fut entre les mains de Cage car en effet ils venaient de succomber à leur lèvres tant désirés. La main de Cage lui soulever la tête quant à elle, elle se laissait le plaisir de laisser vagabonder les siennes dans l’entièreté du dos de Cage . Ce baiser était emplit de tant d’émotion qu’ils leur faudrait resté des heures et des heures comme ça afin de poser un nom sur chacune d’entre - chose qui ne la dérangeait pas du tout mais alors vraiment pas - cependant elle savait que cela devait se terminer maintenant car sinon tout irait beaucoup trop loin. Avec cette même douceur dont il faisait preuve, elle déposa un dernier baiser sur ses lèvres tandis que celles-ci restaient accroché au siennes se décollant avec lenteur et elle souria à son petit bisous esquimaux après qu’il est mit sa tête dans son cou, redonnant à ce baiser l’allure d’un jeu. C’était extrêmement dure de ne pas succomber dans ses propres travers, de savoir se retenir de certaine chose … Ils ne pouvaient pas se permettre de montrer que tout ce qui se passait dans cet chambre passait au-delà du jeu au risque de tout perdre et Zoey n’en avait nullement envie. Elle savait pertinemment que pour profiter de ces moment, pour prendre ce qu’il y avait à prendre il fallait savoir faire taire ses sentiments, faire taire se que son cœur lui crier au profit de sa présence. C’est pourquoi elle se décida à aller éteindre la lumière mettant ainsi cette séduction qui l’avait épuisé en mode off mais lorsqu’elle arriva dans le lit il y eu comme un retour d’étincelle puisqu’elle lui envoya son tee-shirt dans la tête se retrouvant quasi nu derrière lui cachant tout de même sa poitrine. Après avoir réenfilé son haut elle alla se blottir dans ses bras comme il le lui avait promis et décida également de lui lancer un cap. Il avait certaine vérités qui avaient besoin d’être dévoilés et quoi de mieux que ce moment intimiste pou le faire. Tous les éléments étaient au rendez vous pour que la sincérité passe outre le jeu. Leurs gestes étaient d’une tendresse et d’une douceur débordante. Alors qu’il l’avait prise tout contre lui , la collant contre son torse, Zoey jouait sur celui-ci du bout de ses doigts jusqu’à sentir les doigts de Cage les lui prendre afin de jouer avec.. Elle s’y était attendu à cette question et c’est en arrêtant tout mouvement qu’elle lui conta que oui , elle l’avait détesté durant une période ce qui était tout bonnement légitime mais peut-on réellement détester la personne que l’on aime bien longtemps ? Entre la haine et l’amour il y’a souvent un pas comme on dit et bien souvent ce pas était plus que minime. Sa main plaqué contre la sienne elle ria à son «  je te mange » et elle leva ensuite le regard vers lui avec un petit sourire sur le visage «  et le contraire serait étrange … »dit-elle en riant doucement de nouveau afin de replonger son regard sur leur doigts qui n’avaient de cesses de s’entrelacer. Son stresse monta peu à peu quant à la question qu’elle allait lui poser. En effet elle s’était demandé plus d’une fois si il aimait plus Anna que ce qu’il avait pu l’aimer … Lorsqu’il baissa son regard vers le sien , elle ne pu faire autrement que de lever le sien afin de croiser ses iris qu’elle captait malgré la noirceur de la nuit dans un haussement d’épaule elle lui répondit «  Je ne sais pas t’as l’air tellement plus démonstratif avec elle que tu ne l’étais avec moi je te parles dans les lieux public, ce genre de chose … » Même si elle n’aimait pas un certain étalage de sa vie privé en public voir qu’il faisait des choses qui normalement il détestait , passer au-delà de se méprit des sentimentales pour une autre filles qu’elle la perturbait. Pourquoi n’osait-il pas faire de même avec elle ? Le lien rompu , elle retourna son regard sur leur doigts qui s’emmêlait ensemble pour faire des figures assez complexe .De son autre main elle les démêla xD et reprit ses petites doudouces comme elle en avait envie. Chacune de ses paroles résonnèrent dans son esprit et son cœur semblait s’accélérer à la moindres de ses prises d’air. C’était tout ce qu’elle attendait qu’il lui dise et si il avait que tout ceci était réciproque … Elle avait eu l’audace que de relever la tête vers lui bravant la multitude de cheveux qui les séparait et elle posa son menton contre son torse ne voulait perdre aucune des émotions