un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
AuteurMessage
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Lun 21 Nov - 15:45

*Edo avait senti sa colère quand elle lui avait demandé si il allait bien, et bien sur, ses paroles aurait pu être un poignard en plein coeur, ou n’importe où. Ce n’était pas vraiment voulu, mais la douleur, et la peur venait de lui prendre, ce qui n’était pas évident pour lui. Ne pas savoir ce qui lui avait pris ne l’aidait pas du tout, ok elle avait soif et quoi ? elle ne pouvait pas “chasser” ? c’était perturbant, surtout qu’il n’avait jamais pensé être son repas … Il ne savait comment réagir, et là il ne voulait pas qu’elle l’approche pour l’instant, il devait d’abord se remettre de ce qu’il s’était passé, et ce n’était pas chose simple, lui, son frère ! lui celui qui l’a accueillie ici dans la ville ! celui sur qui elle avait craqué au début ! soit tout un tas de chose qui n’aurait pas du amener ce festin.

Pardonner était un peu trop facile même si … il ne pouvait pas lui en vouloir un max, c’était sa soeur de coeur, il se devait d’être là pour elle, mais elle aurait du lui en parler … mais dans un sens il aurait du s’en douter au moment même où il avait remarqué les yeux rouge de la jeune femme … il s’en voulait de ne pas l’avoir écouté et de fuir quand elle lui a demandé …

Il ne cessait de la regarder, la main pleine de sang posée sur son cou, afin de retenir comme il le pouvait le sang qui coulait, et qui vient tâcher son t-shirt, fermant les yeux de temps en temps afin de respirer correctement, et la regarder à nouveau. Il ne savait plus trop quoi dire, là il venait de tout dire, pourtant … il avait ressenti un truc étrange quand elle avait posé ses lèvres, et planté ses dents dans sa peau, c’était douloureux, mais il avait ressenti un bien être … peut être qu’il avait cru qu’il mourrait une nouvelle fois ?

Quand il s’apprête à se rapprocher d’elle, elle s’enfuit, en lui demandant encore pardon, oui ça elle pourra le répéter un bon moment, car là il était vraiment, mais vraiment sous le choc au point de bloquer ses pouvoirs … ce qui n’était pas bon du tout … la main tendue dans le vide, il grimace, il aurait voulu la retenir mais comment ? il ne savait même pas courir, ni crier, ce qui lui faisait un mal de chien en passant, du coup un petit chuchotement se fait entendre*


Moéra … tu peux pas me laisser comme ça ...

*il se laisse tomber contre le mur, laissant ses larmes couler, de douleur, de tristesse, il était un petit peu perdu, visiblement tout le monde voulait lui faire du mal, entre sa jumelle qui perd la vie il y a un certain temps, Olivia qui perd la vie aussi, et Moéra qui vient de le blesser physiquement … c’était dur à encaisser … il ferme les yeux, espérant que personne ne le remarque là pas très loin du Tam Tam, sinon il serait emmené aux Urgences et il aurait du mentir ...*

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Mar 22 Nov - 11:41

Moéra était tellement choquée de sa propre réaction, comment avait-elle pu s’en prendre a son frère de cœur, elle qui voulait pourtant le protéger de toute les saloperies qui pouvait rôder autour de lui.
Pourquoi son corps avait réagit comme ça, il y avait au moins 50 ans qu’elle arrivait à ce contrôler et très bien même, il y avait un truc qui ne tournait pas rond.

Après avoir vomit le sang qu’elle venait d’ingurgiter, elle se tourna vers Edo qui était assis a terre la main pressée contre la blessure qu’elle venait de lui infliger.
Elle se releva et voulu s’approcher de lui mais il la repoussa verbalement ce qui la choqua mais en même temps il n’allait plus dire des gentillesses alors qu’il venait de subir un choc.
Elle voulu s’excuser, mais comment faire alors qu’elle-même était sous le choc, comment ne pas se faire rejeter alors qu’elle avait été l’investigatrice de cette douleur qu’il devait ressentir dans son épaule.