qui traversait son visage. Leur séparation lui revint à l’esprit et pour le coup elle ne comprenait rien , pourquoi si il l’avait aimé comme personne , si elle était son premier amour , si l’amour qu’il lui portait pouvait se conjuguer encore au futur aujourd’hui l’avait-il quitté ? Un grand nombres de questions virent se bousculer dans sa tête, se lisant sur chaque trait de son visage mais alors qu’elle avait envie de lui demander pourquoi , se fut à lui de poser la question. Curieuse, elle arqua un sourcil à ses premiers mots alors qu’il était entrain de tourner autour du pot comme un enfant de 5 ans cependant au fur et à mesure de ces mots elle commençait légèrement à prendre peur, les confidences entre hommes ne signifiaient jamais rien de bon , déglutissant, ses joues virèrent aux joues écarlate en entendant la fin de sa question et elle plongea son visage contre son torse pour se cacher. «  Il t’as réellement parlé de ça ? Huum… c’est bête ce que je vais te dire promet moi de ne pas te moquer de moi ?! J’y arrive pas et pour dire vrai-je n’en ai pas envie sa serait me tromper moi-même mais aussi toi ….et si je lui ai dit que j’attendais le mariage c’est tout simplement pour gagner du temps… et regarde c’est complètement idiot parce que tu t’éclate avec ta Anna dans les buissons ou je ne sais où encore .. » voilà qu’elle était entrain de se renfermer. Pour le coup elle retira son visage du torse de Cage et se retourna se mettant dos à lui. Elle venait de se vendre et par la même occasion sa fierté venait de prendre un méchant coup mais dans ce jeu des vérités elle avait décidé de la laisser de côtés afin de s’offrir un vrai moment de sincérité.«  Tout à l’heure tu m’as dit que tu m’aimerais toujours … ça veux dire que tu m’aimes encore ? »  demanda-t-elle d’une voix timide, en effet elle avait osé poser cette question quitte à se prendre un vent , elle n’en avait que faire, à vrai dire elle avait besoin de le savoir , qu’il le lui dise de vive voix et non pas dans un sous entendu ou qu’il ne lui dise pas hein >< De dos à lui , elle se mordilla la lèvres et prit son courage à deux mains et se retourna pour lui faire face se demandant si il allait jouer le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Lun 6 Fév - 13:56

Tout était palpable, Cage était entré dans un jeu qu'il savait cruel. La femme qu'il avait en face en lui, était celle qu'il avait toujours aimé, celle qu'il avait vu dans ses rêves quand le besoin de sourire lui pesait. C'était fou comme après une année, la situation avait changé. Séparés, brutalement, ils étaient dans une chambre d'hôtel, jouant avec leur pouls, dont celui ci pouvait battre comme un tambour, fort et vite ou à l'inverse, devenir lent et sourd au grès des pensées douces qu'il avait à son égard. Coincés dans l'entrée d'une porte, le sujet de conversation dériva ouvertement sur le "sexe" , chose qu'ils les rendaient timides autrefois, gênés or, en cet instant, tout dérapait de manière complètement folle, même brutale. Zoey le poussa contre la porte et emprisonna son espace avec son corps, soumis à cette tentation qui venait de naitre en lui, il la regarda faire, sans pudeur, et encore une fois, sans timidité. A chaque mot qu'elle pouvait prononcé, ses yeux fixèrent ses lèvres qui parlèrent, ses yeux qui jouaient, ses mains qui vagabondèrent et Cage en avait presque le souffle coupé, une respiration qu'il retenait sans rien montrer. Il ne la voulait pas à la domination, il voulait que se soit lui. Il avait tellement de chose à lui prouver, tellement de gestes à lui montrer qui prouveraient à quel point elle lui avait manqué. Et tout cela, sous un jeu "malsain" mais dont il en trouva un certain plaisir ... Allant dans la direction du vice, il lui conta que le sexe n'était pas une drogue "dure", mais bien celle qui pouvait apaiser âme en peine, et procurer un bien que tout le monde désir. Il se proposa d'être cette personne qui pourrait lui être cette drogue tant convoitée. Il parlait encore, et le visage de Zoey fuya dans son cou et Cage ferma un tantinet les yeux pour recevoir ce qu'elle lui donnait. Ces mots devinrent plus lent, plus oppressé par les sentiments qui le submergeaient et les mains de Cage se posèrent sur ses hanches. Ce besoin avide que de la toucher lui piquait les doigts, et lorsqu'il eut terminer son monologue de pervers, il se reprit avec un visage impassible de ce qu'il venait de vivre et passa sa langue sur ses propres lèvres, à la conquête de la neutralité qui avait tout de même un mal fou à revenir. Il haussa les épaules à ce qu'elle lui disait, et il fit agita la tête d'une lenteur exagérée, ses yeux doucement plissés pour bien lui prouver que "oui", il fallait qu'elle se drogue encore et encore ... Elle reprit le flambeau du jeu, et elle lui enleva son tee-shirt. Sur le moment, Cage avait du quitter ses mains du corps à la peau soyeuse de Zoey pour se laisser faire, c'était alarmant tout ça, allait il en ressortir indemne ? Et c'est quand elle parla d'ancien dealer, il se mit à sourire ... Elle le recherchait et les pommettes de Cage fut tout de suite un peu plus haute, il fallait l'avouer, il était content de ce qu'elle disait. C'est là qu'il fit mine de réfléchir ... Je le connais et je suis persuadé que si tu l'appelles, il sera là dans la seconde même de ta demande. Tu sais très bien qu'il ne peut rien te refuser ... Qu'importe tes désirs ... Son regard encore plus ténébreux que d'habitude, se plongea dans le sien, et ses mains qui étaient collées à sa peau tournèrent en même temps que lui. Son visage proche de ses cheveux, il ferma les yeux pour en ressentir les effluves qui s'en émanaient, une douceur à l'odorat, c'est comme vous réveillez avec une fleur sur son oreille. c'était un homme mais lui aussi trouvait cela agréable What a Face . Voulant se mettre derrière elle pour lui insufflé une contrepartie, elle se retourna en même temps que lui et elle se retrouva face à ses lèvres, et il prit le temps de reprendre la parole, il l'observait avec tendresse mais surtout avec envie, il lui conta qu'il était prêt à lui offrir sur un plateau d'argent son corps What a Face à sa simple demande; et quand elle lui demanda combien, il regarda son corps de bas en haut, et en allant vers son oreille, il lui dit : Cette drogue coute chère, très chère ... Mais pour toi, je t'en fais cadeau --' ... Il s'écarta d'elle et lui mit un petit coup de fesse tout gentil quand même et heureusement, parce qu'il ne sait comment cette situation aurait dégénéré si il était resté là, face à elle à dealer sur une telle chose.

Après leur baiser échangé, Cage et Zoey s'installèrent sans aucuns malaises à ce qu'il s'est passé dans le lit, l'un à côté de l'autre jusqu'à ce que mademoiselle Silver vienne se blottir dans ses bras. Cage renaissait de ses cendres, tout ce qui se produisait en cette journée si inattendue avait l'audace que de le rendre fort et rempli d'espoir, comme si la vie lui offrait une nouvelle chance à se bonheur qu'il avait perdu. Perdre son premier amour est une étape plus que difficile, néfaste à son âme qui ne vivait plus mais qui tentait de survivre. Nombre de fois il avait lut des livres, vu des films qui racontaient des histoires d'âme soeurs, de personnes qui ne pouvaient pas se passer l'un de l'autre et Cage dénigraient toujours cela, pensant clairement que ça n'existait pas. Il s'était donné cette chance, il y a deux ans, et le voilà amouracher d'une femme qui pouvait faire ce qu'elle voulait de lui, qu'il retombait toujours sur ses pattes, prêt à l'aimer comme un acharner sans se préoccuper des problèmes que cela pouvaient engendrer. L'amour rend fou, l'amour est fou, et le vivre est de la folie. Il souriait en pensant à cela, et un cap fut lancé. Réticent aux premiers abords, il se rendit vite compte que c'était - pour une fois - un cap qui pourrait faire avancer pas mal de choses, savoir des choses ignorées dont Cage désespérait d'en connaitre la réponse. Leurs mains jouaient, comme si elles se câlinaient comme lui aurait aimé le faire avec Zoey --' . Il les enviaient pour le coup --' et la question de Zoey le fit sourire. Si elle savait que tout était faux entre Anna et lui ... Il lui dit ouvertement que cela lui était impossible de ne plus l'aimer, et c'était vrai car même Cage était dans une incapacité totale d'aimer une autre femme qu'elle, se serait se mentir à soi même, se serait renier cette plus belle partie de lui. Or, à la rétorque de Zoey, il pouffa légèrement de rire, parce qu'il était persuadé qu'elle parlait de cette fameuse discussion au restaurant où il en a fait des pata-caisses, juste pour lui en mettre pleins la vue --' Et