Moéra fit quelques pas en arrière, inspecta les lieux pour s’assurer qu’il n’y avait pas eut de témoins et se demanda si elle devait demander de l’aide a un passant ou alors partir comme une voleuse, elle ne pouvait pas laisser Edo comme ça, mais la rue était déserte comme si le temps c’était arrêter et qu’aucunes âmes qui vive ne flottais dans las parages, elle fit par inspecter Edo sous toute les coutures et le fait qu’il ne la lâche pas des yeux comme une proie apeurer la fit frissonnée, ok elle l’avait mordu, mais bon elle s’était arrêtée a temps, si elle avait voulu elle aurait pu le tuer sans aucunes peine.
Son estomac se souleva a nouveau devant l’image d’un Edo plus que méfiant face a elle.
Il se méfiait encore et ça la fit perdre tout ses moyens.
Que pouvait-elle faire pour qu’il se sente mieux ?
Elle se dit que la seule solution était de partir, qu’il n’ait plus le démon qu’elle était en face de lui, c’est a ce moment là qu’elle tourna les talons et parti a la vitesse vampirique, mais ce qu’il ne savait pas c’est qu’au premier coin de rue elle avait sauter sur une benne a ordure pour se projeter en un bon sur le toit d’un bâtiment et se poser juste au dessus d’Edo pour le surveiller, pour être sur qu’il n’allait pas tomber dans les pommes ou qu’il ne se fasse pas agresser, pour qu’il se relève et rentre chez lui sans encombres elle le suivrait de loin et en mode furtif, elle n’allait pas l’abandonner en réalité mais elle avait sentit qu’il se sentirait mieux sans avoir son prédateur en ligne de mire.

C’est alors que son cœur se brisa, elle l’avait entendu l’appelée dans un soupir, il ne voulait pas qu’elle le laisse comme ça.
Moéra eut un petit sourire, parce qu’elle était tout de même soulagée qu’il l’appel a l’aide, et a l’instant même ou il avait terminé sa phrase elle sauta du toit de l’immeuble pour se retrouver juste devant Edo.

Moéra fronça les sourcils en penchant la tête sur le côté, elle examina la blessure de son frère, et tendit la main doucement vers cette dernière tout en regardant Edo dans les yeux pour bien lui montrer que tout allait bien, elle n’allait plus lui sauter dessus comme une chienne enragée.

Laisse- moi voir ça de plus près.

Elle retira la main d’Edo qui couvrait la blessure et inspecta la plaie, ça devrais aller avec un bon rinçage et une désinfection en profondeur, ça devrais aller.
Elle se souciait plus du fait de la sensation de brulure qu’il devait ressentir en se moment le long de son bras.
Moéra déchira la partie basse de son t-shirt et la posa sur la blessure d’Edo lui reposa la sa main dessus.

Appuie fort dessus ça va passer

Ca va aller, tu va t’en sortir.
Je t’aide a te relever ? ou alors je peux partir si tu préfère.


Elle lui parlais avec beaucoup de douceur, espérant qu’il n’ait pas
peur de la voir près de lui, en même temps c’est lui qui l’avait rappelée donc voila.

Tu pourras me mettre une grosse gifle si tu veux, enfin quand tu auras ton bras qui te brulera moins que maintenant.

Moéra haussa les sourcils, elle avait dit ça sur le ton de l’humour, ne sachant pas trop bien quoi faire ou dire, elle préférait faire passer ça avec bon humeur.