à ce qu'elle disait, il baissa son regard vers elle et resta flou quant à sa relation avec Anna : C'est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins Silver ...Il haussa les sourcils et réfléchit quand même, pour ensuite sourire, encore Tu aimes faire ça dans les lieux publics toi ? What a Face Ben oui, il avait l'impression qu'elle était un tantinet jalouse qu'il le fasse avec Anna ailleurs que dans un lit ... Jalouse ? L'était elle ? Prochaine question xD mais avant, il en avait une qui lui brulait les lèvres, celles qui lui donnerait certainement une petite réponse, et qui confirmerait ce qu'il pensait de Zoey ... Il la posa, bon, il eut du mal au début car le sujet était délicat mais comme c'était soirée vérité, autant aller au bout des questions à poser ... et quand elle lui demanda si Julien, lui avait vraiment poser cette question, il fit un "oui oui" un peu gêné, dans le sens que oui, en effet, ils ont bien parlé de ça et qu'il était limite embarrassé de lui poser une telle question --' ET c'est quand il l'écouta que TOUT ce qu'il espérait à peu près tomba. "pour toi aussi ..." , "la mariage, c'est pour gagner du temps" ... Un peu hébété de ces confidences, elle se retourna et Cage la laissa faire, laissant ses mains en suspends dans les airs ... Non mais il avait besoin de savoir en fait là et c'est bien pour ça, perdu, il parla : Attends ... Comment ça me tromper Zoey ? Il se redressa doucement sur le lit et il voulait qu'elle se retourna. pour cela, il posa une main sur son ventre et tenta une petite impulsion pour qu'elle le fasse. Accoudé, il la regarda avec son regard qui "souffrait" de ce qu'elle venait de dire, il ne souffrait pas vraiment ... il était confus à cette révélation, il avait peur de croire à ce qu'il pensait être vrai. Tu n'aimes pas Julien en fait ... Il ne savait pas si il lui parlait ou si il disait ces pensées à voix hautes. Il se secoua la tête et c'était le moment de lui dire Rolling Eyes Je n'ai rien fait avec Anna, strictement rien .. Enfin, une fois mais ce n'était pas "normal". J'en étais incapable aussi Zoey et si je t'ai fait croire ça, c'est parce que je pensais aussi que tu t'éclatais avec Julien >< et que je pensais justement que j'aurai eut l'air con que toi tu ais refait ta vie et que moi, je n'en avais pas une sur le côté What a Face ... Cage la regarda dans les yeux, c'était pas n'importe quoi ce qu'il venait de lui dire, un poids venait de s'enlever de ces épaules dont elle était incapable de comprendre puisqu'il prenait cela comme un fardeau, pas comme un "jeu" et quand elle posa LA question, il sentit son coeur battre, très vite et très fort. En proie à une excitation qu'il ne savait pas si elle était de nature bonne ou mauvaise, parce qu'il était inapte à savoir ce qu'il devait dire. Le danger le guettait et si il lui disait qu'il l'aimait encore, elle y serait confronté. Si il lui dit que non, elle allait partir, il allait réellement la perdre. Que devait il faire ? Quel était le mieux pour les deux ? Vaincre des dangers à deux ou vivre éternellement seule et décomposé de sa moitié ? Elle se retourna cette fois ci complètement et il eut un mouvement de recul tout en passant sa langue sur ses lèvres. Il avait l'impression d'avoir des "tic-tac" dans la tête, comme si une horloge le pressait à répondre quelque chose au plus vite ... et en fait, c'était le "oui" qui voulait sortir, si il réfléchissait de trop, il allait trouver milles et une excuses pour la protéger et la garder loin de lui, était ce qu'il espérait vraiment et c'est sur cette question, qu'il la regarda droit dans les yeux et il ne savait pas par quoi commencer ... Je n'ai jamais cessé de t'aimer Zoey. Je suis incapable de l'inverse. j'ai eut besoin de toi durant 365 jours, je pensais que j'allais pouvoir surmonter ça ... J'en ai été incapable, je t'aime même pire qu'avant ... Lors de ses mots, il avait eut le regard qui fuyait légèrement car il savait qu'il ne pouvait pas lui dire tout ça, il savait que c'était l'emmener droit dans son enfer. Il ravala sa salive et il lui prit sa main, il avait une question encore, une importante à ses yeux ... Es tu apte à me refaire confiance Zoey ? En posant cette question, il la cherchait du regard, un peu alerté ... Il avait besoin qu'elle lui fasse confiance, c'était certainement la demande la plus espérée de Cage car il savait que sans cela, tout était finit ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York (partie public)   Lun 6 Fév - 21:37

La tension était palpable entre les deux jeunes gens ,tandis que Zoey s’était appuyé contre Cage dans un corps à corps assez serré et les voilà entrain de parler de sexe. Sujet qui les intimidés autrefois et c’était assez plaisant de voir l’évolution de chacun d’entre eux durant cette séparation, peut être allait-il partagé encore plus de chose dans le futur ? C’est-ce qu’elle espérait en tout cas en voyant cette facilité à aborder un sujet aussi tabou entre eux. Pourquoi l’était-il au faite ? Surement du à ce respect que chacun donnait à l’autre n’allait pas croire que cela avait changé bien au contraire sauf que c’était ça aussi les facette d’un jeu dans lequel on se trouve propulser sans vraiment en connaitre les limites. Amené à parler de dealer de sexe xD elle lui dicta assez explicitement qu’elle avait perdu le sien et qu’il lui manquait la métaphore était bien choisi car oui elle parlait de lui. Zoey n’était pas une pervers ou quoi >< Juste que, comment résister à ce mec ? What a Face Elle souria , levant son regard vers le sien à ce qu’il disait et elle se mordilla la lèvre inférieur « Alors si je l’appel la maintenant tout de suite , il ne me refusera rien qu’importe mes désirs ? » Elle sortie son portable de la poche arrière de son jean et composa le numéro de Cage , numéro qu’elle connaissait par cœur , mais Cage n’ayant pas son portable sur lui puisqu’il était posé sur la table basse et lui bloqué entre le mur et son corps , elle haussa les épaules et leva son regard vers lui , triste « Il ne répond pas .. C’est dommage moi qui avait tellement envie d’avoir une dose , là , maintenant , tout de suite … » Il est vrai qu’elle le chauffé un peu pour le coup Cage voulant aller derrière elle , elle suivit le mouvement et se retrouva de nouveau face à ses lèvres qui la tentait bien trop et en l’entendant elle eu un petit sourire « C’est que je risquerais de revenir te voir souvent , c’est dangereux comme offre tu le sais ça Thurner … »

Dans le lit les voilà en plein cap. Surement un des plus beaux qu’ils s’étaient offert puisque c’était tout simplement la vérité qu’il se donnait. Alors qu’il était entrain de lui dire que c’était ceux qui en parlent le plus qui en font le moins cela eu le don de lui faire arquer un sourcil. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela voulait dire ce que sa voulait dire. Cet étalage d’amour qu’ils se faisait en public assez lourdement n’était alors pas vrai … tout ces moment qu’elle avait subit en voyant l’homme qu’elle aimait faire étalage de sa vie sexuelle avec cette femme qu’elle ne pouvait pas voir n’était que du faux et bien entendu cela eu le don de la rassurer. Un sourire se fit sur ses lèvres, sourire qu’elle ne pu cacher mais à sa question suivante elle haussa une épaule et leva son regard vers lui. « Sa dépend quel lieux mais les buissons très peu pour moi … » dit-elle en fronçant les sourcils et en secouant la tête en effet elle n’avait aucune envie que de se retrouver avec des piquant partout sa devait faire mal en faite --’ Jalouse bien entendu qu’elle l’avait était et dés le premier jour qu’elle avait vu cet femme qui partageait a son goût bien trop de chose avec lui. Par la suite la question de Cage eu l’audace de la désarçonner …. Jamais elle n’aurait cru que lui & Julien allait en parler … C’était assez étrange de surcroit. Son ex qui parle avec son futur mari de leur vie sexuelle What a Face du jamais vu. Zoey décida donc de jouer la carte de la vérité , suivant ses propres règles du jeu. C’est dans ce genre de moment qu’elle se détester d’avoir des idées pareils. « Te tromper oui .. Parce que .. Parce que .. Oh tu vois ce que je veux dire arrête de m’enfoncer comme ça .. » Elle ne voulait pas se retourner mais quand elle sentit la main de Cage sur son ventre qui l’inciter à le faire, elle se laissa aller et en croisant son regards et haussa une épaule « Tu sais je suis pas ce genre de personne qui fait l’amour sans aimer et disons que je pense encore à toi … » voilà c’était sortie et au même moment elle s’en mordilla la lèvre tout simplement parce qu’elle venait de se vendre. En effet elle ne l’avait jamais fait avec Julien