J’espère que tu pourras me pardonner un jour, je ne sais vraiment pas comment ça a pu arriver.
Je me domine très bien d'habitude….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Mar 22 Nov - 13:39

*Il restait là contre le mur, la main tendue dans le vide, avant de soupirer et fermer les yeux, la tête appuyée contre le mur, la main toujours sur sa blessure, Moéra ne reviendrait pas, il l’avait blessé comme elle venait de faire … Avec lui, sauf que lui c’était moralement. Il allait devoir bouger et rentrer chez lui, mais il avait reçu un message d’Olivia, qui visiblement avait un pressentiment, oui il lui avait avoué ce qu’il c’était passé, mais il voulait savoir pourquoi sa soeur de coeur lui avait fait ce genre de chose … sa meilleure amie par contre, n’aimait pas du tout ça. Il ne pouvait pas lui en vouloir sur ses paroles, cependant, là tout de suite vu que Moéra était partie, il aurait bien eu besoin de son Olive. Voulant se redresser, il ouvre les yeux et son coeur vient d’avoir un choc. Moéra était là devant lui, certes il l’avait appelé, pour une seule raison, qu’elle assume ce qu’elle venait de lui faire !!!! mais malgré tout, la peur était présente, et n’allait pas disparaître comme ça.

Voyant la main de son amie s’approcher de sa blessure, il voulu la repousser mais il fallait qu’elle voit absolument de plus prêt ce qu’elle avait osé lui faire, le mordre, ok un peu, mais c’était fait quand même ! de toute façon, il était sans défense à cette instant, son bras était douloureux, et ce jusqu’au bout des doigts, ce qu’il espérait c’est qu’elle ait gardé son venin ! il ne voulait en aucun cas devenir un vampire … pas qu’il ne les aimait pas, puisqu’il était quand même assez proche de Moéra, quoi que peut être un peu moins maintenant … mais là il était sous le choc, et il ne lui pardonnerait pas d’aussi tôt.

Soit, elle venait de déchirer son t-shirt, ce qui laisse une jolie vision sur la peau de Moéra, ce qui enclenche malgré tout, des souvenirs qu’il n’oubliera jamais, même si il sait très bien qu’il n’aura jamais rien en retour de ce côté là, et il ne voulait plus courir le risque de la perdre pour des conneries pareils, la bataille était termiée, du moins de ce côté là, car là la btaille était lancée sur autre chose … son geste qu’elle venait d’avoir quelques minutes plus tôt. Il appuie assez fort avant de redresser tout seul, la regardant encore dans les yeux, afin de voir si elle avait encore les yeux rouges ou non, mais vu les yeux tellement rempli de larmes, il ne voyait rien, il ne voulait pas qu’elle parte, ça c’est sur et certain *


ça va je peux me lever tout seul ! et non tu n’as pas à partir … il faut que tu m’explique … pourquoi ???

*Baissant son regard sur son bras, il est vrai que c’était très douloureux, et il se demande combien de temps tout ça allait durer. Soupirant, il redresse le regard sur elle, la tête penchée sur le côté, une gifle ? oui il en avait envie, mais il se retient, pourquoi ? parce que c’était une femme, et qu’en aucun cas, il ne lèverait la main sur elle. *

Parce que tu crois que je pourrais lever la main sur toi ? c’est mal me connaitre Moéra ! Tu vas surtout devoir assumer ton geste ! et ne recommence plus jamais ! Sauf … si tu … enfin si tu en as vraiment besoin … mais à une seule condition ! que tu m’en parles au lieu de te jeter sur moi comme tu l’as fait !

*Il tenait légèrement debout, pas très bon équilibre, mais ça allait aller. Du moins il l’espère ! lui même voulait savoir ce qu’il lui avait pris, car jamais elle ne lui avait fait tout ça, un an passé qu’il la connait, et jamais elle n’avait dérapé, il aurait du se douter qu’un jour ça allait arriver, il baisse le regard, il avait du mal à revoir sa soeur de coeur différemment qu’un vampire assoiffé*

Tu te nourris au moins ?

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Mar 22 Nov - 15:00

Moéra pressait la blessure d’Edo a l’aide d’un morce’au de son t-shirt et elle pu surprendre le regard assez intéresser du coco se poser sur la partie de sa peau dénudée, elle en sourit, c’était qu’il n’était pas vraiment si mal en point que cela après tout…
Elle l’avait vu pianoter sur son portable et se demandait un court instant si il avait appelé la police ou l’armée ou une ambulance, mais pas de sirène ne se fessait entendre dans un rayon de 3 km, donc ils seraient tranquille, elle ne peu s’empêcher de se demander avec qui il parlait via message surtout qu’il avait l’air sérieusement sous le choc.
Peut-être avait-il prévenu Olivia la revenante ??
Moéra s’en fichait royalement tout ce qui comptait c’était de vérifier si Edo allait bien et effectivement il n’avait pas l’air trop amoché.
Elle voulu essayer d’aider Edo à se relever mais il n’avait pas l’intention de se laisser faire par elle et la remis a sa place vite fait, elle ne tenta donc pas de le soutenir, il voulait juste qu’elle lui explique pourquoi, elle se mordit les lèvres et fronça les sourcils.

Tu veux que je te dise, je n’en sais rien… il y a bien longtemps que j’arrive a me contrôlé, mais la c’était étrange, comme si quelqu’un prenait possession de mon corps, comme si on me manipulait telle une marionnette.
Je te jure que je n’ai absolument pas voulu ça.


C’est a ce moment qu’elle essaya de radoucir l’ambiance et certifiant a Edo qu’il pourrait se venger s’il le souhaitait, parce qu’elle savait que parfois ça peu faire de bien de se défouler un peu, mais ça tirade ne fut pas prise à la rigolade comme elle espérait.
Un gros bide quoi….
Edo s’insurgea sur le fait que jamais il ne lèverait la main sur elle…. C’est qu’elle s’en doutait un peu, mais bon ça ne coutait rien d’essayer hein.

Je sais que tu ne ferais pas ça, t’en fait pas, je sais que tu es une personne avec des valeurs et une bonne éducation, quoique…. Faire les bêtises que tu as faites avec le gang et tout on ne sais jamais que tu ai dévier du droit chemin.

Moéra croisa les bras sur sa poitrine d’un air boudeur, ok elle ne se jetterait plus sur lui comme une furie, mais en même temps ce n’était pas de sa faute, elle ne contrôlait rien, mais il était bon de savoir qu’il se donnerait a elle si un jour elle en avait vraiment besoin, d’autant plus que son sang n’était pas mauvais du tout, sucré a souhait.
Elle le regard adossé au mur avec un équilibre plutôt bancale…

Ne t’inquiète pas je ne crois pas que tu deviendras un vampire, je me doute que tu te pose la question, je n’ai pas inoculé le venin et pour répondre a ta question, il est sur que ses dernier temps je ne me nourrissais pas beaucoup du au départ de Ian, donc c’était que le strict minimum… mais en même temps je ne crois pas que ce soit ça… il y a autre chose, mais quoi je ne sais pas, il faut absolument que je découvre ce qui cloche sinon j’aurais sans arrêt peur de te faire du mal et toi tu ne pourra plus me faire confiance, enfin si je n’ai pas déjà perdu ta confiance.

Moéra baissa la tête avant de relever les yeux vers Edo essayant de savoir si un jour il allait pouvoir lui pardonner son pas de travers.

Maintenant il faudrait que tu rentre chez toi, mais on ne va pas rentre a pieds, je vais appeler un taxi et comme tu vis avec Olivia je suis sur qu’elle s’occupera bien de toi.

Moéra sorti son portable et appela une société de taxi, mais personne ne répondit, elle souffla pour se calmer un peu et raccrocha.

Bon ok… pas de taxi pour nous on va devoir utiliser les moyens du bord,

Moéra s’approcha du bord du trottoir et leva la main en direction d’une voiture qui passait dans la rue, sommant au conducteur de s’arrêter, ce qu’il fit vu la très jolie vue du nombril a l’air de Moéra.
Elle se posa près de la fenêtre du chauffard et lui fit ouvrir son carreau, posa son regard de le sien et le somma de les emmener Edo et elle chez Edo.
L’homme accepta, bien évidemment elle venait de l’hypnotiser… Moéra ouvrit la portière arrière revint sur ses pas pour soutenir Edo afin qu’il embarque dans le véhicule.