car oui elle ne l’aimait pas mais, elle avait été prête à le faire avec Cage lors de ce fameux cap … donc au final elle venait de lui dire que oui , elle l’aimait encore d’une manière bien bien détourné. Lorsqu’il affirma qu’elle n’aimait pas Julien , elle n’en répondit rien , il avait juste et elle ne voulait pas lui mentir quitte à prêtre tout crédibilité et afin de ne pas perdre la face elle lui posa cette question qui la taraudait tant . Est-ce que tu m’aimes encore ? et à sa réponse elle se retourna vivement vers lui , c’était si mignon , c’était si inespéré…. Cela voulait bien dire que lui aussi avait pensé à elle pendant 365 jours, que lui aussi n’avait jamais cesser de l’aimer comme un fou , que lui aussi n’avait pas été capable de surmonter cette rupture … tout comme elle. Un sourire se forma sur ses lèvres comme jamais elle n’avait souri. Elle avait l’impression de vivre un rêve éveiller « PINCE MOI CAGE , PINCE MOI ! What a Face » Tandis que sa main était dans celle de Cage , sa question lui fit perdre cette pression qu’elle venait d’y mettre. Son visage se baissa à nouveau et c’est dans une petite voix qu’elle lui répondit « Je te fais confiance Cage mais plus comme avant , j’ai un vide si tu savais , un vide qui me fait mal et je demande que ça que tu le remplisse à nouveau mais je sais pas si … j’ai pas envie de souffrir à nouveau , j’ai pas envie de revivre ce que j’ai vécu dans ce phare si tu savais » Ses yeux prirent une petite lueurs de tristesse mais elle ne voulait pas que ce moment qui sembler être le renouveaux de Caoey ne se brise c’est pourquoi elle releva son visage vers lui essuyant ses yeux avant et attrapa le visage de Cage entre ses mains pour le baisser et lui chuchoter à l’oreille «Chaque jour je t'aime davantage, aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain. »
Revenir en haut Aller en bas
Cage C. Thurner

avatar

MESSAGES : 6971
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: New York (partie public)   Mar 7 Fév - 23:29

ça chauffait et le jeu était lancé. Plaqué contre la porte de la salle de bain, il regardait Zoey s'affairé à le rendre fou alors qu'il ne perdait pas le fil de ce qui était entrain de se raconter. Il se demandait si elle était capable d'aller jusqu'au bout ? Car oui, c'est bien beau de parler mais agirait elle si maintenant, il prenait les choses en mains ? C'était pas l'envie qui lui manquait mais le respect qui lui portait valait bien mieux que une heure de bonheur What a Face Penchant la tête, avec ses yeux mielleux et ténébreux, il passa sa langue sur ses lèvres à lui, pour l'écouter lui parler d'une façon qui oui le chauffait, et que l'envie soudaine de se foutre sous une douche froide le titillait ardemment --' . Complètement avachi contre le mur soumis en quelque sorte à ce corps qui le dominait, il eut un sourire en coin à sa question, et tout en la dévisageant, il lui dit : Qu'importe tes désirs ... Il la regarda prendre son téléphone, et son sourire se fit un peu plus grand. Son portable vibra sur la table de nuit, et il fit mine de lui demander du regard si l'interlocuteur répondait et elle avait une mine triste sur le visage. Quelle comédienne alors la Silver >< Il bomba la lèvre, prenant part à ce petit stratagème et haussa lui aussi les épaules, il voulut parler mais aux mots comme " une dose - là maintenant - tout de suite ", il resta légèrement en suspend le Cage. Il ravala sa salive avant de dire : Il est certainement occupé, un dealer ne doit pas avoir qu'une cliente ... Je suppose même si je ne doute pas que tu dois être celle qu'il préfère de toutes ...Ré-essaye dans quelques secondes, il sera tout à toi ... Il se retourna tout en caressant sa peau de ses deux paluches de mains et elle se retourna en même temps que lui. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle fasse cela, et il fut à nouveau tenter de ce visage qui lui était proche. Si je te la propose, c'est que je suis prêt à en assumer les conséquences et ... regarde ... Il tendit son bras vers son portable et l'agita devant son visage. Appelles si tu oses ... Et c'est là qu'il entra dans la salle de bain, lui lançant une sorte de défi du regard avant de refermer la porte mais une fois qu'il fut seule et sans regard sur lui, il souffla doucement entre ses lèvres. c'était dur de rester de marbre ....

Ce voyage à New York les avaient mené vers bien de drôle de situations. Une petite guéguerre dans la voiture, une panne, UNE chambre d'hôtel d'amoureux pour les deux, un collé -serré contre le mur, un baiser langoureux sous l'effet d'un leurre et les voilà sous les couvertures, jouant au jeu de la vérité ... Cage ne se rendait pas compte de la gravité que pouvait donner ce genre de Cap. Une carapace pouvait protéger grands nombres de choses mais quand le respect de la sincérité devait être à l'apogée de leur soirée, difficile de s'encrer dans l'impassibilité et le leurre. Or, les premières questions s’annoncèrent simplistes et facile de réponse, mais bien évidement cela fut de courte durée, les vraies réponses allaient tombées. Il lui conta qu'avec sa "partenaire" Anna, il n'avait rien fait. Que oui, il avait mentit en prétextant cela, juste pour que Zoey pense qu'il s'éclatait tout comme elle le faisait avec Julien. Les propos de Zoey le firent sourire parce qu'il avait comme l'impression qu'elle avait une pointe de jalousie, quand elle parlait d'extravagance dans le couple qu'avait formé Cage et Anna, et il lui posa LA question ...ET sa réponses lui fit lever les yeux au plafond, avec cette réflexion sur le visage, s'imaginant dans un buisson : Les buissons, ça pique. Et oublie la plage aussi, le sable, sa gratte Rolling Eyes Il fit un "oui oui" de la tête quand il termina ses mots, le sable c'était immonde, il y en avait partout et pour l'enlever après, c'était une véritable misère >< Ces doigts jouèrent avec ceux de Zoey, et même si ils avaient parler ouvertement de sexe avant, cela le rendait encore un peu ... Timide, parce qu'il ne voulait pas non plus déblatérer toutes ses prouesses et les endroits à faire ou pas - 130 ans, ça paie quoi -

Or, il y eut un revirement de situation des plus total. La question qui titillait Cage était celle de savoir pourquoi elle attendait le mariage pour faire quoi que se soit avec Julien ... Question idiote, certainement mais qui avait toute son importance aux yeux de Cage. Cela faisait aussi des mois qu'il n'avait plus gouter à la chaire et il avait une raison bien précise pour ne pas le faire, c'est que amoureux d'une personne, il est difficile de concevoir un moment intime avec une autre. Il avait besoin de l'entendre de sa bouche, afin de savoir si elle aussi ressentait la même chose que lui ... Mais la réponse fut Pire, elle avait l'impression de le tromper. Il se redressa, et avait cette impression de ne pas avoir bien entendu, d'avoir rêver sa réponse, d'être ailleurs que dans la réalité. Son regard était rivé sur elle, alors qu'il lui avait donné une petite impulsion pour qu'elle se retourne, il avait ce besoin récurrent que de la voir, de lire en elle ce qu'elle voulait lui dire ... Elle bafouilla et Cage fit un "oui" de la tête, voulant qu'elle réponde à la question par de vrais mots et non pas des sous entendus et c'est quand elle se retourna vers lui, qu'elle lui dit " Je pense encore à toi ...", il eut un sourire sur les lèvres retenue par ses dents --' Il ne pouvait pas sourire de ce qu'elle lui disait, c'était "grave" en fait ... Elle allait se marier, avec un homme qu'elle n'aimait pas alors qu'elle pensait encore à lui ... Il avait envie de lui demander pourquoi a-t-elle fait ça ? What a Face mais il se contenta de cette réponse, voyant que c'était un peu ... délicat comme sujet, puis valait mieux ignorer certaine chose présumait il ... Et il fut facile pour lui, de lui dire à quel point il pouvait l'aimer. c'était sortit tout seul, comme ses lèvres n'attendaient que cela. Il devait avoir l'air d'un enfant, qui disait une vérité qui n'était peut être pas bonne à entendre, réalisant