Votre carrosse est avancé !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Mer 23 Nov - 15:20

*Relevé sans son aide, car il n’en avait pas besoin, le choc étant bien trop puissant que pour lui faire confiance maintenant là tout de suite. Ok elle avait fait demi tour, ou plutôt … elle était tombée du ciel, pour l’aider, oui il lui avait demandé de revenir, de ne pas le laisser comme ça, mais il était tellement en colère pour tout … déjà parce que son don ne voulait pas bouger, de qui le rendait nerveux, tout s’accumulait en lui, ensuite cette morsure, de sa soeur de coeur, de la femme dont il avait entièrement confiance. Ce n’était pas rien pour lui ! sans oublier l’échange de message tant bien que mal avec sa main non douloureuse avec Olivia, qui visiblement lui en voulait surement aussi de rester là comme un piwi au lieu de prendre ses jambes à son cou et fuir, sauf … qu’il n’avait pas la force … Quand il allait pouvoir récupérer toutes ses capacités, ça allait exploser, il le sent ...*

Et tu n’irais pas voir un exorciste ??? enfin j’en sais rien moi !!!! n’importe quoi, mais par pitié, ne refait plus jamais ça ! tu m’as trahis Moéra …

*Elle l’avait trahis au plus haut point, et le pire … c’est qu’il n’osera malgré tout jamais posé la main sur elle , ni aucune femme, même si au fond il a envie de l’envoyer valser et lui faire comprendre que ce n’est pas une chose à faire à un ami !!!! mais vu que son don est complètement HS ça n’aide pas du tout, car là c’est son cerveau qui fonctionne et non pas son corps … *

Tu ne sais pas de quoi je suis capable Moéra ! j’ai beaucoup changé, j’ai une arme chez moi, oui tu as bien entendu … celle que j’ai eu quand je suis entrée dans le gang … là si tout va bien, enfin si tu pense que je vais bien, au fond de moi ça bouillonne, et uniquement parce que j’ai un don HS !!!!

*Mais Edo perdait vite pieds, c’est à dire que là sans se rendre compte, il vient de lui proposer un sefl service … il n’était pas vraiment bien dans sa tête, perdu, complètement, c’était un peu comme si on le manipulait, alors que ce n’était pas le cas … Il la regarde, et l’écoute parler du pourquoi elle ne se nourrissait pas … mais surtout sur le fait qu’elle le rassure qu’il n’était pas devenu un vampire et ça y avait bien intérêt, mais il la laisse parler ce qui était le mieux, surtout qu’il voulait tout savoir. Ce qui continuait à le mettre en colère, c’est que la faute est à qui ? Monsieur le coureur de jupon, comme toujours en faite, et ça ne lui plaisait pas du tout. Comment peut elle avoir confiance en un type qui la faisait souffrir ? et là il est de retour ??? Il soupire un bon coup, restant appuyé contre le mur pour se soutenir*

Tu avais bien intérêt de ne pas m’avoir injecté ton venin ! déjà que tu m’as mordu … et ce Ian là qui est censé être ton époux, je pensais que ça allait mieux ! mais visiblement, il est né pour te pourrir la vie Moéra ! ouvre les yeux (=D désolé c’est plus fort qu’Edo mdr) tu te rends compte de l’état où tu te met ? et puis après tu me fait la moral avec Noémie ? Arrête hen ! tu ne m’auras pas si facilement ! Et oui j’ai perdu ta confiance ! il en faudra énormément pour que je la regagne !

*Il ne sait pas si il lui pardonnera, oui surement mais pas maintenant, c’est sur ! fermant les yeux, il respire un bon coup oui il allait rentrer, c’était le mieux même ! Quant à Olivia, il ne sait même pas si elle reviendra … *

Surement, mais c’est à toi à assumer ce que tu as fait !!! mais bon soit oui rentrons !