qu'il a fait un erreur le jour où il l'a quitté et c'en était le cas, Car les prises de consciences que Cage avait fait depuis l'arrivée de Zoey ont été énormes ... Et encore maintenant, il se rendait compte que sans elle, c'était impossible et que oui, durant 365 jours, ces jours ont été cruels avec lui. Il s'en voulut un petit mieux d'avoir dit les choses de cette façon, aussi Cash - pistache- mais après tout, c'était la vérité qu'on demandait et il venait de la raconter, sans tabou. Le sourire de Zoey fit naitre le sien, et quand il eut cette main dans la sienne pour la pincer, il fit aller son regard à gauche puis à droite, et il lui pinça le dos de la main : Pincé ... Rolling Eyes Il avait envie de rire en fait --' , Zoey, une femme à part entière et des autres, et d'une façon désespéré, il enchaina avec une question qui lui donnerait entièrement espoir. Cage était aux anges, conquis de tout ce qui venait de se dire. Il avait le coeur battant, cette joie qui avait envie d'exploser mais qu'il retint car rien n'était certain ... L'ultime problème qui pouvait naitre entre eux - et c'était compréhensif - c'était la confiance que pouvait porter Zoey à son égard, et il lui posa la question, même si la réponse devait être douloureuse. Son visage se baisse et il le releva à l'aide de son index, elle ne devait pas faire cela, c'est lui en cet instant qui devrait le baisser , la fuir du regard après ce qui lui a fait subir. Il essuya ses larmes de son pouce et il soupira, la lâchant. Il se dégoutait de la voir dans cet état, d'avoir été lâche il y a un an ... Et adossé contre le lit, il pencha la tête ... Je n'ai pas voulut ce qui est arrivé, mais j'avais mes raisons de le faire. Ne me les demande pas, je ne te répondrais pas, c'est du passé maintenant. Je sais que cette confiance sera difficile a rattraper mais je veux pas que tu perdes espoir en ce que je suis capable de reconstruire avec toi ... Je m'en veux atrocement de t'avoir fait subir ça, je n'ai plus envie que ça recommence. je t'aiderai à me croire quand je te dirais que je suis fou amoureux de toi et que je ne te ferai plus de mal ... Je t'ai perdu une fois, la deuxième me tuerai ... Il regarda Zoet et soudainement, elle lui prit son visage entre les mains et ses lèvres allèrent vers son oreille, lui insufflant quelque chose ... Le regard baissé, Cage le releva, s'attendant à tout, sauf à ça ... Une citation qui prétendaient qu'elle l'aimait encore, et plus à chaque jour qui passait. Les yeux de Cage se fermèrent ... Tout se mal endurer pouvait s'effacer, il venait de retrouver sa Zoey Il recula son visage et il colla son front au sien, son regard rivé dans le sien. Il avait envie de parler mais n'y arriva pas. L'obscurité bien présente, la lune venait de créer leur ombre sur le mur et Cage souriait en voyant ce "dessin", ils étaient ensemble et la lune avait aussi envie de leur montrer ... Cage passa sa langue sur ses lèvres a lui, et lui fit un nez-nez alors que ses mains prenaient place sous son tee-shirt, il lui souffla un petit " Tu m'as manqué ... Et il déposa un petit baiser sur ses lèvres, un deuxième. Les deux mains de Cage la serrèrent contre lui, polalalala, il avait besoin de retrouver sa Zoey ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”© .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York (partie public)   

Revenir en haut Aller en bas
 

New York (partie public)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Procès - Partie Public
» Que sont devenues les Mercédès payées par le trésor public?
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Partie de plaisir
» New York Islanders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-