*Il la laissait faire, ne comprenant pas au début ce qu’elle faisait, mais il capte qu’elle parle taxi, ouais bah à pieds ça aurait été aussi ! enfin non peut être pas non plus, le taxi c’était parfait ! et quand elle la voit appeler une voiture, mais c’est qu’elle est dangereuse !!! et puis en plus vu comment le type la regarde …. arfffff, ça ne lui plait vraiment pas ! il se mordille la joue avant de se faire aider par elle pour monter dans la voiture, et soupirer un bon coup quand il s’assied*

Tu es complètement tarée !

*Il ferme les yeux pour se relaxer un petit coup, Olivia allait lui arracher la tête, c’est pas possible ! et puis Moéra qui fait limite le trottoir et tout, non mais elle lui faisait quoi là ? Il se laisse emmener jusqu’à chez lui, ça va surement l’aider une petite balade !!!! *

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moéra Hawkins

avatar

MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Jeu 24 Nov - 10:20

Moéra qui était revenue sur la demande de Edo fut limite choquée par ses insinuations, il lui avait demandé si elle ne devrait pas aller voir un exorciste en réalité ce n’était pas bête du tout… peut-être avait elle été ensorcelée…
Elle ne pu néanmoins s’empêcher de sourire à cette remarque, elle fronça les sourcils et lui dis sur le ton d’une fausse colère, parce qu’elle n’était pas vraiment en position d’être en colère mais qu’elle n’avait rien trouvé d’autre pour se faire entendre et qu’elle n’allait pas non plus se rabaisser comme un serpière à lui implorer son pardon jusqu'à la fin de sa vie.
C’est qu’elle avait tout de même un peut de fierté la petite Momo.

Ben, si tu as l’adresse d’un bon exorciste n’hésite pas à me donner sa carte !!
Et je ne peu pas te jurer que je ne le referais plus, puisque je te répète que ce n’était pas de ma faute !
J’AI PAS FAIS EXPRES!!
Et dans ce contexte là, tu ne peux décemment pas dire que je t’ai trahi, puisque si j’avais été lucide je n’aurais jamais fait une chose pareille, Mer*e
!

Elle ne savait pas vraiment quelle réaction adopter, tout ce qui comptais pour elle c’est de savoir que Edo allait plus ou moins bien, du moins physiquement, parce que sur le point de vue émotionnel il devait être aussi, si pas plus perdu qu’elle.

Ho si je sais de quoi tu es capable, rappel toi que j’étais là quand tu as piqué ta crise après le resto et je sais très bien que tu peux être dangereux…
Ho mon dieu tu as une arme… mais Edo des millions de gens on une arme chez eux et qu’est ce que tu pourrais faire as une personne de mon espèce avec un vulgaire pétard !
Ok tu as été dans un gang, Ok tu as changé…. Mais au fond je sais que tu es toujours le Edo que j’ai connu
.

Elle croisa les bras sur sa poitrine.

Tu pense me faire peur en me parlant de ton don et tu ose insinuer que j’ai de la chance qu’il soit bloqué ?
Est-ce que j’ai bien compris ce que tu voulais me dire ??
Et ben va-y Mooonsieur courant d’air…. Fais- moi peur !!


Moéra haussa les épaules et fini par expliquer a Edo le pourquoi du comment elle pensait avoir agit de la sorte, le fait que Ian sois parti et qu’elle ne se soit pas nourrie correctement.
Mais quand Edo engagea la conversation sur le fait que son époux ne lui apportait rien de bon elle eut un petit grognement menaçant.

Ho ça va c’est bon, je ne t’ai pas non lus demander ton avis sur mon mari…. Et ça n’a rien avoir ce qu’il se passait entre toi et Noémie par rapport a ce qu’il se passe entre lui et moi.
Il est pas parti, il n’a pas eu le choix… mais ça évidemment ça ne t’importe pas vraiment tout ce que tu vois et tu verras toujours c’est qu’il a prit ta place dans mon cœur !!


Moéra se mordit les lèvres à cette dernière phrase, bien sur qu’elle n’avait pas pris la place d’Edo, bien évidemment qu’Edo aura toujours une place particulière dans le cœur de Moéra mais comme elle avait été emporté par la colère, elle ne pesa pas le poids de ses mots.
Moéra soupira avec force pour bien faire comprendre qu’il l’agaçait au plus haut point et elle fini par faire demi tour et sorti son portable pour appeler un taxi qui apparemment de viendrais pas.
Est-ce que le monde entier c’était ligué contre elle pour qu’elle passe une sale journée ??
Elle ne répondit même pas quand Edo avec un petit air qu’elle trouvait arrogant lui dit qu’elle n’avait pas le choix que d’assumer jusqu’au bout le fait qu’elle avait fait une bêtise !
Encore une chance que Edo était Edo sinon elle l’aurait abandonné la dans la rue ou alors elle l’aurait fini, achevé… après tout on ne laisse pas un être vivant agoniser, ce n’ai pas humain !!!
Cette idée lui parcouru l’esprit une seconde, puis elle se tourna et décida d’arrêter une voiture et d’hypnotiser le conducteur pour qu’il les conduise chez Edo.
Elle ouvre la portière arrière et laisse son Frère prendre place dans le véhicule avant de refermer la portière avec violence et contourner la voiture par l’arrière pour prendre place aux côté de Edo et ferma a nouveau sa portière violemment.

VA y chauffeur ramène nous chez lui.

Elle se tourna vers Son frère pour qu’il donne l’adresse exacte au conducteur.
Quand la voiture démarra elle se tourna vers Edo.

Et non je ne suis pas tarrée, tu aurais peut-être préférer rentrer a pieds ? Ou alors tu m’aurais demandé de te porter sur mon dos pour me faire pardonner !
PFFF jamais content… et puis je n’étais pas obligée de revenir pour t’aider alors pouet pouet hein
!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouardo Verastegui

avatar

MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   Jeu 24 Nov - 11:40

*Elle pouvait lui répéter autant de fois que c’était pas de sa faute, elle l’avait fait malgré tout ! Lucide, pas lucide, ça changeait quoi ? Non seulement il avait été marqué par les LB et maintenant par Moéra ? il était quoi au final ? un animal ? un monstre ? Elle était en colère ? et bien lui aussi ! Il était son frère quoi !!!! faut arrêter non ? comment allait il lui faire confiance maintenant ? il ne la verrait plus jamais de la même façon … Il sera toujours sur la défensive, il n’osera plus mettre une main sur elle, non pas qu’il ait peur, loin de là, il en avait vu d’autre … mais savoir que la femme à qui il faisait confiance pouvait recommencer n’importe quand … c’était pas bon à savoir ... *

Tu peux t’exciter autant que tu veux !!! lucide ou non lucide, je ne te ferais plus confiance comme je l’ai toujours fait jusqu’à maintenant … Je ne sais pas ce qu’il se passe dans ta tête, mais en tout cas une chose est sur … t’es pas nette ! Va voir quelqu’un qui s’y connait en vampire car moi je suis largué ! et je ne veux plus être ton festin !

*Quand elle lui rappelle de quoi il avait été capable lors de sa confrontation avec Ian, il grimace, ouais bah ce jour là, il préfère le laisser derrière lui, bien loin, enfuit au plus profond de lui, il avait tout fait pour reconquérir son coeur, elle n’avait plus voulu de lui ? et bien tant pis … lui il a refait sa vie, et sa vie de célibataire lui va à merveille … fini les prises de tête concernant tout ça. Même si il n’aura jamais confiance en Ian, pour la simple et bonne raison que ce piwi n’était pas capable de s’occuper d’elle comme il le faut !!! Mais il eut un rire mauvais à ce qu’elle lui dit concernant son arme, le pire, il n’avait jamais pensé à l’utiliser sur un vampire, mais sur son gang, oui ...*

Et qui t’as dit que je l’utiliserais sur quelqu’un de ton espèce ? hein ? qui ? personne ! je ne suis pas con au point d’essayer de me ridiculiser ! j’ai déjà été une fois ridiculisé devant ton fichu mari, alors c’est bon hein ! quand je te parle de ça, c’est uniquement pour te dire que j’ai réellement changé, peu importe que tu vois en moi le Edouardo que tu as connu, il n’est plus là le petit gentil rikiki, celui dont on se fichait complètement ! et dont on se foutait de la gueule …

*Le bras pendant le long de son corps, il la regarde tout en secouant la tête*

Sache que mon don n’est pas maîtrisé comme je devrais le faire, la colère m’arrache tout, et oui ça aurait pu finir mal, et ne me cherche pas ! tu m’utilise, tu me test, et tu sais très bien que oui j’aurais pu t’envoyer valser à l’autre bout du monde pour ce que tu as fait ! mais tu vois là ce sont les paroles qui sont présentes pas besoin de plus pour l’instant !

*Edo avait touché un point sensible chez sa soeur, son époux Ian, il savait que c’était de sa faute peu importe le pourquoi il est parti, il ne veut même pas savoir, c’est qu’un salopard voilà tout, et le pire dans tout ça, c’est qu’il sait qu’elle est complètement entiché de lui, qu’elle le colle comme une mouche sur un caca, les yeux fermés, à ne pas voir le mal qu’il lui fait … limite il la voit bien pendue à son cou entrain de lui répéter sans cesse “oh mon chéri, je suis heureuse de te revoir, je t’aime tu sais” ouais ouais ouais des conneries tout ça ! Mais quand elle lui rappelle ce qu’il avait dit à ce moment là, ça lui arrache le coeur un bon coup, serrant le poing, il serre entre autres les dents avant de la regarder droit dans les yeux *

Pourquoi il est parti ? hein ? rappelle toi quand tu es venu me voir au Starbuck ! Je me tape de ce qu’il est parti faire, il n’avait pas le droit de t’abandonner comme ça ! Tu as longtemps critiqués Noémie, mais au final, Ian n’est pas mieux qu’elle ! et je m’en tape maintenant qu’il ait ton coeur tout entier, je ne fais et je ferais jamais partie de ton monde ! et ça tu me l’as bien fait comprendre ...

*Hors il ne s’en foutait pas en faite, loin de là, il aurait voulu faire partie de son monde à elle, être éternelle, et se dire que oui il avait eu la femme qu’il voulait, mais tout ça a un peu changé depuis un petit moment, car la femme qui est dans son coeur pour une grosse partie, c’est Olivia, et la petite blonde qu’il avait rencontré durant son voyage, elle il espère un jour la revoir tien. Il soupire un coup la laissant chipoter et appeler un taxi, avant de voir une voiture et froncer les sourcils sur ce qu’elle vient de faire. Montant dans la voiture, il ferme les yeux un coup à ce geste violent pour fermer la portière, il venait de déclancher une guerre, ou bien c’était peut être elle en fin de compte … Il donne l’adresse au chauffeur et regarde ensuite Moéra pour lui dire qu’elle était complètement tarée ! *

Fallait pas revenir alors si ça te fait aussi chier d’être là mes côtés !

*Il était dur, un peu trop, beaucoup même, mais il était sous la douleur et son fichu bras qui ne reprenait pas vie non plus, il était entrain de péter un plomb royale … il se laisse guider jusqu’à chez lui, il avait besoin d’une douche froide … afin de revenir à lui ...

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bar à Cocktail "Le Tam-Tam" [Partie Publique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

 Sujets similaires

-
» Procès - Partie Public
» [Inscriptions partie 136] Le XIXème siècle : la lutte pour la République.
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✩ HIGH LIBERTY SCHOOL :: RP-